Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Voleur
    note moyenne
    3,8
    237 notes dont 32 critiques
    répartition des 32 critiques par note
    4 critiques
    15 critiques
    10 critiques
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Voleur ?

    32 critiques spectateurs

    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 133 critiques

    5,0
    Publiée le 5 novembre 2013
    Louis Malle adapte en 1967 le roman de Georges Darien et offre à Jean-Paul Belmondo un magnifique rôle ....Loin de l 'Homme de Rio et aux antipodes de Jean-Luc Godard il apparaît ici froid et cynique en interprétant georges Randal ,voleur par dépit ,puis par plaisir comme le dit son personnage aussi sombre que la nuit .La caméra du cinéaste suit la vie de cet homme traversant une partie du XIX éme siècle en dressant un bilan dénonçant la société mais également sur une certaine forme de bourgeoisie ... Bourgeoisie qui représente pour le personnage principal seulement mépris et dégoût .. C'est ici que le coté paradoxale de Jean-Paul "Randal" Belmondo entre en scène ...N'hésitant jamais à s'attaquer à ce milieu de manière sournoise et par moment plus brutale ...Il pénètre les habitations pour voler un collier ou s'approprie des richesses plus ambitieuses dans des demeures plus luxueuses . Sans aucune attache (peut -être sa cousine en la personne de Charlotte "Geneviève Bujold"que il souhaitait épouser mais dont les désillusions lui ont ouvert les yeux vers un nouveau chemin ) s'associant à une équipe de voleurs pour renforcer ses méfaits de manière plus habile et essayant en parallèle de échapper à l 'échafaud , il préférera finalement opérer seul et mettra un terme à cette collaboration en continuant ses actes dans les sommets de l 'aristocratie dans son costume du gentleman cambrioleur .... Le cinéaste clôt son oeuvre par une fin ouverte suggérant aux spectateurs la possibilité de imaginer la suite des évènements .. ...Celle de la guillotine dressée ,ou bien, vers une direction différente laissant l 'homme dans son immense solitude ... Le Voleur, reste un film sombre et ambitieux très en avance sur son temps lors de sa sortie en 1967... Louis Malle dynamite le cinéma français bien propre de cette époque tout en offrant à Jean-Paul Belmondo un rôle très important dans son immense carrière ......
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 466 critiques

    4,5
    Publiée le 30 décembre 2016
    Superbe adaptation de l'incontournable roman de Georges Darien. La reconstitution de la fin du 19ème siècle est parfaite et les comédiens impeccables, de Bernadette Lafont dans un tout petit rôle à Julien Guiomar, délicieux dans son personnage de prêtre truand. Belmondo entre pour sa part entièrement dans la peau de ce vrai faux gentleman cambrioleur. On remarque aussi Charles Denner et Marie Dubois, parfaite en courtisane perfide. Ce film est servi par une photo superbe, qui rappelle les tableaux de Renoir, et par des dialogues incisifs d'un humour noir réjouissant. La révolte viscérale des anarchistes de cette "belle époque" contre l'hypocrisie et l'égoïsme de la société bourgeoise est beaucoup mieux mise en lumière que dans un film plus récent et en principe plus politique comme Les anarchistes. Né comme le personnage de Darien dans une grande famille bourgeoise catholique, Louis Malle était bien placé pour adapter cette oeuvre subversive. Une grande réussite.
    bidetenor
    bidetenor

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 295 critiques

    5,0
    Publiée le 25 mai 2011
    Pour moi un grand moment, même si j'ai préféré, et de loin, le bouquin. Un des meilleurs rôle de Belmondo avec "un singe en hiver". Mention spéciale pour tous les acteurs, en fait. Un film incroyable, à voir, vraiment...
    kekili
    kekili

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 170 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film injustement méconnu.De grands acteurs, pour une interprétation très convaincante du roman de Darien.A voir et à revoir...
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    4,0
    Publiée le 15 février 2017
    Dans Le Voleur, Belmondo est un homme froid, cynique et charmeur. Haïssant la bourgeoisie (dont il est pourtant issu) il décide de la voler. Et c'est l'excellent Julien Guiomar qui va lui apprendre le métier. La reconstitution est géniale, les dialogues aussi, la distribution également.. Bref un excellent film, auquel on peut juste reprocher quelques petites longueurs.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 466 abonnés Lire ses 3 420 critiques

