Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
L'Arc
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Arc" et de son tournage !

Kim Ki Duk, réalisateur prolifique

Kim Ki-duk signe avec L'Arc son quatrième film en moins de deux ans, après Printemps, été, automne, hiver... et printemps, Samaria et Locataires. Il retrouve à cette occasion Han Yeo-reum qu'il avait déjà dirigée dans Samaria.

Tourné sur un chalutier

Le tournage de L'Arc s'est déroulé dans le paysage maritime du village d'Euolwang, sur l'île de Youngjong d'Incheon. Kim Ki-duk a utilisé un vieux bateau de pêche qui mouille au large. Le plateau du film se résume au chalutier et le cinéaste a donc fait en sorte que le bateau s'intègre le mieux possible au cadre naturel.

Conditions éprouvantes

Début janvier 2005, le tournage de L'Arc commence, alors que le vent et les marées d'hiver se déchaînent. Pendant les 17 jours qui suivent, le réalisateur et son équipe ne cessent de tourner dans des conditions éprouvantes : une cinquantaine de comédiens et techniciens doivent cohabiter dans l'espace exigu du bateau tout en y stockant du matériel de tournage et des accessoires. Ces conditions difficiles et la proximité d'une base militaire imposaient à l'équipe d'observer un certain nombre de règles de sécurité, comme le port obligatoire d'un gilet de sauvetage en permanence et le respect des consignes émanant du département sécurité en cas d'incendie.

L'arc

Le titre du film a plusieurs significations, et s'il s'agissait bien entendu de l'accessoire du film exigeant la plus grande attention. L'accessoiriste envisagea au départ de confier la fabrication d'un arc à un artisan, mais Kim Ki-duk se contenta d'un arc banal acheté dans le commerce. Il attacha plusieurs chiffons de couleur à l'arc, puis il le bricola pour qu'il ait l'air vieux et robuste.

La peinture du Bouddha

Avant le tournage, l'équipe s'attela à la métamorphose du bateau : en effet, il fallait qu'un banal chalutier se transforme en bateau capable d'affronter l'océan et que la cabine étroite puisse accueillir le vieil homme et la jeune fille. Pour les séquences de prédiction de l'avenir, où la jeune fille fait de la balançoire face à la peinture du Bouddha, le réalisateur fit appel au peinte Jung Byung-gook pour qu'il peigne un Bouddha sud-coréen traditionnel sur la coque du bateau. Un travail difficile à réaliser sur une embarcation agitée par les flots et dans un froid glacial...

L'arc comme source musicale

Dès l'élaboration du scénario, Kim Ki-duk avait l'intention d'utiliser l'arc comme source musicale. Etant donné la difficulté de ce projet, le cinéaste employa un violon coréen traditionnel car le son qu'il produit est proche de celui d'un arc qu'on gratte. Lorsque Kim Ki-dukentendit le violoniste Kang Eun-il, il fut si impressionné qu'il crut qu'il s'agissait d'un morceau spécialement composé pour le film. Au final, deux compositions de Kang Eun-il ont été utilisées dans le film, notamment pour les scènes où le vieil homme joue de son arc.

Présenté à Cannes

L'Arc a été présenté à Cannes en 2005 dans le cadre de la sélection Un Certain Regard.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Anna (2019)
  • Parasite (2019)
  • Alibi.com (2017)
  • Men in Black: International (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Roxane (2018)
  • Aladdin (2019)
  • Greta (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Ma (2019)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Sibyl (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
Back to Top