Mon AlloCiné
Une Femme coréenne
Note moyenne
4,2
22 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Cinéastes
  • Ciné Live
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • MCinéma.com
  • Paris Match
  • Première
  • Score
  • Elle
  • Le Figaroscope
  • Le Monde
  • Libération
  • Studio Magazine
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Zurban
  • aVoir-aLire.com
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • L'Humanité

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

22 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Mia Hansen-love

En Corée il n'y a qu'un chemin. On ne contourne pas les obstacles, on les prend de front. Quant à savoir si c'est une véité que les femmes coréennes maîtrisent aujourd'hui les hommes ou si c'est une angoisse, que le cinéma exorcise - nul ne le peut, seul l'avenir.

Chronic'art.com

par Jean-Philippe Tessé

Par-delà l'exercice attendu du portrait de femme, le film de Im Sang-soo touche quelque chose d'une vibration qui (...), se réfléchit en une vaste image d'une société de corps en porte-à-faux, tiraillés entre l'insatisfaction et la plénitude des sensations.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Cinéastes

par Caroline Veunac

Dans ce beau film sensuel et sensible, on est plutôt du côté de la médecine chinoise qui palpe, caresse, étire et masse pour mieux repérer les déséquilibres, ici ceux d'un pays à mi-chemin entre traditions communautaristes et soif de liberté individuelle et d'épanouissement sexuel.

La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

Ciné Live

par Laurent Djian

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Le Nouvel Observateur

par Pacal Mérigeau

(...) est à voir ce film tendu comme une corde de pendu, dont la perfection plastique exacerbe la violence des sentiments et des relations tels que décrits au fil de scènes souvent courtes, toujours écrites et filmées au millimètre, interprétées par des acteurs remarquablement précis et justes.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Laurence Liban

Voir la critique sur www.lexpress.fr

MCinéma.com

par Hugo de Saint Phalle

Un vent agréable de légèreté et d'humanité souffle sur UNE FEMME COREENNE, chronique familiale très attachante signée Im Sang-soo.Du moins au début. [...] Et puis, au hasard d'une scène en apparence anodine, la petite fable guillerette et polissonne bascule dans l'horreur la plus brutale. Coup de maître du metteur en scène qui nous glace le sang l'air de rien.

Paris Match

par Christine Haas

Im Sang-soo dessine, avec humour et sensibilité, les contours d'un bonheur fluctuant, dans une Corée récemment démocratisée (...) où le sexe sauvage et ludique est plus libre que la parole.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Olivier De Bruyn

Im Sang-Soo ne badine pas avec ses personnages. Ni avec la vie. Impressionniste et sensuel, ce cinéaste (...) sait filmer les peurs, les élans, les étreintes. [...] Jamais démagogique mais prenant sciemment parti pour ses héroïnes, Im Sang-Soo scrute la réalité crue du désir féminin et la recherche de son assouvissement. (...) l'humour noir côtoie le drame déchirant (...)

La critique complète est disponible sur le site Première

Score

par Anthony Wong

En dressant ce sportrait de couple évoluant dans la Corée actuelle, le réalisateur Im Sang-Soo n'hésite pas à être cruel - donc réaliste - avec ses personnages. Il en résulte une impression d'immersion dans un maelström sensitif à la fois érotique (...), comique ou dramatique. En bref, on se sent proche de ce personnage féminin incoryablement troublant, et admirablement investi par Moon So-Ri. Un film douloureux mais captivant (...)

La critique complète est disponible sur le site Score

Elle

par Elisabeth Quin

Rarement aura-t-on vu un fil asiatique grand public traiter aussi naturellement et crûment des pulsions sexuelles. [...] Si le film fleurte avec le scabreux, il ne s'y englue jamais, mais se leste au contraire d'une humainité assez belle.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Figaroscope

par Brigitte Baudin

Le réalisateur coréen Im Sang-soo peint les relations parfois difficiles des hommes et des femmes de sa génération, celle des trentenaires (...) Ce que montre ce film, avec beaucoup de violence physique et de sentiments exacerbés.

Le Monde

par Jean-Luc Douin

Ce qui intéresse Im Sang-soo, un cinéaste possédant un certain mordant qu'il oublie parfois, c'est l'envol de l'épouse vers la liberté.[...] Le message du film est inscrit dans les scènes sexuelles où la femme est en position dominante (...) se plaint d'être devenue asexuée depuis son mariage. En matière de représentation de la sexualité, les Coréens ont moins de complexes que les Occidentaux.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Libération

par Philippe Azoury

C'est ce regard penché sur les pourrissements des situations, dans l'attente d'une compréhension, d'un dépassement, qui rend ce film si attachant. Même si les différentes humeurs qu'il traverse manquent parfois de cette nuance qui nous y ferait adhérer davantage.

Studio Magazine

par Benoît Deschodt

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

TéléCinéObs

par Bijan Anquetil

(...) poids du passé, crise du couple, difficile libération sexuelle... Autant de questions dans l'air du temps en Corée. Vu d'ici, cela semble un peu tiré par les cheveux, mais le charme de cette "femme coréenne" joue à plein...

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Aurélien Ferenczi

Im Sang-soo confirme que le très dynamique cinéma sud-coréen possède une spécificité récurrente : le talent de représenter le sexe de façon incroyablement naturelle et dédramatisée.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Zurban

par Claire Vassé

Im Sang-soo se confronte à la sexualité féminine avec un aplomb qui ne supporte aucune tergiversation. Ce qui ne veut pas dire provocation racoleuse mais simplement franchise et précision du trait pour mieux traquer les frustrations tapies sour l'apparente liberté des moeurs. (...) Im Sang-soo filme avec une grâce que ses interpètes ne font que renforcer.

aVoir-aLire.com

par Emmanuelle Cocud

La froideur du film, la rareté du sentiment qui s'en dégage, en font un exercice à thème qui manque de vie pour convaincre. Le film de Im Sang-Soo présente une image belle, très belle, peut-être trop.

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Un film sud-coréen parmi tant d'autres, hardi dans sa description de la sexualité, assez inabouti pour le reste. (...) Im Sang-soo n'a rien perdu de sa vigueur en matière de descriptiuon de la sexualité.[...] Pas beaucoup d'émotion ni de psychologie. Qui dit indifférence dit style assez neutre, léché. Im Sang-Soo est un bon généraliste, qui ne fouille pas profondément la plaie avec son bistouri.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Ouest France

par La rédaction

Un récit volontiers confus qui, assez ambitieux pour dresser comme un tableau de la société coréenne, se perd dans le dédale de ses personnages. Avec des images parfois rudes.

L'Humanité

par Vincent Ostria

Corée sans âme. Plein - d'excès dans ce film tragi--comique qui met en scène la sexualité avec franchise. Mais au lieu d'approfondir les situations, on opte pour la fuite en avant. Un avocat trompe sa femme, sa femme le trompe (...). Trop - léger...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top