    3,0
    Publiée le 19 août 2015
    Beaucoup de bonnes choses dans ce film, d'abord une reconstitution historique soignée et un soin méticuleux apporté aux décors et aux costumes, une interprétation très classieuse de Belmondo, une satyre sociale très présente, des jolies femmes, des seconds rôles bien dirigés, et puis c'est intéressant de suivre Belmondo dans son mode opératoire et dans le milieux des voleurs de haute voltige. Malheureusement le film a aussi ses défauts, sa longueur (120 minutes) ne se justifie pas, la seconde heure accumulant les redites et s'encombrant de dialogues interminables et peu nécessaires.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3711 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2011
    Dans "Le voleur", Jean-Paul Belmondo, excellent, retrace son existence de cambrioleur cynique et jouisseur! Avec cette adaptation du cèlèbre roman de Georges Darien, Louis Malle prend l'intrigue policière comme prètexte pour tirer à boulets rouges sur la bourgeoisie! Le reste de la distribution est èclatante: Geneviève Bujold en cousine Charlotte, Marie Dubois, Julien Guiomar en abbè, Françoise Fabian, Marlène Jobert, Bernadette Lafont, Charles Denner et même Pierre Etaix en pickpocket! A peu de chose près, le travail d'un Jean-Claude Carrière au scènario pour un Louis Malle à la mise en scène est une èlaboration menèe silmutanèment par les deux hommes et non pour une chaîne dont chacun occuperait un bout! C'est pourquoi l'attitude du scènariste français face à la mise en scène est diffèrente de celle des ècrivains italiens (qui veulent faire reconnaître par le passage à la rèalisation leur travail d'auteur) ou amèricain (jouissant d'une situation avantageuse au sein de la profession). Un bon film avec des costumes extrêmement èlègants, crèes par le peintre Ghislain Uhry...
    gemini-hell
    gemini-hell

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2011
    La mise en scène est de qualité. Tout autant que la riche distribution dominée par un Jean-Paul Belmondo au jeu particulièrement sobre, quasi minimaliste et d’une efficacité redoutable. Il se dégage de ce film de l’éclectique Louis Malle un léger parfum des « Brigades du Tigre » (la série télévisée) pour sa reconstitution de la fin du 19ème siècle et de «La Bande à Bonnot » pour son côté anar et réactionnaire. La charge anticléricale est savoureusement portée par le talent de Julien Guiomar et fait penser à l’univers de Bunuel. Bien des événements se succèdent dans cette description d’une vocation provoquée dont le protagoniste principal ne pourra s’extirper. D’où vient alors l’ennui qui plane tout au long du film ? L’histoire me semble plus littéraire que cinématographique et peine à imposer son propos relativement répétitif. Ce n’est pas le meilleur film de Louis Malle (ni son plus connu) mais il mérite néanmoins d’être vu.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 1207 abonnés Lire ses 5 480 critiques

    4,0
    Publiée le 8 avril 2007
    Un film avec Belmondo qui m'était totalement inconnu et réalisé par Louis Malle. En plus de Bébel on a droit à un beau casting pour ce bon film au ton sobre tant dans son interprétation que dans la mise en scène (d'ailleurs on pourrait reprocher à la réalisation d'être assez souvent trop calme) ; on suit avec intérêt les cambriolages de ce fils de bonne famille décidant de voler après que son héritage lui a été spolié par son oncle. Belle reconstitution de l'époque, Le Voleur est entraînant et j'ai regardé avec plaisir ce film méconnu.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 571 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juillet 2013
    Quand Louis Malle l'un des réalisateurs français les plus estimés fait tourner l'un des monstres sacrés du cinéma français en la personne de Jean-Paul Belmondo, cela donne «Le Voleur», une œuvre injustement méconnue que ce soit dans la carrière de Malle ou de Bébel. Dans ce film, ce dernier est beaucoup plus discret. Pas de gouaille, pas de cascades, mais un rôle qui demande beaucoup de sobriété. Bébel joue le rôle de George Randal voleur froid comme une lame qui débute dans le métier par dépit, pour se venger d'un oncle qui lui a raflé une partie de l'argent qui devait lui revenir. Mais il devient un as du métier et l'exerce désormais par plaisir, allant même jusqu'à l'obsession. Nous assistons plus qu'à un simple film de cambriolage, Malle critique sévèrement et n'épargne personne. La première victime est la haute bourgeoisie dont le cinéaste dénonce les mœurs, la mentalité et ses envies d'argents incessantes. La critique va très loin puisque les bourgeois sont montrés comme des gens qui n'agissent pas par sincérité, mais par intérêt. L'Eglise en prend également pour son grade. Les religieux sont censés être des personnes à la bonne morale, mais pas du tout, eux aussi sont capables de voler sans scrupules. C'est toute une société, toute une époque qui est attaquée sans la moindre complaisance. Impeccablement réalisé, très bien interprété (que ce soit par Belmondo, Guiomar pour ne citer qu'eux), «Le Voleur» mériterait grandement d'être réévalué.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 3 134 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2019
    Belmondo va de salon en salon à la rencontre de la bourgeoisie en prenant comme prétexte le métier de voleur dandy. Méprisant son travail comme d’ailleurs le milieu qu’il côtoie. Un portrait un peu caustique et plaisant qui n’est pas sans rappeler un « drôle de paroissien »
    Baptiste Hegel
    Baptiste Hegel

