Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Alexandre Nevski
note moyenne
3,6
225 notes dont 44 critiques
18% (8 critiques)
34% (15 critiques)
23% (10 critiques)
14% (6 critiques)
7% (3 critiques)
5% (2 critiques)
Votre avis sur Alexandre Nevski ?

44 critiques spectateurs

gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 692 critiques

3,5
Publiée le 12/11/2014
Si on prend le but premier du film, avertir Hitler que s'il envahit la Russie il va se faire casser la gueule... On peut dire que c'est raté, étant donné que peu de temps après la sortie du film la seconde guerre monde a été déclarée... Cependant l'avertissement fut justifié, parce que c'est l'URSS qui a pris Berlin. Après, j'ai connu Eisenstein plus épique... Disons que dans Octobre lorsque l'on voit Lénine haranguer la foule... c'est autre chose... Lorsque l'on voit les révoltes populaires dans la grève ou dans Potemkine, c'est autre chose aussi... Alors non, le film n'est pas mauvais, mais est je pense, attention, desservit par la musique de Prokofiev, oui, rien que ça ! Elle donne une ambiance souvent trop légère à la grande scène de bataille, au lieu de la rendre encore plus épique qu'elle ne l'était déjà. Cependant, c'est assez jouissif de voir des russes massacrer des allemands et se liguer contre les chevaliers teutons, adresser à un message à tous les souverains du monde qu'on ne pourra pas prendre la Russie. Le tout par un prince qui aspire avant tout à être en paix. L'autre défaut du film est sans doute le fait qu'il y ait encore plus d'une demi-heure de film après la bataille... et ça traîne un peu en longueur pour pas grand chose. Du coup la bataille perd de son impact. Dommage. ça reste vraiment bien, pas de soucis, mais je pense que je préfère lorsque Eisenstein est un peu plus expérimental. Mais il n'en reste pas moins qu'on a là 300 en réussi et sans vulgarité tape à l'oeil... combattant le fascisme, et pas pour le fascisme...
Benoit R
Benoit R

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 438 critiques

2,0
Publiée le 04/12/2010
Juste avant Ivan le Terrible (1945), Sergei Mikhailovich Eisenstein est autorisé à tourner un film mais avec des conditions bien précises de la part des autorités staliniennes ! Tout d'abord, on lui impose un sujet (historique et patriotique), ainsi que des collaborateurs chargés de surveiller de près son travail (cette "commande" imposé au cinéaste est dans le but de contrer l'expansionnisme nazi en Russie). Ce qui frappe en premier lieu ici, c'est la simplicité scénaristique d'Alexandre Nevski (1938), le réalisateur ayant du faire face à un script imposé auquel il ne pouvait changer quoi que ce soit, il dut se rabattre uniquement sur la direction artistique et la mise en scène. Le film retrace un événement majeur de l'Histoire russe du XIIIème siècle, notamment lorsque le prince Alexandre Nevski lève une armée afin de se défendre de l'invasion des chevaliers Teutons. Ici, l’invasion des chevaliers teutoniques représente l'invasion nazie en Russie, parfaitement représenté, le message est clair de la part du cinéaste, "ici les envahisseurs ne sont pas les bienvenus" ! Une oeuvre de propagande en bonne et due forme, dans la grande lignée de ce qu'a l'habitude de faire Sergei Mikhailovich Eisenstei pour le compte de Staline.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 167 critiques

4,0
Publiée le 09/03/2013
Bien sûr que c'est un film de propagande (à force de l'entendre répéter, on va finir par le savoir !) et cela agace par moment, tout comme les scènes avec la jeune fille que l'on qualifiera suivant son humeur de mièvrerie ou de cucul la praline. Mais à côté de ça, c'est beau, c'est du grand art, c'est une leçon de cinéma, et la très longue scène de la bataille sur le lac Peïpous est grandiose par sa mise en scène, et son lyrisme. Ajoutons à cela la sublime musique d'Igor Prokofiev, on est pas passé loin du chef d'œuvre.
babar3
babar3

