Mon Allociné
Down in the Valley
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Plus de photos
Edward Norton - 140
Tout le monde dit I love you : Photo Edward Norton Birdman : Photo Edward Norton, Michael Keaton Photo Edward Norton The Grand Budapest Hotel : Photo Edward Norton Crève, Smoochy, crève ! : photo Edward Norton
Evan Rachel Wood - 112
Photo Evan Rachel Wood Into the Forest : Photo Ellen Page, Evan Rachel Wood Barefoot : Photo Evan Rachel Wood Tout pour lui plaire : Photo Evan Rachel Wood, Justin Long Charlie Countryman : Photo Evan Rachel Wood
David Morse - 39
Photo David Morse Horns : Photo David Morse McCanick : Photo David Morse World War Z : Photo Brad Pitt, David Morse, Grégory Fitoussi Photo David Morse
Rory Culkin - 14
Electrick Children : Photo Rory Culkin Electrick Children : photo Photo Bill Sage, John Patrick Amedori, Julia Garner, Rory Culkin Twelve : photo Joel Schumacher, Rory Culkin Twelve : photo Esti Ginzburg, Joel Schumacher, Rory Culkin

Commentaires

  • bettertomorrow

    velocio a très bien décrit le film (dans la colonne 3 étoiles si vous voulez lire), je pensais d'ailleurs que down in the valley était le titre incomplet du traditionel américain down in the valley to pray à moins que ce soit une compo du doc (watson). c'est un film qui m'a fait versé ma larme pas tant dans la mise en scène (pas trop mal sans plus) ni le jeu (excellent) des acteurs, mais pour le scénario qui m'a profondément touché.
    encore un film sur la solitude ultime, mais totalement different de chef d'oeuvres tels que taxi driver, maniac ou seul contre tous. il n'est pas aussi abouti que ces derniers, mais il y a un aspect poetique et surtout mélodramatique presque non voulu. comme d'habitude la marginalité est execré par l'esprit de masse et avant de faire froid dans le dos ça émeut aux larmes.

  • musicamin

    magnifique. le scénario est super bien écrit ainsi que le jeu des acteurs...il manque un "quelque chose" dans le denouement, mais ça reste un très beau film.

  • roxynounette

    J'ai été un peu déçue par ce film. En voyant les commentaires, et fidèle à Edward Norton, j'ai voulu me lancer sans hésiter dans Down in the Valley. Alors je ne sais pas si c'est le fait de l'avoir vu en Français, avec un doublage de voix qui n'est pas bon, ou alors autre chose, mais j'ai trouvé que le rôle de Norton était surjoué. Je pensais que le fait qu'il soit décalé, avec un abus de politesse, un surplus d'amour allait aboutir à quelque chose de spécial, une fin inattendue... mais je n'ai pas été assez surprise à mon goût. En plus ce mélange de western ne m'a pas aidé à situer le film dans une époque, j'ai été un peu perdue.
    Cependant, je suis d'accord avec "bettertomorrow", un film qui fait réfléchir, qui vous laisse pensif sur le monde et sur la solitude extrême.
    Un film qui se laisse regarder, sans ennuie et avec une pointe de suspense.

  • mayvie

    Un excellent film dans lequel Evan Rachel Wood et Edward Norton livrent une interprétation remarquable, le reste du casting est très bon également. Il y a pas mal de rebondissements ! :)

  • romka92

    c 'est pas mal comme film les critiques sont assez dures

  • nwrdz

    Down in the valley fait partie de ces films peu évidents, qui laissent beaucoup de liberté au spectateur quant à son ressenti face à ce qu'il vient de voir.

    J'ai apprécié l'aspect non manichéen du film, notamment vis à vis de Wade et Harlan.

    Le personnage d'Harlan est un mystère, et il est difficile de définir très précisément l'étendue de sa folie, mais surtout de la sincérité de celle-ci. Jusqu'à quel point Harlan est il réellement "ailleurs"? Le film ne propose pas de réponse, et c'est à soi de définir qui est au fond Harlan.

    On se demandera toujours ce qui serait advenu si Wade avait admis Harlan: est-ce la marginalité d'Harlan qui l'a condamné ou est-ce Wade qui, en le rejetant, l'a d'autant plus marginalisé?

    Wade est un personnage complexe mais tellement concret: un homme qui ne sait pas comment communiquer avec ses enfants, maladroits dans ses façons de leur exprimer ses craintes et son amour pour eux, en se réfugiant dans la violence verbale et parfois physique, non pas parce qu'il veut être violent, mais simplement parce qu'il ne SAIT pas comment faire autrement. Le film ne donne pas d'information sur son personnage, sa situation de père célibataire, ses expériences personnelles mais on peut se douter qu'il n'est pas des plus aisés pour lui de communiquer.

    Le point qui, a mon avis, reste encore le plus obscur et laisse le plus de place à l'interprétation et la scène ou
    [spoiler]Harlan tire sur Tobe[/spoiler].

    Certains pensent qu'il l'a fait délibérément, d'autres imagine qu'Harlan croyait le [spoiler]pistolet non chargé[/spoiler], etc. Je crois qu'aucune réponse formelle ne peut être donnée à cette scène mais celle-ci mais, pour ma part, à ce moment là, je me suis rappelée des scènes du motel, quand il s'imagine affronter Wade et se parle dans le miroir : lorsqu'il arrive au point culminant de l'affrontement, [spoiler]il s'imagine tirer sur Wade (et tire vraiment). Je n'ai pas de mal à m'imaginer Harlan répéter cette scène encore et encore, jusqu'au moment ou, inconsciemment, il la répète durant sa dispute avec Tobe et, tout naturellement, tire comme il le faisait face à son miroir[/spoiler]

    Le seul point décevant du film est le passage avec Lonnie sur le tournage du western, qui est trop ostentatoire dans son symbolisme et aurait facilement être coupé.

    Le film est très esthétique et donne envie d'aller parcourir la vallée chérie d'Harlan, et comme lui de parcourir ces collines à cheval.

    Les acteurs sont fantastiques, Edward Norton en tête. Il arrive en une seule phrase à sonner à la fois ultra-sincère et manipulateur et sait donner à Harlan une ambiguïté captivante.

    Evan Rachel Wood est tellement réaliste qu'elle ne semble jamais jouer mais tout simplement être elle-même, c'est dire si sa performence est impressionnante.

    David Morse est parfait dans ce rôle de père dur mais avant tout maladroit avec ses enfants, et rory culkin, malgré le peu de dialogue lui revenant, est toujours juste dans son interprétation de Lonnie.

    Une oeuvre à voir, certes non dénué de défauts, mais définitivement plus intéressant que bien d'autres films sortant de nos jours...

  • Axel Janvier

    Une pure claque dans le genre !
    je ne m'attendais pas à tant de talent de la part de Norton !
    Bref, un film qui ne laisse pas indiffèrent...

  • Micky r.

    Spectaculaire et magnifique. Evan rachel wood est plus que parfaite dans ce rôle ! A voir

  • Manon M.

    Assez bon, les acteurs sont très biens !

  • Réda C.

    Superbe !
    une grande médaille d'or pour la photo.
    L'ambiance générale et captivante, parfaitement en accord avec les enjeux de chaque scène. La psychologie du loser qui voulait être un grand et qui se révèle un grand taré est grandiose.

    vous pouvez y aller.

  • romain m.

    Grandeur et décadence du dernier cowboy des Etats-Unis.

Voir les commentaires