Mon AlloCiné
Sophie Scholl les derniers jours
note moyenne
3,3
613 notes dont 107 critiques
38% (41 critiques)
30% (32 critiques)
7% (8 critiques)
15% (16 critiques)
5% (5 critiques)
5% (5 critiques)
Votre avis sur Sophie Scholl les derniers jours ?

107 critiques spectateurs

Redzing

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 3 227 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 27/02/2012

L'histoire vraie d'un groupe d'étudiants, arrêtés après avoir commis un acte de résistance pendant la deuxième guerre mondiale. Le film a le mérite d'évoquer les résistants allemands, mais tient plus du téléfilm dramatique que du huis-clos oppressant. Les personnages défendant le régime sont caricaturaux à souhait, et la mise en scène est très sage. On aperçoit d'ailleurs très nettement un micro dépassant du champ pendant l'un des dialogues... Noble mais anodin.

reymi586

Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 2 433 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/11/2011

Une histoire authentique, mise en scène avec un classicisme sans effet, d'une intense sobriété. Un film bien fait et servi par une éblouissante composition de la jeune Julia Jentsch.

MemoryCard64

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 375 critiques

2,5Moyen
Publiée le 09/07/2016

Comme pas mal de monde j'ai été introduit à l'histoire de Sophie Scholl en cours d'allemand. On avait même regardé en fin d'année la première moitié de ce biopic, qui m'avait suffisamment plu pour me donner envie de voir la suite, un certain nombre de mois plus tard. Mais entretemps, j'ai eu l'occasion de voir plusieurs films sur la résistance, et il faut bien dire que le film de Marc Rothemund souffre de la comparaison. Sans surprise, le long-métrage présente toutes les défauts du biopic de base. La mise en scène est profondément académique et se contente de montrer l'action, sans vraiment chercher à l'épauler. On peut reprocher la même chose à la bande originale, de la soupe musicale qui, lorsqu'elle se fait entendre, ne rend pas service à la scène. Son utilisation la plus mémorable reste le moment où les Scholl distribue les tracts à l'université, accompagnés d'une musique digne d'une phase d'infiltration dans un jeu vidéo. Les événements du film manquent donc de relief et empêchent les quelques symboles présents dans l’œuvre d'avoir une portée significative. Seules restent les scènes d'interrogatoires, qui possèdent une construction intéressante. Le réalisateur a eu la bonne idée de filmer ces entrevues en longues séquences ininterrompues, rythmé par des dialogues assez efficaces. Ainsi, la pression psychologique exercée par les nazis sur Sophie Scholl grandit et devient palpable, rendant sa détermination de plus en plus intéressante. Cette réussite provient sans doute du fait que ce biopic se base sur les véritables interrogatoires, comme il est précisé en début de film. Je ne sais pas à quel degré le réalisateur est proche de la réalité, mais je pense qu'on peut lui reconnaître une certaine honnêteté historique, et émotionnelle. Rothemund représente un pays divisé en confrontant les points de vue sans manichéisme et en exposant le fonctionnement du parti (la prison, le tribunal populaire nazi) sans tomber dans l'émotion facile (l'interprétation assez forte de Julia Jentsch joue beaucoup). En somme, Sophie Scholl, les derniers jours propose une introspection du personnage principal intéressante, mais la mise en scène reste piégée dans un académisme fatiguant. Cela empêche le long-métrage d'être inoubliable, sans pour autant être désagréable. Idéal pour un cours d'allemand, en somme.

