Notez des films
Mon AlloCiné
    V pour Vendetta
    note moyenne
    4,1
    41886 notes dont 1654 critiques
    répartition des 1654 critiques par note
    714 critiques
    534 critiques
    157 critiques
    128 critiques
    67 critiques
    54 critiques
    Votre avis sur V pour Vendetta ?

    1654 critiques spectateurs

    Real C
    Real C

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 930 critiques

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2015
    Voici un film tiré d'un comic book d'un des plus génial des auteurs contemporains, Alan Moore et l'un des meilleurs films de super-héro tout court. V pour Vendetta. Dans un monde dystopique, l'Angleterre est dirigé de main de maître par le président Adam Sutler, ayant instauré un régime totalitaire bannissant les plus élémentaires des droits et des libertés. Evey Hammond, serveuse se fait sauver de la milice d'un mystérieux justicier recherché pour terrorisme : V. Ce dernier va lui faire prendre conscience du bien fonder de sa lutte et elle va peu à peu épouser ces idéaux. Réalisé par James Mc Teigue et scénarisé par les Wachowski (à qui l'on doit la trilogie Matrix, Cloud Atlas et le futur Jupiter : Ascending) et David Lloyd, ce film est un chef d'oeuvre. Il n'y a pas d'autres mots. Il est bon en terme de réalisation, il est bon en terme de mise en scène, il est bon en terme de message, il est bon tout court. On sent que ce sont les Wachowski qui tiennent le film plus que James Mc Teigue car il est très proche de Matrix en terme de réalisation. Les acteurs sont aussi bon dans leur rôle. Que se soit Nathalie Portman qui possède une évolution intéressante spoiler: (en plus d'être pas mal en étant rasée !) , que se soit Hugo Weaving qui nous montre un personnage secret et énigmatique qui même s'il choisit la pire des voies (à savoir le terrorisme), le fait pour une cause qui vaut là peine de se battre : à savoir la liberté. La liberté de culte, la liberté d'expression, la liberté tout court. Alan Moore dans son roman graphique mêlait plus d’ambiguïté sur le personnage de V et dans la manière dont il est perçu. Ce film est un peu Civil War dans l'orientation . Il nous fait plus prendre partis pour le terrorisme, l'anarchie et la vendetta. Ce qui est assez dangereux. spoiler: Ceci dit, V meurt à la fin du film en même temps que le parlement. Il s'est battu pour la liberté de tous et il meurt son travail finit. Mais la voie qui l'a choisi pour le meilleur et pour le pire l'a conduit à la mort. Mais ce qui est surprenant, c'est qu'il n'agit pas souvent avec ses actes, mais plutôt avec ses mots. Même l'ambiance, c'est plutôt la parole qui est une arme, dans les 2 camps. spoiler: Et la fin, le plan avec tout les hommes et femmes, vivants et morts qui enlèvent tous en même temps le masque de V, magnifique. Bref, un excellent film sur le super héroïsme, la lutte contre toutes formes d'atteintes aux libertés d'expressions, qu'elles viennent de l'autorité ou autre. Mais aussi que l'extrémisme, même pour la bonne cause, n'est pas la solution. Notre liberté est bien précieux que nous devons préserver, mais elle ne doit s'arrêter que lorsque celle de l'autre commence.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 23 novembre 2007
    Un an après avoir conclu la deuxième trilogie Star Wars en tant qu'un des personnages principaux, Natalie Portman se retrouve au coeur d'un projet tiré d'une célèbre bande dessinée intitulée V pour Vendetta. Le film relate l'histoire peu commune d'un justicier masqué à qui on confierait le rôle de zorro pour son habileté au combat à l'arme blanche qui désire renverser un régime en Angleterre qui s'avère dictatorial et donc dénué de sens critique et de liberté de presse en commettant un acte flamboyant: détruire le parlement à Londres et susciter la révolte de ses concitoyens. Un but simple certes mais le film distille un scénario terriblement riche, dense et complexe au point que le spectateur est subjugué et suit avec passion et intérêt le parcours de deux êtres qui vont se rencontrer autour d'une confrontation avec l'autorité et qui vont tour à tour s'aimer et se trahir. Le film est dirigé de main de maître par le réalisateur qui parvient à ne jamais baisser dans l'intensité et conserver des dialogues très bien écrits et qui délivrent de nombreuses vérités sur des sujets qui paraissent évidents mais dont le personnage principal parvient à maîtriser. Pour une fois, le terroriste n'est pas présenté comme un voyou dénué de culture et de sens moral, en témoigne sa passion pour les films et la musique et sa capacité à s'exprimer de façon très claire en utilisant les mots justes à chacune des phrases qu'il prononce. D'un autre coté, Natalie Portman joue le rôle d'une femme normale en tous points mais qui possède une énorme sensibilité, connaissant la peur et le courage et qui va petit à petit comprendre les actes criminels de cet homme et les approuver. Le film souligne aussi les affaires de corruption au sein du gouvernement en présence et de ses méthodes peu recommandables pour accéder au pouvoir et enfermer le pays dans une seule morale où chaque personne marginale et qui veut se distinguer sera arrêtée. Un film engagé, poignant et émouvant qui assume ses idées.
    Jérôme O'Veurh
    Jérôme O'Veurh

