Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Retour de Frank James
    note moyenne
    3,2
    78 notes dont 19 critiques
    répartition des 19 critiques par note
    0 critique
    6 critiques
    11 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Retour de Frank James ?

    19 critiques spectateurs

    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 370 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    3,5
    Publiée le 28 mars 2014
    Quatrième film Américain, premier western, mais aussi premier film en technicolor pour Fritz Lang avec "Le Retour de Frank James", suite de "Le Brigand bien aimé" de Henry King, déjà avec Henry Fonda qui reprend son rôle, sorti un an auparavant. Ici il nous parle de sa vengeance après la mort de son frère et par à la recherche des deux frères Ford, il sera aidé par son neveu et une jeune et jolie journaliste, tout en se faisant passer pour mort pour assurer sa discrétion. Intelligemment Lang n'aborde pas uniquement la vengeance, il prend le temps de présenter l'histoire et les personnages, qu'il rend complexe et profond. La réalisation est superbe, si il n'est pas à l’apogée de sa maitrise technique, ca reste réussi et intéréssant et le technicolor permet de nous offrir quelques belles images. La photographie est d'ailleurs impeccable. A l'image de la longue scène de procès, il ne cherche pas à tout prix l'action. Il n'oublie pas quelques touches d'humour qui dans l'ensemble, marche bien. Les interprétations sont excellente, Henry Fonda reprend son rôle avec brio et la sublime Gene Tierney dans l'un de ses premiers rôles est impeccable. Film de commande, choisit par le célèbre producteur Darryl F. Zanuck, Fritz Lang s'en sort très bien, lui qui s'est énormément documenté sur les westerns. On passera aussi sur les libertés prisent vis à vis de la véritable histoire. Mais ce n'est ni un grand western, ni un grand Lang mais juste un bon film, non sans défaut mais captivant, bien réalisé et interprété.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 678 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juillet 2015
    Fritz Lang était à priori aussi étranger à l'univers du western que Cecil B de Mille à celui de l'impressionnisme allemand, et, pourtant, il réalise avec ce film une entrée plus qu'honorable dans le genre. Tout d'abord car les décors naturels sont magnifiquement photographiés, ensuite parce que la mise en scène, à la fois élégante et discrète, sert parfaitement le récit tout en laissant la place belle aux comédiens. Henry Fonda, en pleine ascension, est remarquable : son jeu est sobre et intense, donnant la profondeur nécessaire à son personnage. Gene Tierney, au tout début de sa carrière, n'est pas encore la grande comédienne qu'elle deviendra mais elle déjà sacrément séduisante ; quant à John Carradine, il est très convaincant dans le rôle du lâche Robert Ford. Quelques années plus tard, Lang réalisera un western que l'on peut considérer comme un pur joyau : "Rancho Notorious".
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 3 418 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2013
    Très bien réalisé, belles images avec de superbes jeux d'ombres. Le scénario est assez faiblard, et même parfois un peu nunuche. Fritz Lang parvient néanmoins à ne pas rendre ennuyeuse la longue scène du procès qu'il transforme en spectacle selon une habitude des films américains. Fonda est très (trop ?) sobre, Tierney est superbe. A regarder en VO, le doublage français étant catastrophique (avec quelques perles du genre " Il a été tué par derrière pendant qu'il ne regardait pas."). Un assez bon western dira-t-on.
    Romain Z
    Romain Z

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 145 critiques

    3,5
    Publiée le 11 janvier 2017
    Premier des 3 Westerns tournés par F. Lang, "le Retour de Frank James" (1940) relève dans le genre d'un travail plutôt scrupuleux et constitue une assez agréable réussite. Finement dialogué, mise en scène tenue, personnages consistants: autant d'éléments qui font facilement oublier que le Western n'est pas l élément naturel du cinéaste, en témoigne les scènes de chevauchées et de poursuites qui manquent singulièrement d'intensité. A noter qu'il s'agit par ailleurs du 1er film de l’Incomparable, de la Divine Gene TIERNEY.
    mistermyster
    mistermyster

