Mon AlloCiné
    Garçon stupide
    Note moyenne
    3,2
    18 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Ciné Live
    • L'Express
    • Libération
    • Première
    • Télérama
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • MCinéma.com
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Zurban
    • Cinéastes
    • Le Monde
    • Ouest France

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Charlotte Garson

    Sur la trame initiatique, Baier multiplie les fausses pistes, les identifications qui ne prennent pas (...). C'est par cette série de micropropositions jamais érigées en dispositif que le film séduit, davantage que par lé réputation de relève pseudo-sulfureuse qu'il s'est taillée en Suisse.

    Ciné Live

    par Grégory Alexandre

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    L'Express

    par Eric Libiot

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    Libération

    par Gérard Lefort

    Loïc est comme un Emile pédé (Pierre Chatagny fait bien l'affaire) dont le réalisateur scrute la "stupidité", comme Loïc lui-même épie ses proches ou un footballeur, sa fixation du moment : sur la pointe des pieds, dans un état de grande sidération.

    Première

    par Christophe Narbonne

    Baier s'intéresse aux conflits (...) et questionne le désir avec un sens aigu de la mise en scène, comme l'atteste l'utilisation avisée du split screen.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par Pierre Murat

    Une sorte d'initiation, dérisoire et touchante, évoquant les romans d'apprentissage de jadis. On a droit, de temps à autre, à quelques afféteries (la toute, toute fin très (trop) " chabadabada "). Mais le regard de Lionel Baier, et c'est beaucoup, reste constamment droit et juste sur les gens et le monde.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Figaro

    par La rédaction

    Voir la critique sur www.lefigaro.fr

    Le Figaroscope

    par Françoise Maupin

    Cela pourrait être insupportable et totalement dénué d'intérêt, mais la mise en scène est brillante et l'acteur principal, Pierre Chatagny, est tout à fait convaincant.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Le dispositif, caméra DV, scènes de sexe -explicites- sur un écran découpé, filmage direct, crée un objet bizarre, étrangement attachant, (...) même si sur la fin les coups de force du scénario lui font perdre son intensité. En effet, le portrait de ce garçon "qui baise tout le monde pour n'aimer personne" retient l'attention.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Les scènes de cul sont assez franches et crues -c'est l'aspect le plus réussi-, mais le film s'embourbe peu à peu. C'est moins le filmage au jugé, souvent (toujours ?) en vidéo, qui gêne, que la manière dont le cinéaste prend ses distances avec son sujet et son héros "stupide".

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    On éprouve quelque difficulté à entrer dans ce film, où l'ellipse est érigée en règle, où l'on nage dans le non-dit et la suggestion. Cela se complique avec le procédé du " split screen ", utilisé pour faire de l'humour (assez lourd), avec des séquences oniriques, et des partis pris injustifiés (...). Un premier film à la fois spontané et indécis.

    MCinéma.com

    par Jean-Christophe Derrien

    La seconde partie du film, entre rêve éveillé et fuite en avant, est moins réussie, mais ce parcours initiatique vaut la peine qu'on s'y attarde.

    Studio Magazine

    par Jean-Pierre Lavoignat

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    TéléCinéObs

    par Emmanuel Luc

    La spontanéité du jeune homme et la liberté avec laquelle sont abordées les scènes de sexe (...) contrastent ensuite avec la mise en place de situations dramatiques qui paraissent, elles, très fausses et très écrites. Dommage pour le garçon du titre.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Zurban

    par Eric Quéméré

    L'esthétique de Garçon Stupide emprunte (...) au genre documentaire (...). Un brouillage des pistes également présent dans la manière dont le film mêle les registres, de la comédie au mélo. Il devient du coup difficile déceler le véritable point de vue du réalisateur sur son étonnant protagoniste.

    Cinéastes

    par Mathieu Lecocq

    Garçon stupide s'ajoute à la liste des films qui, pendant une très longue heure et demie, nous donnent la sordide impression de voir un journaliste du JT de France 3 s'essayer à la fiction. En effet, Lionel Baier, se contentant d'une image ne manquant pas d'évoquer le betacam, format vidéo cher au petit écran, et refusant ferme d'utiliser un pied de caméra (...), parvient plusieurs fois à approcher la fadeur de nos reportages télévisuels quotidiens.

    La critique complète est disponible sur le site Cinéastes

    Le Monde

    par Florence Colombani

    (...) la réflexion ne va pas bien loin (...) le film a parfois des allures de reportage de l'émission "Strip-tease": une tranche de vie peu reluisante, un arrière-plan de crise socio-économique et surtout des personnages réduits à une série d'activités mécaniques auxquels il devient vite difficile de s'intéresser.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Ouest France

    par La Rédaction

    Un propos qui peine à trouver sa pertinence car englué dans la répétition d'images et de scènes hardies.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top