Julien D

Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 3 455 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 22/11/2014

Soucieux de réhabiliter l’héroïne de la résistance allemande, et à travers elle toute la part de la population opposée à l’hégémonie nazie, le jeune réalisateur Marc Rothemund a choisi d’axer son film sur la dernière semaine de Sophie Scholl, de son arrestation à son exécution. Le gros du récit repose sur ses interrogatoires avec un inspecteur de la Gestapo, au cours desquels les deux personnages débattent de leur vision de la situation politique de leur pays, puis d’une scène de tribunal criarde. Des dialogues pas forcément subtils mais qui permettent de mettre en place un prétoire anti-hitlérien pétri de bonnes volontés mais trop didactique pour être marquant. Sans chercher à iconiser la jeune martyre en tant que symbole de l’opposition au totalitarisme, le scénario tire tout de même beaucoup sur la corde sensible. La sobriété de la mise en scène, conçu comme un huis-clos, n’empêche qu’il s’agisse d’un téléfilm dans l’esprit du cinéma allemand contemporain qui aime tant à revenir sur les pages les plus douloureuses de son histoire.

kray

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 266 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/02/2010

Bel hommage à cette résistante allemande que ce film . Sophie scholl qui tenta d'ouvrir les yeux à son peuple du haut de ces 21 ans, méritait que l'on ne l'oublie pas. .

Marine587

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 52 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/06/2008

Un film magnifique mais qui reste en dessous de Black Book. Magnifique prestation de Julia Jenstch.

AMCHI

Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 5 546 critiques

2,5Moyen
Publiée le 29/10/2007

Ce film n'a rien à voir avec une marque spécialisée dans le confort des pieds mais relate la fin tragique d'une jeune résistante Allemande. Sophie Scholl les derniers jours nous donne plus l'impression d'un joli téléfilm bien soigné que d'être du grand cinéma, la mise en scène est très (trop) sage, c'est sobre et il n'y a aucune intensité dramatique. Intéressant à regarder mais guère passionnant. La vie de Sophie Scholl méritait un film plus réussi.

JamesDomb

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 061 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/04/2006

Passionné par la seconde Guerre Mondiale, il y avait longtemps que j'attendais que le cinéma aborde l'histoire de La Rose Blanche. Couvert de récompenses lors du Festival de Berlin en 2005, ce long-métrage rend hommage à une héroïne discrète de la résistance allemande face au nazisme. Au début de l'année 1943, un groupe d'étudiants fonde à Munich un mouvement de résistance appelé La Rose Blanche. Alors que les combats s'enlisent sur le front Est, Sophie Scholl, son frère Hans et leurs compagnons couvrent la ville de slogans dénonçant la folie meurtrière d'Hitler. A peine âgés de 20 ans, ils sont arrêtés alors qu'ils distribuent des tracts à l'université. Le cinéaste Marc Rothemund a choisi de centrer son récit autour de la figure lumineuse de son actrice Julia Jentsch, prix d'interprétation féminine à Berlin 2005. Les interrogatoires de Sophie Scholl face à Robert Mohr (immense Gerald Alexander Held) sont implacables, d'une tension extrême où Sophie Scholl y fait preuve d'un courage et d'une droiture exemplaires, refusant de livrer ses compagnons ou de renier ses idéaux. Cette confrontation entre la jeune fille et l'agent de la Gestapo prend la forme d'un huis clos épuré constituent l'essentiel de ce film très précisément documenté grâce aux archives accessibles depuis quelques années seulement. Le spectateur ne peut que s'incliner devant le courage, la force de conviction et la résistance silencieuse de la jeune femme. On est happé dès les premières images pour ne souffler qu'à la fin du générique après les photos de la véritable Sophie Scholl et des autres membres de La Rose Blanche. On pourra peut-être reproché l'utilisation de la musique (un peu forte) sur certaines scènes mais le résultat est là, Sophie Scholl est un chef d'oeuvre d'une intense sobriété, ardent, bouleversant, rigoureux, à la mise en scène dépouillée et au propos intense. Un duel psychologique et politique haletant jusqu'à la mascarade du procès et la condamnation. Un devoir de mémoire.

caro18

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 2 212 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 08/05/2009

Un film intense et qui marque. A voir.