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 268 critiques

    4,0
    Publiée le 27 décembre 2013
    L’un des premiers films que l’on peut considérer comme un blockbuster puisqu’il fait suite au brigand bien aimé, même s’il n’y a plus le charme de Tyrone Power, il y a l’incroyable présence du très charismatique Henry Fonda, sans parler de la belle Gene Tierney. Un film à la hauteur de nos espérances, magnifiques envolées lyriques pendant le procès et l'action est menée tambour battant, ce qui nous donne une belle histoire qui n’a pas pris une ride, même s'il est un ton en dessous du premier volet, et que ce n'est pas un chef d'œuvre, il ne faut pas négliger cette épopée des frères James.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 3 252 critiques

    4,0
    Publiée le 26 mars 2011
    Suite directe du " Brigand bien aimé " ( très bon film qui à été réalisé un an auparavant par Henry King ), " Le Retour de Frank James " marque les débuts de Fritz Lang dans le genre des westerns et celui-ci s'en sort de manière remarquable, grâce à une mise en scène d'une grande rigueur et qui permet au réalisateur allemand de pouvoir utilisé son thème de prédilection, à savoir la vengeance, avec tout le talent dont il était capable. En tête d'affiche, on retrouve certains acteurs qui était présent sur le film d'Henry King, notamment Henry Fonda ( toujours aussi excellent dans le rôle de Frank James ) ou encore John Carradine ( malheureusement très peu présent dans le rôle de Bob Ford ). Mais on a aussi le grand plaisir de voir une actrice de tout juste vingt ans, possédant ici son premier rôle au cinéma et qui deviendras une îcone et une légende dans le milieu des années 40, je parle évidemment de Gene Tierney. Et cette sublime actrice s'en sort de manière tout à fait honorable ( sa performance n'a en tout cas rien de désastreuse ) dans le rôle de cette journaliste qui viendra en aide à Frank James. On n'est donc en présence d'un excellent western, possédant certains plans de grande classe - grandement aidé par une magnifique photographie et des décors vraiment très soignées -, ce qui fait que l'on peut aisément le mettre parmi les classique du genre.
    ElAurens
    ElAurens

