Mon AlloCiné
    Vera Drake
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Vera Drake" et de son tournage !

    Lion d'Or et Prix d'interprétation à Venise

    Grand vainqueur de la Mostra de Venise en 2004, Vera Drake est reparti du Lido auréolé de la récompense suprême, le Lion d'Or, ainsi que de la coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine pour Imelda Staunton. Le jury était présidé par un compatriote de Mike Leigh, le cinéaste John Boorman. Ajoutons que, seize ans auparavant, c'est pour son rôle de faiseuse d'anges dans Une affaire de femmes de Claude Chabrol qu'Isabelle Huppert recevait le Prix d'interprétation à Venise.

    Les intentions du cinéaste

    "La plupart de mes films parlent des relations parents-enfants : en avoir, ne pas en avoir, en vouloir, ne pas en vouloir. Dans ce film, l'action se déroule dans un pays, la Grande-Bretagna, à une époque où l'avortement est illégal. Je voulais simplement montrer la difficultédans lequelle se retrouvent celles et ceux convaincus que l'avortement est parfois un mal nécessaire. Vera est une femme optimiste, généreuse, qui aime la vie. Pourtant, elle pratique des avortements. Elle ne le fait pas pour l'argent, elle veut juste aider les gens dans le besoin (...) Placer mon histoire en 1950 me permettait d'établir la base morale du problème de façon implicite, sans avoir à me transformer en un ardent propagandiste. Deplus, mon rôle est de poser des questions, non de tirer des conclusions hâtives. Cette question demeure délicate et difficile."

    Décollage Imelda

    Le cinéaste a confié le rôle en or de Vera Drake à une grande actrice de théâtre, Imelda Staunton, vue au cinéma aux côtés d'Andie MacDowell (Crush le club des frustrées) et sous la direction de Kenneth Branagh (Peter's Friends). Elle s'est également illustrée dans le doublage de films d'animation tels que Chicken run où elle prête sa voix à Bernadette dans la version originale (dans la version française, c'est Josiane Balasko qui double ce personnage.)

    Troupe

    Si Imelda Staunton est une nouvelle venue dans l'univers de Mike Leigh, le cinéaste britannique s'est encore une fois entouré de plusieurs de ses fidèles : Stan, le mari de l'héroïne, est interprété par Phil Davis, qui jouait le rôle du coursier dans High Hopes et était également à l'affiche de Secrets et mensonges (1988). L'imposant Peter Wight, qui incarne l'inspecteur Webster a été vu dans Naked (1993) et Secrets et mensonges. Quant à Jim Broadbent, ici en juge, il avait décroché le Prix d'interprétation à Venise pour Topsy-Turvy, dans lequel il jouait le rôle de l'auteur d'opérettes W.S. Gilbert. On retrouve également dans Vera Drake une grande partie du casting du précédent film de Leigh, All or nothing, de Heather Craney à Daniel Mays en passant par Alex Kelly. Le chef-opérateur Dick Pope et le compositeur Andrew Dickson sont eux aussi des collaborateurs privilégiés du réalisateur.

    Les couleurs du temps

    Vera Drake est le deuxième film d'époque de Mike Leigh après Topsy-Turvy, dont l'action se situait dans le Londres de la fin du XIXe siècle. Concernant la reconstitution historique, ce dernier confie qu'il a eu pour ambition de capter "l'esprit de l'époque", et non de réaliser "un film nostalgique sur 1950". Il ajoute : " Les années d'après-guerre étaient noires, très fonctionnelles. En fait, nous vivions toujours dans l'esprit et le confort relatifs d'avant la guerre. Avec mes collaborateurs -le chef-opérateur Dick Pope, la styliste Eve Stewart et la chef costumière Jacqueline Durran- nous avons créé ce ton sombre, monochrome, très utilitaire. Malgré la joie de vivre de Véra, l'esprit du film demeure sombre. En revanche, dans les scènes de danse du samedi soir où les gens détendent enfin après des journées de dur labeur, nous avons réhaussé les couleurs. Car on savait aussi s'amuser à l'époque !"

    Politique familiale

    Comme souvent chez Mike Leigh (Secrets et mensonges, All or nothing), le thème de la famille est central dans Vera Drake. Le réalisateur s'en explique, en reliant cette question à celle de l'engagement politique : "La famille demeure (...) mon sujet de prédilection. Les familles constituent d'ailleurs des microcosmes de la société. Dans ce sens, on peut dire que tous mes films ont un côté politique. Ce film davantage encore que les autres, puisqu'il montre un individu en marge de la société pour avoir bravé ses lois. Bien sûr, je ne fais pas de politique à proprement parler. Je ne montre aucun politicien et ne donne pas d'arguments politiques. Vera Drake est une métaphore, une distillation cinématographique et universelle."

    Le monde selon Sarde

    Tout comme sur All or nothing, le producteur exécutif de Vera Drake est le Français Alain Sarde, qui finança plus d'une centaine de films, signés par la crème des cinéastes français, de Techiné à Godard en passant par Sautet, Tavernier, Doillon ou encore Blier. Ce n'est pas la première fois qu'il produit l'oeuvre d'un cinéaste étranger : ses deux premiers films en tant que producteur associé ont été tournés en France par l'Italien Ferreri (Touche pas à la femme blanche, 1974) et le Polonais Polanski (Le Locataire, 1976), qu'il retrouvera pour Le Pianiste, Lunes de fiel et Oliver Twist. En 1997, il exerce cette même fonction sur Ouvre les yeux, le deuxième opus de l'Espagnol Amenabar. En 2000, il produit le premier film que tourne hors de son pays l'Autrichien Michael Haneke, Code inconnu, et c'est grâce à lui que l'Américain David Lynch parviendra à tourner pour le cinéma Mulholland Drive, initialement destiné au petit écran. La même année, et toujours aux Etats-Unis, Sarde produit Speaking of sex de John McNaughton (inédit en France). Il collabore ensuite avec Emir Kusturica (La Vie est un miracle).
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Terminator: Dark Fate (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Mon chien Stupide (2018)
    • Stephen King's Doctor Sleep (2019)
    • Abominable (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Midway (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Sorry We Missed You (2018)
    • Le Traître (2019)
    • J'accuse (2019)
    • Retour à Zombieland (2019)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Un monde plus grand (2019)
    • La Reine des neiges 2 (2019)
    Back to Top