Mon AlloCiné
L'Enfant
Note moyenne
4,3
32 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Le Figaroscope
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Libération
  • Ouest France
  • Positif
  • Première
  • Score
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Variety
  • Zurban
  • aVoir-aLire.com
  • Ciné Live
  • Elle
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Libération
  • Paris Match
  • Studio Magazine
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • L'Humanité
  • MCinéma.com
  • Brazil
  • Fluctuat.net
  • The Hollywood Reporter

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

32 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par François Bégaudeau

Très fort d'arriver à fabriquer des personnages aussi contraints sans les priver de liberté, et donc de responabilité morale. Très fort que tout puisse advenir dans l'étroit sillon formel à quoi on les rive. C'est le miracle de cette oeuvre, dont pour cette raison on peut admettre qu'elle soit si vite agencée en oeuvre. Un miracle d'ici-bas.

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

Chronic'art.com

par Guillaume Loison

(critique cannoise) (...) l'Enfant réussit brillamment ce que Ken Loach ne parvient plus à toucher depuis dix ans. Moins manichéen que La Promesse, plus dense et rythmé que Rosetta, plus souple que Le Fils, L'Enfant est autant un saut qualitatif dans la carrière des Dardenne qu'une hallucinante bouffée d'oxygène pour le cinéma social.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Le Figaroscope

par Françoise Maupin

L'Enfant, c'est un récit dense et déchirant, filmé dans le style documentaire avec une écriture sèche (...) Une oeuvre magistrale interprétée avec grâce par Jérémy Renier et Deborah François.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Les cinéastes élargissent leur palette de plans, de mouvements et donnent un film fluide, tumultueux jusqu'à sa conclusion apaisée, hommage explicite au Pickpocket de Robert Bresson.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

L'Enfant naît de la rencontre du cinéma le plus pur, parce que le plus exigeant avec lui-même et de la brutalité d'un monde dont il recrée à chaque instant l'humanité terrible et bouleversante.

L'Express

par Laurence Liban

Voir la critique sur www.lexpress.fr

L'Humanité

par Dominique Widemann

Jean-Pierre et Luc Dardenne, après Rosetta et le Fils, claquent une fois encore les portes de la prédestination, ouvrant au contraire à leurs personnages autant de possibles qu'ils en possèdent.

Libération

par Gérard Lefort

(critique cannoise) (...) les frères sont des cinéastes vrais de vrais, puisque, une fois de plus, ils contrarient leur savoir-faire quand il menace de dégénérer en un académisme maison, et surtout inquiètent leur propre morale.

Ouest France

par La rédaction

Le réalisme auquel [Les Dardenne] restent attachés, proche du sordide et de la désolation, se suffit à lui-même.

Positif

par Vincent Thabourey

Nul besoin de références cinéphiliques (...) pour apprécier la grandeur et la beauté de "L'enfant" (...) car "L'enfant" se voit nu, dans sa rage et sa colère.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Première

par Olivier De Bruyn

L'Enfant n'a pas volé sa Palme d'or à Cannes (...) mais sa puissance morale et émotionnelle secoue bien au-delà des zones cinéphiliques.

La critique complète est disponible sur le site Première

Score

par Yara De Lima

Les frères Dardenne renouvellent une fois de plus leur allégance au cinéma social et confirment aisni leur affection pour genre docu-fiction.

La critique complète est disponible sur le site Score

TéléCinéObs

par Olivier Bonnard

Plus puissant, plus lumineux, encore, que "Rosetta", un grand film humain plutôt qu'humaniste, fondamentalement politique. Un morceau de cinéma brut.

Télérama

par Marine Landrot

Comme dans tous leurs films, les frères Dardenne osent prôner le pardon, sans jamais tomber dans l'angélisme bien-pensant de la leçon de catéchisme.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Variety

par Scott Foundas

(critique cannoise) Maîtres du réalisme minimaliste, les frères Dardenne signent de nouveau un conte remarquablement interprété et d'une grande finesse d'observation.

Zurban

par N.T Binh

Le pari des Dardenne est de nous attacher au protagoniste (...) Un quart des spectateurs ne leur pardonnera pas, sans doute. Le reste aura droit à une époustouflante leçon de cinéma.

aVoir-aLire.com

par Romain Le Vern

(...) la maîtrise et la robustesse de l'intrigue impressionnent. (...) les frères édifient un authentique suspense social avec une vraie tension dramatique. Les grands moments de cinéma ne manquent pas..

Ciné Live

par Sandra Benedetti

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Elle

par Florence Ben Sadoun

(...) dérangeant et chavirant.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Figaro

par Dominique Borde

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Monde

par Jean-Luc Douin

(critique cannoise) Il y a un style Dardenne, vif, rapide, effréné, qui érige le refus du temps mort en principe, en osmose avec le propos. C'est un cinéma voué à l'urgence et à l'authentique, qui cible des parcours pathétiques en refusant fermement le pathos, la psychologie, le compassionnel édifiant.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Le cinéma des frères Dardenne est physique, on s'y accroche, on s'y cogne. (...) ce film révèle (...) une comédienne lumineuse, au jeu à la fois rude et sensible.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Libération

par La rédaction

C'est un tour de force. Leur cinéma met en branle des fictions qui doivent très peu à l'imagination. Leurs films assistent à une terreur muette, à une dégradation de l'humain, dont ils appellent le réveil.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Paris Match

par Christine Haas

Lucides, mais rédempteurs aussi, les frères Dardenne commettent une oeuvre morale d'une grande humanité, où l'amour retrouvé offre la plus belle des consolations

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Studio Magazine

par Thomas Baurez

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Pas de place au pathos dans ce cinéma exigeant mais accessible. Admirable d'authenticité, de fragilité brute, Jérémie Regnier porte cet "Enfant" sur ses épaules.

La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

Télérama

par Pierre Murat

(critique cannoise) Le corps du film – ou plutôt son coeur -, ce sont les longues scènes où Bruno (...) abandonne son fils dans l'appartement d'un immeuble. Puis celles où, devant le désespoir de Sonia, il le recupère auprès de malfrats (...) On retrouve, alors, les mises en scènes frémissantes des précédents films des Dardenne.

L'Humanité

par Dominique Widemann

(critique cannoise) Exploit renouvelé des deux réalisateurs, la curiosité pour le destin de leurs personnages l'emporte une fois de plus sur les agacements qu'ils produisent tant les plans serrés, mobiles, racontent sans fioritures leur modeste humanité (...) Pour autant, cette fois, quelle est vraiment la question ?

MCinéma.com

par Philippe Descottes

(critique cannoise) Ce qui distingue un film des deux frères, c'est (...) une façon de réaliser singulière et rigoureuse. L'Enfant n'échappe pas à la règle. D'où une déception relative à la fin de la projection et cette impression de déjà vu qui s'en dégage.

Brazil

par Caroline Vié

On est pris aux tripes, touché au coeur par ce portrait d'enfants du siècle, brossé par petites touches pudiques.

Fluctuat.net

par Manuel Merlet

Tout semble convenu, attendu. Cette part d'incertitude et d'opacité qui faisait le prix de leurs précédents films a ici totalement disparu.

La critique complète est disponible sur le site Fluctuat.net

The Hollywood Reporter

par Ray Bennett

(critique cannoise) Pas ou peu de tension dans ces scènes, qui nous montrent la plupart du temps le jeune homme désoeuvré en train de réfléchir à ce qui lui arrive. Le film développe à l'évidence l'idée que ce père et cette mère sont eux-même des enfants, mais le spectateur n'a qu'une envie, leur donner une bonne gifle.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top