Mon AlloCiné
Alice dans les villes
note moyenne
3,9
146 notes dont 17 critiques
35% (6 critiques)
47% (8 critiques)
6% (1 critique)
0% (0 critique)
6% (1 critique)
6% (1 critique)
Votre avis sur Alice dans les villes ?

17 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1032 abonnés Lire ses 10 091 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/10/2010

Wim Wenders est sans aucun doute le cinèaste allemand le plus riche de la gènèration des annèes 70-80! Avec ces ruptures et ce refus du principe narratif, "Alice dans les villes" nous emmène dans un voyage inattendue avec ces rencontres qui sont un moyen de retrouver son identitè! Cette double errance d'un journaliste allemand cool et désabusè (excellent Rüdiger Vogler) et d'une fillette âgèe de neuf ans (irrèsistible et èmouvante Yella Rottländer) est marquèe avant tout par de nombreux silences et par une photographie très travaillèe qui ne fait que sublimer d'avantage cette part de charme! Premier volet d'un triptyque dèdiè au voyage avant "Faux mouvement" et "Au fil du temps", ce très grand film tout en douceur, sèduit par l'originalitè de son ton, n'en reste pas moins une oeuvre fondatrice des annèes 70! Notons la superbe musique de Cam qui nous emmène dans diffèrentes parties de l'Allemagne...

chri13

Suivre son activité Lire ses 22 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/12/2012

Superbe film d un homme desabuse qui retrouve le gout des choses au contact d une petite fille

Arthur Debussy

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 592 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/05/2012

Magnifique road-movie qui préfigure «Paris, Texas» dans son rapport à l'errance, à la ville, aux Etats-Unis ou encore à la paternité, «Alice dans les villes» est un film simple mais plein de charme (l'un n'empêche pas l'autre, bien au contraire!). Il faut dire que la petite Yella Rottlander (Alice) y est pour beaucoup, chacune de ses apparitions étant attendrissante au possible. Sa merveilleuse spontanéité s'oppose ainsi au caractère fatigué et mélancolique du personnage de Phil Winter, incarné par l'excellent Rüdiger Vogler. Phil s'est perdu dans l'immensité et l'inhumanité des Etats-Unis, lui qui devait écrire la chronique de son voyage pour le compte d'un journal allemand n'a su que prendre des photos, ratées qui plus est. Jusqu'à ce qu'un jour il croise la route de la petite Alice, perdue elle aussi d'abord sans son père, puis sans sa mère. Ce sera alors à Phil que reviendra le devoir de retrouver sa famille au gré d'un périple européen erratique mais finalement fructueux, l'homme et la petite fille nouant peu à peu une relation touchante, presque filiale. Le scénario est donc d'une grande simplicité, mais la subtilité de son traitement et l'excellence de l'interprétation lui donnent une toute autre dimension. Son esthétique à la sauvette confère elle aussi une saveur particulière au long métrage. La Nouvelle Vague française n'est pas loin, mais Wim Wenders parvient à donner un souffle propre à son film, une âme véritable, et même un enthousiasme contagieux. Le sens du cadrage du cinéaste allemand est toujours aussi pertinent, les prises de vues sont inspirées, la photographie est intelligemment utilisée en dépit de (ou grâce à) son aspect « cheap »... Bref, «Alice dans les villes» est une réussite en tous points, et s'il n'est pas forcément l'un des films les plus connus de Wim Wenders (quoique) il n'en demeure pas moins l'un des plus attachants. A voir sans hésiter! [3/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/

Daft Cold

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 50 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/11/2018

Partant d'une histoire assez spéciale, à cause d'une mère... assez spéciale, on suit avec énormément de plaisirs l’errance d'Alice et Philip dans diverses villes et villages à la recherche d'un endroit connu pour Alice. Je dis avec plaisirs, car tout est fait pour passer un excellent moment. Les plans sont superbes, toujours adéquats à l'action et permettent une narration intrinsèque sans voix extradiégétique ou dialogue superflu. Tout est dans l'observation. Le jeu d'acteur des deux protagonistes est vraiment bien. Un enfant acteur n'est pas toujours convaincant, ici, l'actrice de la petite Alice est impeccable. On s'y attache énormément. Un élément qu'on pourrait reprocher à un film, est ici une qualité. En effet, le film n'a qu'une et une seule musique, toujours la même. Pourtant celle ci permet d'accentuer l’errance et la répétition de leur situation qui ne daigne pas s'arranger. On espère que le film ne s’arrête jamais. Pourtant, le film s’arrête... et peu nous est expliqué.

