Notez des films
Mon AlloCiné
    La Grande bagarre de Don Camillo
    note moyenne
    3,3
    396 notes dont 23 critiques
    répartition des 23 critiques par note
    5 critiques
    5 critiques
    5 critiques
    8 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Grande bagarre de Don Camillo ?

    23 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4388 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    2,5
    Publiée le 10 septembre 2014
    Le grand Julien Duvivier laisse sa place à l'italien Carmine Gallone dans ce troisième volet de « Don Camillo » surtout destinè à mettre en valeur Fernandel et Gino Cervi! Et oui nous voici de nouveau dans ce petit monde de Don Camillo, quelque part entre la mer, le fleuve et la montagne! Les annèes ont passè et en ce moment le petit village de Bassa est embrasè par la fièvre èlectorale! Attention, Peppone se prèsente pour être dèputè (et pourquoi pas ministre tant qu'on y est!!!). Non seulement, il est populaire mais en plus il a des partisans qui le suivent partout! Problème : un bulletin de femme a le même poids qu'un bulletin d'homme et il y a dans le bas pays, comme ailleurs, un peu plus de femmes que d'hommes! Entre maire et deputè, il y a un gouffre et Cervi tombera dedans même si Fernandel doit le pousser un peu! Chien qui aboie ne mord pas, "La grande bagarre de Don Camillo" met à nouveau les nombreux problèmes entre le curè et le maire de Brescello! Avec humour et bagarre, matèriel de propagande et char d'assaut! Que Dieu les prèserve des crevaisons dans le final! Mais que nous sommes loin des deux premiers volets...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 6 janvier 2015
    3ème volet de la saga des " don camillo " . Peponne le maire de la petite ville de brescello a pour nouvelle ambition de devenir députer . Mais le curé don camillo ne l'entend pas de cette oreille et va tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues . Une nouvelle rivalité commence alors entre le maire peponne et le curée don camillo ... Ce troisième épisode de " don camillo " est très sympathique et l'un des meilleurs épisodes de la saga . C'est vraiment un plaisir de retrouver nos personnages preferer dans de nouveaux affrontements . Cette fois ci peponne veut devenir députer et don camillo va tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues . Cette nouvelle rivalite entre peponne et don camillo va ammener a tout un tas de situations cocasses comme la scène hilarante ou peponne et don camillo conduisent un char d'assaut . Cette épisode est l'un des plus drôle . Fernandel est toujour aussi excellent dans le role de don camillo tout comme Gino cervi toujour aussi excellent dans le role de peponne . Ils excelle dans leurs roles. Leur duo fonctionne toujour a merveille et fait des étincelles pour notre plus grand plaisir nous régalant de scènes cocasse et de repliques hilarantes . On passe un très bon moment devant ce 3ème volet de la saga .
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 492 critiques