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 12 novembre 2006
    Visant à Vaincre le Vice et les Vendus par une Vengeance Valorisant des Valeurs Vertueuses, ce film est un chef d'oeuVre !!! A l'heure où certains politiques jouent sur la peur (et donc la sécurité) ce film tombe à point nommé, en dénoncant le risque des mentalité extrêmistes, et en caricaturant la propagande de laquelle nous sommes victimes. Les frères Wachowski ont vraiment réussi a rester dans le même état d'esprit en changeant d'univers. Bien que dans Matrix, le côté phylosophique était en sous-entendu constant, ici on le retrouve explicité, remettant en cause la condition humaine et reniant le hasard et les coincidences. Mais n'ayez pas peur, ce film reste un divertissement agréable a regarder, mélant humour, action, peur et amour avec subtilité, et réussi à faire je ne sais combien de clein d'oeuil à Matrix (oui désolé, encore et toujours) [[par exemple la scène où V arrive dans les locaux de le chaine TV, et la scène où Neo et Trinity entre dans le batiment dans lequel est retenu Morpheus est la même !!]] Evidament, il est plus facile de critiquer en polémiquant que de faire l'éloge d'un film, alors pitié, n'écoutez pas les remarques comme "c'est un navet rempli de clichés" qui elles même sont clichés, à défaut d'être vraies... Merci a Andy et Larry Wachowski, pour leur talent appliqué, qui est de mêler Comics et Cinéma, Philosophie et Action, Force et Fragilité, le tout dans un peu plus de 2h de bonheur !
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 463 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2013
    V pour Vendetta : Une œuvre cinématographique tout simplement magnifiques et envoutante. Vraiment, on est passionné et captivé par cette vendetta très poétique et très bien orchestré. Grâce au personnage de " V " qui est vraiment énorme : très charismatique, très mystérieux avec un humour vraiment plaisant mais surtout il est très poétique et ça j'ai adoré. On s’y attache facilement et on est fasciné par son histoire, sa vision des choses et son gout de la liberté, la vérité et la justice : la vrai. Et vraiment, c’est un personne très bien travaillé et très intéressant a suivre. Et bravo a l'acteur Hugo Weaving (Mr Smith dans Matrix) qui est vraiment exceptionnelle et unique dans ce rôle qui tient a merveille. Et aussi Nathalie Portman qui est vraiment sensationnelle et parfaite dans sont rôle. J'ai vraiment adoré le travaille qui a était fait sur l'évolution des personnages a travers ce film. Et surtout le soigne du scénario qui est des plus passionnant et captivant avec une aussi belle évolution. Et le film est riche en humour, en personnage passionnant et aussi en action ou on a le droit à un final des plus magistrales, mémorables et explosif. De plus, l’action est vraiment très réussit et bien chorégraphié et le plus souvent stylé avec des jolis effets spéciaux au nivaux de l'action. Et tous ça grâce a une réalisation et une mise en scène sensass, efficace et stylé et donc, on a le droit a une réalisation techniquement irréprochable : ça c’est de l’art et donc du cinéma. De plus, on a le droit a de bonne musique qui colle merveilleusement bien a l'ambiance du film : ambiance vraiment très soigné et magnifiquement bien mit en scène. Donc voila, d’excellents personnages, une intrigue des plus travaillé, de l'émotion, de l'action : voila ce qui vous attend dans cette magnifique Vendetta. Un film qui ma bien marqué et qui ma vraiment emballé. Un chef-d’œuvre mais surtout un énorme coup de cœur pour une œuvre des plus envoutante : une vrai merveille.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 418 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    3,0
    Publiée le 20 octobre 2014
    Un film de science-fiction qui prend place dans un futur proche, à Londres, au cœur d’une société plongée dans un régime totalitaire. Une réalisation au caractère politique qui, entre son héros masqué et son étrangeté ambiante, interpelle. Cependant, l’écriture tout comme la mise en scène manquent d’audace et d’imagination ; il y a peu d’action et d’empathie pour les personnages. Une ode à la résistance qui vaut surtout pour son propos !
    riri2
    riri2

