Mon AlloCiné
    Sherlock Holmes et l'arme secrète
    note moyenne
    3,1
    23 notes dont 6 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    50% (3 critiques)
    33% (2 critiques)
    0% (0 critique)
    17% (1 critique)
    Votre avis sur Sherlock Holmes et l'arme secrète ?

    6 critiques spectateurs

    Frédéric M.
    Frédéric M.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 98 critiques

    2,5
    Publiée le 1 août 2015
    Trop librement adapté de Conan Doyle, le film reste captivant grace à des acteurs relativement convaincants et un mini suspense. Pas le meilleur de la série.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    3,0
    Publiée le 15 avril 2015
    Pour leur quatrième enquête sous les traits de Basil Rathbone et Nigel Bruce, Sherlock Holmes et le Dr. Watson restent dans l’époque contemporaine et se battent, une nouvelle fois, contre les Nazis… au point de transformer Holmes en agent actif du gouvernement chargé de procéder à des exfiltrations. On est, donc, bien loin, de l’esprit des romans de Conan Doyle avec son héros, consultant exceptionnel de Scotland Yard (même si le film se veut une vague adaptation des "Hommes Dansants"). C’est sans doute la raison pour laquelle les producteurs ont orchestré le retour des illustres seconds rôles qui nous avaient tant manqué jusque-là, à savoir Madame Hudson (Mary Gordon) et, surtout, l’impayable inspecteur Lestrade, campé par un Dennis Hoey délicieusement cabotin. Le film marque, également, le retour du Professeur Moriarty, au mépris de la logique la plus élémentaire puisqu’il est mort dans le second opus (mais, après tout, le saut temporel pratiqué depuis le troisième épisode a dynamité tout espoir de continuité du récit !) et, qui plus est, avec un physique bien différent puisqu’il est désormais interprété par Lionel Atwill (qui avait interprété un tout autre personnage dans "Le Chien des Baskerville"). Il s’agit, d’ailleurs, d’un procédé qui deviendra une habitude dans la série puisque bon nombre d’acteurs joueront dans plusieurs films avec des rôles différents, sans que cela ne gêne personne… Et ce n’est, pas plus gênant que ça… surtout que "L’arme secrète" a un défaut bien plus gênant : son scénario un peu paresseux. En effet, guerre contre l’oppresseur nazi oblige, on sent bien que le côté propagande a été particulièrement mis en avant (ah, le fameux discours final sur l’avenir du monde qui deviendra un passage obligé)… au détriment du suspense puisque l’intrigue se limite à une simple question : les Nazis vont-ils mettre la main sur la fameuse arme secrète ? La grande "résolution" de l'énigme, avec le déchiffrage des "petits bonhommes" dessinés est, d'ailleurs, plus que limite dans sa crédibilité... Pas de seconds rôles vraiment passionnants, pas de rebondissements incroyables, pas de séquences impressionnantes… bref, le film manque franchement de rythme et d’ambition, ce que beaucoup imputent à l’arrivée d’Universal à la tête de la production depuis l’opus précédent, avec l’obligation de faire de l’abattage en sacrifiant les intrigues (pas franchement élaborées) et les décors (minimalistes). Même s’il n’est pas totalement erroné, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce constat car la saga prouvera que certains films produits par Universal (et donc avec le même cahier des charges) sont particulièrement réussis ("La femme Araignée", "Le Train de la mort" ou, tout simplement, l’épisode précédent "La Voix de la Terreur"). Quoi qu’il en soit, et bien qu’il soit l’un des épisodes les plus connus de la saga, "L’Arme secrète" est un opus mineur qui ne vaut que par l’interprétation de ces acteurs et le charme inhérent aux vieux films de cette époque, aussi cheap soit-il…
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    2,5
    Publiée le 25 octobre 2008
    Holmes poursuit sa lutte contre l’envahisseur nazi. Ici il doit protéger un savant ayant inventé une bombe pouvant permettre de détruire l’ennemi. Bien sûr l’ennemi en question ayant soudoyé l’horrible Moriarty a projeté de s’emparer de la formule. Holmes devra déchiffrer un code secret pour venir à bour de cette enquête guère plus captivante que la précédente (la voix de la terreur). Restent le charme du noir et blanc et la magie des décors.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 783 abonnés Lire ses 4 998 critiques

    3,0
    Publiée le 21 février 2012
    Un peu supérieur au « Train de la mort » sorti trois ans plus tard, « L'Arme secrète » a surtout l'avantage de contenir le professeur Moriarty dans son intrigue, ce qui donne à celle-ci un peu plus de force et d'intensité, d'autant que l'excellent Lionel Atwill s'avère à la hauteur du rôle. Pour le reste, c'est un divertissement convenable, sans étincelles, mais doté d'un duo Rathbone-Bruce convaincant et d'un scénario qui mène plutôt bien sa barque, même si on reste fort éloigné de ce que proposait Conan Doyle dans ses romans. Honnête donc, à défaut d'être indispensable.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 569 abonnés Lire ses 4 143 critiques

    3,0
    Publiée le 19 juillet 2010
    Sherlock Holmes combat le nazisme, c'est pas du tout fidèle à l'oeuvre d'Arthur Conan Doyle mais comment en vouloir aux scénaristes et au réalisateur quand le film a été tourné en pleine Seconde Guerre Mondiale. Bien évidemment, l'infâme professeur Moriarty, pire ennemi de Sherlock Holmes, soutient la cause du Troisième Reich. L'intrigue n'est pas déplaisante à suivre, surtout que si on décroche quelques secondes cela n'a pas beaucoup d'importance car tout est soigneusement expliqué, comme si on ne pouvait pas comprendre par soi-même. Basil Rathbone assure toujours dans la peau du célèbre détective et Nigel Bruce fait toujours aussi bien le docteur Watson faire-valoir comique. Sympathique.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 1 033 critiques

    0,5
    Publiée le 14 août 2019
    Aussi soporifique et qu'inintéressant avev une mise en scène paresseuse, aucun rythme, aucun suspense, un méchant inconsistant, rien, rien absolument rien !. Qu'une série aussi insipide ait pu avoir un tel succès sans cesse renouvelé. (14 films entre 1939 et 1946) reste pour moi un mystère
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top