    2,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Après celui que je pense être le 1er opus de la série, je continue avec un qu’on m’a conseillé : l’épisode où Peppone passe son certificat d’études pour devenir député, rien que ça. Pour info c’est le 3ème épisode. Et faut avouer que ça arrive à rester dans le ton mais en moindre : les vannes sont là mais moins percutantes, moins nombreuses, moins recherchées et le rire est plus facile mais pas intelligent pour autant. Par contre les textes sont toujours aussi recherchés (« liste Peppone, liste friponne » ou « un veau ? C’est rien c’est monsieur le maire qui s’est fait remplacer » voir « attendez la voiture du Pape/Lénine »). Le sujet n’aide pas non plus : entre la campagne électorale et la vie sentimentale de Peppone c’est tout de suite moins marrant, le thème du diplôme à obtenir pour un cancre n’est pas assez exploité, pour le reste on verse davantage dans la farce, dommage. Du coup c’est plus long, ça semble plus lent, le rythme est plus souvent cassé par de la parlotte et les tergiversations lassent vite. A part ça l’histoire passe bien, la trame demeure classique, le montage est clair, les acteurs dominent leurs personnages sans soucis, la diction de Debucourt ne souffre d’aucune critique, la narration aide à la compréhension malgré quelques transitions trop rapides et on a autant les décors que les tics de langage de l’Italie. J’ai grandement apprécié que l’on voit leur 1ère rencontre, déjà à couteaux (ou fusil) tiré, mais surtout on a toujours l’opposition farouche mais cordiale des 2 coqs du village, un rapport amour-haine des plus sympathiques, bien résumé à la fin (quand l’un avance l’autre veut le rattraper, toujours en train de se chercher) lors de la poursuite à vélo avec la musique qui va bien. Si on n’assiste pas à grand-chose de neuf on reste dans les clous du 1er opus, du coup, comme beaucoup de suites, c’est bon mais en deçà de son prédécesseur. Restera un épisode sympa qui contribuera à installer Fernandel et son Don Camillo dans le paysage audiovisuel français, et c’est pas rien.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    4,0
    Publiée le 10 décembre 2015
    Devant le grand succès populaire des facéties de Don Camillo et de Peppone, un troisième volet semblait s’imposer. "Eh oui, nous voici de nouveau dans ce petit monde de Don Camillo, quelque part en haut de l’Italie entre la mer, le fleuve et la montagne. Des années ont passées, les enfants de Peppone ont grandi, mais Peppone n’a absolument pas changé. Don Camillo non plus, bien entendu : toujours prêt à la bagarre. Et autour d’eux, le bas pays, toujours le même pays, est toujours brûlé par le même soleil. En ce moment, il est en plus embrasé par la fièvre électorale". Peppone, pris dans les griffes de la politique et du pouvoir, veut être élu député. Au cours d’une grande manifestation au sein de leur village, le maire vend des journaux. Don Camillo le confond ironiquement pour un vendeur de journaux, à qui il demande "La croix", avant de se résoudre à acheter un exemplaire du journal étalé sur la place publique, dont il s’étonne de le voir écrit en italien et non… en russe. Chers lecteurs et chères lectrices, vous voyez, dès les premiers instants nous retrouvons les joutes verbales qui nous ont tant régalés, et il n’en faut pas plus pour nous installer plus confortablement afin de profiter pleinement de ces 98 minutes supplémentaires. Pourtant, cette fois, Julien Duvivier a quitté le navire, tant à la réalisation qu’à l’écriture du scénario. Les craintes du spectateur de ne plus voir le bonheur suscité par cette saga clérico-politique sont vite balayées par les premiers instants, bien que cet épisode soit un peu en dessous des deux précédents films, il faut l'admettre. Peppone, qui n’en a plus que pour le peuple, veut donc devenir député, au détriment de sa vie de famille. Mais Don Camillo, lui, ne veut pas. Peppone, lui, il veut. Don Camillo, non. Que ce dernier se rassure, Peppone doit passer son certificat d’études, et là… si il n’y a pas un petit message bien placé (et encore d'actualité) concernant le niveau d’instruction de certains de nos chers politiciens… Même la Ministre du travail (pas de nom, non non et non, je ne donnerai pas de nom) ignore combien de CDD consécutifs sont autorisés par le code du travail… Mais revenons à ce qui nous intéresse, ou plutôt à nos camarades, ou encore brebis, tout dépend du point de vue après tout. Pour s’assurer que son frère ennemi ne parviendra pas à ses fins, Don Camillo va prendre un malin plaisir à lui mettre des bâtons dans les roues, ce qui amène une nouvelle grande rivalité entre les deux hommes, véritable fil rouge de la saga. Nouvelles situations cocasses, répliques et expressions scéniques sont de nouveau à l’honneur et c’est toujours aussi bon enfant. Le duo fonctionne toujours aussi bien, respirant à plein nez une franche camaraderie entre les deux hommes. Alors autant savourer sans chichi :-)
    Abarai
    Abarai