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 263 critiques

    1,0
    Publiée le 11 novembre 2013
    Un film aux faux accents révolutionnaires, à l’univers politique brossé à grands traits digne d’une copie d’un élève de 3e, à l’ambition philosophique proche du néant (la légitimité de la solution terroriste…), ce blobuckster se paie l’audace de sabrer le tout dans une mise en scène poussive au milieu de décors en carton-pâte (un visuel très pauvre, un comble pour une adaptation de BD), d’un jeu d’acteur limité, de citations grandiloquentes et ridicules (Ah ! Shakespeare !) où les scènes d’actions sont grotesques et le super héros est un boulgi boulga de Zorro, de Superman voire de Bioman ! Comme si la morale teintée de politiquement correct digne du café du commerce ne suffisait pas, l’enfilage de perles semble avoir été le seul passetemps des scénaristes (l’évêque est pédophile… mais en Angleterre la religion n’est pas le catholicisme mais l’anglicanisme, l’opposant homosexuel sauvegarde le Coran car c’est beau et poétique, etc.). Bref, on a donc vu mille fois plus incisif et cohérent que dans ce projet bavard, ridicule et grandiloquent !
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 3 417 critiques

    1,5
    Publiée le 29 décembre 2012
    Les acteurs sont excellents, la réalisation est efficace, le rythme est soutenu, on ne s'ennuie pas un instant, et pourtant c'est mauvais ! Le scénario contient des absurdités incompréhensibles (notamment la scène centrale où Portmam est emprisonnée et torturée). La scène de duel avec les couteaux est débile. Quant aux dialogues, ils sont souvent aussi prétentieux que consternants. C'était pourtant bourré de bonnes intentions, ça ne suffit pas à faire un bon film !
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 678 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2012
    Un film qui prône la liberté et des idéologies (qui ne sont pas toujours les meilleures). Un scenario peu commun. Certaines scènes me font penser à l’époque d’Hitler au pouvoir. Les Anonymous doivent être fiers de ce film (je plaisante).
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 1 409 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Et revoici une création des frères Wachoski, l'histoire d'un être qui a décidé de s'opposer à un régime dictatorial dans une Angleterre d'un futur proche. V n'est pas un héros mais un symbole, celui de la liberté et de l'anarchie sans concessions. Si ces idées peuvent apparaître gentiment désuètes, mais la mise en scène ( inspirée des frères Wachoski ) donne une vraie consistance à ce personnage étrange. Les scènes de combats sont peu nombreuse mais bien filmées et bien réparties sur la durée. On ne notera aucune baisse de régime ni aucune scène d'actions tape à l'œil et inutiles comme c'est à la mode. Le film ne s'appesanti pas sur l'histoire de V, qui restera un mystère, ce qui va bien avec son image finalement ! Hugo Weaving, par sa simple voix arrive à créer, sans avoir à montrer son visage, un individu très charismatique, on est loin du grand guignolesque qu'une adaptation médiocre aurait pu donner. Le film se centre plutôt sur Evey Hammond, une simple citoyenne comme les autres qui va découvrir la face cachée du régime et dont l'existence sera bouleversée par sa rencontre avec V. Elle est interprétée pare la charmante Natalie Portman, jouant juste durant tout le film et évitant les explosions lacrymales inutiles ! Au final, un excellent divertissement qui s'éloigne vraiment des film hollywoodiens et nous sensibilise à la montée en puissance d'un régime policier et liberticide. À voir.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juin 2010
    Un super film! Très original et Natalie Portman est excellente! à voir!
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 21 février 2015
    Véritable petit bijou de SF, V pour Vendetta est une adaptation de BD qui en reprend parfaitement l'esthétisme lors des scènes de combat. Malgré quelques clichés, le film réussi à faire passer des idées politiques très intéressantes avec un profond appel à la liberté, en critiquant un régime totalitaire dans un monde futuriste, semblable à 1984 ou à Brazil ( qui n'est pas sans rappeler le nazisme ou le régime stalinien ). Les acteurs sont convaincants mais on est surtout fasciné par le personnage de V qui va appeler à la révolte et va exécuter sa terrible vengeance. A la fois rassurant et violent, ce personnage va devenir, au delà d'un être humain, un symbole, une idéologie. La fin est un véritable apothéose. Un très bon film de SF qui délivre un beau message de liberté.
    Mosse.
    Mosse.