Biertan64

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 492 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 28/09/2018

Sur la forme, malheureusement cela ressemble à un téléfilm allemand, coloré comme un Derrick des années 70 et des acteurs qui jouent comme s'ils allaient mourir à la fin de la scène (zut, c'est le cas...). Sur le fond, sujet intéressant et hommage nécessaire à une fille de 23 ans (et à son frère aussi, les autres impliqués n'apparaissent quasiment pas) qui a choisi de se battre avec les mots contre la dictature en cours dans son pays, jusqu'à donner sa vie. A voir une fois, pour le souvenir de son courage et pour connaitre son histoire.

Renaud J.

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

4,5Excellent
Publiée le 31/12/2017

Quelle émotions de suivre le chemin de ces jeunes qui s'engagent à assumer pleinement leurs convictions pour défendre l'essentiel qu'ils reconnaissent plus grand que leur propre vie.

maxime ...

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 350 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 22/10/2016

La première heure se révèle peu entraînante et trop calibré, il manque à ce film l'essence même de son propos, de la vie ! Le ton remonte dans la seconde partie, le dernier interrogatoire de Sophie Scholl par l’enquêteur Mohr parvient à réveiller la conscience et donne à l'avenir un tournent trop attendu et en cela bien dramatique ... Rébarbative mais non moins utile, un peu trop de simagrée et trop peu de cinéma dans ce sujet qui en méritait bien tant ! Cet création reste malgré ces égarements un moment bouleversant.

Eselce

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 3 944 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 15/04/2016

Pas génial, pour moi. Une mauvaise immersion dans le film, beaucoup de longueurs, du mal à accrocher aux personnages, les interprétations sont trop neutres, la mise en scène fait très téléfilm et l'histoire relatée ici est retransmise de façon souvent surjouée. J'ai eu de la peine à exprimer de l'émotion alors que Sophie Scholl est une personnalité phare de la résistance allemande anti nazie.

hdfreferfr

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 46 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 03/02/2015

La Rose Blanche, ou ce groupe d'étudiants vaillants ayant résisté au Reich reçoit ici un bien piètre hommage… Sous couvert de réaliser un film historique, Marc Rothemund réalise en vérité rien d'autre qu'un film dégoulinant de bons sentiments lourdingues (on voit Sophie Sholl prier toutes les cinq minutes et dire à l'inspecteur qui l'interroge qu'elle est «fière d'avoir écrit des tracts contre le régime nazi» avec une allure ridicule, les cheveux presque au vent) et de pathos (Sophie Scholl, pendant qu'elle est en prison, ne cesse de regarder le Ciel (toujours pour implorer la miséricorde divine), bleu et avec beaucoup de soleil alors même qu'on est en février…) ce qui rend le tout absolument indigeste et étouffe-chrétiens si j'ose dire (ce serait plutôt étouffe-protestants ici…). On passera aussi sur les dialogues abscons («Le soleil brille encore!» crie Sophie Scholl avant d'être emmenée à l'échafaud, avec pour accompagnement musicale une horripilante et niaise succession de petite notes de piano très espacées qui donnent l'impression que le temps s'étale comme un gâteau gras et qui évoquerait presque les désastreuses composition d'Eric Serra pour Besson (pour "Léon" en particulier et toutes ses compositions en général), la reconstitution toc (les immeubles fleurent bon le carton et la photo est d'une hideur à faire sauter "Le Pianiste" au plafond, c'est tout dire !) et, bien entendu, les longueurs infinies. Du travail de sagouin, de la pornographie émotionnelle, qui atteint son point culminant lors de la dernière visite de Scholl à ses parents, au parloir, où Rothemund nous arrache à grand renfort de gnangnantise des larmes de midinette. Sophie Scholl méritait, elle et ses camarades, tellement mieux !

Vimpy

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

4,0Très bien
Publiée le 26/04/2014

Très bon film à voir !! Julia Jentsch campe le rôle de Sophie Scholl avec brillot et rend le film d'autant plus émouvant !! Ce film nous montre qu'en Allemagne aussi, des groupes de résistants luttaient avec bravoure contre le régime nazie. Les couleurs de ce film nous montre à quel point vivre sous ce régime était froid et autoritaire. Bref, un très beau film, émouvant et à voir !!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top