Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Last Days
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Last Days" et de son tournage !

Présenté à Cannes

Deux ans après avoir remporté la Palme d'or et le Prix de la mise en scène pour Elephant, Gus Van Sant revient sur la Croisette avec Last days, présenté en Sélection officielle, en compétition.

My own private Cobain

Last days est dédié à la mémoire de Kurt Cobain, et certains éléments font directement référence à l'icône du mouvement grunge : on peut ainsi lire à la fin du film, sur l'écran de télévision, un extrait de la lettre écrite par Cobain avant de se suicider. Cependant, les personnages restent fictifs (le héros s'appelle Blake) et on n'entend pas une seule note de Nirvana dans le film, qui comprend pourtant des passages musicaux. Van Sant, qui n'a rencontré le chanteur qu'une seule fois, chez son manager, confie, à propos de son récit : "Je crois que j'ai tout inventé. On n'avait pas beaucoup d'informations, à part ce qui était paru dans la presse populaire. Certaines personnes à Portland affirmaient savoir des choses sur Kurt, mais je voulais utiliser mon imagination pour créer l'histoire de Blake (...) Quand Kurt Cobain est mort, ses derniers jours ont exercé une véritable fascination. C'est un peu comme ce que j'avais vécu pour River Phoenix [acteur décédé d'une overdose en 1993, que le cinéaste avait dirigé dans My Own Private Idaho] quelque temps auparavant. Un homme était en crise, personne ne pouvait l'aider. Où était-il ? Quels ont été ses derniers instants ?" Dans Pink, roman de Gus Van Sant publié en 1997, il était déjà question du suicide d'une rock star également nommée Blake, leader d'un groupe baptisé Speechless.

Smells like Nirvana

Kurt Cobain, le leader de Nirvana, qui a inspiré le réalisateur pour ce Last days, compte parmi les dernières légendes du rock'n'roll. Formé au milieu des années 80 à Seattle par Cobain et Krist Novoselic, bientôt rejoints par Dave Grohl, Nirvana publie en 1988 un premier single (une reprise du titre Love buzz) et, un an plus tard, son premier album, Bleach. Mais c'est avec Nevermind, et le hit Smells like teen spirit que le groupe aux refrains rageurs et à l'attitude destroy explose en 1991, et devient le fer de lance de la scène grunge. Un autre album studio paraîtra, In utero en 1993, mais le 5 avril 1994, Kurt Cobain se donne la mort en se tirant une balle dans la tête. Il était âgé de 27 ans. Poids de la célébrité et des exigences du music business, abus de drogues et d'alcool, tempérament auto-destructeur ? De nombreuses hypothèses ont depuis été émises pour expliquer ce geste, y compris la théorie d'un complot ourdi par la compagne du chanteur, la sulfureuse Courtney Love. C'est notamment la thèse développée par Nick Broomfield dans le documentaire controversé Kurt & Courtney, sorti en 1998.

Faits divers

Last days s'inscrit dans la lignée des deux précédents films de Gus Van Sant : Gerry (tourné en 2002, sorti en France en 2004) et Elephant (2003). Dans les trois cas, le cinéaste s'est inspiré de faits divers réels : la disparition d'un jeune homme parti avec un ami dans le désert caifornien (Gerry), la tuerie du lycée de Columbine à Littleton en 1999 (Elephant) et, cette fois, le suicide de Kurt Cobain, le 5 avril 1994. "Les trois films utilisent la fiction pour découvrir quelque chose de nouveau sur une situation donnée. Ce sont des histoires où les gens ignorent ce qui s'est vraiment passé, car il leur manque certains éléments. Dans le cas de Gerry, une seule personne est revenue, donc il n'y a qu'une version. Pour Elephant, il y a toujours la question du "pourquoi", "comment cela a-t-il pu arriver ? " En ce qui concerne Kurt Cobain, personne ne sait vraiment où il était les deux derniers jours de sa vie, ni ce qui s'est passé. La source d'inspiration de Last days n'est pas tant l'événement en soi que la fascination exercée par le mystère de ces derniers jours."

In utero

L'idée de Last days date de 1996. Au départ, la référence au chanteur de Nirvana était peu présente dans le script, comme l'explique Gus Van Sant : "Au début, le rapport avec l'histoire de Kurt Cobain était très ténu. Le personnage de Last days n'était qu'un gamin seul dans la maison. Il se préparait un gratin de macaronis et il regardait la télévision, en évitant le téléphone. Occasionnellement, il sortait brièvement. Il écrivait. Le gamin meublait simplement sa journée. Il me semble qu'il n'était même pas question qu'il meure."

Rock & rôles

Pour jouer le personnage principal de Last days, Gus Van Sant a fait appel à Michael Pitt, qu'il avait déjà dirigé en 2000 dans A la rencontre de Forrester, et qui est lui-même musicien. "J'ai toujours pensé que Blake était un personnage fort, et que cette histoire universelle devait être racontée", explique le comédien. "De plus, j'ai trouvé qu'il y avait des ressemblances avec ma vie et mes amis. Le gamin incompris qui se réfugie auprès de sa guitare et écrit des chansons... J'ai trouvé plus d'inspiration dans mon vécu que je ne le pensais. Et puis l'histoire du film peut concerner beaucoup de musiciens mais aussi n'importe quel être humain." Pitt a lui-même composé les deux morceaux qu'il interprète dans Last days, notamment Death to birth, titre écrit plusieurs années avant le tournage du film. Lukas Haas est lui aussi musicien. Il notamment fait partie du groupe Bunny, aux côtés de... Vincent Gallo. Quant à l'actrice-réalisatrice-écrivain Asia Argento, elle officie parfois comme DJ dans des soirées.