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 445 critiques

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2008
    C'est le premier film de James McTeigue en tant que 1er réalisateur, je précise 1er car sa carrière de 1er assistant réalisateur est prestigieuse : La Trilogie Matrix ( Andy et Larry Wachowski, 1999-2003 ) et Star Wars : Episode II - L'attaque des Clones ( Georges Lucas, 2002 ). Et "V for Vendetta" ( 2006 ) à beaucoup de points communs avec ces grand films : Il est produit par les frères Wachowski, et l'on retrouve dans les rôles principaux Hugo Weaving ( l'agent Smith dans Matrix ) et la sublime Natalie Portman ( Padmée dans Star Wars ). Celle-ci nous prouve que ses désastreuses performances dans la Saga de Lucas n'étaient que des mauvais moments et qu'elle n'a rien perdu de son talent, qui avait explosé en 1994 dans le "Léon" de Luc Besson mais qui s'était caché depuis... Notons aussi les présences de Stephen Réa et de John Hurt au casting! Le scénario est vraiment intéressant, car le discours et les agissements de V peuvent être interprété comme du terrorisme, mais plutôt pour le bien, au vu du comportement du gouvernement Anglais dans ce film ( de Science-fiction je rappelle, donc dans un monde différent du nôtre)! Un film complexe mais assez grandiose pour ma part. Un de mes film préféré, il est, à l'heure actuelle , le meilleur de Portman pour moi ( avec "Léon" )!
    Raphaël O
    Raphaël O

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 567 critiques

    4,0
    Publiée le 24 avril 2014
    Le premier film de James McTeigue adapté de la bande-dessinée est pourvu d'un scénario très bien écrit et doté d'un excellent casting. Le terroriste-justicier prône la réflexion sur la corruption par le pouvoir, tout en gardant une part d'humanisme. Un très bon film !
    annatar003
    annatar003

