Mon AlloCiné
Frankenhooker
note moyenne
3,0
103 notes dont 28 critiques
7% (2 critiques)
25% (7 critiques)
21% (6 critiques)
32% (9 critiques)
14% (4 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Frankenhooker ?

28 critiques spectateurs

Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 018 critiques

3,0
Publiée le 02/12/2012
Un film d'horreur de Frank Henenlotter (1990) sorte de remake plus ou moins "nudie" de la fiancée de Frankenstein. C'est correctement fait, l'actrice principale est marrante, le laboratoire n'est pas mal vu, on ne s'ennuie pas, mais ça n'a rien d'inoubliable.
Julien L.

Suivre son activité Lire ses 18 critiques

1,5
Publiée le 30/05/2016
Ce que c'est débile ce film...Doublages dignes d'un film porno, dialogues ras les pâquerettes. Acteur principal insupportable et pas crédible du tout. Reste qu'il y a de nombreux plans nichons totalement gratuits qui auraient plu à Escales A Nanarland...
Mulder13

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 864 critiques

3,0
Publiée le 11/08/2013
Un film d'horreur déjanté qui me rappelle les contes de a crypte. Les effets spéciaux ont un peu vieillis, mais se n'est vraiment pas l'essentiel. Une très bonne "comédie horrifique".
AMCHI

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 5 572 critiques

1,0
Publiée le 06/02/2014
Pensant passer un bon moment devant une sympathique série B trash de comédie horrifique comme on en avait parfois dans les années 80 malheureusement Frankenhooker est très loin d'égaler des films tels que Re-Animator ou Braindead. Si on ferme les yeux sur le jeu léger des acteurs (il en va souvent ainsi dans ce genre de production) on regrette que le ridicule volontaire et les situations grotesques de Frankenhooker ne parviennent pas à nous amuser plombés de plus par un manque total de rythme. Même si bien sur je ne m'attendais pas du tout à du grand cinéma Frankenhooker n'en reste pas moins une déception.
BlindTheseus

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 2 562 critiques

2,5
Publiée le 12/05/2010
Le difficile destin d'une fille-mère du début du XXème avec tout ce que cela comporte d'éléments tragiques et mémorables: Avant la rencontre avec John, l'employé du cirque voisin, nous avons droit à l'affreux docteur, la longue séquence avec ses employeurs hobereaux égoistes et mesquins qui l'abandonnerons d'ailleurs en pleine nature simpement parcequ'elle n'adopte pas pour sa part la même religion, sans oublier Linda l'acrobate qui la suivra tout le long de ce drame mythologique. Poignant et déchirant.
Bryan V.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 400 critiques

4,0
Publiée le 21/11/2017
Avis bref ; Un film culte. Cependant, il a quand même pas mal vieilli. Vu l'époque et le style je trouve que c'est normal, il n'en reste pas moins désagréable pour autant ! Fun, très décalé et même bien drôle. Un personnage principal fou qui se sera inspiré des plus grands et une création sexy et pulpeuse. Enfin bref, de quoi bien se tendre et mettre son cerveau sur Off.
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 384 critiques

3,0
Publiée le 04/07/2017
Quand "La fiancée de Frankenstein" est revu et corrigé à la sauce Frank Henenlotter, cela donne "Frankenhooker" ! Tout le programme est dans l'accroche de l'affiche : "50% monstre, 50% pute, 100% Frankenhooker" ! On voit le tableau d'ici et effectivement on n'est pas loin de la pochade qu'on imaginait. Ici on trouve une tondeuse mortelle, une fiancée déchiquetée en morceaux, des prostituées qui explosent, un électricien-médecin qui se gratte littéralement les méninges avec une perceuse, une fiancée recousue, un mac ridicule, des baisers électriques et des morceaux de femmes dans tous les sens. A voir au second degré, le film amuse d'autant plus qu'il se permet d'être drôle, même si c'est parfois involontairement dans sa direction d'acteurs. Si Henenlotter sauve le tout d'un scénario étrangement plat malgré ses éléments étranges, c'est bien parce qu'il a un véritable amour de son art, de ses personnages décalés et de ses situations improbables. Le divertissement est donc de mise, généreux (comme les formes de Patty Mullen), complètement fou (comme la prestation de James Lorinz) et au final terriblement sympathique même si on n'ira pas très loin avec...
rogerwaters

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 016 critiques

3,0
Publiée le 15/01/2017
Maître incontesté du cinéma d’horreur gore underground des années 80, Frank Henenlotter rend ici hommage à tout un pan du cinéma Universal des années 30, tout en se rapprochant du style comique et caricatural d’un John Waters. Pas très éloigné non plus du kitsch Re-animator, Frankenhooker n’est certes pas le meilleur film de son auteur, mais il a le grand mérite de ne jamais se prendre au sérieux et d’être finalement bien plus drôle que bon nombre de comédies ratées. Le tout est en surjeu total, avec des couleurs kitsch et fluo typiques de l’époque et c’est finalement cela que l’on aime. Et puis qui pratique encore de nos jours un cinéma en totale liberté ? Peu importe si les effets sont réussis ou non puisque c’est un cinéma bricolé, mais passionné qui se joue devant nos yeux ébahis. Vraiment bien, pour peu que l’on aime un cinéma bis et parfaitement déviant.
Broyax