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 532 critiques

5,0
Publiée le 23/03/2012
Cela se voit que c'est un film de propagande quand tu le regarde bien, mais il est plus stylisés. Dés les premières images d'eux, le réalisateur nous fait comprendre avec ses images le maléfices allemands, rien que en regardant leur tète, la façon dont ils sont habillés et les signes qu'ils portes (certains ressemble beaucoup à la croix gammés). C'est bel et bien un film anti- allemand, mais aussi anti-cléral et anti-bourgeois (bah oui on est en URSS). La musique de Prokofiev est sublime et s'adapte merveilleusement bien avec les images sublimes d'Eisenstein. Quand aux acteurs, Tcherkassov joue magnifiquement (comme quoi on peut ètre une ordure et avoir du talent), les deux Laurel et Hardy sont dans leur roles et quand au deux filles, elles donnent un peu plus de fraicheur.
il_Ricordo
il_Ricordo

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 401 critiques

5,0
Publiée le 02/11/2011
Le premier film parlant d'Eisenstein est l'un de ces films régulièrement cités par les esthètes du Cinéma. Cette œuvre de propagande possède une force visuelle incontestable, et une maîtrise de l'action surprenante, qui trouve son paroxysme lors de la bataille du lac Peïpous. Alexandre Nevski est au-delà de sa visée politique, un cri de cœur national, un hymne à la liberté passionnant et émouvant.
stebbins
stebbins

Suivre son activité 310 abonnés Lire ses 1 782 critiques

2,0
Publiée le 18/11/2010
Eisenstein réalise Alexandre Nevski à la fin des années 30, alors que le cinéma parlant fête son dixième anniversaire et que l'Allemagne s'apprête à envahir la Pologne... Film de propagande d'honorable facture, superbement accompagné de la musique célébrissime de Prokofiev, Alexandre Nevski n'a pourtant rien du chef d'oeuvre tant revendiqué par les amoureux du Septième Art. Certes le montage est une nouvelle fois passionnant, imprévisible, découpant l'espace afin de créer une scénographie atypique, complexe, jouxtant les visages des comédiens pour mieux les rendre indépendants en paradoxe... La vraie force stimulante du film d'Eisenstein réside moins dans son système comparatif de deux réalités historiques ( les teutons d'un côté, les nazis de l'autre ) que dans son découpage proprement théorique, parfois proche de la démonstration mais toujours intéressant. Sinon c'est assez mal joué, exécrable sur le plan idéologique ( argument maigre, il faut bien l'avouer...) mais c'est un film à voir pour sa forme et son rythme. Un classique tout à fait surestimé.
haciol
haciol

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 264 critiques

5,0
Publiée le 26/07/2009
Un film épique d'une force peu commune, servit par d'excellents acteurs, des paysages magnifiques et une musique grandiose... La réalisation est exceptionnelle, même si le cahier des charges (film de propagande) ce fait un peu trop sentir. Un grand chef d'œuvre malgré quelques imperfections.
effreetlemaudit
effreetlemaudit

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 160 critiques

5,0
Publiée le 23/05/2009
Si la direction d'acteur n'est pas parfaite et que c film sent la propagande russe à plein nez ( ne rejetez pas la faute sur Eisenstein mais plus sur Staline), la musique de Prokofiev et la bataille finale sur les steppes glacés russes nous font oublier ces menus détails. La musique est tantot joyeuse (la victoire russe contre les teutons), tantot oppressante ( la première fois qu'on voit les teutons et leurs casques inquisiteurs). Ce qui fait de film, une oeuvre de propagande est avant tout le contexte de l'époque, rappelons-le en 1938, l'Allemagne est en pleine pousse hitlerienne et ce dernier s'apprête à conquérir l'europe. L'ex-URSS, alors mené par Staline, a donc décidé de réaliser ce film propagandique en réponse à la domination à venir. Ceci est très bien représenté lors de la phrase de cloture du film. Je n'en dis pas plus, à vous de voir... Cependant, encore une fois, il est évident que si vous êtes allergique au film de propagande, ce " alexandre nevsky" n'est pas pour vous... Il est normal que la critiques soit mitig! BON FILM!!!!
NicolasT28
NicolasT28

