Mon AlloCiné
Jeanne d'Arc
note moyenne
2,9
8368 notes dont 472 critiques
30% (143 critiques)
24% (114 critiques)
9% (43 critiques)
14% (68 critiques)
14% (66 critiques)
8% (38 critiques)
Votre avis sur Jeanne d'Arc ?

472 critiques spectateurs

Alain D.

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 634 critiques

5,0
Publiée le 19/03/2015
Une très bonne réalisation de Luc Besson à juste titre doublement Césarisé. Il nous conte une fantastique histoire dans laquelle se mêlent violence, action, religion : la vie de Jeanne, l'illuminée, à qui Dieu ne parle pas mais adresse des signes. Jeanne est le messager de Dieu dont la mission est de délivrer la France. Milla Jovovich est sublime dans toutes les facettes de ce personnage : d'abord une paysanne pieuse et illuminée, puis conquérante et guerrière héroïque, et enfin jugée comme hérétique, non pas brisée mais abandonnée par son Roi et par Dieu. 1420, Henri VI est le nouveau roi d'Angleterre et de France ; mais il n'a que quelques mois. Charles VII, dauphin de France, ne veut pas céder son royaume à un enfant. Une guerre éclate et les anglais envahissent la France. Jeanne est une enfant heureuse qui fait des rêves mystiques. La photographie de la campagne Lorraine est magnifique. Les anglais débarquent, brulent son village, tuent sa sœur et sa mère sous ses yeux. Quelques années plus tard,spoiler: Le dauphin Charles VII reçoit un message de Jeanne qui veut le voir. Charles reçoit cette pucelle envoyée de Dieu, venue de Lorraine. Elle lui conte sa vision de Dieu et délivre le message qu'elle a reçu : Elle doit sauver la France et mener le dauphin en la ville de Reims ou il sera sacré roi. Milla Jovovich est rayonnante, fantastique dans le personnage de Jeanne la guerrière illuminée. Elle est entourée d'une pléiade d'excellents acteurs : Dustin Hoffman, Tchéky Karyo le demi-frère du roi Dunoi, John Malkovich le dauphin Charles VII, Faye Dunaway est Yolande d'Aragon la tante pragmatique, conseillère du dauphin ; Vincent Cassel est Gilles de Rais Marechal de France ; Richard Ridings : le capitaine La Hire. spoiler: Après la victoire d'Orléans et le couronnement du roi, Jeanne est délaissée du roi, on la prétend délaissée de Dieu. La libération de Paris est un désastre. Soudain Jeanne passe pour une assoiffée de sang. Après sa victoire a Orléans, sa mission n'est pas treminée. Jeanne : Le messager de Dieu est capturé par le duc de Bourgogne et remise aux anglais. Elle passe en procès pour hérésie. Ce procès est une mascarade, la sentence étant décidée par avance par les anglais et les bourguignons alors que Charles VII l'a abandonnée.
elbandito

Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 851 critiques

4,0
Publiée le 22/06/2011
Mise en scène énergique de Luc Besson, avec des batailles spectaculaires et des acteurs formidables, mais en revanche un jeu excessif de la belle Milla Jovovich qui, malgré cela, apporte au film une indéniable grâce et parvient à le rendre intéressant. S’il s’amuse à jouer avec l’Histoire de France en faisant passer Jeanne d’Arc pour une hystérique, Besson y porte néanmoins un regard affûté, moderne et perspicace.
lhomme-grenouille

Suivre son activité 915 abonnés Lire ses 3 043 critiques

2,0
Publiée le 29/03/2005
Un film osé de Luc Besson pour lequel on sent qu'il s'est donné coeur et âme. Tout n'est pas réussi dans ce film, loin de là : on se serait bien passé par exemple de certains effets visuels de mauvais goût. Certains pourront aussi reprocher les libertés du réalisateur par rapport aux faits, mais ne l'en blâmons pas, car le but de Besson était indiscutablement de dresser le portrait de la femme plutôt que de faire un rappel historique. Ainsi, se présente à nous une Jeanne d'Arc nouvelle, brillamment interprétée par une Mia Jovovich en état de grâce, une Jeanne d'Arc qui nous touche et qui nous parle. Besson réussi à en tirer un propos intelligent sur les contradictions de la religion qui ne manquera pas de nous interpeller et de nous faire réfléchir. En somme, un film somme toute honnête qu'il serait dommage de ne pas connaître.
Galoupiotte

