Notez des films
Mon AlloCiné
    Une Histoire Simple
    note moyenne
    3,6
    239 notes dont 35 critiques
    répartition des 35 critiques par note
    6 critiques
    10 critiques
    11 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Une Histoire Simple ?

    35 critiques spectateurs

    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1099 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    4,0
    Publiée le 15 avril 2013
    Il était temps de le crier sur les toits:Claude Sautet est mon cinéaste français préféré,passé et présent confondu. Ses films limpides,parlent au coeur et impressionnent par leur justesse de ton. Il n'a jamais eu d'équivalent pour raconter des chroniques chaleureuses,mélancoliques,vivantes,évidentes et en phase avec leur époque. "Une histoire simple"(1978)permit à Sautet de retrouver Romy Schneider,son égérie de toujours dans un film presque féministe. Romy,qui incarne une héroïne très(trop?)humaine,dans un monde qui n'aime rien tant que de broyer la faiblesse ou la vulnérabilité. A un tournant de sa vie,cette femme oscille entre plusieurs hommes,plusieurs grossesses,tout en gérant les malheurs de son entourage amical. Ce qui frappe aujourd'hui dans ce genre de film,c'est sa sincérité. Pas de portables,des personnages qui fument et boivent à tour de bras,une morale ambiguë,des actes injustifiables. Tout ce qu'il est impossible de voir désormais. Romy Schneider,est magnifique,ultra-sensible et mystérieuse. Tous les autres acteurs,tels que Bruno Cremer,Claude Brasseur ou Eva Darlan,sont d'une absolue justesse. Voilà,Claude Sautet était ainsi: sobre,poignant,réaliste.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 681 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2015
    Un très beau portrait de femme ou Romy Schneider dans un de ses plus beaux rôles (elle est aussi admirable dans "Max et les ferrailleurs" et dans "César et Rosalie" du même cinéaste). Comme toujours chez Sautet, beaucoup de personnages se croisent, et tous apportent quelque chose au récit, aident à la peinture de cette tranche de vie. Cremer est excellent, tout comme Claude Brasseur, peut-être dans son meilleur emploi. Un tableau quasiment sociologique de ce qu'était la France à la fin des années soixante-dix.
    halou
    halou

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 518 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2006
    Une note au dessous des autres Sautet. Mais cela reste un film excellent. Découvrir l'univers de Sautet est formidable. (romy, quelle grâce..). A voir
    Margaret Morel
    Margaret Morel

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 51 critiques

    5,0
    Publiée le 15 septembre 2011
    ce film je l ai tellement vu de fois que j ai l impression de le connaître par coeur. Romy si bouleversante entourée d acteurs merveilleux comme Bruno Crémer, Claude Brasseur Jean Bouise et tous les autres. Si mon réalisateur préféré est Claude Sautet ce film y a contribué.
    Florence G.
    Florence G.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,5
    Publiée le 12 juin 2014
    Peut être un de mes films préférés de Sautet...toujours difficile de faire un choix dans toute sa filmo, que j'aime plus que tout. Mais Romy dans ce rôle se bat pour mener sa vie de femme libre dans une époque où tout n'es pas encore très clair sur le statut de la femme en tant qu'indépendante et libre de ses choix tant personnels que professionnels. J'aime comme toujours les réunions d'amis dans la belle maison de campagne où se joue parfois et toujours en discrétion des drames, comme ici la tentative de suicide de son ami, mis au placard dans sa société...son histoire avec Brasseur est banale mais tellement poignante et brutale parfois qu'elle en devient exceptionnelle. Bref, Sautet a su filmer en quelques plans simples une histoire de femme pas si simple que ça. Et quelle joie de voir des personnages vrais, qui fument, boivent, vivent donc...!
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2027 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    3,0
    Publiée le 7 novembre 2013
    Sans être une œuvre majeure dans la carrière de Claude Sautet, la faute peut-être à un scénario trop linéaire et à une émotion moins vive que d'habitude, « Une histoire simple » prouve toutefois plusieurs choses. D'abord que le réalisateur des « Choses de la vie » était un vrai maître pour créer des personnages justes, cohérents et infiniment touchants, son amour pour eux étant palpable quasiment à chaque instant. Il n'y a ainsi jamais de jugement porté, Sautet préférant s'attacher aux réactions des autres et les conséquences des actes de chacun sur leurs proches, sans pour autant en faire trop ni perdre de sa crédibilité. On a ainsi droit à plusieurs scènes assez émouvantes et représentant surtout parfaitement les aléas de la vie et les différentes étapes que nous y traversons, avec ce qu'elles ont d'émouvantes et de douloureuses parfois. Il faut dire qu'avec Romy Schneider, l'une des rares actrices à dire plus en un regard que d'autres dans toute leur carrière, l'ami Claude partait avec un sérieux avantage : elle est bouleversante de retenue et de sensibilité. Le tout doublé d'un discours très moderne sur la femme, éprise d'indépendance et de liberté, à l'image de nombreux dialogues et surtout par la décision finale de notre sublime héroïne : un Sautet mineur vaut toujours bien plus qu'un film français moyen.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 3 265 critiques