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 852 critiques

    1,0
    Publiée le 21 juillet 2011
    Au même titre qu'Aeon Flux, "V pour Vendetta" est un déchet du 7ème art sans âme porté par une star, une seule actrice, Natalie Portman. Actrice de renom récemment lauréate aux oscars pour sa brillante performance dans le célèbre "Black Swan" d'Aronovski, on la découvre ici dans cette adaptation de chez DC Comics en tant que "personnage principale" d'une aventure futuriste au milieu d'une Angleterre plongée dans le chaos. Malgré une scène d'ouverture assez équilibrée bien qu'un peu rapide, on ne peut s'empêcher de tomber dans l'ennuie le plus total en continuant le voyage dans cet univers des moins originaux. A mi chemin entre "Equilibrium" et "Léon", ces décors où règne une dictature sans merci provoquent un épuisant sentiment de déjà vu renforcé par l'absence totale d'innovation et d'originalité. Précédemment les mots personnage principal furent mis entre guillemets. On est effectivement en droit de se poser la question : Qui est le fils conducteur de ce long-métrage ? Au lieu de suivre l'évolution du personnage de Evey, le réalisateur préfère bien souvent se consacrer au suivi de l'enquête menée par deux imbéciles sans charisme qui tournent en rond durant 2h20. Raison supplémentaire de s'interroger sur le pourquoi d'un tel intérêt : Le suivi de V et Evey rend tout à fait inutile l'accompagnement des enquêteurs dans leurs recherches. Bref, il s'agit certainement là du scénario le plus mal conçu et le plus mal imaginé qu'il m'ait été donné de voir. Les acteurs quant à eux ne se défendent pas mieux que le scénariste. Minables à tous leurs postes, ils ne parviennent pas à donner plus de vie et d'émotions à leur personnage que ne l'ont fait ceux d'un certain "Daybreakers". Totalement inconnus et non sans raison, ils représentent l'image parfaite d'une troupe de théâtre ratée engagée sur le fils pour un tournage négligé et mal dirigé. Seule au milieu de tous ces décombres, la charmante Natalie Portman tente tant bien que mal de redorer le blason déjà bien abîmé d'un film minable. Malgré les émotions multiples qu'elle sait remarquablement transmettre au spectateur, il lui était comme qui dirait mission impossible de relever à elle-seule un film se trouvant déjà six pieds sous terre avant même la première demi-heure. Ne s'attardant sur elle que trop rarement, ne le laissant faire parler son jeu d'actrice que trop anecdotiquement, le "réalisateur et le scénariste mirent, à notre grande déception, du plomb dans les ailes de notre cygne favori. Quant à Hugo Weaving, il n'est pas aisé de commenter une performance entièrement exécutée sous un masque. Il est difficilement concevable qu'une scène ait du être répétée des dizaines de fois afin de trouver la juste émotion de V. La qualité des premiers dialogues même dans la version française est tout de même riche et recherchée et méritent des félicitations. Outre tous ces défauts et ils sont nombreux je vous l'accorde, il reste encore la bande originale. Toujours identique (on doit pouvoir la résumer en deux morceaux) et omniprésente, elle impose une lourdeur sans égale qui atteint son apogée lors de nos innombrables rencontres avec les enquêteurs. Futile et transparente, elle a le mérite de s'intégrer parfaitement avec les acteurs et le scénario que l'on peut qualifier de la même manière. Une question reste toujours sans réponse à l'arrivée du générique : Pourquoi 3.9/5 avec plus de 22 000 votes ? Il s'agit certainement ici de la plus grande énigme dont notre cher Allociné nous ait fait part après tant d'années de bons set loyaux services. Rien dans ce film ne justifie un quelconque plaisir à le voir. Les films généralement qualifiés de nanars peuvent être pris au second degré, permettant ainsi au spectateur de les voir sous un angle humoristique. "V pour Vendetta" n'est pas un nanar, il s'agit davantage d'un film qui se voulait grand sans avoir les ingrédients pour faire ses recettes. En conclusion, "V pour Vendetta" est le genre de film à fuir comme la peste et à ne surtout jamais proposer lors d'une soirée entre amis. Un scénario sans queue ni tête, une bande originale frêle, des acteurs amateurs, une photographie laborieuse et une Natalie Portman qui a du se tromper de plateau, voila le résumé d'un film trop long qui aurait du rester sur papier.
    Themistocle_480
    Themistocle_480

