Mon AlloCiné
Douches froides
Note moyenne
3,6
21 titres de presse
  • Brazil
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Elle
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • MCinéma.com
  • Paris Match
  • Score
  • Studio Magazine
  • Télérama
  • Zurban
  • L'Express
  • Ouest France
  • Première
  • aVoir-aLire.com
  • Le Figaro
  • Positif

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

Brazil

par Caroline Vié

Ce premier film d'Anthony Cordier fait montre d'une grande sensibilité pour dessiner le portrait d'un jeune judoka, partagé entre son entraînement sportif et ses problèmes personnels. Salomé Stévenin y révèle une belle nature de comédienne aux côtés de Johan Libéreau.

Cahiers du Cinéma

par François Bégaudeau

Selon des modes bien sûr différents, Pialat, Stévenin, Brisseau, Beauvois, Mazuy balancent leurs films la tête la première contre la matière, au risque de casser la machine. Ajouter Antony Cordier à la liste dès son premier film ? Sans doute prématuré, et pas un service à lui rendre. Une chose est sûre : déboule là un cinéma éminemment physique, concret comme un corps et fort comme un boeuf.

Chronic'art.com

par Guillaume Loison

Beaucoup de trajectoires mêlées, mais au final, une cohérence, une maîtrise qui par delà sa discrétion, témoigne d'un hédonisme assez rare dans le cinéma français en général et dans la chronique adolescente en particulier. Qu'importe si le final, tout en délitement, gâche un peu le plaisir. Douches froides laisse voir en Antony Cordier un solide talent.

Elle

par Elisabeth Quin

L'impressionnant "Douches froides", d'Antony Cordier, superbement interprêté.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Monde

par Isabelle Régnier

Si ce film fait l'effet d'une claque stimulante, c'est à la fois parce que son jeune auteur, Antony Cordier, capte cette force brute avec une foi intacte et qu'il adopte pour ce faire une approche actuelle, personnelle, autant que radicalement matérialiste(...)Avec une grande précision et une sensualité inouïe, il embrasse les corps qui se transforment, que ceux-ci soient ceux, individuels, de ses personnages, ou ceux, collectifs, temporairement formés par toutes sortes d'assemblages physiques.

Le Nouvel Observateur

par Philippe Piazzo

Ce n'est (pas) la justesse de la chronique qui séduit ici mais sa portée symbolique qui dépasse, de loin, le seul domaine des adolescents. (...) pour reprendre le titre d'un film de Ken Loach, "Raining Stones", c'est bien, au fond, comment rester droit quand les pierres vous tombent sur la tête.

Le Point

par Olivier De Bruyn

Voir la critique sur www.lepoint.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Inrockuptibles

par Philippe Azoury

Premier film au casting sans fautes, Douches Froides refait les jeux de l'amour à trois et dévoile les mécanismes sociaux de l'érotisme. Anthony Cordier a ce don rare de tout érotiser : la lutte des classes, le judo, la crise, un gel douche.

Libération

par Didier Peron

Premier long métrage d'Antony Cordier, "Douches froides" érotise la lutte des classes autour d'un fils d'ouvrier, sa copine, et un garçon des beaux quartiers. Antony Cordier règle une seconde fois l'héritage autobiographique, et il le fait de manière très peu névrosée. (...)

MCinéma.com

par Guillaume Tion

Privilégiant le contre-pied, Douches froides ne raconte pas l'histoire d'un jeune mal dans sa peau tâtonnant vers l'âge adulte, mais celle d'un ado en pleine forme, psychologiquement stable, dont le destin basculera en quelques semaines. La réalisation est pudique et les comédiens épatants, avec une mention spéciale pour les trois ados. Pour son premier film, Anthony Cordier est loin des échecs qu'il s'attache à montrer. On attend la suite.

Paris Match

par Christine Haas

Sur un sujet plutôt sombre, explorant l'humiliation d'un "défavorisé" dans la joute amoureuse, le documentariste Antony Cordier évite tous les clichés. Les trois jeunes comédiens portent en eux une belle force vitale.

Score

par V. McKey

"Douches froides" slalome entre les gouttes de l'anecdotique pour montrer le quotidien très juste d'un môme pas encore dépucelé par le monde adulte qui l'attend. Un premier film sans clichés qui capture les derniers éclats d'une adolescence.

La critique complète est disponible sur le site Score

Studio Magazine

par Jean-Pierre Lavoignat

Voir la critique sur www.studiomag.com

Télérama

par Louis Guichard

Tout le suspense existentiel du film est au fond annoncé par un exposé, en cours d'anglais, de la sensuelle Vanessa : une explication de texte de Meet the monster, chanson de la rockeuse PJ Harvey (...) Ce film dru et bouillonnant, en forme de douche écossaise plutôt que froide, nous apprend qu'on peut rencontrer tous ces monstres avant même d'avoir son bac.

Zurban

par Claire Vassé

D'une fluidité plus que prometteuse, la mise en scène nous entraîne dans un mouvement dont la grace est largement relayée par tous les comédiens. A commencer par les jeunes Johan Libéreau, Salomé Stévenin, sans oublier Florence Thomassin, qu'on avait rarement vue aussi attachante.

L'Express

par Eric Libiot

Voir la critique sur www.lexpress.fr

Ouest France

par La rédaction

Les rôles d'adultes sont défendus avec spontanéité et entrain par Florence Thomassin, Jean-Philippe Ecoffey, Claire Nebout qui y trouvent matière à des prestations colorées. Mais le trio des adolescents a plus de mal avec les descriptions stéréotypées d'un récit d'initiation. Antoine finira par comprendre que les gens ne sont "ni bons ni méchants" mais que tout simplement "ils changent, ils se transforment". Il n'avait peut-être pas besoin d'un film pour apprendre ça.

Première

par Isabelle Danel

Beaucoup de sujets évoqués, pas mal de justesse. Le tout, un peu flottant et distendu. Comme un adolescent qui devient grand...

aVoir-aLire.com

par Rania Hoballah

Contrairement à ce que laissait présager un bref résumé du script et une affiche racoleuse, Douches froides n'a rien d'un film très excitant. Si l'univers de l'adolescence a donné lieu à une variété de films plus ou moins réussis, Anthony Cordier ne parvient malheureusement pas à rendre le sien intéressant.

Le Figaro

par Dominique Borde

Voir la critique sur www.lefigaro.fr

Positif

par Eithne O'Neill

Un va-et-vient lourd structure le film. (...) C'est la douche froide pour le spectateur. (...) A cette tranche de vie, il manque un point de vue ; en un mot, la vitalité.

La critique complète est disponible sur le site Positif
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top