Notez des films
Mon AlloCiné
    Moonrise
    note moyenne
    3,1
    18 notes dont 5 critiques
    répartition des 5 critiques par note
    1 critique
    1 critique
    3 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Moonrise ?

    5 critiques spectateurs

    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 451 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mai 2019
    Même si le script n'est pas forcément super développer, "Le fils du pendu" est une oeuvre qui est clairement à découvrir dans la filmographie de Frank Borzage, car la réalisation est de très grande qualité, la photographie très sombre offre des séquences bien étranges et le duo composé de Dane Clark et de Gail Russell nous propose de bien jolies prestations. Une très belle réussite !
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 797 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    3,0
    Publiée le 26 mars 2019
    Frank Borzage était à la toute fin de sa carrière et n'avait sans doute plus cet incroyable talent visuel et créatif qui en avait fait l'un des cinéastes majeurs du muet. Ce qui n'empêche pas ce « Fils du pendu » de présenter quelques réels intérêts. D'abord, ces premières minutes ultra-sombres, désespérées voire carrément anxiogènes, c'est tout de même assez rare, avec pas moins de deux spoiler: « meurtres » coup sur coup, et à des époques différentes. Ensuite, la dimension « psychologique » imprégnant le récit est intéressante, d'autant qu'elle n'est jamais gratuite et se double d'une dynamique d' « action » créant un certain suspense quant au déroulement et à la conclusion de l' œuvre. Dommage que, doté d'un budget visiblement limité, Borzage ne puisse probablement pas livrer cours à des recherches esthétiques plus poussées, ce qui n'empêche pas l'univers visuel d'être plutôt séduisant (presque « fantastique » par moments, notamment l'utilisation de la forêt). Le scénario présente également des faiblesses, manquant parfois de clarté quant à qui fait quoi et qui était où lors de l'événement tragique, un certain manque d'incarnation dans l'interprétation (Dane Clark ne s'en sort toutefois pas trop mal, Allyn Joslyn étant parmi les seconds rôles clairement celui que l'on retient) étant à déplorer. Maintenant, cette « fuite en avant », bien que parfois un peu appuyée dans ses dialogues, parvient à nous séduire aussi bien dans sa jolie histoire d'amour que dans l'évolution psychologique de son héros, toutes deux relativement crédibles jusqu'au bout, ce qui n'était pas gagné au vu du postulat et du discours final. Borzage probablement mineur, « Moonrise » n'en est pas moins à (re)découvrir.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 583 abonnés Lire ses 1 409 critiques

    3,5
    Publiée le 4 août 2016
    Un film très noir, désespéré. Pour une fois, le titre français est plus fidèle à son thème que l'original. Un personnage dostoievskien au premier plan, hanté par la fin de son père, persuadé d'avoir un sang mauvais. La mise en scène appuyée de Borzage rend l'atmosphère encore plus irrespirable autour de son anti-héros qui ne vit que dans la peur et dans la haine.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 1 479 critiques

    5,0
    Publiée le 17 décembre 2013
    Impossible de mieux maîtriser la mise en scène. Exactement comme un peintre qui décide de tout, Borzage nous impose sa vision de ce drame sans jamais que notre regard se détourne de la totalité des plans. Plans qui sont presque toujours si serrés que nous ne pouvons faire autrement que de prendre la place de chaque personnage. L’ambiance générale qui se dégage de ce chef d’œuvre ultra personnel se rapproche d’un tableau des maîtres flamands, les gris sont utilisés comme autant de couleurs et les décors extérieurs ou intérieurs font partie intégrante de la triste vie du héros, ils sont comme lui. Il y a tant à dire de bien sur ce film que je suis surpris de ne pas en avoir encore entendu parler. En plus de sa forme très rare, le fond de ce film est extrêmement profond puisque touche à notre nature primitive de petits garçons que nous avons tous été. Qui n’a pas vu à l’école communale deux ou trois ‘’méchants’’ sous l’influence d’un meneur s’acharner sur un plus faible, la plus part d’entre nous regardant sans que aucun n’intervienne? Parmi tant de beauté cinématographique, la scène que je choisirais est celle de la grande roue. Malgré la présence de Gilly, son ange gardien, tout contre lui, Danny fragilisé par de ses souffrances du passé et bourré de remords se croit suivi par le shérif qui pourtant comme lui ne fait que tourner en compagnie de son épouse. Comment mieux utiliser une caméra pour traduire la souffrance psychologique ?
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 2 septembre 2016
    Frank Borzage prouve une fois de plus ce qu'il était un grand cinéaste notamment par la maîtrise des jeux de caméra : zoom sur une mouche, gros plan sur les visages etc. Il démontre aussi son savoir-faire dans le montage et l'enchaînement des images. Il s'est appuyé sur l'excellent scénario de Charles F. Haas et des dialogues parfaitement adaptés à chaque situation. Il s'en dégage une certaine philosophie, notamment dans les propos du shérif et du vieux compagnon de Hawkins, le principal protagoniste (Dane Clarke), propos non dénués d'un certain pragmatisme. À l'époque, Gail Russell a 24 ans et joue les vierges effarouchées avec pudeur chaque fois que son amoureux, joué par Dane Clark, tente de l'embrasser. Ce dernier exprime avec force son rôle de meurtrier désespéré et constamment tourmenté qui ne sait trop comment agir pour camoufler son acte malheureux. La fin dégage une grande leçon de moralité, d'humilité et de sérénité. Ethel Barrymore est merveilleuse dans le rôle de la grand-mère de Hawkins et sa brève apparition pleine de tendresse et de réalisme sera déterminante dans le dénouement. Chaque séquence est méticuleusement déroulée. Ce film est d'ailleurs considéré par les critiques de cinéma comme le dernier grand film de Borzage.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top