Mon AlloCiné
Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pourquoi j'ai pas mangé mon père" et de son tournage !

Première européenne

Il s'agit du premier film tourné en Europe utilisant intégralement la performance-capture.

Projet de longue date... en 3D !

Ce film est un projet qui tient à cœur à Jamel Debbouze depuis 2008. L'acteur et comique, scénariste et interprète du long métrage, y fait ses débuts à la mise en scène.

A l'écran... Comme à la vie !

C'est Mélissa Theuriau, épouse de Jamel Debbouze, qui incarne l'amoureuse d'Edouard (joué par le comique) dans Pourquoi j'ai pas mangé mon père. L'occasion pour le couple de revivre un second premier rendez-vous ! La jeune femme fait, grâce à la performance-capture, ses premiers pas en tant qu'actrice au cinéma.

Petit ajout

Pourquoi j'ai pas mangé mon père est l'adaptation libre et humoristique du roman de Roy Lewis, Pourquoi j'ai mangé mon père. Du livre, Jamel Debbouze n'a gardé "que" les personnages des frères Edouard et Vania, et en a fait des (faux) jumeaux. Il a également conservé le ton du livre tout en adaptant les dialogues au langage moderne. A travers l'histoire qu'il raconte (la naissance et la jeunesse d'Edouard et Vania), le long métrage pourrait même être vu comme un prequel du roman, qui, raconté du point de vue d'Ernest le fils d'Edouard, suit des personnages plus matures et au crépuscule de leur vie.

Des habitués

C'est la deuxième fois que Mélissa Theuriau prête sa voix à un personnage animé : elle était en effet la voix de Rochelle dans Planes. De même, Jamel Debbouze, qui réalise le film et incarne Edouard, le personnage principal, double pour la troisième fois un film d'animation, après Dinosaure et Monstres Academy. Enfin, on a déjà pu entendre la voix d'Arié Elmaleh dans Persepolis.

D'une simple voix à la réalisation

Au départ, Jamel Debbouze avait été approché uniquement pour faire une voix sur le projet. Ayant proposé des changements intelligents et drôles, on lui proposa d'écrire le scénario. De fil en aiguille, l'acteur s'imposa naturellement pour réaliser le film.

Métaphore

Outre l'aspect physique d'Edouard, totalement "identique" à celui de Jamel Debbouze (le film est réalisé en performance-capture), on retrouve également la personnalité de l'acteur et son humour au sein de ce personnage. Il précise : "Puisque la performance capture avait été choisie comme technique de tournage et qu’elle restitue absolument tout, je savais que je ne pourrais tricher à aucun moment. Il fallait donc que ce soit moi tel que je suis dès l’écriture. J’y ai mis beaucoup de ma personne, tant sur la forme que sur le fond. Ce film n’est pas loin d’être une métaphore de mon existence."

La banlieue à l'ère préhistorique

A travers l'histoire d'Edouard, banni pour sa différence, Jamel Debbouze a voulu évoquer un problème de société toujours très présent aujourd'hui : l'exclusion des habitants des banlieues et plus généralement des personnes jugées trop différentes ou non conventionnelles.

Tournage dans le 93

Le tournage de Pourquoi j'ai pas mangé mon père s'est déroulé sur deux mois à Stains, en Seine Saint-Denis et plus précisément "dans un local de mille mètres carrés équipé de soixante-dix caméras disposées sur 360°, de quarante ordinateurs et d’un disque dur monumental et quasi organique", précise Jamel Debbouze.

Tournage sans contrainte

Jamel Debbouze a apprécié la performance capture car celle-ci permettait de tourner quinze minutes sans s'arrêter, sans raccord maquillage ou coiffure.

Un entraînement animalier

Cyril Casmèze, directeur et membre de la compagnie du Singe Debout, a fait travailler durant huit mois les acteurs pour qu'ils se déplacent comme des singes. Le comédien est en effet spécialisé dans l'imitation des animaux, dont le singe !

