Mon AlloCiné
The Foul King
note moyenne
3,5
62 notes dont 15 critiques
7% (1 critique)
27% (4 critiques)
53% (8 critiques)
13% (2 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur The Foul King ?

15 critiques spectateurs

Gustave Aurèle

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 1 268 critiques

2,5
Publiée le 01/08/2017
Une comédie qui ne décolle jamais vraiment mais le combat de catch final est fort bien maîtrisé......
Extremagic

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 483 critiques

3,5
Publiée le 27/10/2015
Alors je continues d'arpenter tout doucement la filmographie de Kim Jee-Won et je dois dire que son premier est déjà mieux que son dernier film. Comme je suis un grand fan du cinéma coréen et particulièrement de la manière dont il mélange les registres (pas les uns après les autres, ce qui n'est déjà pas si facile, mais vraiment en même temps, ce qui est tout à fait génial) je dois dire que j'ai bien apprécié ce film. C'est une sorte de Fight Club, enfin plus Tokyo Fist en fait mais humoristique. On retrouve les thématiques de l'individu emprisonné dans la société, la perte de repères, le post-modernisme, et la salvation dans l'ultra-violence, d'abord fascinante (ici surtout drôle) pour finir dans le dégoût, alors il y a quand même quelques problèmes de mise-en-scène, je pense au pétage de câble filmé en uniquement en plongée et plans larges ce qui ne le rend pas si horrible que ça, disons que par rapport à Tokyo Fist ou même un peu Fight Club ça n'a rien à voir. Mais franchement tout le début je me suis fendu la poire comme pas permis quand on voit les combats tellement ridicules ou les entraînements, les types un peu attardés, empotés qui ne savent pas trop ce qu'ils veulent, ils sont là en espérant que leur simple présence les rendra plus fort. Et puis ensuite le patron, c'est un personnage ultra-caricatural mais ça marche d'enfer, genre la scène où il le chatouille pour se libérer c'est juste hilarant, tu l'as vu une fois mais tu t'attendais pas à ce qu'il le fasse vraiment. Voilà c'est très potache comme humour mais c'est ce qui me plaît ça m'a pas mal fait pensé à du Matsumoto en un sens. Après le truc c'est que là c'est couplé avec un malaise ambiant et moi qui déteste le catch bah je suis content de voir que ça ne se prend pas au sérieux, enfin j'ai beaucoup aimé le traitement en somme. Après il y a aussi toute une réflexion sur l'héroïsme qui rejoint celle du super-héros genre je peux agir que si j'ai le masque. Ca rappel les Spider-Man de Raimi, parce qu'on sent que le personnage est vraiment un loser et puis tout d'un coup il est capable de faire des miracles. Finalement la scène que je trouve la plus incohérente c'est celle où il intervient pour sauver le mec, je me dis que si j'avais la poisse et le manque de confiance de ce mec (que j'ai eu) bah j'aurais jamais fait ça, même si la course-poursuite après m'a plié. Le truc c'est qu'on connaît déjà tout les ressorts humoristiques du film mais ils marchent parfaitement. Par contre la scène finale est un peu moche, je veux dire il y a des faux-raccords pas possibles et je ne comprends pas bien à quoi elle sert, enfin si en un sens elle permet de conclure le film sur le ton qu'il a adopté mais justement il y a eu ce glissement dans le dernier acte et je ne vois pas l'intérêt d'en foutre une couche au final. Bref je le trouve de trop, c'est pas particulièrement gênant mais c'est dommage. Après j'ai adoré certains moments classes des personnages genre quand le mec explose sa sucette entre ses dents, c'est vraiment ce genre de décalage que j'adore on a d'un côté une action totalement épique, et une sucette qui fait ridicule. Voilà tout ça pour dire que j'ai passé un excellent moment, c'est pas le film du siècle mais il est généreux, il fout la banane et j'ai retrouvé tout ce que j'aime dans le cinéma coréen.
Kloden

