Mon AlloCiné
    Le Prince de Hombourg
    note moyenne
    3,4
    33 notes dont 5 critiques
    20% (1 critique)
    40% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    20% (1 critique)
    20% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Prince de Hombourg ?

    5 critiques spectateurs

    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,5
    Adapté d’un chef-d’œuvre du théâtre classique allemand signé Heinrich von Kleist, Le Prince de Hombourg met en scène une vision à la fois onirique et sombre des tourments de l’amour et de la guerre. D’un fort bel esthétisme, pour une histoire, plutôt originale, interprétée avec un tel raffinement. Cette théâtralité on la retrouve dans la mise en scène de Marco Bellochio, magnifiée par une lumière picturale et des costumes somptueux et signifiants. Ils posent la personnalité de tous ces héros de chair et de sang qui peuplent le palais où se nouent le drame et la fatalité. Dans une situation paradoxale : pour ne pas avoir obéit aux ordres (une désobéissance qui lui vaut la victoire) le prince de Hombourg est condamné à une mort certaine. Car un héros qui s’abaisse à demander grâce n’est plus un héros. C’est tout l’enjeu de ce film, sublime, six fois nommé à Cannes, et reparti bredouille. Depuis, il n’avait jamais été reprogrammé au cinéma. Cela va faire bientôt 20 ans. Il était temps, c’est un film remarquable. Pour en savoir plus
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 39 critiques

    5,0
    Quelle belle idée que de nous permettre en France de découvrir ce film magnifique. La musique orchestre l'image. La scène est théâtrale, les personnages surgissent, disparaissent et la caméra est toujours là où se situe l'action pour nous la montrer ou nous la donner à entendre. Le son des déplacements est fondamental dans ce film en costumes d'époque. L'honneur peut-il prendre le pas sur l'amour? La rigueur de l'obéissance aveugle à la hiérarchie militaire est-elle déterminante pour faire un bon militaire ? Est-ce que faire preuve d'initiative du côté de la bravoure peut constituer une faute, dont la sanction serait fatale, tel est l'un des enjeux du film. L'espace du rêve, du somnambulisme sont des éléments constitutifs de ce qui anime ce prince de Hombourg. Ce qui est fabuleux, c'est la place faite au pouvoir de la parole dans ce film : dire a de l'effet et peut changer le cours des événements. Mais un dire peut en cacher ou en engendrer un autre et bouleverser à nouveau le changement. Parfois, c'est même un dire collectif, qui surgit. Voici une belle expérience cinématographique à goûter en cet été caniculaire.
    Eve-Kendall
    Eve-Kendall

    Suivre son activité

    4,5
    Bellocchio est caustique, transgressif, parfois même incisif. Cinéaste engagé, cinéaste décrié, on a souvent tord de résumer sa brillante carrière au Diable au corps et à Vincere. Sa filmographie regorge pourtant de petit bijou à l’égard du Prince de Hombourg. Andrea Di Stefano en jeune prince amoureux et torturé livre une prestation aussi singulière que remarquable. Dans un costume et des décors aussi épurés que travaillés, l’acteur, alors âgé de 25 ans, incarne avec une sensibilité sans égale et une prestance mémorable, la détresse d’un personnage au cœur de l’histoire et en pleine histoire de cœur. Mariant réalisme historique et romantisme littéraire, Bellocchio orchestre une mise en scène théâtralisée servant avec subtilité la pièce originelle de Heinrich Von Kleist et exposant ses questions récurrentes sur le rapport à l’ordre, à la morale et à la passion.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 467 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    2,0
    Désobéissant aux ordres, le prince de Hombourg engage une charge de cavalerie menant son pays à la victoire. Mais pour avoir désobéi, il est enfermé et condamné à mort. Réticent à cette idée, il finit par l'accepter, allant jusqu'à refuser la grâce qu'on lui propose... Adaptant Heinrich von Kleist, Marco Bellocchio signe avec ce film un drame romantique pur et dur, s'approchant au plus près du héros et de ses tourments. Si la mise en scène est sublime et que l'interprétation de qualité, le fait est que l'on aura bien du mal à accrocher à l'ensemble, prisonnier de dialogues superbes mais néanmoins trop soutenus et parlant de tourments trop surfaits pour que l'on s'y identifie complètement. C'est superbe mais c'est tout de même souvent ennuyeux. Dommage...
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 4 834 critiques

    1,0
    Au début le générique annonce que c'est d'après un récit d'Heinrich von Kleist. Tiens c'est amusant 2 jours auparavant j'ai regardé La Marquise d'O de Rohmer et c'était du même auteur, un film pas follement passionnant et il en sera de même pour Le Prince de Hombourg. Comme pour le film de Rohmer c'est ici sans vie et manquant de chaleur humaine, le scénario n'est pas mauvais, la réalisation est jolie et la reconstitution historique de qualité pourtant on ne retrouve pas la beauté des films historiques italiens des années 70 ou 60 de plus l'acteur incarnant le prince en question joue son personnage avec peu de conviction.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top