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 75 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    En visionnant cet excellent film de Louis Malle, plusieurs choses nous frappent. Tout d’abord, un superbe casting, avec de nombreuses vedettes de l’époque, du sublime cambrioleur de service, Jean-Paul Belmondo, à un Julien Guiomar (Tricatel, dans ‘L’aile ou la cuisse’), déguisé en écclésiastique, en passant par Marie Dubois (Juliette, de ‘La Grande Vadrouille’), Paul Le Person (Perrache, dans ‘Le Grand Blond’), Marlène Jobert ou Charles Denner. Ensuite, un esthétisme de réalisation quasiement parfait, l’avantage aujourd’hui étant peut-être que le film est historique (fin XIXème), et qu’il aurait l’étonnante tendance, par le biai de la décoration, des costumes ou des coiffures, de rajeunir les têtes d’affiches. Autrement dit, une fiction qui se conserverait fort bien. Rarement les Fabian, Jobert, Dubois, Bernardette Lafont aussi, mais surtout la Canadienne Geneviève Bujold – vue plus tard dans l’’Incorrigible’, et dont la carrière française fut assurément trop courte ! – nous sont rarement apparues aussi belles. La réussite du film se traduit également par l’évolution linéaire du film, sans fausse note rythmique, et qui à son terme, donnerait presque au spectacteur l’envie …d’imiter notre héros et ses comparses, dans leur « sale » besogne. Ce serait à peine exagéré. Bien que peu respectacle, notre voleur attire pourtant la gent féminine – très critiquée ici -, et véhicule des idées anarchiques qui, dans le contexte particulier de l’époque, se justifieraient presque. Car à la base, Randal cambriole pour se venger de la bourgeoisie. Un film rare, mais bien apprécié par les cinéphiles, et qui mérite assurément mieux. A (re)découvrir sans faute.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1339 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2010
    Le film avait très bien commencé, je n'en attendais rien et j'ai été passionné par ce qui se passait à l'écran cette technique de vol, les détails, le personnage, Belmondo. C'était mon premier Malle. Mais la deuxième heure m'a moins passionnée, j'ai trouvé ça plus lent, plus répétitif, qu'on n'en voyait pas le bout. Même si la fin est excellente. Je tâcherai de voir d'autres Malle en espérant que le film me passionnera en entier cette fois ci !
    Alkhasempsest
    Alkhasempsest

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 53 critiques

    4,0
    Publiée le 14 septembre 2012
    Ce film m'a plu mais il manque quand même un peu de finesse dans la critique : les bourgeois sont tous obnubilés par l'argent et/ou le pouvoir tandis que leurs femmes ne pesnet qu'à gagner de l'argent en couchant avec n'importe qui (la seule femme qui couche "gratuitement" est une bonne). Les acteurs sont très bons.
    halou
    halou

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 518 critiques

    3,0
    Publiée le 3 juin 2013
    Tout d'abord un rôle fort pour Belmondo montrant encore une fois son talent. Ensuite un livre à fort potentiel bien adapté dénonçant certaines valeurs mais que le film n'arrive pas à s'approprier d'où un manque de personnalité. Les décors et costumes sont quant à eux impeccables, tout comme la mise en scène de Malle, toujours soignée.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top