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 996 critiques

3,0
Publiée le 16/10/2014
Décidément, Kim Jee-Won confirme avec Foul King qu'il aime bien la comédie, et sait rire avec son spectateur. En plus, je trouve chez lui que la tendance du cinéma d'humour coréen à infantiliser ses personnages et donner un rendu assez particulier, qui ne parle pas toujours à l'occidental que je suis, est plutôt adoucie. C'est tant mieux, car cela permet à Foul King de quitter l'absurde ou la satire, ou du moins de ne s'y livrer que par pincées, pour s'ancrer dans une sphère et un contexte humains. Racontant la loose de son personnage avec tact, Foul King s'avère très respectueux de ce qu'il filme et fait du bien dans la distance qu'il opère vis à vis des facilités qui se livraient pourtant à lui, la causticité gratuite en tête. Du coup, cette sorte de fable qui se cache derrière le pur divertissement, quelque part appel au lâcher-prise et à l'acceptation de ses propres limites, s'avère même par moments assez inspirante. Pourtant, la forme ne rend pas un bien vibrant hommage à l'histoire qu'elle matérialise. Si l'absence d’exubérance des prises de vue de Kim Jee-Won n'a a priori rien de très gênant, elle va de pair avec un certain manque d'ampleur parfois nécessaire pour mieux gérer le passage d'un ton à un autre (Foul King peut se voir comme une comédie dramatique). Dans son humilité presque timide malgré le confort certain qu'elle assure à l’œil, la mise en scène de Jee-Won me rappelle un peu celle du Bong Joon-Ho des débuts. Il faudra donc attendre Deux sœurs - si ce n'est A bittersweet life - pour un réel passage aux choses sérieuses, mais à défaut d'être renversant, le cinéma de Kim Jee-Won est pour l'instant d'une facture honnête, agréable et relativement inspiré. Pas mal.
Attila de Blois

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 2 847 critiques

3,5
Publiée le 10/10/2014
"Foul King" est une comédie fraiche, agréable et légère qui rempli parfaitement son rôle. De quoi passer un bon moment et nous redonner le sourire.
Truman.

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 350 critiques

3,5
Publiée le 09/08/2013
Kim Jee-woon nous plonge cette fois ci encore dans une comédie mais dans l'univers du catch , le tout avec l'excellent acteur Song Kang-Ho qui dévoile encore un talent comique aussi génial qu'hilarant . L'humour est très agréable mais pas d'humour noir comme dans "The Quiet Family" , ça reste sobre et sympathique . L'histoire est simpliste, un homme va se lancer dans le catch afin de se changer les idées a cause d'un travail ou il arrive toujours en retard et d'un patron qui le martyrise . L'humour est donc souvent propice a des situations loufoque et il est clair que ce film plaira beaucoup au amateurs de ce sport . Malgré que ce soit une bonne comédie je lui trouve quelques défauts, c'est long 1h50 qui a mes yeux aurait pu se raccourcir un peu, ce qui mène a des scènes moelle et longue et une fin assez moyenne . Foul King est au final une bonne comédie au combats aussi drôle que dynamique qui cible probablement les fans de catch en premier mais ne laisse pas les non fans de coté .
Florent T

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 434 critiques

3,0
Publiée le 18/03/2013
Kim Jee-woon nous offre une comédie sociale sur fond de catch, certes amusante mais qui manque parfois de rythme et de profondeur. Néanmoins, un film sympathique bien filmé et bien interprété.
Yetcha

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 3 364 critiques

5,0
Publiée le 26/08/2012
Superbe. Après "L'homme au masque d'or" c'est le deuxième film sur le catch que je vois. Kim Jee Woon propulse Song Kang Ho au rang de star en Corée. Ce rôle lui a valu la reconnaissance du public. il est touchant, vrai, il a réalisé lui-même la plupart des cascades et se révèle totalement juste avant la consécration de JSA 2 ans plus tard. Bref, ce drame est prenant, cet homme introverti qui parvient à lutter contre son patron grâce à ce que lui apporte le catch. Si ce sport est vu au début comme plutôt kitsch, il apparaît à la fin comme un véritable spectacle grandiose et un exutoire fantastique. Un grand film.
TheCrabIsBack

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 109 critiques

3,0
Publiée le 09/07/2011
Un film sur le catch filmé avec la délicatesse d'un photographe. Un peu de noirceur. Globalement, une belle métaphore sur l'Echec, l'abandon... Un hymne à la lose attitude.
kevin d.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 39 critiques

4,0
Publiée le 17/07/2010
Bon film sans être excellent on tombe souvent dans le cliché sans pourtant en faire trop. On regrette certains passages mais on en apprécie beaucoup d'autres. Mais il ne faut pas s'y méprendre le film est plus intelligent qu'il le laisse paraitre, et propose belle critique social dont on savoure l'ingéniosité de certaines scène (l'histoire du masque est métaphorique). Enfin bref, beau film.
blodhorn