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 585 critiques

    3,0
    Publiée le 4 août 2011
    Pour commencer j'ai juste envie de dire, mais pourquoi John Carradine interprète-t-il Robert Ford ? Robert Ford a tué Jesse James à vingt ans et est mort à 30. John Carradine a dans les trente-cinq piges au moment du tournage et en plus il ressemble autant à son personnage que Gene Tierney ressemble à Susan Boyle, bref une erreur de casting assez grossière. Sinon ce western de Fritz Lang est réussi, c'est loin d'être un grand du genre, mais c'est réussi, belle mise en scène, jolie photographie, de l'humour, aucun problème de rythme et bien sûr Henry Fonda dans le rôle principal et Gene Tierney dans un de ses premiers films. Ensuite le scénario prend des libertés par rapport à la réalité historique, ce n'est pas forcément une bonne chose, mais ça passe. A voir pour les fans du genre et uniquement, car les bons sentiments et ce film ne font pas deux et cela pourrait déplaire à plus d'un.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 836 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 17 décembre 2013
    Bon je sais que c'est complètement con de regarder une suite avant le film précédent mais mon impatience à voir tous les Fritz Lang m'a poussé à passer outre. Alors niveau réalité historique on repassera, s'il n'est pas dénué d’ambiguïté Frank James est ici présenté comme un brave type très chanceux (même tellement très chanceux que la crédibilité de l'histoire en souffre un peu !!!) pas trop branché meurtre et Henry Fonda est excellent dans le rôle, la sublime Gene Tierney n'est pas totalement à l'aise dans son tout premier rôle au cinéma mais montrait déjà son exceptionnelle cinégénie, et le Technicolor surtout quand il filme des vrais extérieurs est superbe. Quand à Fritz Lang, il parvient véritablement à montrer sa marque que dans la scène du procès, où des thématiques récurrentes de son oeuvre comme l'innocence et la culpabilité sont abordées, qui vire à la farce avec son lot de très bonnes répliques (du genre "Je dois réfléchir avant de parler, je ne suis pas un avocat" !!!). Pas un grand Lang, pas un grand western non plus, mais ça se regarde sans déplaisir.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 2473 abonnés Lire ses 10 394 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Devant le succès remportè par "Le brigand bien-aimè", son producteur dècida immèdiatement de lui adjoindre une suite tournèe cette fois par Fritz Lang, qui rèalisait là son premier film en couleurs! Bien que ce soit Henry Fonda qui interprète le rôle de Frank, le rèsultat est tout à fait diffèrent! Tandis que le film d'Henry King s'inscrit dans une conception très classique du western, celui de Lang correspond à une optique beaucoup plus moderne, marquèe par l'expressionnisme allemand, et qui est très èloignèe de la mythologie amèricaine du Far West! Un western vigoureux sur le thème de la vengeance avec la ravissante Gene Tierney en journaliste...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 662 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 23 février 2012
    Fritz Lang refait l'Histoire de l'Ouest et fait ressortir Frank James de l'ombre afin qu'il aille venger l'assassinat de son frère. Le film part d'un postulat intéressant et aborde des thèmes comme la vengeance et la justice avec justesse le tout mené par un Henry Fonda très convaincant dans son rôle. Le scénario est original et comme toujours chez Lang, parfaitement mis en scène.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 2 873 critiques

    3,5
    Publiée le 24 février 2019
    En 1939 la Fox présentait « Le Brigand bien-aimé », un film de Henry King et Irving Cummings centré sur le personnage de Jesse James. Suite à son succès, la société de production passa commande pour une suite auprès d’un réalisateur allemand, Fritz Lang. Présent aux Etats-Unis depuis seulement quatre ans, le cinéaste signera alors son premier western et son premier film en couleur. « Le retour de Frank James » commence où le précédent se terminait, à la mort de Jesse James, abattu dans le dos par les frères Ford. Ces derniers sont jugés pour meurtre, mais aussitôt graciés. Afin de venger la mort de son frère, Frank James part à la recherche des deux Ford, aidé de son neveu et d’une jeune journaliste. « Le retour de Frank James » est un produit qualitatif, très bien mené par les acteurs qui jouaient déjà dans le premier volet. La patte Lang se ressent dans la gestion des ombres et par un scénario assez noir. Il n’oubliera pas son nouveau public avec des touches d’humour appréciables. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 26 avril 2013
    Lang se fond dans le moule américain en tournant un Western sur une légende l'ouest incluant, l' incontournable procès, l'antogonisme nord sud, ... Cela donne un film correct moyennent passionnant tout de même, on remarque principalement la première apparition de Gene Tierney en jeune féministe.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    3,5
    Publiée le 20 octobre 2012
    Premier western et film en Technicolor pour Fritz Lang. Il s'attaque à une légende de l'Ouest, difficile d'être original avec un scénario sur Frank James. Donc peu de surprises reste des scènes assez dynamique et des scènes de procès drôles.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 432 critiques

