Mon AlloCiné
    The Servant
    note moyenne
    4,0
    479 notes dont 57 critiques
    37% (21 critiques)
    37% (21 critiques)
    18% (10 critiques)
    4% (2 critiques)
    5% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur The Servant ?

    57 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1540 abonnés Lire ses 8 691 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2014
    Sans doute la rèalisation la plus caractèristique de Joseph Losey mettant en jeune la dialectique des relations entre maître et serviteur! Toutefois, ces relations sont inversèes: c'est le valet (remarquablement interprètè par Dirk Bogarde) qui joue le rôle du dominateur, et le maître (excellent James Fox) celui du dominè! Certes, tout cela est racontè de façon indirecte, et les implication homosexuelles qui sous-entendent les liens entre le serviteur et le maître ne sont pas directement exploitèes par Losey, mais suggèrèes! Tout au long de ce très grand film du cinèma britannique dont le jeu avec les miroirs est à tomber par terre, le cinèaste conduit le rècit avec une èlègance brillante et glaciale! La prècision des cadrages contribue à dèfinir, à elle seule, les tensions psychologiques de l'univers projetè sur l'ècran! Avec cerise sur le gâteau - et quelle cerise - la prèsence de la magnifique Sarah Miles avec cette fausse candeur et cette sensualitè voilèe! Chef d'oeuvre d'atmosphère, de mise en scène et d'interprètation, "The Servant" est un huis clos d'une obsessionnel beautè qu’on ne voudrait changer pour rien au monde tant il est parfait...
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 26 août 2014
    Un admirable film avec des angles de prises de vue tellement audacieux et créatifs, qu'on crie au génie! La perversité des personnages est remarquablement filmée. Qui est au service de qui ou de quoi, telle est la question, qui demeure tout au long du film. La déchéance s'opère peu à peu. "Que cherchez vous ici?" lui demande lady Mounset. "Je suis là pour servir" lui répond Barret (magistralement interprété par Dirk Bogarde)... Oui, pour servir à quoi et quelle cause sert-il donc, tout cela reste des questions en suspens. Joseph Losey observe la lente dégradation du supposé maître, qui peu à peu, ne semble plus rien maîtriser et à accepter peu à peu le contrat pervers, que mettent en place Barret et sa prétendue soeur. Un chef d'oeuvre à revoir absolument!!!
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 536 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2013
    Développant sa magie en partant du thème universel de l'oppression d'individus par d'autres individus sous le patronage envahissant de l'éternelle lutte des classes, The Servant va heureusement bien au-delà de ce programme un peu mince. Il devient passionnant lorsque l'enjeu devient celui des rapports de fascination et d'influence, de l'emprise mentale, de la manipulation d'esprits faibles par des esprits forts. Se jouant des apparences, il se place alors au plan des rapports amoureux plus qu'ambigus entre un homme et une femme, entre deux hommes et même entre deux femmes. C'est en cela qu'il dépasse la simple dialectique maître-esclave, The Servant touche au coeur parce qu'il sonde la noirceur de l'âme humaine et tire son universalité de l'indémodable familiarité des rapports de domination qui n'ont jamais cessé. Depuis le règne animal jusqu'à nous.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 036 critiques

    5,0
    Publiée le 22 avril 2013
    Plus qu'un chef d'œuvre, c'est un des sommets de l'histoire du cinéma. Tout est parfait, la mise ne scène, l'éclairage, les cadrages, le montage, la direction d'acteurs remarquable avec un quatuor exceptionnel. Quant au scénario, ce n'est en aucune façon une critique sociale comme on le trouve écrit ici et là, mais une étude éblouissante sur l'évolution des rapports de domination entre les individus. Un monument !
    halou
    halou

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 178 critiques

    4,0
    Publiée le 19 août 2009
    Film à l'ambiance délicieuse avec de fabuleux acteurs. Encore un classique de Losey.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mai 2011
    Joseph Losey signe ici un film fascinant et intense. Basé sur un scénario brillant d'Harold Pinter qui exploite la dialectique du maître et de l'esclave et qui critique les différences de classe sociale, "The Servant" est un chef-d'œuvre troublant et inoubliable admirablement mis en scène avec un sens de l'esthétique qui confère au génie. James Fox et Sarah Miles sont excellents mais c'est Dirk Bogarde qu'on retient, à la fois fascinant et inquiétant dans le rôle du majordome qui prend le pouvoir sur son maître.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2013
    The servant et l'histoire d'un notable à la recherche d'un major d'homme,on ne sait le quel des deux va trouver l'autre. L' employer de maison va peu à peu trouver sa place et faire sa place dans les lieux et surtout dans la vie de ce riche jeune homme. Qu'il va façonner à son mode de vie. Ce servant se sert de la fortune des autres pour mener la vie dépraver qu'il ne peut se payer. Les plans sont d'une grandes efficacités et d'une beauté stylistique qui sert totalement le récit. Le film est parfaitement mené, il reste tout de même un peu long dans sa première heure.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    3,0
    Publiée le 30 octobre 2010
    Reconnaissons à Joseph Losey qu'il sait bien filmer, que c'est globalement assez joli, assez esthétique. Sa mise en scène est bonne également. Alors pourquoi simplement trois étoiles et pas plus ? Peut être car le scénario a du mal à convaincre tout du long, que le réalisateur peine à créer véritablement une ambiance. On a parfois l'impression qu'il s'agit de la version illustrée de la dialectique du philosophe Hegel, sur le maître et l'esclave, et sur le perpétuellement bouleversement de qui est le maître, et qui est l'esclave.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 359 critiques