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 92 critiques

5,0
Publiée le 26/06/2013
Mais quels sont ces gens qui crient à la trahisron de la vérité historique alors que la vérité on ne la connaît pas ? La seule chose dont on est sûr c'est que si elle entendaient des voix, celles-ci relevaient plus du trouble que de la destinée mystique. Ici on est loin des bondieuseries et des récupérations cocardières. Dans une époque hantée par les superstitions, cette aventurière pas bien nette dans sa tête s'est trouvée simplement là au bon moment et c'est ce que Besson a eu l'intellligence de démontrer. Mila Jovoviche est sublime, les personages secondaires sont brillant, l'histoire est palpitante, du grand cinéma et du grand Besson.
Florian Malnoe

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 526 critiques

4,0
Publiée le 04/06/2013
Jeanne d'Arc est un biopic d'un drame historique et l'une des meilleures productions de Luc Besson selon moi. Une Milla Jovovich habitée, en transe, qui a sous doute joué là le rôle de sa vie. La reconstitution d'époque est parfaite (elle semble parfaite du moins), les combats brutaux et réalistes. Même si on est pas fan d'histoire ce film est à voir rien que pour la prestation exceptionnelle de la belle et tourmentée Jeanne d'Arc à laquelle Jovovich arrive à donner un élan émotionnel et une psychologie hors du commun. Un très grand film assurément.
reymi586

Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 2 443 critiques

5,0
Publiée le 30/11/2011
Portée par Milla Jovovich, racontée avec un souci de clarté jamais réducteur, offerte à nos regards avec ses certitudes puis ses doutes, la Jeanne d'Arc de Luc Besson ne manque ni de vérité, ni d'aplomb, ni de modernité. De grandes scènes de batailles !
Ashitaka K

Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 130 critiques

4,5
Publiée le 02/12/2017
Luc Besson est un réalisateur qui, au travers les âges, aura marqué le cinéma français, et ce malgré une filmographie assez inégale, attirant une multitude de fans grâce à des oeuvres incontournables telles que "Léon" en 1994 (pour moi son chef d'oeuvre), "Le grand bleu" (1988), "Le cinquième élément" (1997) ou même le quelque peu surestimé "Nikita" (1990), mais aussi énormément de détracteurs avec des films un peu moins profonds mais tout de même intéressants à découvrir comme la trilogie "Arthur et les Minimoys" (2006, 2009 et 2010) ou "Adèle Blanc-Sec" (2011) (je n'ai à l'heure actuelle pas encore vu "Subway", "Lucy" et "Valérian, la cité des mille planètes"). "Jeanne d'Arc", sorti en 1999, a énormément divisé le public à sa sortie, entre les spectateurs enchantés par le dernier film made in Besson au sein de la société Gaumont, et les vrais connaisseurs de l'Histoire de France s'attendant à une adaptation plus fidèle de la vie de la Pucelle d'Orléans. Je ne suis pas grand connaisseur de l'Histoire de France ni de la vraie histoire de Jeanne d'Arc par ailleurs, donc la fidélité du film ne sera pas ici remise en question. Le récit prend donc place au début du XVème siècle, en Lorraine. Jeanne (Milla Jovovitch), à peine âgée d'une dizaine d'années, est fille de paysans heureuse qui se rend régulièrement à l'Eglise afin de se confesser et ainsi éloigner quelconque menance qui toucherait elle ou son entourage. Sa courte vie est chamboulée le jour ou un groupe d'anglais réduit son village à néant, violant et tuant en même temps Catherine, sa grande soeur qu'elle aimait tant. Depuis ce jour, elle ressent une haine profonde envers les Anglais. Des années plus tard, profondément croyante mais moins fidèle à l'Eglise depuis l'événement, elle reçoit un message à la provenance de saintes lui dictant de délivrer la France des envahisseurs Anglais qui, à cette période de l'histoire, envisageaient d'occuper la plus grande partie de la France. Ainsi, elle intègre les troupes françaises sous le règne de Charles VII (John Malkovitch) et réussit à livrer bataille contre l'armée anglaise, dans la ville d'Orléans. Voilà pour le pitch et les grandes parties de l'histoire. Que pense-je de ce film? "Jeanne d'Arc" fait partie de ces nombreux films qui sont passés plus d'une fois sous ma pupille durant ma jeunesse, dans laquelle j'étais déjà à la recherche de multitudes horizons cinématographiques toujours plus grands et aussi très éloignés parce qu'en plus de ce film, "Blade Runner", "La Môme" et "Cloclo" (tiens, trois biopics d'un coup, même si j'ai découvert ce dernier directement à sa sortie), pour ne citer qu'eux, faisant partie des films qui tournaient sans arrêt dans le lecteur, même si je ne les comprenais qu'à moitié... Mais malgré tout, ce qui doit mon 9/10 à ce film, c'est surtout la fascination que je ressentais devant ce film étant jeune, qui est aujourd'hui encore intacte. Excellent ! Franchement, "Jeanne d'Arc" est un Besson sous-estimé, oublié et mal aimé. D'abord, je trouve que le film présente un très beau portrait du personnage qui est réellement, au final, assez méconnu de tous. Milla Jovovitch ("Le cinquième élément", "Resident Evil", "Zoolander") campe une Jeanne -"d'Arc, du Coeur et de Dieu"- énergique, émouvante et ma foi très convaincante. Elle hurle, s'agite dans tous les sens, prend la parole fermement, spoiler: même quand elle est seule (voire toutes les scènes ou elle est en présence de sa conscience (Dustin Hoffmann), qu'elle seule peut voir puisqu'il provient de son esprit)... Le film présente, par tous les engagements de l'héroïne, pour la plupart religieux, une image aussi bien mystérieuse qu'intrigante de l'héroïne moyenâgeuse, parce que cette mise en valeur du personnage nous rappelle avant tout que même le héros des héros n'est pas dénué de défauts et qu'il est humain avant tout, parce que spoiler: au début du film, on découvre qu'enfant elle était omniprésente à l'église, donc contre le péché, mais vers la fin, elle oublie complètement cet engagement pour l'Eglise et nie complètement le fait qu'elle ait commis des péchés durant toute la bataille d'Orléans, comme tuer, l'orgueil, la rébellion... Avant de s'en rendre compte en prison, croupissant dans la terre et les chiffons. Donc, un personnage évoluant offrant une vision de la femme du Moyen-Âge bien différente de celle que le public obtient habituellement. Sinon, c'est normal qu'elle cabotine beaucoup puisque Jovovitch met les points sur les i sur l'aveuglement du personnage. Sinon, les autres acteurs reportent aussi la victoire: il est en effet intéressant de développer une partie cachée de Jeanne d'Arc en mettant en scène sa Conscience, personnifiée sous les traits de Dustin Hoffman ("Le lauréat", "Rain Man", "Marathon Man"). On ne sait qui il représente aux premiers abords mais petit à petit, on apprend de qui il s'agit spoiler: (selon mon interprétation, celui qui va faire prendre conscience, c'est le cas de le dire, à Jeanne que son rôle patriotique lui a totalement fait négliger son autre rôle, être fidèle à l'Eglise) Les personnages campés par Vincent Cassel ("La haine", "Mesrine"), Tchéky Karyo ("L'ours", "Un long dimanche de fiançailles") et Faye Dunaway ("Bonnie & Clyde", "Chinatown") se suivent d'une manière intéressante même si au final je trouve ces personnages assez peu développés au final. Par ailleurs, je trouve qu'il aurait été aussi intéressant de traiter plus approfondissement la famille de Jeanne d'Arc, par exemple en montrant qui étaient ses parents. Puis, le film possède de très bonnes scènes de combats, ainsi qu'une superbe reconstitution de la France telle qu'elle était il y a cinq siècles. On se retrouve vraiment dans un somptueux environnement de campagne ou rien ne dépasse. Par contre, même si le film comporte des scènes de bataille bien orchestrées, je trouve qu'elles manquent parfois un peu de punch, les gestes des acteurs paraissent un peu trop linéaires. Sinon, sont parfois ajoutées des touches d'humour noir à l'air Rabelaisque, avec lesquelles je suis assez perplexe... Mais c'est à peu près tout ce que j'ai à reprocher au film qui est bien-sûr non dénué de défauts, puisque je sais que la nostalgie joue beaucoup sur mon avis sur le film. Enfin, l'une des plus grosses forces majeures de ce film, pour moi, c'est sa musique. Eric Serra a coutume de composer pour Besson et signe ici sa meilleure BO! Elle offre au métrage la persuasion au spectateur d'être rentré dans le film et d'avoir été projeté quelques siècles en arrière, comme dans une autre certaine production Gaumont que nous connaissons tous... "My heart calling" (le morceau final interprété par Noa) est un morceau magnifique résumant très bien ce que montre le film sur le personnage, et encore aujourd'hui ce morceau me rend profondément nostalgique. Pour conclure, "Jeanne d'Arc" est un vrai coup de folie pour une Milla Jovovitch très investie, une très bonne restitution du contexte historique et en même temps très personnelle. C'est l'âge d'or du cinéma de Besson, incontestablement.
Alexis D.

