Notez des films
Mon AlloCiné
    Don Camillo Monseigneur
    note moyenne
    3,2
    405 notes dont 26 critiques
    répartition des 26 critiques par note
    5 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    2 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Don Camillo Monseigneur ?

    26 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4388 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    2,5
    Publiée le 31 août 2014
    Bien des annèes ont passè depuis "La grande bagarre de Don Camillo" et les choses ont beaucoup changè! Don Camillo et Peppone ne se sont plus jamais rencontrès depuis! Pourtant la distance qui les sèpare est à peu près la même qu'autrefois mais les mètres deviennent des kilomètres quand il s'ètendent entre un monseigneur et un sènateur communiste! Car oui Peppone est un sènateur et Don Camillo un monseigneur! Mais la nostalgie du pays les tiraillent, ils n'attendent qu'un prètexte, qu'un signe qui ferait revoir Brescello et un jour...miracle! Les communistes et le clergè sont en dèsaccord au sujet de la construction de la Maison des travailleurs! Le duo est donc envoyè là bas (c'est toujours un plaisir de voyager par le train via la gare de Brescello) pour dèfendre leur cause respective! Le christianisme est une religion dèmocratique basèe sur le travail! Mais incorporer la statue de la madone (nom d'une cloche!!!) dans la construction de la « Casa popolare » n'est pas une mince affaire! Ce quatrième opus de « Don Camillo » se suit sans mal même si le souffle de l'histoire devient de plus en plus court! A noter les belles prises de vues aèriennes sur la Place Saint-Pierre et la prèsence de la jeune Valeria Ciangottini, immortalisèe par Fellini dans "La dolce vita"...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 978 critiques

    2,5
    Publiée le 1 janvier 2015
    4ème volet de la saga des " don camillo " . Don camillo est devenu évêque tandis que peponne occupe un poste de sénateur . Tout les deux vivent desormais a Rome loin de leur petite ville de brescello . Mais quand peponne annonce qu'il veut faire construire à brescello une maison communale à la place d'une vielle chapelle le sang de don camillo ne fait qu'un tour . Les deux hommes se retrouvent de nouveau à brescello pour régler ce conflit ... Ce 4ème opus de " don camillo " s'avère assez décevant dans l'ensemble . si fernandel et Gino cervi sont toujour au top dans leur rôles de don camillo et peponne bien qu' un peu plus viellissant le film lui s'avère assez moyen et pas tres drôle . Sa se laisse tout de même regarder grace a quelques scènes cocasses et repliques hilarantes qui sauve un peu les meubles . Mais on a tendance à s'ennuyer un peu devant cette episode de la saga pas super passionnant ou l'on s'attarde sur des intrigues sans grand interet ( le mariage du fils de peponne ) . Un opus mineur qui ne laissera pas un souvenir impérissable .
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    1,0
    Publiée le 15 janvier 2014
    Extrêmement lent à démarrer, "Don Camillo Monseigneur" nécessite d'être regardé à une heure de pleine possession de ses facultés intellectuelles tant le risque de somnolence est élevé. Les quelques escarmouches auxquelles se livrent les deux comparses laissent à désirer, leur intérêt étant proche du néant. Le souci de renouvellement de la série à travers la relation Rome-périphérie est certes louable, mais on tourne finalement vite en rond.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 716 critiques

    2,5
    Publiée le 27 octobre 2008
    Quatrième film, et première grosse déception. Don Camillo devient monseigneur, il monte en grade (ce qui, après toutes les péripéties des précédents film, relève vraiment du miracle !), mais le film, lui, baisse en qualité. Ca commence à sentir le roussi, l'ennui guette...
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    3,5
    Publiée le 11 décembre 2015
    Six ans ont passé entre "La grande bagarre de Don Camillo" et cet épisode. Il peut s’en passer des choses en six ans… La preuve : Peppone est sénateur, et Don Camillo a lui aussi pris du grade puisque nous le retrouvons contre toute attente Monseigneur. Comme quoi, tout arrive… En raison des nouvelles tâches qui leur sont octroyées par leur poste respectif, nous retrouvons nos deux trublions bien loin de ce village du haut de l’Italie coincé quelque part entre la mer, le fleuve et la montagne. Et quand on aime son pays, difficile de ne pas être nostalgique. C’est le cas des frères ennemis de toujours. Car non seulement ils s’ennuient de leur pays, mais ils n’ont pas oublié les rivalités qui jadis les ont opposés. C’était le bon temps… Qu’à cela ne tienne ! Peppone n’en a pas terminé avec ses lubies. Et quand il s’agit de faire bâtir une maison des travailleurs en lieu et place d’une chapelle où trône la Madone, le sang de son éminence ne fait qu’un tour. D’habitude, des personnes de ce rang règlent le différent par voie de courrier et par personnes interposées, mais là… il s’agit de leur village, quand même ! Au diable donc les protocoles administratifs pour en découdre soi-même sur le terrain. Je ne sais pas si le poste qu’ils occupent leur a apporté une relative sagesse, mais Gino Cervi et Fernandel n’ont plus tout à fait la même fougue, et la saga tend à s’essouffler un peu. Qu’on se rassure, il reste encore de très bonnes séquences, que ce soit en situations cocasses ou en répliques hilarantes, arbitrées malgré lui par le chauffeur de Don Camillo qui ne sait pas trop où se mettre. Et puis la très visible complicité entre les deux acteurs vedettes finit de sauver le reste de ce nouvel épisode politico-clérical, car ils nous ont tant habitués à leurs joutes verbales que nous attendons bien plus que la solidité du scénario.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 2 989 critiques

