Notez des films
Mon AlloCiné
    Land of the dead (le territoire des morts)
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Land of the dead (le territoire des morts)" et de son tournage !

    Quatrième volet d'une saga sur les morts-vivants

    Land of the dead est le quatrième épisode d'une saga sur les morts-vivants entamée en 1968 par George A. Romero. Marqué de l'empreinte du 11 septembre 2001, cet opus prend le relais du spectre de la guerre du Vietnam de La Nuit des morts-vivants, du consumérisme de Zombie (1978) et des germes du totalitarisme du Jour des morts-vivants (1985). Romero reprend donc sa saga vingt ans après son point final provisoire...

    Que devenaient les zombies ?

    Pour le réalisateur, "Land of the dead (le territoire des morts) aurait dû se monter dans les années 90, mais on s'est embourbé, avec mon partenaire, dans des projets hollywoodiens. Après, j'ai fui le système, j'ai réalisé des petits films comme Bruiser pour manger, et je me suis mis sérieusement à écrire ce film. Et puis le 11-septembre est arrivé et tout le monde ne jurait que par des films rassurants, pas apocalyptiques."

    Un goût de déjà-vu...

    Le film semble reprendre certains éléments du dernier film de zombies réalisé à ce jour par George A. Romero, Le Jour des morts-vivants, qui enfermait dans un bunker des militaires et un groupe de chercheurs scientifiques. C'est normal : le scénario de Land of the dead (le territoire des morts) est tiré du premier script, bien plus long, de ce dernier...

    Argento de père en fille

    Le rôle féminin principal est tenu par la sulfureuse et arty Asia Argento. Son père, le légendaire cinéaste italien Dario Argento, avait co-produit un des films de morts-vivants réalisés par Romero, Zombie. Ils avaient également réalisé ensemble un film à sketches intitulé Deux Yeux malefiques et sorti en France en 1992. Néanmoins, Asia Argento avait tenu à préciser que ce n'était pas au nom de cette collaboration entre les deux vétérans du film d'épouvante qu'elle participait à Land of the dead (le territoire des morts) : "Bien sûr, toute gamine, j'ai rencontré George A. Romero à deux ou trois reprises, mais s'il m'a demandée d'y interpréter Slack, c'est surtout parce qu'il avait beaucoup aimé mon premier long-métrage en tant que réalisatrice, Scarlet Diva. Après deux projets qui ont avorté, il m'a contactée à nouveau pour Land of the dead. Je me suis aussitôt engagée à fond dans le projet même si les films d'horreur ne sont pas vraiment ma tasse de thé..."

    Toujours ennemis

    Ce n'est pas la première fois que l'acteur américano-colombien John Leguizamo trouve sur sa route le vétéran Dennis Hopper, puisque tous les deux s'étaient déjà affrontés dans Super Mario Bros !

    Cameos (1)

    Le film regorge d'apparitions clin d'oeil, à commencer par Edgar Wright et Simon Pegg, les deux créateurs de Shaun of the dead, succès surprise récent en Angleterre (et ailleurs), qui parodie la tradition des films de zombies imposée par George A. Romero. Le cinéaste, impressionné par leur opus, leur a proposé de tenir le rôle de deux zombies (qu'on peut apercevoir chez un photographe).

    Cameos (2)

    Notons également la présence de Tom Savini, illustre responsable des effets spéciaux et du maquillage sur nombre de films d'horreur, dont Vendredi 13 (1980), Trauma (Dario Argento, 1993) et Killing Zoe (Roger Avary, 1994). Fidèle collaborateur de Romero depuis Martin en 1977, il est occasionnellement passé devant la caméra pour des films choc comme, récemment, L'Armée des morts, remake (ah tiens) du Zombie de Romero.

    Le regard de George A. Romero sur sa saga

    Pour George A. Romero, "chaque film de la saga reflète à sa manière le climat politique et social de son époque. Si les histoires que j'y raconte sont finalement assez proches les unes des autres, elles prennent tout leur sens par le contexte dans lesquelles elles se situent, par l'évolution du monde et de la société sur plusieurs décennies. C'est un concept inhabituel, mais il permet, politiquement parlant, de saisir l'air du temps tout en poussant plus loin le tableau d'une lente dégradation de l'humanité."

    Pas de confusion

    L'un des titres initiaux du film était Dead Reckoning, mais il a été modifié pour qu'on ne le confonde pas avec le film homonyme de John Cromwell, réalisé en 1947 et interprété par Humphrey Bogart, et dont le titre français est En marge de l'enquête. Dead Reckoning, dans le film, est désormais le nom du camion-dézingueur de zombies !

    Délocalisation

    Romero désirait tourner le film à Pittsburgh, c'est-à-dire là où se situait l'action des précédents épisodes de la saga des morts-vivants et, accessoirement, là où le cinéaste a passé son enfance. Mais les producteurs ont insisté pour qu'il aille tourner dans la région de Toronto, au Canada, car les taxes sur les tournages y sont moins élevées...

    Le mot en "z"

    Paradoxalement, c'est le premier film de morts-vivants réalisé par Romero dans lequel est prononcé le terme "zombie". Les créateurs de la parodie anglaise Shaun of the dead y font d'ailleurs référence dans leur film, lorsque l'un des héros signale qu'il est malpoli de parler des "zombies", préférant à cette formule le plus digne "Z word"...
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Tenet (2020)
    • Les Nouveaux mutants (2020)
    • Effacer l’historique (2020)
    • Police (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • Petit Pays (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • La Daronne (2020)
    • Enorme (2019)
    • Antebellum (2020)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Belle-Fille (2020)
    • Mignonnes (2019)
    • Enragé (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Dans un jardin qu'on dirait éternel (2018)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    • The Batman (2021)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    • Éléonore (2020)
    Back to Top