Acteurs et modèles

Gus Van Sant a, comme souvent, mêlé comédiens professionnels et amateurs, et s'est inspiré de la vie des acteurs pour nourrir les personnages. Ricky Jay, qui joue le rôle du détective, a joué dans plusieurs films de David Mamet et Paul Thomas Anderson, mais il est également connu aux Etats-Unis comme prestidigitateur, passionné par les phénomènes paranormaux. L'abracadabrante histoire de magiciens qu'il raconte dans Last days est authentique. A propos du comédien qui joue le rôle du vendeur des Pages jaunes, le cinéaste se souvient : "Comme on avait des vêtements sur des portants, nos bureaux ressemblaient beaucoup aux autres entrepôts du quartier. Thadeus a débarqué pour nous vendre de l'espace publicitaire dans les Pages Jaunes. Je lui ai tout de suite proposé de jouer son propre rôle." Concernant ce mêlange entre réalité et fiction, signalons que les acteurs qui jouent le rôle des amis de Blake (Lukas Haas, Asia Argento, Nicole Vicius, Scott Green) portent leur vrai prénom dans le film.

Au fur et à mesure

Gus Van Sant s'est entouré de la même petite équipe que sur Gerry et Elephant. Le cinéaste a tourné les scènes dans l'ordre chronologique, et monté pendant le week-end les rushes filmés dans la semaine. "Le film prend forme au fur et à mesure qu'on tourne. A la fin de la première semaine, j'avais plus ou moins la première demi-heure du film et au bout de la deuxième semaine, j'avais assemblé la première heure. Au bout de la troisième semaine, j'avais presque la totalité du film. A la fin de la quatrième semaine, le film était fait." Le caractère artisanal de ce tournage est accentué par le fait que Van Sant a tenu à monter son film de façon traditionnelle, et non en numérique.

La maison des bois

La maison dans laquelle Blake vit en reclus est un personnage à part entière de Last days. Pour le tournage, le cinéaste a jeté son dévolu sur Castle Rock (Comté de Putnam, Etat de New York), vieille batisse en pierre construite à Garrison en 1881, pour le cadre d'une société de chemin de fer. "De l'extérieur, c'est une maison majestueuse placée dans un cadre merveilleux. A l'intérieur, c'est une vraie ruine. Je crois que c'est exactement comme Blake", note le producteur Dany Wolf.

Parfait Harmony

On aperçoit dans Last days le cinéaste et scénariste Harmony Korine, ami de longue date du cinéaste de Portland. Gus Van Sant fut producteur exécutif de Kids, film-choc réalisé par Larry Clark en 1995 d'après un scénario écrit par le tout jeune Korine. Celui-ci était déjà apparu dans Will Hunting (mais sa participation n'y est pas créditée). A la suite de la tuerie de Columbine, Van Sant lui avait demandé d'écrire un scénario portant sur la violence chez les adolescents, mais ce projet, destiné à la télévision, n'a pas abouti -on en retrouvera la trace dans Elephant. C'est d'ailleurs grâce à Harmony Korine que Van Sant a pris connaissance de l'existence du court-métrage Elephant d'Alan Clarke. Par ailleurs, Korine a réalisé le clip Sunday pour Sonic Youth, groupe dont deux membres éminents ont collaboré à Last days.

Cinésonic

Le rôle de la représentante de la maison de disques est interprété par une figure-culte du rock indépendant américain : Kim Gordon, la chanteuse et bassiste du Sonic Youth, légendaire groupe post punk qui influença un grand nombre de musiciens, au premier rang desquels figure... Kurt Cobain. Kim Gordon n'était jusqu'alors apparue au cinéma que dans Weatherman '69, un film de Raymond Pettibon, réalisateur de plusieurs clips pour le groupe, mais on entend la musique de Sonic Youth dans plusieurs films : les new-yorkais ont notamment composé la bande originale de Demonlover d'Olivier Assayas. Signalons que Thurston Moore, chanteur et guitariste de Sonic Youth, est crédité comme consultant musical sur Last days. Il avait notamment signé la musique de Bully de Larry Clark et Heavy de James Mangold.

Pitt et Argento, nouveau chapitre

Michael Pitt retrouve Asia Argento, quelques mois après le tournage du deuxième long métrage réalisé par celle-ci, Le Livre de Jérémie.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Avengers: Endgame (2019)
  • After - Chapitre 1 (2019)
  • 90's (2018)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • La Malédiction de la Dame blanche (2019)
  • Raoul Taburin (2018)
  • Mon Inconnue (2019)
  • Simetierre (2019)
  • Le Livre de la jungle (2016)
  • Just a gigolo (2018)
  • Dumbo (2019)
  • Shazam! (2019)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • El Reino (2018)
  • Chamboultout (2019)
  • Nous finirons ensemble (2018)
  • Monsieur Link (2019)
  • La Lutte des classes (2018)
  • Captain Marvel (2019)
  • Le Parc des merveilles (2019)
Back to Top