    2,0
    Publiée le 12 février 2013
    Aussi sympathiques soient les personnages, autant on tourne en rond dans cette opposition religion/communisme. PLV : une comédie sans prise de tête.
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2010
    La série des dons Camillo est un vrai régal, fernandel grandiose.
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    1,5
    Publiée le 24 juillet 2011
    Avec ce quatrième volet, la série des Don Camillo devient un brin répétitive et lassante. Heureusement que Fernandel et Gino Cervi sont toujours de la partie.
    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 348 critiques

    4,0
    Publiée le 5 janvier 2015
    Don Camillo monseigneur Avant-dernier épisode de la saga des Don Camillo. Neuf ans après le premier tournage, don Camillo et Peppone ont pris du galon : l'un est devenu évêque, et l'autre sénateur ! Mais ils ont la nostalgie de leur terroir et, miracle (du cinéma) ils vont se retrouver dans le face à face auquel ils se livraient naguère à Brescello ! Retour vers leur jeunesse pour un excellent épisode où se mêlent tendresse, humour et communisme! On croirait aujourd'hui (2014) entendre Georges Marchais ressuscité ! Mais voilà, les deux protagonistes principaux ont vieilli et n'ont plus la même fougue. Notamment Fernandel qui ne le sait peut-être pas mais qui n'a plus que dix ans à vivre. Un superbe passage émouvant lors des tragiques funérailles d'un camarade-enfant du pays et dans lequel don Camillo va associer le glas de son ex-église au son de la cloche fêlée du communisme ! Une mention spéciale pour la ravissante Valéria Ciangottini qui joue le rôle de Rosette, la future belle-fille de Peppone qui doit le faire grand-père, mais qu'on ne verra plus guère ensuite en France. Si elle vit encore, elle est aujourd'hui (2014) septuagénaire ! Cette série a de nos jours, la valeur d'un témoignage historique. Les jeunes spectateurs auront peut-être de la difficulté à comprendre qu'au lendemain de la guerre 1939/ 1945, l'église est encore très puissante et omniprésente dans la vie quotidienne. Le curé est l'un des édiles d'une commune au même titre que l'instituteur, le chef de gare, le médecin (...) Mais voilà, déjà à cette époque le laïcisme est en marche et le parti communiste en plein essor ! On entre dans le parti comme on entre en religion bien décidé à y "bouffer" du curé ! Une époque révolue que "les moins de vingt ans" n'auront pu connaître !" willycopresto
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 4 071 critiques

    3,5
    Publiée le 6 mars 2017
    On retrouve nos compères dans de nouvelles disputes avec cette fois-ci une prise de galon de part et d'autre : Peppone est "Sénateur", Don Camillo est "Monseigneur". Toujours de bonnes idées, de bonnes répliques et beaucoup d'humour avec quelques échanges entre Don Camillo et le Seigneur. Le fils de Peppone veut se marier à l'église quand son père ne veut que d'un mariage à la mairie. Beaucoup de ruses vont être mise à l'oeuvre pour satisfaire, une fois de plus, tous les partis. J'aime bien l'audace des personnages pour venir à bout l'un de l'autre et les astuces de chacun pour obtenir ce qu'il veut. Une bonne suite !
    cris11
    cris11

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 970 critiques

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2012
    Je ne note pas uniquement ce film mais l'ensemble des 5 avec Fernandel. Pour moi, ce sont des classiques de la comédie. Un humour qui s'appuie avant tout sur un tandem d'acteurs extrêmement talentueux et sur cette relation qu'ils ont. Une sorte d'amitié malgré tant de choses qui les opposent. L'humour est toujours très fin, les histoires particulièrement bien pensées et le tout accouche de films qui sont vraiment de très beaux films à voir et à revoir. Les Don Camillo sont pour moi des classiques indémodables qui traversent les époques sans rien perdre de leur charme et de leur humour. Une saga magnifique.
    Louis-Auxile M.
    Louis-Auxile M.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 369 critiques

    2,0
    Publiée le 15 août 2012
    Don Camillo starisé s'enlise dans une situation que l'on n'aurait pas dû lui infliger, car il n'y est plus lui-même. Son humour devient pataud, sa démarche, bedonnante, ses manières, affables, son esprit, grippé. Ce film fait partie de ces nombreuses fins de sagas qui ne reposent que sur le succès de leurs débuts et non pas sur un véritable projet artistique. On ne peut que regretter, pour un des prêtres les plus célèbres de l'Histoire du cinéma, un tel péché d'orgueil. A remiser avec les vieux objets pieux de vos grande-tantes.
    LeLyonnais8
    LeLyonnais8

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 145 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2010
    Pourquoi ne peut-on pas mettre cinq étoiles à cette comédie exceptionnelle ? Deux acteurs formidables. Un des meilleurs films au monde, comme tout ceux de la saga !
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2010
    Un très bon épisode d'une saga culte! Un duo Fernandel / Gino Cervi qui est rentré dans les mémoires du cinéma français!
    Camusduverseau
    Camusduverseau

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 778 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2006
    Peut-être le moins intéressant des Don Camillo avec Fernandel. Ce qui ne veut pas dire que c'est un mauvais épisode des aventures de Don Camillo. On rit toujours et on ne boude pas notre plaisir en voyant l'affrontement entre Peppone et Don Camillo !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top