Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Cars
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Cars" et de son tournage !

"Route 66"

A l'origine le projet s'intitulait Route 66, cependant pour éviter tout amalgames avec l'émission de télévision américaine du même nom, qui battait des records d'audience durant les années 60, Pixar a préféré en changer le titre.
C'est en 1998 que John Lasseter et Joe Ranft (scénariste de Toy Story) ont alors commencé à se lancer dans l'aventure Cars : "(...)nous savions déjà que nous voulions créer une aventure dont les héros seraient des voitures. A peu près à la même époque, nous avons vu un documentaire, “Divided Highways”, qui avait pour sujet une autoroute inter-états et la manière dont sa construction avait affecté les petites villes. Emus par ce documentaire, nous avons commencé à songer à ce que cela devait être de vivre dans ces lieux que le passage de l'autoroute avait plongés dans l'oubli."

Fou de voitures...

Depuis son plus jeune âge John Lasseter est attiré par le monde de la mécanique et des voitures. Il aimait rendre visite à son père qui travaillait dans une concession Chevrolet, où il dirigeait le service des pièces détachés. Dès l'âge de 16 ans, il y est embauché au service des stocks : "J'ai toujours adoré les voitures. Je dois avoir dans les veines un mélange de dessins animés Disney et d'huile de moteur...Aujourd'hui, j'ai enfin réussi à réunir mes deux passions : les voitures et l'animation."

Genèse de l'histoire

Un périple familiale en camping-car, durant l'été 2000, a permis à John Lasseter de trouver de nouvelles idées pour son scénario et l'évolution de ses personnages : "J'ai soudain réalisé que je savais de quoi allait parler notre film... J'ai découvert que le parcours que l'on fait dans la vie contient sa propre récompense. (...) Notre héros, Flash Mc Queen, ne s'intéresse qu'à une seule chose : être le plus rapide. Rien d'autre ne compte pour lui que sa victoire au championnat. C'était le personnage idéal pour qu'on le force à ralentir, comme moi j'ai dû le faire pour mon périple en camping-car. Pour la première fois de ma carrière, j'ai levé le pied, et c'était extraordinaire."

Voyage initiatique

En 2001, l'équipe technique du film s'est embarquée dans un périple de neuf jours le long de la Route 66. Au cours de ce voyage, ils ont découverts les lieux et les personnes qui ont rendu cette route si spéciale. L'équipe s'est attachée à noter les moindres détails composants ces petites villes à l'écart des grandes routes, afin d'en retranscrire au mieux l'univers à l'écran.

L'animation des voitures : le ray tracing

L'équipe en charge des effets visuels et de l'animation chez Pixar a dû relever de nouveaux défis pour que les personnages ressemblent au maximum à de vraies voitures. Cars est de ce fait le premier film de ce studio à utiliser le ray tracing : une technique permettant aux voitures de refléter leur environnement de manière réaliste. De plus, l'ajout des reflets a considérablement ralenti et rallongé la durée de calcul des images. Plusieurs jours étaient alors nécessaires pour calculer une seule seconde du film final. Les animateurs ont aussi effectué de nombreux tests de route, afin de définir le comportement et la façon de bouger des personnages pour que tout soit le plus crédible et divertissant possible, allant jusqu'à utiliser les pneus comme des mains.

La bande originale

Pour la musique de Cars, John Lasseter fait à nouveau appel à son partenaire de Toy Story et 1001 Pattes : "Chaque musique de film que compose Randy Newman est différente des précédentes. Il est capable d'écrire des chansons bouleversantes comme des chansons très drôles. C'est quelqu'un de très intelligent qui a beaucoup d'humour. La musique qu'il a écrite pour Cars reflète les deux mondes : le monde moderne où tout ce qui compte, c'est d'aller vite, et celui de Radiator Springs, où la seule chose qu'ils ont, c'est du temps. Tout est plus lent là-bas, et Randy Newman traduit cela par un mélange de bluegrass, de jazz et de pure Americana. Le monde de la course, lui, est surtout illustré par le rock. C'est l'une des meilleures musiques que Randy Newman ait jamais écrites.”

Hommage

Joe Ranft, l'un des piliers des studios Pixar, scénariste et acteur dans Cars, a trouvé la mort dans un accident de voiture au cours de l'été 2005. Son partenaire, John Lasseter avec lequel il a collaboré sur Toy Story ou 1001 Pattes, lui rend hommage en lui dédiant ce film.

Quelques références...

Le choix de certains noms ou des numéros que l'on peut lire sur les voitures et leurs plaques d'immatriculation n'est pas toujours anodin.
  • Le nom du personnage principal Flash (Lighting en version originale) McQueen est un hommage rendu à Glenn McQueen, un animateur de Pixar décédé en 2002.
  • La plaque d'immatriculation du Minibus Filmore porte les numéros "51237", qui représentent en réalité la date d'anniversaire de l'acteur George Carlin (12 mai 1937) qui lui prête sa voix pour la version originale.
  • Le numéro que portait Flash McQueen à l'origine était le 57, représentant l'année de naissance de John Lasseter. Il a cependant été remplacé par le numéro 95 en référence à l'année de sortie du premier succès Pixar du réalisateur, Toy Story.
  • Les pneus de Flash portent la marque Lightyear. Ce choix est un double clin d'oeil, d'une part à la célèbre marque Goodyear et d'autre part au personnage Buzz L'Eclair (Lightyear en version originale) de Toy Story.
  • Des yeux en hauteur

    Au lieu de placer les yeux dans les phares, comme le font la plupart des cartoons mettant en scène des voitures, les animateurs de Pixar ont choisi de les placer au niveau du pare-brise, ce qui rend les personnages plus expressifs. Cette idée leur a été soufflée par John Lasseter dont l'un des cartoon favoris est Susie, le petit coupé bleu (1952). Une automobile dont les yeux sont situés au niveau du pare-brise.

    Clin d'oeil à Steve Jobs

    Au début du film, on peut voir une voiture blanche qui porte le logo d'Apple. C'est une référence à Steve Jobs, un des fondateurs de Pixar et d'Apple. Notons aussi que cette voiture porte le numéro 84, qui est l'année de lancement du premier Macintosh.

    Dinoco

    Si Dinoco vous parait familier, c'est parce que cette marque a déjà été utilisée dans le premier film de Toy Story. C'est la marque de station-service où Buzz l'éclair et Woody montent dans la voiture Pizza Planet, par ailleurs aussi présente dans le long-métrage Cars.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Parasite (2019)
    • Men in Black: International (2019)
    • Tolkien (2019)
    • Le Daim (2019)
    • Nevada (2019)
    • Beaux-parents (2019)
    • Child's Play : La poupée du mal (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    • Roxane (2018)
    • Aladdín (2019)
    • Greta (2018)
    • Rocketman (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Anna (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Guy (2018)
    • John Wick Parabellum (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Venise n'est pas en Italie (2017)
    • Un havre de paix (2018)
    Back to Top