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 38 critiques

5,0
Publiée le 19/10/2007
Film de propagande très manichéen et parfois schématique, Alexandre Nevski demeure cependant un véritable manifeste de la passionnante grammaire cinématographique de Sergei Eisenstein. S'accommodant du sujet imposé, le cinéaste use de tout son talent pour sublimer et adapter le propos, maîtrisant le mouvement visuel en collaboration avec le mouvement musical de la partition de Prokofiev. Chose rare, musique et image fonctionnent dans une parfaite relation de synchronie, l'une ne surpassant jamais l'autre, les deux composantes se soutenant mutuellement. Et il faut arriver au point culminant du film, la bataille sur la glace, pour assister à un véritable spectacle cinématographique, intelligent, pensé, orchestré magnifiquement par Eisenstein, que ce soit sur le plan de la mise en scène (jeu des verticales, tendances expressionnistes, ) ou du montage (le montage "coup de poing", le jeu des contrastes). La tonalité épique résonne fortement, jusque dans les dernières minutes, où l'aspect plus politique et historique apparaît mais où la maîtrise d'Eisenstein ne disparaît jamais.
Nebetbastet
Nebetbastet

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 50 critiques

5,0
Publiée le 21/11/2005
Eisenstein est autorisé à tourner un film mais sa marge de liberté se trouve réduite au minimum : le sujet du film historique et patriotique, en rapport avec la montée du péril Hitlérien, est imposé par Staline, des collaborateurs sont présents durant le tournage du film, ils sont chargés de contrôler l'idéologie du film. Après la signature du pacte de non-agression entre Hitler et Staline, le film a été retiré des salles obscures, mais après que l'Allemagne eut envahi la Russie, l'oeuvre ressortit sur écran. Alexandre Nevski est un film de propagande, mais tous comme les films d'Eisenstein, son film est aussi très poétique. Mais Alexandre Nevski est considéré comme le premier chef-d'oeuvre d'un art-nouveau : l'audio-visuel. En effet, Eisenstein a su créer un mariage parfait entre l'image et le son lors de la scène de la bataille sur la glace avec comme fond musical, la musique épique de Prokofiev. Cette musique est tellement belle qu'on aurait envie de se repasser les scènes de bataille rien que pour la réecouter. Bon la direction des acteurs n'est pas toujours parfaite, les décors font assez carton-pâte, mais la SUBLIME musique de Prokofiev fait oublier ces petits défauts. UN CHEF D'OEUVRE ! Intéressant à voir !
scorsesejunior54
scorsesejunior54

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 789 critiques

1,0
Publiée le 23/09/2007
Un peu le même type de critique que pour "Ivan Le Terrible"... Si les luttes prolétariennes vues par Eisenstein relèvent du sublime, son passage au parlant fut nettement moins convaincant avec des films qui auront été mis à rude épreuve par le temps. Effectivement, si les expériences des années 20 apparaissent aujourd'hui encore résolument modernes, "Alexandre Nevski" a subi un sacré coup de vieux et ne suscite plus guère l'attention que pour son intérêt historique... Un an avant le fameux pacte de non-agression signé par Staline et Hitler, Eisenstein avertissait le peuple Russe des dangers de l'envahisseur Allemand par un récit historique au contenu politique à peine voilé. Pourquoi pas me direz-vous d'autant plus que Sergueï avait démontré par le passé son incroyable potentiel à magnifier la propagande. Sauf que lorsque cela se pratique par d'innombrables chants présents de la première à la dernière minute où vous pouvez constamment entendre "gloire à la Russie et ses habitants, les plus grands du monde et gnagnagna", c'est assez vite gavant. Soyons indulgents et parlons du style puisque c'est pour cette raison que l'oeuvre est toujours étudiée dans bien des écoles : se reposant sur ses acquis, peuplé de démonstrations lourdes, d'un académisme pompeux, de décors joyeusement kitsch, misant tout sur son montage au passage trop souvent endormi... La musique colle assez bien mais ne sort jamais vraiment le spectateur de sa torpeur, les dialogues sont ridicules et insupportables, l'interprétaion excécrable. Reste un récital du vocabulaire cinématographique (plongée, contre-plongées, gros plans, moyens, d'ensemble bien reliés et tout le tralala) donnant au final l'impression d'une artillerie lourde gratuitement déployée et à tort. Quelques envolées viennent rythmer un peu l'ensemble mais dieu que c'est ennuyeux ! Revoyez plutôt les formidables "Cuirassé Potemkine", "Octobre" ou "La Grève" qui l'ont justement rendu célèbre.
nekourouh
nekourouh