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    2,0
    Publiée le 25 juillet 2010
    Jeux de mots en folie, Don Camillo et Peppone s'en donnent à coeur joie dans ce troisième volet tout aussi réussi que les autres.
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    2,5
    Publiée le 14 août 2008
    Dans ce troisième round du combat qui oppose Don Camillo à Peppone, c'est surtout le charme rendu par le temps qui s'écoule qui rend ce film plutôt plaisant.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2010
    Un très bon épisode d'une saga culte! Un duo Fernandel / Gino Cervi qui est rentré dans les mémoires du cinéma français!
    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 348 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2015
    On se demande pourquoi après l'immense succès des deux premiers "Don Camillo", le lillois Julien Duvivier n' a pas continué la réalisation de cette saga politico-catholique. Souvent, lorsque le jus est bon, le fruit est pressé jusqu'à ce qu'il ne reste que la peau ?... Mais il faut féliciter Carmine Gallone d'avoir pris la relève dans la continuité : on ne s'aperçoit pas, heureusement, du passage de témoin! L'histoire est toujours hilarante et ça marche : Peppone ambitionne de devenir député mais il lui faut réussir son certificat d'études ! Et malgré son opposition au projet, c'est don Camillo qui va l'y aider ! Mais le maire va-t-il sacrifier sa petite famille ? En effet, on accorde un peu d'intérêt dans cet épisode à la vie des femmes, notamment lorsque que Peppone s'apprête à succomber au charme d'une secrétaire russe venue lui apporter le soutien du Krémlin, voire autre chose...Malgré ses soixante ans (je l'ai vu la première fois en allant au "patronage") et le noir est blanc, ce film est toujours culte : on pouvait faire cinq millions d'entrées avec un budget loin d'être pharaonique ! Cette base de récit n'est pas toutefois restée complètement morte : le filon a été de nouveau exploité dans l'excellent feuilleton "Père et Maire". Si vous ne connaissez pas, et s'il est rediffusé, ne le ratez pas. willycopresto
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 989 critiques

    2,0
    Publiée le 29 mai 2011
    Une comédie légère, simple qui oppose deux modes de pensée.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 1523 abonnés Lire ses 5 483 critiques

    2,0
    Publiée le 17 août 2018
    3ème Don Camillo que je revoie et c'est à nouveau avec une certaine déception que je redécouvre cette saga et ce film est vraiment moyen, plus faible que les 2 premiers et ayant du mal à subir les outrages du temps. Le duo Camillo/Peppone fonctionne toujours bien car les 2 acteurs sont très bons dans leurs personnages respectifs mais j'ai eu du mal à me passionner à un semblant d'intrigue même les flashbacks revenant au temps de la 2nde G.M. ont du mal à apporter un plus à La Grande Bagarre de Don Camillo trop facilement oubliable.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 3 139 critiques

    3,0
    Publiée le 21 janvier 2016
    Tout en restant dans l'ambiance et dans un style totalement similaire aux deux premiers, celui-ci insiste finalement davantage sur le respect des deux hommes qui se rapprochent souvent pour s'entraider. Toujours sympathique sans être vraiment drôle.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 4 071 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2017
    Incessantes dispute entre Don Camillo et le maire, Peppone. Ce dernier rêve d'être député. Une suite digne des précédents. L'intrigue étant renouvelée et les dialogues étant meilleurs que le second. Il y a de bonnes scènes politiques et de renvoie de balle entre Peppone et Camillo. J'ai bien mieux aimé que le second.
    cris11
    cris11

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 970 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2012
    Je ne note pas uniquement ce film mais l'ensemble des 5 avec Fernandel. Pour moi, ce sont des classiques de la comédie. Un humour qui s'appuie avant tout sur un tandem d'acteurs extrêmement talentueux et sur cette relation qu'ils ont. Une sorte d'amitié malgré tant de choses qui les opposent. L'humour est toujours très fin, les histoires particulièrement bien pensées et le tout accouche de films qui sont vraiment de très beaux films à voir et à revoir. Les Don Camillo sont pour moi des classiques indémodables qui traversent les époques sans rien perdre de leur charme et de leur humour. Une saga magnifique.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2008
    Carmine Gallone remplace Julien Duvivier pour la réalisation (le film suivant sera aussi de lui). Mais heureusement, coté acteurs, rien ne change ! Ce troisième volet, dans lequel Peppone, pour monter de grade, se doit de passer un concours administratif qui le stresse, est très drôle. Ceci dit, ça commence quand même un peu à sentir l'affaiblissement...Le dernier film à être réellement bon, la suite sera decevante.
    LeLyonnais8
    LeLyonnais8

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 145 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2010
    Pourquoi ne peut-on pas mettre cinq étoiles à cette comédie exceptionnelle ? Deux acteurs formidables. Un des meilleurs films au monde, comme tout ceux de la saga !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top