Mon AlloCiné
    Coldwater
    note moyenne
    4,0
    1418 notes dont 136 critiques
    10% (14 critiques)
    38% (51 critiques)
    33% (45 critiques)
    15% (20 critiques)
    4% (6 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Coldwater ?

    136 critiques spectateurs

    Kiwi98
    Kiwi98

    Suivre son activité 198 abonnés Lire ses 92 critiques

    4,5
    Publiée le 9 juillet 2014
    Enfer pour mineur... une phrase qui en dit long sur ce que résume Coldwater, premier film de l'américain Vincent Grashaw âgé de seulement 33 ans. Il ne faut pas dire que le film exploite un sujet particulièrement original vu que la comparaison avec Dog Pound est quasiment impossible et pourtant ... Film indépendant déjà en boite depuis quelques années Coldwater retrace le parcours de Brad, jeune dealer sans vrai avenir envoyé dans une maison de redressement faisant penser à l'introduction de Full Metal Jacket, au programme surveillants psychopathes, enfants semi psychopathe et violence, trois facteurs qui vont changer la vie de notre protagoniste. Mais au final on pouvait craindre une sorte de déjà vu car il faut avouer que l'ont ne peut pas faire plusieurs histoires avec cette thématique sauf si l'ont recherche le grotesque évidement. Un récit donc classique mais qui va développer des intrigues assez originales. Commençant de manière intimiste on remarque immédiatement P.J Boudousqué, le fils caché de Ryan Gosling et que dire... l'acteur à la prestation remarquable électrise l'écran dès qu'il apparaît et dans n'importe quel contexte. Coldwater est avant tout une révélation, la révélation d'un très grand acteur, d'un immense acteur à la performance rageuse et qui réussi à devenir repousant malgré sa gueule d'ange attachante et pourtant le paris n'était pas gagné avec un personnage aussi complexe et aussi sobre que celui de Ryan Gosling dans Drive emporté par ses excès de violence mais il reste à savoir si cette inspiration est volontaire ou hasardeuse. Coldwater est aussi un film très personnel pour Vincent Grashaw qui a commencé son écriture à l'age de 15 ans et pour un premier film il n'y a rien à redire, à la limite on se demande si on ne regarde pas un film de Nicolas Winding Refn. Perfectionniste à souhait Vincent Grashaw est déjà plus que prometteur, sa mise en scène d'un réalisme et d'une splendeur presque inégale met en valeur le message du film sur la violence et la colère presque époustouflant et ce dont le film n'abuse jamais. Grashaw aurait pu exhiber son personnage principal mais il ne le fais pas tout en sortant des codes du genre à base de flashback est d'un final qui laisse pendu à l’accoudoir du siège. Bilan : Coldwater sera surtout retenu comme une révélation, celle notamment d'un cinéaste qui pourrai facilement nous offrir un lot de films cultes et un acteur que l'on verrai bien triompher dans le monde entier. Mais il faudra également retenir le sublime message de cette oeuvre regorgeant de rage et de colère.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top