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 86 critiques

3,0
Publiée le 26/04/2010
Un film coréen sur le catch ? Voilà un pitch suffisamment déviant pour m’intéresser mais quand en plus c’est réalisé par Kim « A bittersweet life » Jee-Woon avec en acteur principal Song Kang-Ho, vu entre autre dans « Sympathy for Mr Vengeance », alors le visionnage devient obligatoire ! Le scénario est basique : un souffre douleur tant au bureau qu’à la maison va apprendre le catch pour mettre un terme aux humiliations dont il est victime. Il devient Foul King, le catcheur tricheur. Ce qui frappe avant tout dans ce film c’est le traitement des personnages qui ont des motivations, des forces, des faiblesses mais qui restent de gros loosers devant l’éternel. Hormis la coach, à aucun moment un personnage nous est présenté comme un héros. Il s’agit dans Foul King d’une histoire qui se pose dans un contexte humain et qui met en évidence la faiblesse de l’homme aliéné par un monde débile. Cette dénonciation se traduit visuellement par l’absurde. Car il faut évoquer cet aspect essentiel du film. Foul King est un délire absurde et inspiré. Comment ne pas sourire bêtement en voyant le premier combat où le héros se voit comme le Elvis du ring qui déboite un méchant sous les yeux de sa belle jusqu’à ce que le méchant se révèle être son patron. Pas besoin d’être Freud pour comprendre le sous entendu. Plus largement, chaque combat – sauf le dernier - est une immense bouffonnerie qui se déroule sur fond de misère humaine. Les catcheurs en sang n’ont que 5 minutes pour se soigner et se changer avant de retourner à leur gymnase pourrit de quartier miteux. Ici, le monde de la lutte professionnelle est assez désacralisé. Les combats sont truqués, scénarisés, et motivés par des intérêts financiers. L’entertainement est bien loin. On le voit donc, dans le film, rien n’est épargné. Tout est corrompu, tout est pourri et vicié. Sauf le dernier combat, apogée du film où le héros aura le choix entre rester dans ce système ou le faire imploser de façon magistral. C’est dans ce seul v
ESENJI

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,0
Publiée le 10/08/2009
Un acteur formidable en devenir filmé par un réalisateur magicien en devenir. Avant "A bittersweet Life" ou "Le Bon, La Brute, Le Cinglé" un petit film sympa ou certaines situations (la vraie fourchette ou le reve par exemple) sont a mourir de rire. A ne pas rater.
MaitreMechant2

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 152 critiques

4,0
Publiée le 18/02/2009
Encore un petit film de grand réalisateur probablement passé inaperçu. Dommage! parce que ce film vaut le coup d'être vu comme la majorité de ceux du réalisateur de "a bittersweet life". La force du film est de faire d'un jeune célibataire coréen une star du catch. Rien à voir avec "super nacho" car le but ici n'est pas l'admiration du public mais la force et le respect. Song kang ho est tyrannisé par son supérieur et exerce un métier qu'il n'aime pas: bref, il a une vie qui nous ressemble pour la majorité. Le catch va lui apporter la force qu'il recherchait et lui faire affronter ses peurs, nos peurs. Les gags sont drôles quoi qu'on en dise et il ne s'agit en aucun cas de potaches. Alors bien sûr il y a en filigrane une légère histoire d'amour (ressemblant un peu au film "champion") ou plutot de rateau, mais celle-ci n'est présente que pour faire comprendre au spectateur que le héro est traité comme une merde par son supérieur et ses collègues (féminins ici). C'est vraiment le but du film: un anti héro qui échoue tout le temps et qui finiras probablement par échouer encore, mais c'est là tout l'intèrêt du film : il ne devient pas un super héro mais un Homme sur qui plus rien n'as de prise, un peu à la façon de "fight club".
Doctor B.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 38 critiques

4,0
Publiée le 10/02/2009
Probablement le film traitant du catch, le plus abouti. The Foul King est un petit bijou et l'on ne peu que se prendre d'affection pour ce timide employé devenant star d'operette dans un monde où les types en collants sont virils... Bien réalisé, parfois incompréhensible si l'on entend rien à l'humour asiatique, il est très plaisant à suivre et mérite d'être enfin reconnu. Loin des autres sombres me*des ayant pour décors le divertissement sportif le plus controversé du monde, The Foul King réussi son pari d'être drôle et touchant à la fois. Amateurs de cinéma asiatique, amateurs de catch, retrouvez-vous enfin et ne loupez pas cette petite réussite!
diendjao

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 28 critiques

2,5
Publiée le 08/03/2008
Un film sympathique à regarder, léger et drôle parfois.
g0urAngA

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 757 critiques

3,0
Publiée le 29/01/2007
C'est le seul film sur le catch que j'aie vu et à ce titre c'est assez sympa. Quelques gags fonctionnent, notamment dans certains combats. Song kang-ho s'en sort pas trop mal, même si à priori il n'est pas très adapté à ce genre de rôle, on s'habitue. La réalisation est excellent avec quelques beau plans noyés dans un style de réalisation banale. Par contre, je trouve que le film manque d'humour noire, c'est trop sage et convenu. Les gags sont souvent lourds (comme les comédies HK). le côté "loose" des catcheurs est très répétitif, ça va 5 minutes les gags à base de chute non souhaitée, pour ça il y a Vidéo gag. Un peut d'innovation aurait été la bienvenue. Mias bon ça se regarde quand même, avec plaisir.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top