Notez des films
Mon AlloCiné
    On achève bien les chevaux
    note moyenne
    3,9
    472 notes dont 55 critiques
    répartition des 55 critiques par note
    19 critiques
    17 critiques
    13 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    1 critique
    Votre avis sur On achève bien les chevaux ?

    55 critiques spectateurs

    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    5,0
    Publiée le 31 octobre 2014
    Bon film, un scénario complet et digne des grands drames américains des années 40-50. Des performances d'acteurs impressionnantes (surtout Jane Fonda une fois de plus hallucinante). L'histoire racontée est éprouvante pour les protagonistes et pourtant la mise en scène est léchée et douce ce qui finalement n'est pas incompatible.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 429 critiques

    5,0
    Publiée le 26 février 2012
    Un film bouleversant signé Sydney Pollack !!! Dans les années 30, période de la crise économique semblable à celle que nous connaissons de nos jours, un concours de danse et de course avec un temps infini allant, comme dans ce long métrage, jusqu'à plus de 1000 heures d'activité jusqu'à l'épuisement s'organise. Les participânts, des gens pauvres, tiennent le coup pour remporter 1500 Dollars pour vivre ou plutot survivre. On suit des gens, dont lesquels une femme enceinte, des apprentis acteurs ou des anciens, perdre le pied, le fonctionnement du corps en basculant dans la folie pour certains dans un jeu ou les règles et les organisateurs sont prèt à tout pour assurer le show et le porte feuille. Le film se tourne sur une jeune femme caractérielle et un ancien prisonnier des barreaux joué par la grande actrice qu'est Jane Fonda et le jeune Michael Sarrazin vu dernièrement pour ma part dans le film de Paul Newman, "Le clan des irréductibles". Sydney Pollack signe un film poignant dans un unique lieu d'un gymnase, de ces gradins et ses vestiaires comme quoi, avec une bonne histoire, on a pas besoin d'un gros budget pour faire un chef d'oeuvre tel qu'il est. A visionner d'urgence.
    annatar003
    annatar003

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 852 critiques

    5,0
    Publiée le 10 mai 2013
    C'est sous ce titre énigmatique que se cache pourtant l'un des chefs-d’œuvres majeurs de la carrière de Sydney Pollack. "On achève bien les chevaux" est un film comme on en voit rarement et non sans raison. Adapté du roman éponyme de Horace McHoy, ce drame moderne se déroule au lendemain de la Grande Dépression quelque part sur la Côté Est des États-Unis. A une époque où le chômage fait des ravages et où la pauvreté pénètre toujours davantage le foyer des classes moyennes, il est un spectacle qui fait son apparition : Les marathons de danse. Véritables jeux de cirque qui mettent en scène des couples sur une piste impitoyable par séance de deux heures entrecoupées de dix minutes de repos, ces évènements traduisent la cruauté animale qui anime une société à qui l'on a retiré toute trace d'humanité. Coincé dans un huit clos quasi carcéral, la réalisation de Pollack virevolte entre travellings et caméras mouvantes qui nous permettent de ressentir autant que possible la douleur et l'épuisement des candidats. Mais le travail scénaristique ne s'arrête pas à la simple souffrance physique et va plus loin en nous communiquant symboles et sentiments au travers de personnages réalistes et forts. En ligne de mire on retrouve Jane Fonda dans un de ses plus beaux rôles. Changeant drastiquement de registre en interprétant une jeune femme désabusée dont les rêves ne sont plus que des souvenirs oubliés, l'actrice impressionne et nous transmet une mélancolie captivante et dérangeante. Malgré un caractère difficile du à son vécu, son personnage gagne le cœur du public en lui communiquant des pensées noires souvent esquivées par le 7ème Art. Perdus entre des aspirations hollywoodiennes et la gloire dont profitent les stars de l'industrie cinématographique, les divers characters qui parsèment la plancher de ce combat à mort se montrent tous à la hauteur de l'enjeu. Pour accompagner Jane Fonda on retrouve un exceptionnel Michael Sarazin qui sous des airs introvertis et naïfs charme par sa présence et son charisme. L'animation du show fut quant à elle réservée à Gig Young, oscarisé pour son rôle, qui représente, selon Sydney Pollack, ce qu'il y a de pire et de meilleur sous le drapeau étoilé. On notera également les brillantes prestations de Susanna York ainsi que Red Buttons dont les histoires sonnèrent le glas du rêve made in U.S.A. Au travers de scènes moralement choquantes, où les plus démunis ne sont plus qu'un divertissement pour les plus aisés, "On achève bien les chevaux" cerne le côté sombre de l'âme humaine avec un impact perturbant pour l'esprit même des plus avertis. C'est au fur et à mesure de l'avancement du récit que tous les éléments psychologiques se mettent en place. Tandis que la souffrance laisse place à la mélancolie, les flashbacks se transforment en flashforwards pour clore le spectacle sur une note à vous glacer le sang. En résumé, "On achève bien les chevaux" ne démérite pas ses neuf nominations aux Oscars de 1970, loin de là. Témoignant d'un mal que l'on retrouve encore aujourd'hui via les shows de télé réalité, l'âme du roman de McHoy fait l'effet d'un ras de marré sur l'esthétique américaine habituelle. Armé d'un pessimisme et d'une noirceur sans égal, ce saut dans le vide restera à jamais gravé dans les mémoires.
    ARMELLE BARGUILLET  HAUTELOIRE
    ARMELLE BARGUILLET HAUTELOIRE

