Notez des films
Mon AlloCiné
    Un Thé au Sahara
    note moyenne
    3,7
    174 notes dont 33 critiques
    répartition des 33 critiques par note
    9 critiques
    5 critiques
    12 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Un Thé au Sahara ?

    33 critiques spectateurs

    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,5
    Publiée le 30 juillet 2013
    Bernardo Bertolucci emmène ici un jeune couple en crise dans le désert nord-américain. L'action se passe en 1947,sur les cendres de la 2ème guerre mondiale et sur les relents du racisme et du colonialisme. "Un thé au Sahara"(1990) se concentre tout d'abord sur le triangle amoureux,façon "Jules et Jim",puis il laisse la majesté des paysages lunaires prendre le dessus. Pot et Kit tentent de retrouver leur amour perdu dans ce voyage à l'issue incertaine. La majesté des images n'empêche pas l'ennui de poindre,Bertolucci ayant jugé bon d'épurer son récit et de faire dans le romanesque absolu. En manque de consistance,le film trouve tout de même son salut dans ses échappées poétiques et ses personnages désespérés.
    pinion
    pinion

    Suivre son activité Lire ses 195 critiques

    2,5
    Publiée le 15 août 2013
    La mise en scène est superbe et les acteurs sont très beaux mais c'est insuffisant pour en faire un grand film qui n'est pas du tout à la hauteur de son ambition.
    Sabir Kadel
    Sabir Kadel

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 8 décembre 2011
    Le film le plus sensuel qu’il m’a été donné de voir. Pour les Occidentaux, c’est la forêt qui est le lieu mystique par excellence (comme en témoigne par exemple un Meister Eckhart), alors que pour les orientaux, c’est le désert. Depuis Jules et Jim, le triangle amoureux est un thème récurrent au cinéma ; mais le film de Bertolucci prend le dessus sur celui de Truffaut pour deux raisons principalement. La première, ce sont les grands espaces ! N’oubliez pas, nous sommes au cinéma, et chaque art doit puiser dans tout ce qu’il a à nous offrir. Si vous voulez voir deux personnages dans un lieu clos, n’allez pas dans les salles obscures, allez au théâtre ! C’est aussi une des raisons qui fait de There will be blood (dont nous traiterons ultérieurement sous cette même rubrique) un chef-d’œuvre. La nature, au cinéma, fourni non seulement une profondeur de champ visuel, mais aussi psychologique ; elle occupe, pour ainsi dire, la même fonction que le divan pour le psychanalyste. Elle permet au spectateur de se « laisser aller », de se fondre dans le décor. La seconde, c’est le nihilisme apparent de Port et Kit Moresby, les deux personnages de l’histoire. Leur voyage est un voyage à travers l’espace mais en même temps à travers l’abîme de leur psychologie. Ils prétendent venir en Afrique pour ressourcer leur couple, mais on comprend vite que ce n’est pas la raison première ; ils répondent en fait à un appel transcendantal irrépressible. Dès qu’ils descendent du bateau, leurs destins ne leur appartiennent plus, ils se fondent dans quelque chose de plus grand qu’eux, en un lieu où l’Orient et l’Afrique se mêlent et où les Occidentaux ne peuvent faire autrement que de se perdre. Ce voyage initiatique ne leur apprend pas à mieux se connaître, puisqu’il montre au contraire que l’individu s’efface aux confluents des grands espaces. Depuis Aristote, on nous apprend qu’une bonne histoire est celle où il y a un personnage qui poursuit un but précis. Une bonne histoire, peut-être… mais pas une ‘grande’ histoire ! C’est quand justement les êtres errent telles des âmes en peine que le spectateur se confronte à ses propres doutes et qu’il est alors amené à s’interroger sur sa propre existence et sur la finalité de celle-ci. Le sexe, dans le film, suit le même schéma que décrit ci-dessus. Les règles formelles attachées au mariage sont dissoutes et diluées une fois qu’ils foulent le désert. Et ils se donnent à l’un et à l’autre uniquement parce qu’ils sont proches l’un de l’autre. La proximité sentimentale n’existe pas, seule la proximité physique compte. C’est la géographie qui dès lors dessine les contours du désir. Le film n’a aucun message à nous transmettre, ce qui est justement le propre d’une grande œuvre d’art. Le film ne fait que ‘montrer’. Il montre des êtres, qui ne sont plus des ‘individus’ mais des électrons libres, qui sont projetés l’un contre l’autre, puis l’un en dehors de l’autre. On ne déduit rien de leur parcours, sinon justement que c’est un parcours. Le livre de Paul Bowles porte le titre original de The Sheltering sky… le ciel protecteur ! Ce qui me permet de terminer par ces vers du beau Hölderlin : nous nous tenions têtes nues sous les orages des Dieux.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 715 critiques

