Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La Boîte noire
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Boîte noire" et de son tournage !

Richard Berry et Tonino Benacquista sortent en boîte

Pour ce long-métrage, Richard Berry s'est tourné vers une nouvelle de Tonino Benacquista, scénariste de Sur mes lèvres et De battre mon coeur s'est arrêté, et dont les écrits sont déjà à l'origine de Les Morsures de l'aube et L'Outremangeur.

Arthur, Texas Ranger

Le premier titre envisagé pour le film était "Le Texas n'existe pas". Joli titre, énigmatique, tiré d'un dialogue entre Arthur et son père. C'est accessoirement l'une des clés pour comprendre le film...

Prière de ne pas révéler la fin du film !

La Boîte Noire est un thriller dont les multiples niveaux de récits et rebondissements n'ont rien à envier aux musts anglo-saxons du genre. Et pour cause : " Tout ça obsède Arthur, le taraude, le perturbe énormément. D'autant que dans cette histoire , il est à la fois l'enquêteur, la victime et le coupable présumé. Il ne peut donc compter que sur lui-même pour recomposer le puzzle de sa vie ", révéle José Garcia.

Une adaptation aux petits oignons

La nouvelle originale ne dépasse pas les 40 pages : un peu court, pour un film d'1H30 ! Richard Berry explique : " Ce scénario a été difficile à écrire. Il fallait développer un thriller dont la construction s'apparentait à un puzzle, tout en assurant la cohérence d'un sujet très particulier. Je me suis énormément documenté sur les comas, les traumatismes cérébraux... mais aussi sur les phénomènes psychiques et psychologiques associés. Je me suis plongé dans les livres de neurochirurgiens et de neuropsychiatres..." Ainsi l'intrigue du film diffère sensiblement de celle de la nouvelle: celle-ci est ici enchâssée à l'intérieur d'un récit plus large, avec plus de rebondissements et moins d'introspection.

Chauds, les moyens !

Si La Boîte Noire est le film casse-tête par excellence, de grands moyens ont été aussi engagés rien que pour le plaisir des rétines. Michel Feller , producteur : " Film d'auteur filmé comme un film d'action, il a nécessité de nombreux mouvements d'appareils, des séquences de cascade au bord d'une falaise avec des enfants, des câbles, des accidents de voiture, le tout en extérieur avec parfois des tempêtes de vent... (...) Le tournage a duré 60 jours, à Paris, aux studios d'Epinay et dans les environs de Cherbourg. Face à la météo qui a souvent joué contre nous, le tournage sur la falaise n'a pas été simple. Nous devions tourner en extérieur pour l'ambiance, l'authenticité, mais toutes les actions exigées par le scénario auraient justifié la sécurité d'un studio. Alors, nous avons cumulé, nous avons fabriqué un bout de falaise pour obtenir le surplomb, nous l'avons entouré de fond bleu, et il y a aussi eu les grues et les câbles..."

José Garcia et sa boîte noire

Il y a des expériences qui ne s'oublient pas, et le métier d'acteur permet d'en approcher des plus diverses et variées... José Garcia confirme: "L'expérience permet à un acteur de mettre un peu de distance vis-à-vis de ses rôles. Malgré tout, quand vous vivez durant trois mois avec un personnage, il finit forcément par vous rattraper à un moment ou à un autre. Je me souviens, quand je jouais des rouleurs de mécanique, il m'arrivait de rentrer à la maison en faisant mon frimeur, sans même m'en rendre compte. Arthur, lui, est un personnage très intérieur. Il a un lien très étroit avec son inconscient. Et bien je pense que l'incarner m'a aidé à communiquer avec mon inconscient. J'ai en effet effectué une marche arrière personnelle. J'ai regardé certaines choses que j'avais mises de côté, des mensonges d'enfant qui me semblaient lointains et qui me laissent une saveur différente après le film. En jouant un rôle introspectif, j'ai donc pu réfléchir sur moi-même. Bien sûr, la fatigue aidant, surviennent parfois des moments de spleen. Mais au final, il me paraît plus facile de vivre au quotidien avec un Arthur Seligman qu'avec un fanfaron de comédie qui va vous pomper toute votre énergie. Ce type d'expérience, plus mentale, vous restructure et vous régénère."

Marion Cotillard et La Boîte noire: échanges intîmes

Marion Cotillard explique avoir des affinités de longue date avec le personnage d'Arthur ! "Durant mon adolescence, il paraît que je parlais dans mon sommeil. J'ai toujours rêvé de connaître la nature de mes propos et j'ai maintes fois essayé de m'enregistrer la nuit. Problème : aucune cassette ne dure plus d'une heure trente, si bien que je n'ai jamais réussi à m'entendre. Ou plutôt à entendre cette partie de mon inconscient. Dommage. Tout ça pour vous dire que mon besoin de partir à la quête de moi-même remonte à fort longtemps. Et que le sujet du film a par conséquent éveillé en moi d'étranges résonances."

Une production EuropaCorp.

On oppose souvent le cinéma dit "commercial" au cinéma d'"auteur". Et Luc Besson et sa société de production EuropaCorp. ont la réputation de ne pas faire dans la dentelle. En témoignent les blockbusters Yamakasi, Le Baiser mortel du dragon

Richard Berry réalisateur ?

La Boîte noire est le troisième long-métrage de Richard Berry, après L'Art (délicat) de la séduction et Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m. Expérience concluante ? Comment passe-t-on de la comédie au thriller dramatique? La parole à l'intéressé: " Ce que j'aime, c'est raconter une histoire qui parle aux gens. J'espère, à travers ce film, leur faire passer un bon moment, les surprendre, les intéresser, mais aussi les pousser à se poser des questions, à s'intéresser à eux-mêmes. Si La Boîte Noire peut seulement aider les gens à prendre conscience qu'il y a en eux une boîte noire et qu'elle contient probablement ce qui peut les gêner dans leur vie, alors j'en serai très heureux. J'ai envie de leur donner quelques modestes moyens pour découvrir leurs propres clefs, et peut-être se libérer d'une partie de leurs souffrances. Jusqu'à présent, les témoignages que j'ai eus me confortent, particulièrement chez les jeunes qui sont très sensibles aux thèmes du film. Tout ce que j'ai vécu m'a servi à structurer ma pensée, à devenir un vrai réalisateur. J'ai l'impression, la sensation, que j'ai enfin trouvé ma vraie forme d'expression. C'est quelque chose que j'avais en moi depuis toujours. "
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • After - Chapitre 1 (2019)
  • Just a gigolo (2018)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • La Malédiction de la Dame blanche (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Simetierre (2019)
  • Raoul Taburin (2018)
  • Nous finirons ensemble (2018)
  • Mon Inconnue (2019)
  • Monsieur Link (2019)
  • Dumbo (2019)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • El Reino (2018)
  • Shazam! (2019)
  • Chamboultout (2019)
  • High Life (2019)
  • La Lutte des classes (2018)
  • Le Parc des merveilles (2019)
  • Captain Marvel (2019)
  • Le Vent de la liberté (2018)
Back to Top