jean l.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 135 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 13/03/2018

alice dans les villes et l'ami americain son,t des films extraordinaires et les revoir avec des copies restaurées est génial

Ywan C

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 120 critiques

3,5Bien
Publiée le 24/10/2016

On savait déjà qu'un film peut fasciner tout en étant très compliqué si ce n'est parfaitement incompréhensible (Stanley Kubrick et Darren Aronofsky sont des exemples du genre). Mais Wim Wenders propose ici une oeuvre divertissante et belle, faite de bouts de ficelle, qui fascine elle aussi alors que l'histoire tient en une ligne, et que son déroulement se fait d'une façon plus que fluide, sans projection dans le futur. Un film mignon avec une jeune actrice parfaite, où même des éléments effrayants comme la police - qui d'ordinaire vient briser ce type d'idéal innocent - ajoutent à sa divine candeur.

Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 542 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 19/10/2015

"Alice dans les villes" contient une bonne partie de la passion de Wenders, contenue dans un cadre qui tournoie et qui flirte avec ses personnages. On retrouve, et ce comme dans la plupart de ses longs, la sensation épanouie de liberté qui, ici, se termine avec mélancolie par le devoir à rendre. De par les yeux et les expressions des personnages se dessine la solitude, sentiment si présent qu'il va jusqu'à se conformer à des bâtiments et à ses formes linéaires. Le contenu relationnel entre les personnages est direct et froid, imprimé comme de force sur les visages, dont sur celui de la petite Alice, au caractère bien trempé, qui se retrouve d'un seul coup en compagnie d'un inconnu parfois acteur du jeu enfantin, parfois représentatif de la société individualiste :acariâtre. Il peut facilement arriver de se perdre, en tant que spectateur, entre les langues et les terres, accompagnées par ses cultures immortalisées sur un morceau de papier glacé. Ce qu'il y'a de si amusant à remarquer, c'est cette différence proche de l'antithèse dans le domaine littéraire : ce contact si froid entre les personnages et cette confiance qui, pourtant, s'instaure après un repas dans un dinner, ressemblant à une inconscience primitive. Ce qui fait la force du film est plus la relation entre Alice et Philip, intimiste et maîtrisé par deux bons interprètes qui se complètent avec talent, que la réalisation qui, si elle s'avère efficace, se trouve être en même temps peu remarquable dans son renouvellement. Le tout manque suffisamment de caractère pour porter attention jusqu'au bout. C'est vers le milieu du long qu'on a le plus de mal à se concentrer, dans une tranche d'une trentaine de minutes. Puis le rythme repart tel qu'il était arrivé : penaud, au pas peu assuré, qui trébuche quelques fois mais qui se relève pour offrir un final réjouissant.

prognemesis

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 375 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/02/2011

Véritable fable cinématographique, Wenders nous plonge dans un road movie d'une grande qualité.

foch1800

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 132 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/12/2010