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 687 critiques

3,0
Publiée le 29/08/2011
Trop dans l'épique et pas assez dans le sentimentalisme de Ivan le terrible, on est bien loin de son chef d'oeuvre "Le cuirassé Potemkine". Cependant la beauté visuelle de la mise en scène de Eisenstein saura ravir les cinéphiles.
christophe t.
christophe t.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 156 critiques

2,0
Publiée le 22/02/2011
Commandé par Staline à Eisenstein, "Alexandre Nevski" est un film de propagande. Il s'agissait alors, d'un message destiné à l'Allemagne Hitlérienne qui menaçait le territoire russe par ses volontées expansionnistes. Quoi de mieux qu'un héros national, le Prince Alexandre Nevski, , pour dorer le blason national. Célèbre pour avoir défendu de manière admirable les territoires russes au XIIIème siècles, face aux chevaliers teutoniques après avoir conclu une alliance avec l'empire Mongol. A priori maigre, le scénario du film tient en ces quelques lignes. L’épaisseur est à chercher ailleurs. En effet, une double lecture s’impose, les princes Teutons renvoyant à l ‘Allemagne Hitlérienne. Le teuton est représenté comme une force mécanique oppressante et sans pitié. En témoigne la scène d’exécution de prisonniers, femmes et enfants compris. Dans cette scène, le montage insiste bien sur la cruauté de l’ennemis, alternant gros plans sur le visage d’enfants et sur les bourreaux. Alexandre Nevski est alors l’homme en qui ( doivent) se remettent les habitants. L’union du peuple sous l’égide d’un seul homme-dont on ne montrera que les qualités de meneur d’homme et de bravoure- n’est pas sans rappeler une certaine idéologie. Le fond de l’œuvre se passe presque de commentaires. Pourtant, on ne peut s’empêcher de s’affliger de ce manichéisme total dont le simplisme pénètre jusque dans une bataille amoureuse on ne peut plus mièvre. En revanche, un rapport fusionnel bienvenu s’établit entre l’image et la musique. En effet, la symbolique de l’image est constamment décuplée par la très bonne partition de Prokofiev. A cela il faut ajouter, un réalisme étonnant pour l’époque notamment dans la représentation de la violence du conflit. Malgré tout, le film peine à passionner. L’interprétation brutale des comédiens (certains imposés par le Parti) est douteuse. Il s’agit d’un film épique, on est donc en droit s’attendre un peu plus d’émotions que ce qu’il nous procures. Car si l’image est souvent belle, elle parvient bien moins souvent a toucher. Finalement, « Alexandre Nevski » est une beauté froide, trop froide.
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 3 042 critiques

4,5
Publiée le 27/10/2010
Au XIII ème siècle, le prince Alexandre Nevski est nommé général par le peuple pour resister aux chevaliers teutoniques... Réalisé par Serguei M. Eisenstein en 1938, ce film historique s'avère une des plus belles réussite chez ce metteur en scène. La photographie de Edouard Tissé est tout bonnement magnifique, en particulier sur les séquences celle concernant les impressionnantes batailles qui sont magistralement filmées. Les scènes cultes ne manquent de toute façon pas dans cette oeuvre, et on ne peut être qu'épater par le talent du cinéaste, notamment sur les fameuses scènes se déroulant sur le lac glacé de Tchoudsk qui compte parmi les plus marquantes de cette époque du cinéma. En plus, le casting est véritablement excellent, surtout en ce qui concerne la performance mémorable de Nicolai Tcherkassov qui est d'une totale crédibilité par rapport à son personnage, tandis la partition musicale de Serge Prokofiev qui est par certain moment soit comiques, soit dramatiques, se trouve être d'une importance capitale à l'oeuvre . Il s'agit donc d'un long métrage vraiment admirable et que l'on visionne avec beaucoup de plaisir.
ygor parizel
ygor parizel

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 500 critiques

2,5
Publiée le 23/10/2009
La réalisation est dynamique, les décors et costumes très beaux. Par contre le patriotisme exacerbé est franchement lourd surtout avec les chansons, les dialogues sont hyper répétitifs. Historiquement parlant film est intéressant mais sans plus car pas du tout approfondit.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top