Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
The Constant Gardener
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Constant Gardener" et de son tournage !

Adapté de l'oeuvre de John Le Carré

The Constant gardener n'est autre que l'adaptation cinématographique de La Constance du jardinier, un roman signé John Le Carré et publié à la fin de l'année 2000. Au cours de la phase de développement - qui a duré plus de deux ans -, ce dernier a envoyé au producteur Simon Channing Williams et au scénariste Jeffrey Caine plusieurs commentaires sur les différentes versions du script, et a assisté à quelques réunions d'écriture.

Le premier long métrage américain de Fernando Meirelles

C'est La Cité de Dieu, véritable succès à travers le monde en 2003, qui poussa le producteur Simon Channing Williams à faire appel à un réalisateur audacieux, Fernando Meirelles, qui avait réussi à mettre en scène une histoire forte sur une région du monde le plus souvent oubliée.
Ce dernier mena des recherches approfondies sur The Constant gardener. Comme il l'explique, "je suis brésilien et nous fabriquons des médicaments génériques depuis quelques années et, lorsqu'on essaie de fabriquer des produits bon marché, équivalents de médicaments brevetés, on prend très vite conscience de la puissance sidérante du lobby de l'industrie pharmaceutique. J'ai lu pas mal de choses là-dessus ces dernières années - sur le site internet d'Oxfam par exemple - et je me suis rendu compte qu'un film pouvait être une bonne occasion de faire bouger les choses."

Trois raisons à ce projet

D'après le réalisateur Fernando Meirelles, "le fait que je pouvais m'en prendre à un pan de l'industrie pharmaceutique n'est que l'une des trois raisons qui m'ont donné envie de mettre en scène The Constant gardener. Il y avait aussi l'opportunité - ou plutôt la décision - de tourner au Kenya. Enfin, et surtout, il s'agit d'une histoire d'amour profondément originale : un homme épouse une femme plus jeune que lui, et ce n'est qu'après sa mort qu'il tombe vraiment amoureux d'elle et part à sa recherche. C'est une magnifique histoire, et un peu existentielle aussi."

Tessa Quayle proche de la réalité

Le personnage de Tessa Quayle s'inspire de la réalité. John Le Carré a dédicacé La Constance du jardinier à Yvette Pierpaoli, militante passionnée et bénévole infatigable. Ayant souhaité lui rendre hommage dans le générique de fin, il la décrit comme "ayant vécu et étant morte en se préoccupant des autres."
En 1999, Yvette Pierpaoli est tuée, à l'âge de 60 ans, ainsi que deux autres travailleurs bénévoles et leur chauffeur, dans un accident de voiture en Albanie. A l'époque, Yvette travaille pour Refugees International, activité qui s'inscrit dans le cadre de son engagement de toujours auprès des autres. C'est à l'âge de 19 ans qu'elle s'oriente dans cette voie, quittant la France - son pays natal - pour Phnom Penh. C'est là que Le Carré fait sa connaissance, au milieu des années 70.

Dates et lieux de tournage

Le choix définitif des comédiens et les préparatifs se déroulèrent pendant l'hiver et le printemps 2004. Le tournage démarra au mois de mai suivant.
L'équipe s'installa d'abord à Berlin où elle tourna les scènes avec le groupe de consommateurs Hippo Pharma. Dans la capitale allemande, la production investit notamment la gare de Lehrter Stadtbanhof, les bureaux de l'Académie des Beaux-Arts (Academie der Kunste), faisant office du Haut-Commissariat britannique, le Residenz Hotel et les vénérables studios Babelsberg.
Après deux semaines en Allemagne, l'équipe s'établit à Londres pour plusieurs jours de tournage. Une salle de la Tate Modern servit d'amphithéâtre, tandis qu'une séquence de messe commémorative fut tournée à l'église St Mary Magdalene de Paddington. La production utilisa également le Liberal Club.
Souhaitant garder le plus important pour la fin et offrir à Fernando Meirelles les conditions de tournage les mieux à même de répondre à ses exigences, la production s'installa au Kenya début juin, pour deux mois de tournage à Nairobi et dans d'autres régions du pays. C'est grâce aux tractations diplomatiques de Simon Channing Williams avec des fonctionnaires du gouvernement que l'équipe put obtenir l'autorisation de tourner sur place.

On laisse tomber l'Afrique du Sud...

Même si Fernando Meirelles considère le Kenya comme "le troisième protagoniste du film", la production envisagea d'abord de tourner la plupart des scènes kenyanes en Afrique du Sud, dotée d'une industrie cinématographique en plein essor et d'une infrastructure plus solide.
"Nous pensions nous rendre au Kenya pour voir où se déroulait le roman, puis aller filmer en Afrique du Sud, explique Simon Channing Williams. Mais je suis enchanté de pouvoir dire qu'à peine 24 heures après notre arrivée, ni Fernando, ni moi n'avions envie de quitter le Kenya. Bien entendu, il subsistait d'importants problèmes d'assurance, car le Kenya continuait d'être perçu comme un pays très dangereux, alors qu'on s'est aperçu que ce n'était pas le cas. Nous nous sommes beaucoup battus. Il était évident d'emblée que c'est au Kenya qu'il fallait tourner."

Aide au développement

Dès le début, l'équipe voulait offrir aux gens de Kibera quelque chose en contrepartie. La production a offert du travail au plus grand nombre d'habitants possible tous les jours sur le plateau, créé une aire de jeux et construit un terrain de football, consolidé le toit d'une église délabrée et bâti un pont au-dessus d'un vaste égout pour permettre à des véhicules d'urgence d'accéder au fond d'un ravin pour secourir les gens qui y habitent.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Toy Story 4 (2019)
  • Parasite (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Made In China (2019)
  • Anna (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Yves (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Aladdin (2019)
  • La Femme De Mon Frère (2019)
  • Nevada (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Roxane (2018)
  • Noureev (2018)
  • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
  • Rocketman (2019)
Back to Top