Notez des films
Mon AlloCiné
    La Maison de cire
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Maison de cire" et de son tournage !

    Un demi-siècle plus tard...

    La Maison de cire de Jaume Serra est le remake de L'Homme au masque de cire, long-métrage réalisé en 1953 par le cinéaste hongrois André De Toth. Tourné en 3D, ce film fantastique mettait en vedette l'acteur Vincent Price dans le rôle d'un machiavélique conservateur de musée de cire.

    Le choix du réalisateur

    Joel Silver et Susan Levin trouvèrent en Jaume Collet-Serra un réalisateur doué d'un sens visuel et narratif aigu, et prêt à exploiter au mieux les talents de sa fringante équipe d'acteurs.
    Susan Levin explique : "Je visionne régulièrement des bobines de courts métrages publicitaires. Celle de Jaume tranchait sur le lot. Bien que chaque spot eût une finalité distincte, tous mettaient en évidence un style personnel, une vision intense et dynamique. Lorsque j'ai montré cette bobine à Joel, il a tout de suite pris rendez-vous avec Jaume."
    Joel Silver ajoute : "Dès cette première rencontre, il m'a impressionné par son sens visuel, mais encore plus par son approche du script et, surtout, des personnages. Il tenait à ce que ceux-ci aient des réactions authentiques qui feraient partie intégrante de l'histoire, et il avait à cet égard quantité d'idées utiles et astucieuses."

    Paris Hilton fait son cinéma !

    La Maison de cire marque les véritables débuts de Paris Hilton au cinéma. Après une poignée d'apparitions anecdotiques (Wonderland, Le Chat chapeauté, Fashion Maman), la sulfureuse "héritière-actrice-mannequin" qui défraie toutes les chroniques obtient avec le film d'horreur son premier rôle d'importance sur grand écran en incarnant l'une des jeunes personnes confrontées à la mystérieuse maison de cire.

    Ambrose, une ville à construire

    L'action de La Maison de cire se déroule, pour l'essentiel, à Ambrose, une bourgade perdue (et imaginaire) de Louisiane. Les prises de vues se déroulèrent aux studios Warner Roadshow du Queensland, en Australie, au lieu-dit Guanaba, situé à une heure de route des studios. C'est là que Jaume Collet-Serra, le chef opérateur Stephen F. Windon et le chef décorateur Graham Walker créèrent de toutes pièces le vaste décor central du film.
    Le producteur exécutif Herbert W. Gains dénicha le site idéal de la future Ambrose dans un vaste pâturage cerné de collines dégageant exactement l'atmosphère d'isolement souhaitée. L'équipe réussit à ériger les structures de la ville en seulement dix semaines, après avoir creusé des tranchées, installé des conduites d'eau et branché l'électricité à travers toute la ville, de manière à ce que Windon et ses éclairagistes puissent contrôler quelque 750 projecteurs disposés de façon stratégique.

    20 tonnes de cire...

    La production utilisa 20 tonnes de cire dans la création des décors, construits en matériaux traditionnels puis enduits, par pulvérisation, de cire naturelle d'abeille. L'équipe de Graham Walker expérimenta divers types de cire pour créer des décors "mous" qui réagiraient au toucher des comédiens et seraient laborieusement repeints à la main et restaurés entre chaque prise.
    Le design et la fabrication des "citoyens" de cire d'Ambrose mobilisa pas moins de 35 artistes sous la direction de Jason Baird, expert en maquillages spéciaux et prosthétiques, qui a notamment travaillé sur Matrix reloaded et Matrix revolutions. Sept mois de travail à raison de 12 heures par jour furent nécessaires aux sculpteurs, mouleurs, peintres et créateurs de postiches pour fabriquer la centaine de figurines de cire minutieusement ouvragées du film.

    Quand le feu brûle la cire...

    Deux incendies perturbèrent le bon déroulement du tournage de La Maison de cire. Le premier fut provoqué lors d'un test d'effets spéciaux, le second par une bougie mal éteinte.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Eté 85 (2020)
    • Tout Simplement Noir (2020)
    • Divorce Club (2019)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    • T’as pécho ? (2019)
    • Les Blagues de Toto (2019)
    • Adorables (2019)
    • L'Aventure des Marguerite (2018)
    • Terrible Jungle (2020)
    • Tenet (2020)
    • Scooby ! (2020)
    • The Vigil (2019)
    • Madre (2020)
    • Ip Man 4 : Le dernier combat (2019)
    • The Climb (2019)
    • Lands of Murders (2019)
    • Lucky Strike (2020)
    • Dreams (2019)
    • Mon ninja et moi (2018)
    • Felicità (2020)
    Back to Top