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 72 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2010
    Quand il tourne On achève bien les chevaux en 1969 (d'après le roman de Horace McCoy), Sydney Pollack poursuit un double objectif : dépeindre la déréliction sociale de l'Amérique des années 30 et témoigner des dégâts engendrés par l'univers du spectacle, en premier lieu par Hollywood. Témoignage saisissant de ce que l'homme est capable d'envisager pour échapper à sa misère, c'est là l'une des oeuvres les plus attachantes de Sydney Pollack dont on sait qu'il mît autant de tendresse dans la direction de ses acteurs que d'humanisme dans les messages de ses films. Parabole tragique, oppressante, d'un monde sans repères, où la détresse est aussi présente chez les spectateurs que chez les participants qui n'ont plus à partager que le mal.
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 389 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le terrible marathon qu'endurent les participants au concours de danse d'On achève bien les chevaux (1969, Canal Jimmy) donne lieu à toutes les métaphores. La plus évidente étant qu'en période de crise (nous sommes en 1930, en pleine dépression économique), le courage, l'enthousiasme et autres vertus libératrices sont anihilées par des forces supérieures. Pollack possède un sens du spectacle que certains pourraient qualifier d’excessif dans ce film, mais il arrive à créer un univers étouffant, ponctué d'inévitables drames humains, qui favorisent la prise de conscience de ce que peut être l'opression, même sous ses formes les plus détournées.
    Adrien Perry
    Adrien Perry

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 96 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2010
    Le film tient sur un crescendo haletant qui se conclue sur une fin sublime. La critique n'a pas vieilli (la réalisation un peu), Pollack a même était particulièrement visionnaire sur sa vision de l'"entertainment" A Voir
    intox50
    intox50

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 383 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juillet 2010
    L'un des meilleurs de toute l'histoire du cinéma. A la fois, original et saisissant, souvent dramatique mais parfois drôle, je l'ai vu plusieurs fois et je suis toujours aussi ému en le voyant. Jane Fonda est extraordinaire et méritait l'Oscar qu'on ne lui a décerné que l'année suivante pour Klute, pour se faire pardonner de ne l'avoir pas récompensée pour ce film-là. Les cinéphiles qui n'ont pas vu ce film ne sont pas de vrais cinéphiles. A voir ou revoir absolument.
    meandmybigideas
    meandmybigideas

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2012
    '' On acheve bien les chevaux''...le film,fait malheureusement parti de ces grandes oeuvres cinématographiques oubliées des cinéphiles et fait tres peu parler de lui aujourd'hui,en effet le temps aurait du lui mérité un meilleur sort,car l'oeuvre ,d'une puissante force évocatrice ,est toujours d'actualité.. .Par son film ,le réalisateur Sydney Pollack,réussit a retransmettre la noiceur du roman du meme titre d'Horace Mccoy,car en effet '' On acheve bien les chevaux'' est une oeuvre sombre et pessimiste ( ce qui valut au film quelques critiques négatives lui reprochant d'etre trop sombre )...mais comment peut il en etre autrement??? le film décrit une période charnieres de l'Amerique,soit les grandes années de noirceur que l'on a surnommé les années de '' LA GRANDE DÉPRESSION'' au début des années 30,ou des gens ruinés par le systeme étaient pret a faire n'importe quoi pour une bouché de pain ( comme s'inscrire a un marathon de danse par exemple ).En se sens,le roman de Mccoy est en fait une virulente charge contre le reve Américain et ces excess. Pollack nous amene donc dans un lieu clos,un lieu fermés,ici pas de distractions,les personnages du film doivent survivre a un marathon de danse et tous les personnages sont en compétition les uns des autres ,compétition qui laissera des marques et qui finira tragiquement....D'ailleurs ces biens la une des grandes forces du film ,soit cette facon que Pollack a d'amené la déterioration psychologiques de ces différends personnages a mesures que ceux ci s 'essoufflent physiquement sur une piste de danse . ''On acheve bien les chevaux '' est un grand film ,comme on en fait plus...a voir absolument... p.s....Juste un petit mot pour le regretté Michael Sarrazin ,acteur Québécois,décedé a Montréal en 2011 dans l'anonymat total...honte au médias Québécois et au médias culturelles en général ,ce grand acteur méritait bien plus qu 'un petit entre filet .
    jcc2004
    jcc2004