    3,0
    Publiée le 18 mars 2018
    La vérité de l'histoire, je ne sais pas si elle est authentique, du frère de Jesse James, Frank, qui veut le venger de l'assassinat des Ford mis en scène à la fin des années 30 par le cinéaste Allemand qui conquiert Hollywood à l' époque Fritz Lang !! C'est le premier des trois Westerns que réalisé le metteur en scène dans sa carrière, celui là et les deux autres s'appelleront "L'ange des maudits" et "Les pionniers de la Western Union" que j'avais beaucoup aimé. "Le retour de Frank James" possède un bon casting avec Henry Fonda dans le role titre, bien jeune à l'époque avec une moustache et à ses cotés la jeune Gene Tiernay dans la peau d'une journaliste mais quand arrive la fin, malheureusement pour ma part, ce long métrage a un peu mal vieillit avec le temps surtout dans la mise en scène. Des courses poursuites à chevaux fait studios et les lumières mal filmés, il ne reste plus que l'histoire qui essaie de nous passionner à cette oeuvre. Heureusement, Fritz Lang fera mieux à Hollywood par la suit (je n'ai par contre jamais un de ses films Allemands)
    TheDarkKnight74
    TheDarkKnight74

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 194 critiques

    3,5
    Publiée le 2 mai 2013
    La suite du grandiose Jesse James d'Henry King fut le premier western tourné par Fritz Lang. Il ré-engage les acteurs des protagonistes du précédent opus, et débute son film par la mort de Jesse, découpant ainsi la légende des frères James en deux parties continues l'une à l'autre. On peut donc considérer cette aventure comme une épopée d'une durée supérieure à 3 heures, matérialisant ainsi l'aura mythique qui entoure ces deux personnages cultes en Amérique. Cette suite appelle Henry Fonda à la barre du rôle-vedette, pour le meilleur car malgré ses différents avec Fritz Lang naît sur le plateau de J'ai le droit de vivre, Fonda livre une prestation d'anthologie en Frank James plus sombre et nuancé que dans le passé. Son apprenti Clément (incarné avec enthousiasme par Jackie Cooper) compose avec lui un de ces duo maître élève que l'on retrouve dans tant de films cultes américains plus récent (Bonnie et Clyde, Luke et Obi-wan, Batman et Robin pour citer quelques exemples connus parmi différents genres). La nouvelle femme jouée par Gene Tierney se montre d'un charisme et d'une importance dépassant amplement celle du Brigand bien-aimé 1939. John Carradine est désormais le méchant au centre du sujet, tant mieux car malgré un temps d'apparition toujours aussi peu élevé, il fait montre d'un horrible dégaine avec son visage émacié de canaille. Enfin, on voit beaucoup plus Henry Hull, et pas seulement pour le voir gesticuler en débitant ses articles de vieux ronchon, ici il va occuper les premières loges lors d'une plaidoirie constituant le clou de ce Retour de Frank James, au cour de laquelle la culpabilité de ce dernier en plein repentir est jugée. Performance à couper le souffle donc, pour Henry Hull chargé de le défendre. Le thème de ce film s'axe sur la justice, l'entrelaçant dangereusement avec la vengeance, et apportant ainsi une vision moins américaine du western. Cela implique davantage de scène posée (la séquence du tribunal dure un bon quart de film) au détriment de l'action, qui se traduit encore par de longues poursuites, que Lang débite à travers des plans de nature magnifique mais l'intensité des combats n'atteint pas la cheville des scènes de King à cause d'un montage trop répétitif. Peu importe, ce qui compte c'est la posée d'enjeux dramatiques, l'amorce de rebondissements, et quelques scènes qui sortent du lot. Justement, parlons en. Il y a principalement une attaque dans un théâtre, surprenant, par son atmosphère et sa précipitation. Et puis il y a le sublime duel final qu'on pensait éjecté, mais qui se déroulera de manière tout à fait inattendue : Lang filme l'intérieur d'une grange, dans le silence, en lui insufflant un brin d’expressionnisme allemand. L'atmosphère est onirique, le suspense a disparu car Frank vient d'entrer, semble t-il, dans un autre monde. Et le tout s'éternise, sans que Frank tire un seul coup de feu. Une véritable touche personnelle qui achève d'arracher ce western de la catégorie des œuvres de qualité (sans toutefois être remarquable) à laquelle il se rattachait.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top