Mon AlloCiné
Transformers
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Transformers" et de son tournage !

Transformers : retour sur un phénomène

Le long-métrage Transformers est la seconde adaptation sur grand écran (et la premières en images réelles) des très populaires jouets Transformers, lancés conjointement sur le marché, en 1984, par les marques Hasbro (Etats-Unis) et Takara (Japon). Inspirés des jouets japonais Diaclone, apparus quatre ans auparavant, les Transformers sont des robots se transformant en véhicules, qui remportent un succès de très grande ampleur auprès du jeune (et du moins jeune) public américain. Ces jouets donneront ensuite naissance, entre autres, à un comic-book Marvel, à une série télévisée à succès, à des jeux vidéos, à un film d'animation et à un film en prises de vues réelles, le Transformers de Michael Bay.

Le deuxième film sur les Transformers

Transformers est le second long-métrage (et le premier en images réelles) adapté de la célèbre collection de jouets après le film d'animation Les Transformers : le film (1986).

Michael Bay, toujours plus d'action !

Avec Transformers, Michael Bay confirme qu'il est sans doute l'un des plus grands réalisateurs de cinéma d'action au monde. Chacun de ses films marque une surenchère évidente dans les moyens et l'ambition, toujours au service d'un cinéma populaire. Ce cinéaste pop-corn, qui a débuté en signant Bad Boys, a ensuite enchaîné avec les blockbusters Rock, Armageddon, Pearl Harbor, Bad Boys II et The Island. Transformers, qu'il définit lui-même comme son plus grand film d'action, est son septième long métrage. A noter que Michael Bay est également un producteur averti, spécialisé, avec sa société de production Platinum Dunes, dans les remakes de films fantastiques cultes (Massacre à la tronçonneuse, Amityville, Hitcher).

Steven Spielberg et les Transformers

Le grand Steven Spielberg officie comme producteur sur le long métrage Transformers. Il ne cache pas qu'il est un grand fan des figurines, prouvant une nouvelle fois son éternelle âme d'enfant : "J'ai toujours aimé les Transformers. Je ne chercherai pas à vous faire croire que j'achetais ces jouets et ces comics pour mes enfants. Non, c'est à moi qu'ils étaient destinés, et c'est moi qui en tirais le plus de plaisir quand nous y jouions en famille. Fidèle collectionneur et fan inconditionnel, je pensais depuis longtemps qu'ils pourraient inspirer un merveilleux film d'été."

Transposer des figurines cultes à l'écran

Transposer les figurines Transformers sur grand écran a été le défi de Transformers. le producteur Lorenzo di Bonaventura explique que ce passage a fonctionné par étapes : "La mythologie et la longue histoire des Transformers nous ont inspirés. Nous avons tous réfléchi au moyen de les transposer à l'écran. L'ennui, c'est que personne ne pouvait réellement comprendre la nature de ce film si particulier avant que nous n'en montrions des images. Il a donc fallu commencer par développer une intrigue – le versant "humain" du film, réunir la meilleure distribution possible, et enfin imaginer les effets spéciaux les plus palpitants. Ce furent nos premiers objectifs."

La révélation Shia LaBeouf

Transformers révèle au grand public le jeune américain Shia LaBeouf. Après des seconds rôles d'importance dans Charlie's angels - les anges se déchaînent (2003), I, Robot (2004) et Constantine (2005), où il impose déjà avec succès un personnage de jeune homme décontracté, blagueur et un rien frondeur, l'acteur devient familier du grand public avec Bobby puis surtout le thriller Paranoiak, en 2007, dont il tient la vedette et qui est un gros succès au box-office américain. Avec le blockbuster Transformers, c'est la consécration pour le Californien, qui, grand honneur, est choisi dans la foulée par Steven Spielberg pour incarner la jeune recrue d'Indiana Jones 4 aux côtés d'Harrison Ford. Une succession de bonnes nouvelles qui confirme que Shia LaBeouf fait désormais partie des plus grands espoirs du cinéma américain.

Les doutes de Michael Bay

Quand le studio lui a proposé de prendre les commandes des Transformers, Michael Bay a d'abord décliné l'invitation, considérant le projet comme "un stupide film de jouets." Mais il avait déjà eu la même opinion sur Les Aventuriers de l'Arche perdue lorsqu'il travaillait chez Lucasfilm Ltd., et le film fut un énorme succès. Réalisant qu'il avait tort à propos de Transformers, il changea d'avis et signa pour le réaliser. Surtout, un bref entretien avec les dirigeants d'Hasbro suffit à convaincre le cinéaste de "l'intérêt passionné qu'ils accordent à leurs jouets et du sérieux avec lequel ils en discutent."

De l'écran à la console

Le long-métrage Transformers a été décliné, dès sa sortie en salles, en jeu vidéo, sur quasiment toutes les consoles du marché. Transformers, le jeu est ainsi disponible sur PC, Playstation 2, Nintendo DS, PSP, XBox 360, Playstation 3 et Nintendo Wii.

Un secret bien gardé

Durant toute la campagne de promotion pour le film, les Transformers apparaissaient le moins possible dans les bandes annonces. La plupart des robots ont été gardés secret afin d'attiser la curiosité des spectateurs, jusqu'à la sortie officielle du film aux Etats-Unis début juillet 2007. Quand des images du robot Megatron sont apparues sur Internet, malgré le haut degré de sécurité, le producteur Don Murphy s'est mis dans une colère noire : il a alors modifié le design du Megatron, le couvrant d'une sorte de couronne pendant les phases de combat. Les images visibles sur le net correspondaient alors au mode "repos" du Megatron.

La relation Transformers-Indiana Jones...

Quels sont les points communs entre les films Transformers et Indiana Jones 4 ? D'abord le jeune talent Shia LaBeouf, rôle principal du film de Michael Bay, qui jouera aux côtés du célèbre archéologue dans le quatrième épisode de la saga produite par Lucasfilm et Paramount. Ensuite la présence de Steven Spielberg, producteur de Transformers, qui est aux commandes d'Indiana Jones 4, à l'instar des trois premiers volets de la saga.

Les voix originales des Transformers

Après avoir compulsé les avis des internautes, le producteur Don Murphy a décidé de reprendre les voix utilisées pour le premier film adapté de la série, le long-métrage d'animation Les Transformers : le film. Peter Cullen et Frank Welker, qui faisaient les voix d'Optimus Prime et de Megatron, ont été personnellement auditionnés par Michael Bay, qui craignait que leur âge ne gêne le doublage. Cullen a effectivement gardé son rôle, mais c'est finalement Hugo Weaving qui double Megatron, la voix de Welker ne correspondant plus au nouveau look du leader des robots. Il s'est consolé en reprenant son rôle dans le jeu vidéo tiré du film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Overlord (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Amanda (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • La Chance de ma vie (2011)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Les Filles du soleil (2018)
Back to Top