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 881 critiques

5,0
Publiée le 01/05/2017
Luc Besson réalise là un film intimiste et spectaculaire à la fois, à coup sûr le meilleur jamais réalisé sur Jeanne d'Arc. En effet, Jeanne d'Arc, entre folie et raison, est transcendée par Milla Jovovich qui donne toute sa démesure dans ce film qui marquera à jamais l'histoire du cinéma. Ce film est vraiment captivant, on reste collé à son siège, impressionné par les batailles superbement filmées, les superbes prises de vues, un son et une musique à couper le souffle. C'est un film irrespectueux envers le mythe, nous restituant une Jeanne d'Arc psychotique, déboussolée, incomprise, seule face à son imagination ou à la triste réalité. Jeanne a-t-elle agi par vengeance, par foi ou bien par pure démence : tellement de questions en retrait ! La bande des capitaines est amusante. Tous ont de sacrées personnalités empruntes d'un humour, d'un langage et d'une armure qui leur est propre. J'ai aussi apprécié de voir l'évolution physique de Jeanne, notamment son armure. A ce propos, je suis agréablement surpris par les costumes et les décors particulièrement réussis. Idem pour les moyens de défense et d'attaque. Le personnage de Jeanne est tellement sûr de lui et hystérique qu'il n'est pas surprenant que la plupart des hommes la suivent à l'assaut des Anglais. On les entend hurler dès la première bataille. Il y a un côté très réaliste. Ce film est une fresque historique et dramatique d'une puissance inégalée, un film à part cinématographiquement parlant, un immense chef d'œuvre d'une beauté sans pareille
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 559 critiques

3,5
Publiée le 13/03/2017
Jeanne d'Arc est un film pas si mal, même franchement bien, de la part de Luc Besson. Je ne connais pas trop Jeanne d'Arc (j'admets mes lacunes sur cette période de l'Histoire), mais ça ne m'a pas empêché de bien apprécier cette histoire. J'ai bien aimé le traitement du personnage, pas forcément très consensuel (où elle serait à la fois une brillante femme d'esprit, un génie militaire et une personne au charisme et à l'autorité naturels dans un monde complètement gouverné par les hommes). Le film en fait une femme possédée, presque fanatique, totalement incompétente pour ce qui est de l'art de la guerre, ce qui à mes yeux donne plus de crédibilité (dans la mesure où à l'époque, les femmes étaient totalement exclues du monde guerrier). J'ai trouvé l'interprétation de Milla Jovovich très convaincante, elle est complètement possédée. Les rôles secondaires sont bien incarnés avec d'excellents acteurs (Dustin Hoffman, John Malkovitch, Desmond Harrington, Faye Dunaway ou encore Vincent Cassel). Le film, en revanche, est beaucoup trop long (largement 2h30), et il y a quelques longueurs. Néanmoins, on ne s'ennuie pas trop et ça nous permet de voir des personnages secondaires assez richement traités (comme par exemple celui de Pierre Cauchon). Les scènes de guerre sont bien réalisées, elles sont très divertissantes et font preuve de pas mal de réalismes. J'ai beaucoup aimé le jugement de Jeanne d'Arc. Bref, j'ai bien aimé ce film, franchement réussi.
Eselce

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 3 984 critiques

5,0
Publiée le 10/02/2015
C'est dommage que Jeanne d'Arc passe vraiment pour une folle hystérique dans ce film. Mais peut-être est-ce du à sa folie guerrière et aux voix qu'elle entendait. Le travail de sa conscience, jouée ici par Dustin Hoffman, est saisissant. Surtout quant à la possible explication de l'épée que Jeanne aurait reçu. Les batailles sanglantes sont très divertissantes. La bande des capitaines est amusante. Tous ont de sacrées personnalités empruntes d'un humour, d'un langage et d'une armure qui leur est propre. J'apprécie de voir l'évolution physique de Jeanne, notamment son armure. A ce propos, je suis agréablement surpris par les tenues et les décors particulièrement réussis. Idem pour les moyens de défense et d'attaque. Le personnage de Jeanne interprété par Milla Jovovitch est tellement sûr de lui et hystérique qu'il n'est pas surprenant que la plupart des hommes la suivent à l'assaut des anglais. On les entend hurler dès la première bataille, jusqu'à la flèche. Il y a un côté très réaliste. Les batailles sont extrêmement bien faites et en montrent beaucoup sur les moyens de l'époque. J'ai du mal à croire que Luc Besson ait aussi bien réussi son film avec un budget si petit. J'ai adoré !
J-Daniels

