Mon AlloCiné
Pat Garrett et Billy le Kid
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pat Garrett et Billy le Kid" et de son tournage !

Les colères du Grand Sam sur pellicule

Désorienté, il met au monde Pat Garrett et Billy le Kid dans une certaine douleur qui exprime, point par point, l'autobiographie de son combat intérieur et de sa progressive déchéance. Sur le tournage, le jour même où fut réalisé la scène où Pat Garett tire sur son reflet dans un miroir, Sam Peckinpah détruisit tous les miroirs de sa propre demeure.

Coburn, Oates, Jones: un trio de choc

Parmi les acteurs fétiches de Sam Peckinpah figurent James Coburn, qui tourna à trois reprises dans Major Dundee, Pat Garrett et Billy le Kid et Croix de fer sous la direction du cinéaste, et Warren Oates qui s'illustra dans quatre de ses films : Coups de feu dans la sierra, Major Dundee, La Horde sauvage et Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia. Quant à L.Q. Jones, il jouera dans les 3 derniers films cités et dans Pat Garrett et Billy le Kid et Un nommé Cable Hogue. Il sera également au générique de Casino de Martin Scorsese, et de The Last Show de Robert Altman.

Quoi de neuf !

Roger Spottiswoode, l'un des monteurs d'origines, aujourd'hui connu en tant que réalisateur (Randonnée pour un tueur) et scénariste (48 heures) a été chargé de refaire le montage, qui avait été tronqué à l'époque. A sa charge donc de retrouver ce que voulait réellement monter Sam Peckinpah. Cette nouvelle version de Peckinpah et Spottiswoode comporte de nombreuses scènes supplémentaires, notamment le triste destin de Garrett ( James Coburn) visible au tout début du métrage, alors que dans la version de 1973, à la fin du film, il quittait la ville sur une charrette, bien en vie, avant le célèbre THE END. Une happy-end non prévue par Peckinpah, aujourd'hui rétablie. Une autre scène marquante supplémentaire, celle de la mort du shérif Baker transcendée par le "Knocking on Heaven's Door" de Bob Dylan. Le film passant ainsi de 103 minutes à 122 mn. A la télévision américaine, les scènes de violence et de nudité sont encore raccourcies, mais ces nouvelles séquences ont toutefois été rajoutées.

La difficile épopée du " director's cut "

Les droits du western du cinéaste Sam Peckinpah, Pat Garrett et Billy le Kid, ont été racheté afin de "réhabiliter" ce film, massacré lors de sa sortie par le studio MGM comme la majorité des longs métrages de ce grand réalisateur. Sharon Peckinpah, fille du maestro, donne son aval, toute contente que le film de son père soit enfin présenté sous sa forme d'origine.

Jean-Max Causse, directeurs des Studios Actions, et Patrick Brion, responsable des acquisitions de France 3, sont bien entendu très heureux de cette entreprise, et paraîssent très excité à l'idée de montrer enfin une version intégrale d'un de leurs films fétiches, beaucoup moins toutefois à la présentation de la facture émanant de Turner. Fans opiniâtres, ils achètent le film trois fois le prix normal des classiques, et investissent même avec différents autres entrepreneurs (MGM, ce dernier désirant effacer ses erreurs passées) leurs participations personnelles dans la restauration, les japonais aussi et Ted Turner, reconnaissant les efforts faits par chacun, consentira a achèté le film pour sa chaîne TV afin de faire baisser le prix d'achat.

L'entreprise pouvait dès lors commencer, les investisseurs ont aussitôt demandé au monteur d'origine, Roger Spottiswoode, d'établir, grâce à ses notes d'époque (celle de Sam), une version conforme au souhait de Peckinpah.

Le malheur est dans la vallée

Dans "Pat Garrett et Billy le Kid", vous êtes entouré de chanteurs : Kris Kristofferson, Bob Dylan...

James Coburn : Ils étaient aussi acteurs. Bob Dylan, quel personnage! Il a composé la bande-originale avant même d'être sûr d'obtenir le boulot. Le script de Rudy Wurlitzer est l'un des meilleurs que j'ai jamais lus. Tous les problèmes sont venus de James Aubrey, l'homme qui dirigeait le studio MGM, probablement la seule personne vraiment haïssable que j'ai croisé à Hollywood. Quand Sam (Peckinpah) m'a appris qu'on allait travailler avec lui, j'ai essayé de le convaincre de n'en rien faire. Il m'a dit: "Je viens d'acheter une action MGM. S'il m'emmerde, je lui colle un procès. Ne t'inquiète pas.".Ca, c'était tout Sam. Parce qu'on aurait vraiment dû s'inquiéter. A la fin, Aubrey a confisqué le film à Sam, pour le faire monter à sa guise. Ce sont les monteurs qui ont récupéré les chutes pour les rendre à Sam. Aujourd'hui, la "version du réalisateur" disponible est ce qui se rapproche le plus de ce que Sam Peckinpah voulait faire. Mais la seule copie réellement conforme à ses désirs est entreposée aux archives de l'institut Sam Peckinpah.

(Entrevue de James Coburn, réalisée par Serge Loupien)

Le légende des "pistoleros"

Le mythe de “Pat Garrett et Billy le kid “, à l'instar d'autres légendes de l'Ouest telles celles des frères James (Le Gang des frères James de Walter Hill) ou de Wyatt Earp (Wyatt Earp de Lawrence Kasdan), a été de très nombreuses fois adapté au cinéma et à la télévision. Outre la version de Sam Peckinpah datant de 1973, on compte plus d'une quinzaine d'autres adaptations : Le banni (1943) de Howard Hughes avec notamment Thomas Mitchell et Walter Huston, Le Gaucher (1958) d'Arthur Penn avec Paul Newman, ainsi que le saignant, Billy the kid vs. Dracula (1966) de William Beaudine. Plus récemment, Young Guns 2 (1990) de Geoff Murphy,
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Jour J (2017)
  • Alien: Covenant (2017)
  • Outsider (2016)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Django (2016)
  • Aurore (2016)
  • Get Out (2017)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Sous le même toit (2016)
  • Baby Boss (2017)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • Après la tempête (2016)
  • Les Schtroumpfs et le village perdu (2017)
  • On l’appelle Jeeg Robot (2015)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • De toutes mes forces (2016)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
  • Split (2017)
  • Cessez-le-feu (2016)
Back to Top