superbe, touchant, frais, et pourtant simple, un film très réussi

anonyme
Un visiteur
4,0Très bien
Publiée le 21/12/2009

Magnifique road-movie qui préfigure «Paris, Texas» dans son rapport à l'errance, à la ville, aux Etats-Unis ou encore à la paternité, «Alice dans les villes» est un film simple mais plein de charme (l'un n'empêche pas l'autre, bien au contraire!). Il faut dire que la petite Yella Rottlander (Alice) y est pour beaucoup, chacune de ses apparitions étant attendrissante au possible. Sa merveilleuse spontanéité s'oppose ainsi au caractère fatigué et mélancolique du personnage de Phil Winter, incarné par l'excellent Rüdiger Vogler. Phil s'est perdu dans l'immensité et l'inhumanité des Etats-Unis, lui qui devait écrire la chronique de son voyage pour le compte d'un journal allemand n'a su que prendre des photos, ratées qui plus est. Jusqu'à ce qu'un jour il croise la route de la petite Alice, perdue elle aussi d'abord sans son père, puis sans sa mère. Ce sera alors à Phil que reviendra le devoir de retrouver sa famille au gré d'un périple européen erratique mais finalement fructueux, l'homme et la petite fille nouant peu à peu une relation touchante, presque filiale. Le scénario est donc d'une grande simplicité, mais la subtilité de son traitement et l'excellence de l'interprétation lui donnent une toute autre dimension. Son esthétique à la sauvette confère elle aussi une saveur particulière au long métrage. La Nouvelle Vague française n'est pas loin, mais Wim Wenders parvient à donner un souffle propre à son film, une âme véritable, et même un enthousiasme contagieux. Le sens du cadrage du cinéaste allemand est toujours aussi pertinent, les prises de vues sont inspirées, la photographie est intelligemment utilisée en dépit de (ou grâce à) son aspect "cheap"... Bref, «Alice dans les villes» est une réussite en tous points, et s'il n'est pas forcément l'un des films les plus connus de Wim Wenders (quoique) il n'en demeure pas moins l'un des plus attachants. A voir sans hésiter! [3/4]

HChinaski

Suivre son activité Lire ses 34 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/07/2009

La relation entre Alice et le journaliste vaut le coup d'oeil. Deux personnages attachants qui sillonent les rues pour rester ensemble et échapper à leur solitude personnel. Encore une fois un très bon Wenders, trop méconnu.

Alasky

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 842 critiques

0,5Nul
Publiée le 18/05/2009

Un film trop lent à mon goût...j'ai largement préféré "Paris, Texas" (road movie sur la solitude, l'errance des personnages, le rapport à l'autre, bref dans la même veine) que j'ai trouvé beaucoup plus beau, plus juste.

Spiriel

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 311 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/01/2009

Coup de foudre puissant et magique pour ce film. Magique parce que j'ai du mal à définir non pas ce qui m'a plu, mais pourquoi cela m'a plu à ce point. Toujours est-il qu'à partir du moment où les deux personnages se rencontrent, c'est du plaisir non-stop. Moins ambitieux et intéressant que Les ailes du désir, Alice dans les villes est néanmoins le plus réussi des films de Wenders en ce qu'il semble littéralement planer (son film sur les anges souffrent parfois d'une certaine lourdeur, en particulier verbale). Deux personnages en tout point différents, qui ont toutes les raisons d'espérer que leur cohabitation cesse au plus vite, et pourtant une complicité va naître et devenir une authentique amitié. Là où Wenders réussi ce que l'immense majorité de ces histoires sur l'amitié de deux personnes très différentes échouent, c'est qu'il n'exagère rien, et que leur relation reste dissymétrique, mais que le temps finit par abolir tout sentiment de hiérarchie dans cette relation. Cette jeune fille de 9 ans dont il ignore tout va donner une saveur à son voyage malgré l'agacement qu'elle peut provoquer, sa passione pour la télé qu'il déteste... Les deux acteurs sont excellents, offrant de magnifiques personnages. Difficile de ne pas s'attacher à Alice, en qui on semble reconnaître l'enfant qu'on fut. La grande question reste de savoir comment un cinéaste au style aussi affirmé, acclamé, original et abouti que Wenders a pu devenir aussi inintéressant et sans saveur. Incompréhensible.

rosbud

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 6 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/10/2008

Un road movie en n&b qui vous hante à jamais. Probablement le meilleur film de Wenders, sinon le plus émouvant, grâce à la petite Yella Rottlander.

anonyme
Un visiteur
4,0Très bien
Publiée le 14/12/2005

Superbe film. Wenders réinvente le langage cinématographique. Un très bon film, le premier d'une trilogie sur l'errance. Une belle réussite à (re)découvrir.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top