Musique de l'âme

La bande-son du film a été choisie avec soin par Jamel Debbouze. Le réalisateur explique : "Nina Simone, Barry White, Aretha Franklin, Stevie Wonder… La soul, musique de l’âme, musique universelle, m’a fait rêver. Elle m’a rendu tendre également, sûrement parce qu’elle place l’amour au coeur des préoccupations. La soul est porteuse de bonnes vibrations et de valeurs importantes. Je trouve qu’elle colle parfaitement aux relations entre Lucy et Edouard. Il faut citer aussi Skrillex, Merlot et DJ Kore qui m’a composé un morceau absolument dingue pour la scène dans les cavernes."

Une légende au casting

Pourquoi j'ai pas mangé mon père a la particularité de faire "revivre" une légende de la comédie en France, l'acteur Louis de Funès. Ainsi, le personnage de Vladimir a les traits et la voix de l'acteur. Jamel Debbouze explique : "L’IRCAM a développé un logiciel pour le film afin de récupérer dans les archives le plus de phonèmes possibles pour récréer sa voix. Un travail de titan pour un titan de la comédie"Patrice Thibaud, qui s'est approprié la gestuelle du comédien, était plus grand et massif que lui : son corps a ainsi été aminci numériquement en post-production.

Petite nuance, grande importance

Le rajout de "pas" dans le titre Pourquoi j'ai pas mangé mon père (par rapport au titre original du livre Pourquoi j'ai mangé mon père) reflète le thème principal du film, à savoir le refus d'aller dans le sens des conventions, de tout accepter.

Difficulté de tournage

Si la performance capture est une technologie très appréciable, elle possède également son lot d'inconvénients, comme l'explique Mélissa Theuriau : "Il faisait 30°, nous étions engoncés dans nos combinaisons. Chaque matin il fallait quarante minutes pour installer la batterie de capteurs qui nous recouvraient le corps et le visage. Le moindre mouvement effectué avant que le moteur soit demandé faisait bugger toutes les caméras allumées et, en gros, ruinait le travail de trente techniciens spécialisés dans la motion capture. Une des difficultés liée à cette technologie résidait également dans l’interdiction totale de toucher son partenaire car le moindre contact annule la prise. Compliqué pour jouer le combat ou même l’amour."

Entraînement éclair

Mélissa Theuriau ayant accouché quelques semaines avant le début du tournage, celle-ci n'a eu que peu de temps pour se remettre en forme.

Un choix judicieux

Marc Miance, producteur exécutif du film, a refusé plusieurs projets américains afin de participer à l'aventure de Pourquoi j'ai pas mangé mon père. Pourquoi ce choix ? Il explique : "J’ai reçu des propositions avant et pendant le film. Aucune d’entre elles ne m’auraient permis de faire ce que j’ai fait sur Pourquoi j'ai pas mangé mon père, c’està- dire le premier film d’animation français entièrement réalisé en MoCap !"

Question d'imagination

Si tous les décors du film ont été dessinés en 2D, puis en 3D, certaines parties ont été recréées dans le studio afin de faciliter la tâche aux acteurs, lorsqu'ils devaient enjamber une branche par exemple. Ainsi, le centre de l'arbre où se passent de nombreuses scènes a été construit en vrai.

Entre Stains et Mumbai

Si le tournage a eu lieu à Stains (Seine Saint-Denis), la post-production a elle été réalisée à Mumbai, en Inde, au sein de la société Prana. Le producteur exécutif Marc Miance explique : "Prana a été surtout un choix stratégique de production exécutive. Je voulais à la fois donner un maximum de moyens à la mise en scène, tout en assurant un niveau de détail à l’image comparable aux productions américaines. Prana (La Fée Clochette, Planes et Planes 2) était le partenaire idéal, tant dans leur compétences que dans leur puissance de frappe."

Clin d'oeil

Le premier teaser de Pourquoi j'ai pas mangé mon père est un clin d'oeil à l'ouverture du célèbre dessin animé Disney, Le Roi Lion.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Au Poste! (2018)
  • Frères de sang (2018)
  • Kursk (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Capharnaüm (2018)
Back to Top