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 240 critiques

    5,0
    Publiée le 4 février 2012
    Dans un futur proche, l'Angleterre a sombrée dans un régime raciste et totalitaire... Le fascisme m'a personellement toujours fasciné (fascination doublée de répulsion et d'indignation, je vous rassure), et V pour Vendetta est particulièrement intéressant dans la mesure où il s'inspire de bout en bout du régime hitlérien et de la Shoah. Il parvient à créer une ambiance d'opression, d'injustice et de terreur causée par le fascisme, une atmosphère qui rend le film démeusurément palpitant et poignant de bout en bout. Autre atout majeur de ce film: V. Un personnage à la fois attachant et bouleversant aussi bien que révoltant et impénétrable, qui pose de manière brutale l'ambigüité de la frontière entre entre justicier et meurtrier, héros et terroriste; à la fois super héros de comics charismatique, vengeur impitoyable à la Edmond Dantès et héros tragique digne des plus grandes tragédies grecques, le protagoniste de ce film vous fera désormais éprouver une mystérieuse fascination pour la lettre V. Evey Hammond, très attachante, ne laisse pas indifférente non plus, pas plus que le sinistre Adam Suttler. Entre identification et répulsion, ce trio constitue un fil conducteur émotif d'une incroyable efficacité. Troisième immense atout du film: le scénario écrit par les frères Wackowski, scénaristes et réalisateurs de Matrix. Rarement scénario aura été aussi bien ficelé, aussi passionnant et surprenant que celui de V pour Vendetta. Suspense hors norme, coups de théâtre à couper le souffle et narration à la chronologie très riche grâce aux flash-backs et analepses, le film parvient à haper le spectateur dans une véritable apnée visuelle et sonore deux heures dix durant. Quant aux répliques, d'une élégance poétique et d'une profondeur bienvenue pour un tel sujet, elles sont irréprochables et parviennent à donner au film une ambiance psychologique formidable; outre l'anthologique allitération en V ou le discours révolutionnaire, on retiendra une bonne dizaine de citations désormais cultes ("remember, remember, the fifht of November"...). On appréciera également la réalisation de James McTeigue avec son esthétique de comics réussie, particulièrement belle lors des flash backs, en revanche quelque peu décevante lors des scènes d'action, très peu réalistes; quant à la musique de Dario Marianelli, on retiendra de grandes envolées épiques au violon ainsi que quelques belles mélodies au piano, qui ajoutent une beauté sonore à la beauté visuelle, lesquelles restent toutefois en deça du scénario et des personnages du film. Bref vous avez là le parfait blockbuster, divertissant sur la forme et profond dans le fond. La dimension politique du film ne peut laisser indifférent; les allusions au nazisme et à la Shoah ne sont pas innocentes: c'est notre monde qui est représenté dans l'univers totalitaire de V pour Vendetta. Le message politique osé, allant jusqu'à faire référence à la lutte des classes et à la théorie du complot, communique au spectateur une furieuse envie de sortir dans la rue pour crier Révolution et Fraternité. Ouvrons les yeux et combattons le génocide qui se prépare sous notre nez: la xénophobie, l'homophobie et l'islamophobie d'aujourd'hui équivalent à l'antisémitisme du début du XXème siècle! Et la peur déclenchée par la crise des années 30 est semblable en bien des points aux psychoses de nos jours liées à l'insécurité! Un film qui se sert donc des allusions à la Shoah pour dénoncer les dérives sociales d'aujourd'hui. Le personnage d'Adam Sutler rapelle à la fois Hitler et n'importe quel nationaliste européen ou américain d'aujourd'hui, et le parti du Feu Nordique est un amalgame habile entre doctrine néonazie et idéologie pro-américaine conservatrice. Au delà du politique, le message du film est terriblement humain et humaniste, délivrant une apologie incroyablement forte de la tolérance, du respect et de l'amour inconditionnel, qui culmine en une scène d'anthologie, subversive et belle à en pleurer. "Même si je n'ai jamais eu l'occasion de rire avec vous, de pleurer avec vous, ou de vous embrasser, je vous aime". L'origine même du Bien et du Mal, de l'amour et de la haine, du bonheur et du malheur, est contenue dans cette seule scène et surtout dans cette seule phrase (et dans son antithèse), autour de laquelle le film est basé. Aimer quelqu'un pour ce qu'il est, au delà de ses origines, de son apparence ou de ses attirances: y a-t-il une vérité plus forte? Un film à voir, donc, pour l'extraordinaire force de son message, qui fera tomber tous les préjugés des familles les plus conservatrices de France. Profond et bouleversant, désespéré et optimiste, épique et tragique, psychologique et philosophique... Seul point noir: une scène révoltante, extrêmement regrettable, qui salit la belle idéologie du film et freine quelque peu l'enthousiasme du spectateur devant un tel chef d'oeuvre. Une oeuvre unique au final, mêlant adaptation explosive de comics, contre-utopie engagée et histoire de vengeance hors norme.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top