    2,5
    Publiée le 23 novembre 2016
    Intriguant dans son entrée en matière et dans l'instauration d'un rapport maître-valet hostile, où la condescendance de l'un s'oppose à la soumission tranquille de l'autre, "The Servant" séduit par son atmosphère malaisante, voire oppressante par instants. Mais l'arrivée de la prétendue sœur du docile Hugo va tout chambouler, au point que Tony tombe amoureux d'elle, et amorce le renversement entre les deux hommes. C'est bien là que le bât blesse, dans cette réflexion superficielle de lutte des classes à travers le prisme d'une histoire sentimentale : comment peut-on imaginer un tel changement de rapport de force seulement parce qu'une femme traîne dans la maison avec des jupes "trop courtes" ? comment, surtout, Tony peut-il imaginer qu'elle est vraiment la sœur de son valet ? Je veux bien croire que notre pauvre bourgeois soit aveuglé par l'amour mais à ce niveau de naïveté, il passe plutôt pour un authentique idiot. C'est peu dire que la situation finale, aussi spectaculaire soit-elle comparée au rapport initial, laisse perplexe tant elle aura plus été la conséquence de la faiblesse inouïe d'un homme face à un couple manipulateur que d'une véritable réflexion sur les rapports de classe et tout ce qu'ils comportent, à savoir la vanité des mœurs et autres frustrations qui ne sont ici que vaguement ébauchées. Sans enlever à Losey une direction d'acteurs impeccable et des idées de mise en scène percutantes (l'ombre de Hugo sur le mur, la scène d'amour entre Tony et Vera sur le divan), j'ai de la peine à être totalement convaincu par ce tableau de la domination humaine, présenté sous un angle facile et par conséquent simpliste. Un classique surestimé.
    Stephan Buchet
    Stephan Buchet

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 17 décembre 2012
    Premier film de Losey que je découvre et je suis séduit d'emblée par ce noir et blanc profond, l'utilisation des ombres inquiétantes et la virtuosité de la mise en scène sous forme de huit clos. La déliquescence de la bourgeoisie, l'immoralité crasse des personnages et la fin que l'on pressent dramatique soulèvent beaucoup d'espoir et l'on attend le moment de basculement.... qui n'aura pas lieu... la perversité restant sans mobile, le scénario sans critique sociale réelle, l'on se dit que tout ce talent pour nous dire simplement l'indécence et la dépravation des Hommes laisse un goût d'inachevé et de déception....
    au-dela-des-nuages
    au-dela-des-nuages

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mai 2015
    J'ai vu ce film la 1ère fois au lycéedans les années 70 et j'en garde un très fort souvenir d'une ambiance glauque qui va jusqu'au dégoût. Une sorte de suffocation ou le mal parvient à s'extraire de tous les pores de notre peau et par on ne sait quel sortilège ces images nous restent à l'esprit quelques 38 ans plus tard. Je l'ai revu à la télé il y a quelques temps et malheureusement la magie n'a pas opéré : il manquait l'obscurité de la salle obscure et peut-être aussi les désirs malsains de jeunes adultes que nous étions.
    Rebecca Cahuète
    Rebecca Cahuète

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 2 mars 2013
    Film sublime et critique envers les rapports de domination dans le cadre de la hiérarchie sociale. les acteurs et les actrices sont magnifiques. L'image et le cadrage sont à tomber parterre. une merveille
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 210 critiques

    3,0
    Publiée le 14 avril 2015
    Franchement je n'ai pas aimé ce jeu malsain de pouvoir entre les deux personnages principaux. Mais il y a incontestablement une mise en scène très travaillée. On se dit qu'il va y avoir un meurtre tellement l'ambiance devient oppressante et puis en fait on n'est pas dans le thriller; simplement l'opposition de deux mondes dont l'un veut s'accaparer l'autre. On attend quelque chose qui ne vient jamais. Pas convaincu pour ma part The servant
    anne f.
    anne f.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 26 critiques

    1,0
    Publiée le 24 septembre 2011
    Je n'avais jamais vu ce film mais je savais que c'est un grand classique.. Quelle déception ! Les personnages n'ont aucune épaisseur... Les chassés-croisés libidineux n'apportent pas grand chose à ce qui aurait pu être très intéressant : le rapport qui s'inverse subtilement entre le maître et l'esclave, l'homosexualité refoulée (?)... Un parti pris esthétisant affecté qui ressemble à des "effets de manches"... A mon avis, pas du grand Losey... Même pas une peinture subtile de cette bourgeoisie anglaise qui s'ennuie et distille l'ennui.
    Louis-Auxile M.
    Louis-Auxile M.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 369 critiques

    1,0
    Publiée le 15 février 2010
    Sans doute me suis-je endormi au cours du film, parce que je ne vois pas comment il pourrait arriver à tenir debout. On est emmenné lentement vers un mystère dont l'épaisseur n'a d'égal que l'inutilité. On ne peut pas en vouloir à un film d'être démodé, mais on peut lui en vouloir -et c'est ici mon cas, en dépit des nombreux éloges culturellement corrects que le film reçoit d'autre part- de ne rien représenter, de ne rien apporter, de ne rien enseigner, de ne divertir en rien. Seul vestige d'intérêt : un vague sens de l'esthétique sur un fond vaseux de représentation des turpitudes de la vie sociale londonienne. C'est bien maigre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top