    Suivre son activité Lire ses 50 critiques

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2008
    Un film qui rentre dans mon panthéon cinématographique,un film très moderne qui parle de la société-télé réalité et de la misère sociale. Interprétation grandiose de Jane Fonda. U n bijou,le plus beau et le plus profond film de S.Pollack
    dvdmike452
    dvdmike452

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    5,0
    Publiée le 23 juillet 2010
    chef d'oeuvre absolu & definitivement film culte de sydney pollack, c'est une critique acerbe des jeux du cirque modernes (car il s'agit de cela, par métaphore) & de la société qui les autorise (comme les livres de stephen king "marche ou creve" ou "running man", ou meme le film "le prix du danger" d'yves boisset) : les participants n'ont pas le choix & la prime de victoire est miserable (meme pour l'epoque) ; les scenes de "derby" sont d'une violence qui m'a evoqué "rollerball", sauf que dans le film de norman jewison, les participants sont des athletes professionnels, alors que ceux d'"on acheve bien les chevaux" sont des quidams à l'affût ; ce qui est horrible dans ce film, c'est que les gens pauvres sont sacrifiés (litteralement) pour le plaisir des yeux des plus riches qui en profite pour se faire de l'argent sur leur dos (par l'intermediaire des paris) & ça c'est d'une modernité absolue !
    morihiro
    morihiro

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 16 septembre 2008
    Une descente en enfer impressionante et juste, où presque aucun des protagonistes ne ressort indemne, tout particulièrement dans les dernières minutes où l'on comprend que le meilleur moyen d'échapper a tout ce cirque est de mourir. Servi par un excellent casting, une trés bonne adaptation du roman de McCoy.
    bjorkwhale
    bjorkwhale

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2009
    Bénéficiant d'une excellente mise en scène et d'un casting impeccable, une éprouvante descente en enfer magistale, culminant en un final cathartique tragique, sublime, empathique et implaccable...Une adaptation fidèle du roman de McCoy
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 486 abonnés Lire ses 4 876 critiques

    5,0
    Publiée le 12 novembre 2008
    Un film très en avance sur son temps où la bêtise de certains jeux aujourd'hui télévisés abaissent au plus bas niveau l'être humain. Ici il s'agit d'une course d'endurance de danse (plus ou moins)... Les coups et la violence n'est pas celle qu'on croit, pas de guerre primaire mais une description des instincts les plus abjects et le besoin de victoire emmène à la folie et à la plus parfaite des bêtises. Chef d'oeuvre visionnaire avec en prime des acteurs (surtout les actrices d'ailleurs) qui sont au sommet de leur art.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juillet 2014
    Magnifique titre pour un moins magnifique film. Pourtant ça commence bien avec ce gars qui ne sait pas quoi faire de sa vie, et qui se trouve propulsé sur une piste de danse, qui ressemble plus à une arène qu’à un dancing. Ensuite c’est une longue agonie, des couples qui dansent jusqu’à l’épuisement, seuls le dernier couple qui restera debout gagnera le pactole. Ça tourne vite en rond, malheureusement. Le personnage principal, est très pâle, c’est peut-être un choix, mais ça ne relance pas le film, on finit par se demander ce qu’il fout là. Le plus intéressant c’est le speaker qui encourage tout le monde à danser, danser, jusqu’à plus soif, vendeur, bonimenteur, meneur d’hommes, on dirait un contremaître dans un champ de cannes à sucre. Sauf que Pollack ne fait pas de choix clairs. On ne sait pas s’il critique le capitalisme sauvage, apparemment, non, mais en même temps, il dépeint le présentateur, une sorte de Michel Drucker véreux, sous les traits de quelqu’un de cynique et manipulateur. Il a une mise en scène de l’évitement. Décrire les souffrances des couples sur la piste serait racoleur, en même temps comme c’est un jeu, personne ne les a demandés de venir se ridiculiser, leur douleur est seulement un spectacle. Ils sont poussés là par la misère ? Peut-être ? Les couples sur la scène n’ont aucun passé, donc on s’intéresse peu à eux. Et soudain apparaît Jane Fonda, et le film s’illumine, tellement qu’on oublie tous les autres. C’est presque une erreur de casting tellement elle écrase l’écran et qu’on voit plus qu’elle. Et puis cette fin clairement racoleuse cette fois-ci avec ce cheval qui se fait « achever », c’est un peu maladroit, et c’est dommage. A mon avis il ne s’avait pas comment bien finir le film, et il a voulut frapper un grand coup et choquer. Mais c’est un peu téléphoné.
    gnurff
    gnurff

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 283 critiques

    5,0
    Publiée le 26 janvier 2007
    Superbe film !!! peut-être un peu long à démarrer mais après on s'épuise avec les acteurs par l'intensité de l'action !!! ps: le sypnsis à le malheur d'en dire trop sur le film :s
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top