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2018
    "Une histoire simple" fait sans doute partie des films les plus noirs de Claude Sautet dans lequel le cinéaste âgé de 54 ans tire un bilan plutôt désenchanté des années 1970 qui s'achèvent sur fond de crise économique après que les utopies de mai 68 se sont envolées. Cette décennie aura pourtant été féconde pour lui avec six films qui lui ont apporté la reconnaissance critique et populaire, le plaçant au firmament des réalisateurs qui comptent dans le cinéma français. Romy Schneider aura été l'emblème de cette réussite avec quatre films en commun avant d'aborder "Une histoire simple". L'actrice avait demandé à Sautet de lui offrir un rôle qui permettrait de faire découvrir au spectateur une autre facette de son univers jusqu'alors essentiellement masculin dans les thématiques abordées. Quoi de plus évident à l'époque que le long combat des femmes pour l'égalité au sein du couple et dans les entreprises. Rappelons que la loi Veil sur l'avortement n'est en application que depuis trois ans. Avec Jean-Loup Dabadie, il s'attèle à l'écriture d'un scénario construit autour du personnage de Marie (Romy Schneider), femme de son temps qui entend choisir librement son destin et ne pas être à la remorque affective ou financière d'un homme. L'incipit choisi par les deux hommes est on ne peut plus clair à ce sujet, Marie étant dans le cabinet d'un médecin obstétricien pour programmer l'avortement qu'elle a décidé seule de provoquer, ne désirant plus l'enfant qu'elle attend de Serge (Claude Brasseur) son nouveau compagnon incapable de se sortir d'une immaturité égocentrique. Comme toujours chez Sautet le personnage principal est éclairé par ses relations et ses amis. Pour Marie il y a Georges son ancien mari avec qui l'amour couve encore sous les braises et puis les collègues de travail, Gabrielle (Arlette Bonnard), Esther (Sophie Daumier), Anna (Eva Darlan) ou Jérôme (Roger Pigaut) avec lesquels elle traverse une restructuration qui ne porte pas vraiment son nom, le capitalisme étant encore gêné aux entournures pour se libérer d'une main d'œuvre devenue trop nombreuse avec le progrès technique tout d'abord puis avec la mondialisation galopante à partir des années 2000. Depuis avec l'appui des politiques pris dans l'étau du chantage à l'emploi les choses ont bien évolué. Le contexte est donc morose et les réunions du week-end dans la résidence secondaire de Gabrielle et Jérôme sont assombries par la mélancolie de Jérôme cadre supérieur qui vit comme un affront sa mise au rencard. Marie qui est une battante œuvre sur tous les fronts voulant tout à la fois son bonheur et celui de ceux qu'elle aime. La caméra de Sautet qui n'aime rien tant que la fidélité en amitié ne quitte jamais Marie qui observe beaucoup, ressent tout, parle peu mais parle juste. Une véritable déclaration d'amour du réalisateur pour son actrice qui sent bien que celle-ci se débat avec un mal de vivre de plus en plus visible sur un visage devenu tragique après avoir été celui radieux et poupin de Sissi. Un cadeau qui tombe à pic alors que l'actrice tente encore de surmonter ses démons intérieurs après la toute récente naissance de sa fille. Ce sera malheureusement le dernier film du duo, permettant à Claude Sautet de tenir sa parole quand Romy Schneider lui avait demandé : "Fais donc une histoire de femmes. "Y'en a marre de ces bons hommes! ". Les rôles qui suivront seront autant d'épreuves pour Romy Schneider la renvoyant au naufrage de sa vie. Dans le film, spoiler: Marie enfin libre de toute contrainte accepte au final une nouvelle grossesse qu'elle assumera seule pour un nouveau départ . C'est sans doute le sort que souhaitait Sautet pour son actrice fétiche. Son vœu n'aura malheureusement pas été exaucé. Notons enfin que Romy Schneider remportera en 1978 le César de la meilleure actrice.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 044 critiques

    3,0
    Publiée le 3 février 2015
    Continuant son étude sociologique de la France de son époque, Sautet décrit ici une société en pleine crise où les hommes s'effondrent sous le poids nouveau du chômage et où les femmes commencent à s'émanciper de siècles de soumission. Ce début d'inversion du rapport de force est filmé avec une réelle simplicité et sans aucun jugement moral. Comme toujours avec ce réalisateur, la distribution est parfaite et la direction artistique laisse rêveur. Néanmoins, il manque à Une Histoire Simple la puissance émotionnelle qui fait toute la différence entre les classiques de Sautet et les simples bons films.
    MathiasH
    MathiasH