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 278 critiques

3,5
Publiée le 18/07/2012
Jeanne d'Arc , personnage majeur et ambiguë de l'histoire de France et qui aujourd'hui encore est le sujet de beaucoup de controverses et d'instrumentalisations , il est toujours difficile de faire un film sur ce type de personnage et on peut dire ici que le pari est réussi pour Luc Besson . Plus de 2h30 pour raconter la vie de la pucelle d'Orléans peut sembler long , mais le film ne souffre d'aucun temps mort et décrit très bien une jeune femme prise dans des évènements qu'elle ne comprend pas et qui la conduiront à la mort , à une époque où la violence est reine . Milla Jovovich livre ici une interprétation magistrale et très crédible , contrairement aux autres acteurs , tous un peu en dessous . Les scènes de bataille sont un peu trop classiques mais les dernières 45 minutes sont très intéressantes .
Claricewins

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 047 critiques

2,5
Publiée le 30/01/2011
Ce film sent la superproduction à plein nez, rien qu'au niveau du casting. Parfois ça le fait, mais ici, le résultat est plutôt moyen. Le rôle-titre aurait dû être joué par quelqu'un d'autre, voire une inconnue, pour éviter les a priori. Milla Jovovich est beaucoup trop inégale, elle a ses moments. Les autres membres du casting s'en tirent honorablement, notamment Malkovich. La reconstitution historique est magnifique, les scènes de bataille sont bien faites. L'action est donc au rendez-vous et nous épate. Les moments plus dramatiques ennuient par moments. Ce point de vue de Jeanne d'Arc est intéressant et bien exploité, mais du coup, niveau historique, ça passe moins.
Desman

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 257 critiques

2,0
Publiée le 28/01/2011
Difficile à la fin du film de ressentir autre chose qu'un sentiment de gâchis. Le film démarre plutôt bien, et la meilleure scène est clairement l'arrivée de Jeanne à la cour du roi de France, avec deux acteurs en état de grâce: Malkovich et Jovovich. Ensuite la rèalisation de Besson devient de plus en plus lourdingue, tout comme le jeu de Jovovich. Besson retombe dans ses travers de personnages caricaturaux (les anglais sont tous des gros porcs sans coeur, etc). Voir la première demi-heure pour l'interprétation sublime de Charles le fou par Malkovich, ensuite vous pouvez reprendre vos activités habituelles.
Eldacar

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 356 critiques

0,5
Publiée le 23/07/2008
Qu'est-ce que c'est mauvais ! Pauvre, pauvre Jeanne d'Arc ! Elle se retournerais dans sa tombe si elle voyait se que Milla Jovovich fait d'elle. Juste une hystérique, malade mentale et sans le charisme qu'elle devrait avoir. C'est à se demander si le dauphin n'était pas fou lui aussi pour avoir osé lui confier une armée ! Les scénes de batailles sont totalement chaotiques et il faut dire que quand on connaît les sublimes batailles rangées de "Braveheart", "Jeanne d'Arc" ne fait pas le poids. La mise en scéne n'a rien d'original et les images sont franchements laides. Et qu'est-ce que c'est que cet esotérisme et cette psychologie de supermarché ? Non, franchement, depuis que Besson à eu son césar, il ne fait que des m*****. Il devrait arrêter la réalisation. Et la production. Et les scénarios. Aprés réflexion, il devrait tout simplement arrêter le cinéma.
Gigli

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 63 critiques

0,5
Publiée le 13/03/2008
Alors j'ai tout relu la guerre de cent ans, j'ai bien cherché un peu partout et il n'est dit nul part que Jeanne d'Arc était une hystérique transsexuelle qui passait son temps à hurler et mal-jouer. Deuxième point, j'ai tout revu "Another Luc Besson's stupid movie" (en plus, il avait promis à l'époque que ce serait son dernier) et je ne comprends toujours pas pourquoi il a pas fait un jeu vidéo avec ça tellement ça sautille dans tout les sens. Ça crève les yeux de voir à quel point il a voulu copier Braveheart (qui était pas non plus "Spartacus" au niveau de la qualité). Le pire dans dans cette pagaille filmique, c'est que Luc Besson nous offre encore une fois, en disant merde à la logique, sa vision du bousin, avec une philosophie ni faite ni à faire qui comme d'habitude pourrait se résumer à "le gentil est très gentil et les méchants sont pas gentils". Affolant et con, nul et non avenu, maniériste et manichéen, révisionniste et inutile, n'en jetez plus sur le point d'orgue de la bessonerie assumée: Jeanne d'arc au bucher! Et balancez le blond aussi!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top