Mon AlloCiné
Bad Times
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Bad Times" et de son tournage !

Premier long métrage de David Ayer

Bad Times est le premier long métrage de David Ayer en tant que réalisateur. Ce dernier est notamment connu pour être le scénariste de films policiers aussi percutants que Training day, Dark Blue et S.W.A.T. unité d'élite. Le tournage de cette première réalisation a débuté le 20 décembre 2004 dans la ville de Santa Clarita, en Californie.

Un film indépendant

David Ayer a voulu à tout prix garder son indépendance artistique à l'égard des grands studios qui ont aimé les personnages et leur univers, mais qui n'ont pas compris le véritable intêret de l'histoire. Le réalisateur a donc décidé d'hypothéquer sa maison et de profiter ainsi pleinement de sa liberté artistique.

Inspiré de la jeunesse du réalisateur

Bad Times, écrit il y a une dizaine d'années, est inspiré de la jeunesse mouvementée du David Ayer, lorsqu'il traînait dans le quartier chaud de South Central à Los Angeles : " J'ai cherché à montrer des aspects méconnus de Los Angeles et des rues du centre- ville que je hantais durant mon adolescence. J'ai voulu dépeindre une amitié basée sur des codes et des règles très spécifiques. J'avais également envie de parler des gens que j'ai côtoyé à l'époque. Bien des coeurs et bien des vies se sont précocement brisé dans ces "mean streets"."

Une image fidèle du Mexique

Pendant le tournage dans les petites bourgades mexicaines, David Ayer a veillé à donner une image authenthique du pays. L'actrice Tammy Trull, qui incarne le rôle de Marta, la petite amie de Jim dans le film, témoigne : " En d'autres mains, certains épisodes auraient pu prendre une coloration déplaisante, cruelle et raciste ...Sachant l'amour que David voue à notre culture, je n'avais aucune crainte à cet égard. Je savais qu'il y mettrait une grande délicatesse. Ces gens sont dénués de ressources, mais non d'amour-propre. Il y a chez eux un fonds de fierté et de noblesse qui les rend beaux. "

Décors pour un maximum d'effets visuels

Le tournage s'est déroulé dans deux endroits différents. Il a débuté dans une petite bourgade mexicaine des environs d'Ensenada, puis s'est poursuivi à Los Angeles, dans les quartiers de Watss, Echo Park et Lincoln Heights. Le choix méticuleux des décors (immeubles, rues, maisons) a permis de créer un effet visuel naturaliste en adéquation avec l'ambiance du film. D'autre part, l'équipe a choisi de tourner en Super 16 pour donner un rendu très âpre et rude à l'image.

La lumière

Le choix de l'éclairage a aussi contribué à donner un aspect réaliste aux scènes. Le directeur de la photographie Steve Mason explique : " Nous tournions dans les quartiers les moins éclairés du centreville et travaillions en petite équipe, avec un minimum de matériel électrique. Il fallait escalader les pylônes de téléphone et y fixer des lampes au mercure ou au sodium pour éclairer les rues. Cela donne des textures de peau fantastiques, avec des reflets verts et orangés "

Casting

Freddy Rodriguez a d'emblée retenu l'attention de David Ayer, lors de la première audition. Le réalisteur explique : " Il avait parfaitement cerné le personnage, aucun acteur n'aurait pu l'égaler ". Quant à l'acteur, il définit ainsi son personnage : " il a connu tous les les dealers et tous les voyous du coin mais il n'est pas devenu une racaille pour autant. C'est un type doué d'un réele potentiel. Dommage qu'il se contente de boire et de faire la fête avec Jim."

La complicité des deux acteurs

L'amitié entre les deux acteurs Freddy Rodriguez et Christian Bale, a largement contribué à la crédibilité de leur duo à l'écran. David Ayer confirme : "On croit sans peine qu'ils se connaissent depuis toujours et qu'ils ont grandi dans le même coin. Leur complicité faisait plaisir à voir". Les deux interprétations sont différentes mais finissent par se complèter : "En fin de compte, Jim et Mike incarnent deux faces de la même personne, qui doivent coexister et lui sont nécessaires pour s'ouvrir à la vie et à l'amour", ajoute le réalisateur.

Christian Bale, acteur et producteur exécutif

Christian Bale fait la rencontre de David Ayer en 2001 qui lui fait lire le scénario de Bad times. Captivé par le récit, Christian Bale souhaite se joindre au casting, mais les studios avaient déja prévu d'autres acteurs. Pendant le tournage de Batman Begins, Christian Bale contacte à nouveau David Ayer. Ce dernier lui annonce qu'il a retiré son projet des studios. L'acteur s'implique alors dans le film en incarnant le personnage de Jim, et devient le producteur exécutif du long métrage.

Une équipe formidable

Malgré les risques financiers encourus par le réalisateur, il a reussi a achevé son premier long métrage grâce à une équipe efficace et impliquée. David Ayer conclue : " Cette histoire a une résonance encore plus grande pour moi aujourd'hui que lorsqu'elle était à l'état de script. Elle a pris sa vraie dimension en s'enrichissant de l'apport de chacun. Beaucoup de gens l'ont nourrie et lui ont permis de s'épanouir au-delà de tout ce que j'aurais pu obtenir par mes propres moyens. "
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Leto (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Le Grand Partage (2015)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (2014)
  • A Star Is Born (2018)
Back to Top