Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Combien tu m'aimes ?
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Combien tu m'aimes ?" et de son tournage !

Naissance d'un film

Comme beaucoup de films "high concept" , c'est à dire reposant sur une idée forte et accrocheuse, Combien tu m'aimes est né... simplement. Bertrand Blier s'explique: "j'ai d'abord pensé à un homme qui passe tous les soirs devant un bar dans lequel se trouve une fille sublime. Ce qui est une chose banale. Moi j'habite près de Pigalle et il m'est arrivé de passer devant des bars où il y a des filles vraiment sublimes, pas des demi-portions mais de vrais canons. C'est un type dont on imagine qu'il a une vie privée pas très reluisante, probablement par timidité. Il n'a pas le physique qui correspond aux canons de notre époque. Il en souffre. Il est un petit peu "houellebecquisé". Le choix des acteurs est très important dans cette histoire. Un film c'est quoi ? Le choix des acteurs. On peut toujours écrire une histoire mais quand on n'a pas les acteurs, l'histoire reste dans le tiroir.

Quand la vie nourrit le cinéma

Interrogée sur la manière dont elle a appréhendé son rôle, Monica Bellucci indique s'être sentie un peu déstabilisée au début, mais un heureux événement est venu la soutenir: "Comme femme, je me sens plus heureuse. La maternité était vraiment une expérience que je voulais vivre. Tomber enceinte, accoucher, allaiter, tout ça m'a comblé. Pendant le tournage, ma fille était avec moi dans la caravane et cela m'a beaucoup aidé. Tourner une scène d'amour et donner le sein deux minutes après, c'était pour moi très beau, très sain de passer ainsi de l'actrice à la femme. D'ailleurs, le fait que ma fille soit toujours avec moi me permet d'oublier que je travaille beaucoup."

Une "poule" pas comme les autres

A propos de son personnage, Monica Bellucci avoue avoir été agréablement surprise à la lecture du scénario: "Dans sa façon de s'habiller, [Daniela] ne fait pas pute. Moi, en lisant le scénario, je croyais qu'elle devrait porter des porte-jarretelles, mâcher du chewing gum, marcher les seins en avant, faire la pute quoi! Mais pas du tout! Il s'agit d'une femme sensuelle mais très classique, qui porte des jupes normales, des petits pulls, des talons aiguilles et un manteau très correct avec lequel elle pourrait même aller à la messe. En fait, le personnage n'est pas vulgaire. Ce qui est fort de la part de Blier. Et il y a beaucoup d'ironie dans ce personnage quand elle dit : "je suis faite pour être aimée, je suis faite pour ça". C'est drôle, non? Je crois qu'elle est faite surtout pour être désirée."

Mais qui est vraiment Daniela?

Bernard Campan, sur le personnage de Daniela: [Elle est] une icône de l'amour, de la forme, des formes, de la chair. Elle symbolise l'idéal féminin, j'imagine. Il voit en elle trois femmes en une : une amante, une compagne et une mère. Il bande comme un fou pour elle! Il veut l'épouser, avoir des enfants. C'est une histoire d'amour explosive et toute bête! En même temps, il porte sur elle un regard très pudique. Elle lui dit : "j'aime comme tu me prends, tu me respectes " .

La méthode Blier

La réputation Bertrand Blier fait parfois peur aux acteurs. Bernard Campan dit avoir vécu un tournage très enrichissant, et révèle quelques secrets sur les méthodes de travail du réalisateur: "Ca m'a donné beaucoup de plaisir. On a travaillé en studio pendant plusieurs semaines, dans le même décor. C'est réconfortant de retrouver un univers familier et quotidien. Je n'ai jamais vu Bertrand stressé. Quand il y avait un problème, je le voyais retourner à son pupitre, bourrer une pipe et relire la scène pour essayer de mieux comprendre et de concilier le point de vue de l'auteur et du réalisateur. Je l'ai vu aussi chercher, en toute humilité et avec beaucoup de patience, la construction des plans. Je crois que l'on fait ce métier d'acteur en prenant son temps, pour mieux progresser et surmonter tous les problèmes que pose un personnage. Rilke le dit dans Les Lettres à un Jeune Poète : "la patience est tout".

Le nerf de la guerre

Fidèle à son image de trublion inconoclaste, Bertrand Blier déclare à propos du "coeur" de son film: "La vraie révolution, c'est le sexe. La révolution se trouve là. L'amour est un idéal. Par contre, si on "baise" dans le métro à six heures du soir, ça c'est une révolution. Le sexe dérange encore et peut-être plus aujourd'hui qu'hier quand j'ai commencé à faire des films."

Monica Bellissima! ...mais pas seulement

A propos de Monica Bellucci, Bertrand Blier en dévoile un peu plus: "Le film n'existe que parce qu'un jour je suis allé voir le film de Gaspar Noé, Irreversible, que j'ai adoré et je suis resté sous le choc de la présence exceptionnelle de Monica. Dans l'histoire du cinéma, je n'avais jamais vu ça, même Marilyn Monroe n'avait jamais joué ça. Je ne compare pas les talents d'actrice, ce n'est pas ça, mais l'audace, la liberté de mouvements, le corps, l'explosion - tout en restant habillée! Alors, je me suis dit : "C'est pour moi, c'est pour ça que je fais du cinéma! Pour filmer des femmes! (...) A mon âge, on peut tout dire. Monica met l'ambiance. Elle arrive, s'assied, fume une cigarette et elle met l'ambiance. On a tous envie de se la faire, c'est évident, même si on n'est pas obsédé sexuel. Elle est dans un bar et vaut très cher. Bernard Campan est l'acteur idéal de la situation parce qu'il a du charme. Campan c'est un "baiseur", pas un gros "baiseur" mais un "baiseur". Une fois qu'on a ces deux acteurs là, on a le film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Tolkien (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Parasite (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Nevada (2019)
  • Noureev (2018)
  • Men In Black: International (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Aladdin (2019)
  • Merci pour le chocolat (2000)
  • Roxane (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Anna (2019)
  • Greta (2018)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Made In China (2019)
  • Ibiza (2018)
Back to Top