    2,5
    Publiée le 21 octobre 2013
    Malgré les acteurs excellents, la très belle photographie, la musique envoûtante et de qualité, je me suis réellement ennuyé devant "Un thé au Sahara" et préfère "Le patient anglais" dans un registre similaire!
    anonyme
    Un visiteur
    1,5
    Publiée le 30 mars 2013
    Une jolie photographie, hélas l'ennui gagne haut la main.
    Trelkovsky
    Trelkovsky

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 264 critiques

    2,0
    Publiée le 17 décembre 2010
    Dommage. Vraiment dommage. Des décors magnifiques, une photographie somptueuse, des musiques envoûtantes, une histoire intéressante ... sous la direction du grand Bernardo Bertolucci. A priori, tout était indiqué pour que "Un thé au Sahara" soit une oeuvre puissante et intelligente. Ce qui n'est malheureusement pas le cas. On ne retrouve pas ici les fulgurances lyriques qui faisaient le charme de "1900". On ne retrouve pas non plus la grandeur du "Dernier empereur). Et on retrouve encore moins l'intensité émotionnelle du "Dernier tango à Paris". Oui, ça a beau être de Bertolucci, on ne retrouve pas la virtuosité du cinéaste italien. C''est mal rythmé, surfait, ennuyeux ... c'est dommage.
    thierrydoree
    thierrydoree

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 300 critiques

    1,0
    Publiée le 12 mars 2008
    Petit film agréable mais sur un grand écran sinon ça rend pas. C'était encore ainsi il y a 30 ans. Seulement dans les régions reculées maintenant mais de très belles images. Témoignage vivant d'une autre culture, si proche et en même temps si loin..
    Neopolis
    Neopolis

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 667 critiques

    1,0
    Publiée le 17 novembre 2008
    Film décevant, absence complète d'histoire, Bertolucci se contente de filmer des paysages certes magnifiques mais auxquels il aurait fallu donné vie.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    5,0
    Publiée le 7 mars 2008
    Bernardo Bertolucci (Le Dernier Tango à Paris - 1972) adapte le roman éponyme de Peter Bowles, nous entraînant au beau milieu des années 40 de l’Algérie au Maroc, en passant par l’Afrique du Sud, où trois Américain partent pour un long périple. Port & Kit espèrent ainsi resserrer leurs liens alors qu’ils traversent une crise passionnelle. Une histoire d’amour, de passion, de trahison, de séparation, à la fois émouvant et déchirant, Bertolucci réalise un road movie dans l’Afrique sub-saharienne, où durant plus de deux heures, on voyage à travers de magnifiques décors, tourné en décors naturels, le réalisateur nous livre une œuvre sensorielle splendide, bercée tout au long par une superbe B.O que l’on doit à Ryuichi Sakamoto, le tout, accompagné par des acteurs poignants, comme ce duo magique : John Malkovich & Debra Winger.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 324 critiques

    3,5
    Publiée le 12 juin 2013
    Le voyage d'un couple d'américain - en forme de quête intérieure - à travers les paysages illimités et incertains du désert. Un bon Bertolucci envoûtant et mystérieux.
    DAVID MOREAU
    DAVID MOREAU

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 031 critiques

    3,0
    Publiée le 19 août 2013
    LE VOILE DES ILLUSIONS. Le cinema de Bertolucci est toujours beau ainsi que Debra Winger.
    maxou23
    maxou23

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film tout bonnement sublime, sensuel comme aucun autre.. La beauté sidérante des paysages, on peut reconnaître les plateaux desertiques ouarzazat, l'ambiance effarante, la beauté des images.. Mais ce n'est pas seulement cette beauté, c'est aussi une histoire d'amour merveilleuse entre deux êtres qui s'adorent mais n'arrivent pas à se comprendre, John Malkovich est magnifique c'est vraiment un acteur mythique, je veux pas faire dans le lyrisme, mais j'ai rarement vu de scènes aussi poignantes que lorsque debrah winger est au bras de son mari totalement fiévreux dans cette pièce isolée au milieu du desert souillée par la tempête, ni les voyages en bus avec ces mouches, ces palmiers, ce sable qui s'engouffre qui me parlent éminemment(ayant vécu des situations similaires). Le film est magique, magique c'est le mot, il vous transporte, il n'ennuie pas une fraction de seconde, voilà du vrai cinéma, un cinéma qui vous fait voyager dans un univers sublime et onirique, profondément vivant..
    pierrebarrow
    pierrebarrow

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 28 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juillet 2008
    Il nous laisse une sensation inexplicable, une émotion étrange, quelque chose de magique, d'unique. Lorsqu'on en parle, on ne sait jamais quoi dire, comme si aucune critique n'était possible, comme si toute remarque était superflue, un peu comme Bagdad Café. On l'a vu, il est en nous à jamais, c'est tout ce qui compte.
    csest
    csest

    Suivre son activité Lire ses 73 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2013
    Bertolucci signe un film magnifique ou la grandeur des sentiments va de pair avec celle des lieux et cultures d'Afrique.
    blablabla10
    blablabla10

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2008
    Magnifique, merci au réalisateur pour ce moment de bonheur et aux acteurs aussi.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top