Mon AlloCiné
    Un Año sin amor
    Note moyenne
    3,1
    16 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Fluctuat.net
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Zurban
    • Ciné Live
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Première
    • Le Monde
    • Score

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    Situant son regard entre la fiction douloureuse et le documentaire biographique, (Anahi Berneri) nous offre une magistrale leçon d'espoir loin d'être insoutenable et malsaine.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Nicolas Azalbert

    Comme son personnage, le film affirme sa singularité avec naturel et sobriété, ne demandant de compte à personne, ne réclamant pas qu'on l'aime ou qu'on le déteste. Il a la force et la fragilité de n'exister que pour lui-même.

    La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

    Fluctuat.net

    par Laurence Reymond

    "Un año sin amor" trouve un équilibre parfait grâce à ce centre de gravité bouleversant qu'est Pablo, un personnage finalement assez opaque.

    La critique complète est disponible sur le site Fluctuat.net

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    L'une des grandes beautés du film consiste en l'absence d'un catalyseur narratif, l'indifférence qu'il oppose à toute forme de légitimation du récit. Pas de scoop. Ni de mise en marche sensationnelle vers la mort.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    MCinéma.com

    par Aurélien Allin

    Traiter d'un fléau comme le Sida sans tomber dans le mélo larmoyant ou l'hédonisme rebelle tient de l'exploit. "Un ano sin amor" reste (...) une belle réussite et révèle une cinéaste dont le parcours est à suivre.

    Positif

    par Paul-Louis Thirard

    Ce petit film est convaincant par sa simplicité, son style d'image (...), l'aspect vécu de cette méditation sur l'Eros et le Thanatos, maladie plus Internet et traitement de texte.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Zurban

    par Eric Quéméré

    Ce film vaut surtout par la manière dont le personnage affronte le VIH. Il est moins convaincant dans sa description un peu appliquée d'une sexualité "hors normes".

    Ciné Live

    par Xavier Leherpeur

    Voir la critique sur www.cinelive.fr

    La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

    L'Express

    par Laurence Liban

    Voir la critique sur www.lexpress.fr

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Travail d'écriture cinématographique, "Un ano sin amor" est documenté par de nombreux fragments (...) Suffisamment reconnaissables pour permettre l'identification, ils ancrent le film dans le réel tout en l'éloignant du strict documentaire.

    Studio Magazine

    par Benoit Deschodt

    Voir la critique sur www.studiomag.com

    La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

    TéléCinéObs

    par Bernard Achour

    (...) il y a une telle candeur dans le regard de l'acteur Juan Minujin que son chemin de croix, aussi pénible soit-il, dégage une sorte de pureté que n'aurait pas reniée Pasolini.

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    [Anahi Berneri] filme cette chronique avec une sobriété bienvenue, attachée avant tout à la rigueur de la forme.Elle montre ainsi sans convulsions des choses qui prennent aux tripes (...) On frôle l'excès de contrôle, mais ça marche.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Première

    par Benjamin Mallet

    (...) à trop se distancier des émotions de son héros, la réalisatrice livre un portrait sans âme qui peine à susciter davantage qu'un vague intérêt.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Hésitant entre une position militante, qui consisterait à banaliser un quotidien communément jugé scandaleux, et une fascination voyeuriste pour son sujet, [Anahi Berneri] navigue à vue sans jamais trouver la bonne distance.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Score

    par Emmanuelle Spadacenta

    L'image est crado, l'ambiance poisseuse. C'est lourd. Très lourd.

    La critique complète est disponible sur le site Score
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top