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 684 critiques

    2,5
    Publiée le 10 octobre 2018
    Ce Sautet-là ne me parle pas du tout. Le côté petit-bourgeois était déjà présent dans César et Rosalie à travers le milieu social des personnages, mais ici je trouve qu’il s’étend au film lui-même, qui a quelque chose du portrait d’une caste, avec ce scénario vaguement choral et ces histoires d’adultère et de licenciements. Une sorte de Woody Allen sans l’humour, donc le contraire de Woody Allen. Selon moi, la part de mélo masque mal une superficialité qui est à l’opposé de ce que j’avais apprécié dans d’autres films de Sautet. S’il n’y avait pas les comédiens et ce magnifique dernier plan sur Romy, je descendrais presque sous la moyenne.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 500 critiques

    5,0
    Publiée le 15 février 2010
    Une fois encore, Claude Sautet film comme nul autre la vie quotidienne des gens, les tragédies de l'ombre, qui ne remuent que les coeurs et les familles. Le résultat est une fois encore magnifique de justesse de ton. Plongé dans le tourbillon de la vie, les acteurs collent au plus près de cet univers merveilleux, bercé par la vie, la mort, les angoisses et les joies anonymes. Du grand cinéma joué par des acteurs tout acquis à la cause d'un grand homme du cinéma français.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 401 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 13 octobre 2015
    Pas simple du tout... Non, l'histoire de Marie est loin d'être simple, elle avorte de son compagnon et le quitte par la même occasion, commence pour elle une nouvelle vie où elle se rapprochera notamment de son premier mari qui lui avait déjà donné un fils. Claude Sautet continue de dresser le portrait de sa génération et d'une classe moyenne d'origine populaire, où derrière l'apparence de la réussite sociale se cachent bien des fragilités et problèmes. Ici, c'est le portrait d'une femme rongée par le doute, le chagrin et qui va essayer de s'y retrouver dans sa vie, naviguant entre ses amis, son ex-mari ou encore son fils adolescent. Autour d'elle, Sautet s'intéresse aux relations de celle-ci, où la fragilité et les doutes sont, la aussi, omniprésents. Claude Sautet coécrit lui-même le scénario et on retrouve dans Une Histoire Simple toute l'intelligence et la finesse dont il a souvent fait preuve dans le passé. Ici pas d'excès mais des portraits psychologiquement justes, que ce soit dans leur évolution ou les relations qu'ils entretiendront. Il trouve toujours le bon équilibre et c'est avec délicatesse qu'il aborde les sentiments, l'indépendance, l'amitié et tout simplement la vie, les dilemmes qu'elle occasionne et les moments difficiles, ou au contraire les simples moments de bonheur. On se retrouve dans les interrogations des personnages, voyant la vie défiler et parfois leur échapper, Sautet sachant parfaitement nous immerger dans le cadre du récit, celui d'une société qui change et évolue, notamment vis-à-vis du regard des femmes. Il prend bien son temps pour développer les personnages et les relations qu'ils auront et montre aussi une grande justesse dans la mise en scène où il se dégage une ambiance mélancolique, puissante et prenante. Il se montre toujours à son aise derrière la caméra pour merveilleusement capter les enjeux des protagonistes et en faire ressortir toute l'émotion et la richesse, quelques séquences sont d'ailleurs des modèles du genre. Tout en justesse et émotion Romy Schneider retrouve Claude Sautet pour une performance bouleversante tandis que face à elle, Bruno Cremer retranscrit toute la fragilité de son personnage. Décidément, plus j'avance dans l'oeuvre de Claude Sautet, plus j'ai la confirmation d'avoir à faire à l'un des metteurs en scène qui m'a le plus marqué, français ou non, et qui capte merveilleusement bien la vie, les simples moments de joie et les dilemmes qu'elle occasionne. Une Histoire Simple est dans cette lignée où, emmené par une bouleversante Romy Schneider, on y découvre les interrogations, doutes et fragilités de l'être humain.
    Yoloyouraz
    Yoloyouraz

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    2,5
    Publiée le 3 juillet 2007
    Un film sans surprise pour C.Sautet. Le portrait d'une femme seule qui tente effectivement de trouver un équilibre pour mieux vivre, entre les amis, les amours, le travail et les enfants. Rien de surprenant ici, mais la beauté de R.Schneider n'a cesse d'illuminer un film plutôt quelconque.
    Pitchouni
    Pitchouni

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    2,5
    Publiée le 16 septembre 2012
    Portrait propre et très attentionné de cette femme sublimement incarnée par Romy Schneider dans un film cependant plutôt fade et qui ne dégage pas la puissance des grands succès de Sautet.
    Tony Bandini
    Tony Bandini

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 404 critiques

    1,5
    Publiée le 9 mai 2013
    Tout est dans le titre, c'est un film simple. Rien d'exceptionnel dans la mise en scène, les dialogues, le jeu d'acteur ou le scénario. Loin d'être honteux, Une Histoire Simple a tout à fait sa place entre deux téléfilms allemand le dimanche après-midi sur tf1.
    azibaza
    azibaza

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 74 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mars 2007
    Chaque scène, chaque réplique semble à la fois si naturelle et si parfaitement travaillée. Un film intemporel qui aurait pu être le César 2007, si ce n'est les acteurs qui clopent tout le temps et l'absence de téléphones portables.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top