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 607 critiques

2,5
Publiée le 09/01/2017
Oh la la le nanar intersidéral supragalactique...! une variante de Re-animator avec des prostituées qui commence d'ailleurs très fort : un petit génie du rafistolage entreprend de ré-animer sa fiancée après l'accident de la belle avec une tondeuse télécommandée boulottée en fauteuil de son invention (un Géo Trouvetou le gars) car -heureusement- il a pris soin de mettre ce qui restait (la tête) au congélo... Or, comme il lui manque bien des morceaux, il se met à chercher ce qu'il lui faut chez les péripatéticiennes du coin... et ensuite... m'enfin bref. Sur ces entrefaites, le scénario écrit par un sniffeur de colle part un peu partout dans tous les sens, les effets "spéciaux" sont une collection de poupées gonflables qui éclatent et Frankenpouffe a décidément une étrange attitude. Débile de A à Z, grotesque et d'un humour douteux, Frankenhooker ne se démonte pas et assume sa ringardise avec un aplomb qui laisse pantois. Tellement mauvais, tellement créatif que ça mérite bien la moyenne, comme le cancre indéboulonnable du fond de la classe qui rend un jour une rédaction toujours aussi mal écrite mais dont la facétie atteint un sommet insoupçonné.
Bertie Quincampoix

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 916 critiques

4,0
Publiée le 14/08/2016
Ce petit film érotico-comico-gore, qui ne se prend jamais au sérieux – et que l'on ne doit surtout pas prendre au sérieux – est assez délicieux. Réécriture de l'histoire de Frankenstein avec un étudiant dingue, une petite amie pimbêche et maladroite et des prostituées accros au crack, cette série B est franchement très drôle et se laisse regarder avec grand plaisir.
Yannickcinéphile

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 4 005 critiques

4,5
Publiée le 11/08/2014
Frankenhooker est un très bon film d’Henenlotter, surement son plus accessible pour le grand public.Le casting est composé principalement d’inconnus, rien de surprenant pour un film d’Henenlotter, qui a toutefois ici su récupérer, à bon escient, la playmate Patty Mullen, qui apporte à la dernière partie du métrage son charisme, son physique, et je dirai même son jeu car elle ne se débrouille pas mal du tout. C’est d’ailleurs le sentiment qui domine dans ce film, celui d’assister à des prestations d’acteurs loin d’être déshonorantes. James Lorinz est un savant fou drôle qui ne surjoue jamais, ce qui est tout de même une bonne chose vu son personnage, et il y a quelques seconds rôles solides, comme celui de Joseph Gonzalez. De manière générale j’ai bien apprécié les interprétations avec des acteurs sympathiques, qui assurent avec professionalisme et cela sans être pourtant bien rodés à l’exercice.Le scénario est lui aussi de bonne tenue. Le film joue la carte de la simplicité, avec une narration très sobre, qui ne se complique pas la tâche, et le résultat est payant puisque Frankenhooker est un film qui va vite, qui n’est pas ennuyeux, et qui se suit avec plaisir. Porté par des gags pas toujours fins mais toujours fait avec bonhomie et décontraction, le film offre quelques scènes mémorables qui ne seront pas sans rappeler le cinéma Yuzna-Gordon en certaines occasions. Imaginatif, bien mené, Frankenhooker est une belle surprise.Visuellement c’est bien sympathique aussi. Henenlotter livre une mise en scène dynamique, avec pleins d’idées bizarres dont l’effet est parfois réussis, d’autres fois moins (vue subjective d’une jambe projetée contre un mur par exemple !) mais qui reste curieuse et surprenante, dans le ton du film en fait. Après, comme dans tout film du réalisateur, et ici malgré un budget qui n’a rien d’indécent pour ce genre de petite série B, surtout à l’époque, on a des décors un peu léger quand même, un peu rattrapé par une photographie très années 80, haute en couleurs avec plein de néons et de paillettes. Frankenhooker est violemment rétro, mais ça passe bien. De même le film offre plein d’effets visuels délirants, globalement très artisanaux mais très agréables par leurs idées folles. Seules les explosions sont un peu justes. Quant à la bande son elle aurait pu être plus appuyée, mais Frankenhooker a tout de même fait l’objet de quelques attentions de ce point de vue.Finalement Frankenhooker est un très bon film, drôle, léger, inventif, qui fait un peu figure d’hapax dans son registre. Par ailleurs plus accessible que le reste de la filmographie d’Henenlotter, pour le découvrir il vaudra surement mieux commencer par ce métrage.
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 3 096 critiques

3,0
Publiée le 21/09/2012
"La fiancée de Frankenstein" revue sauce trash par Frank Henenlotter un spécialiste du genre. Il ne faut pas y voir autre chose qu'une pochade destinée à s'amuser tout en rendant hommage aux films de la Universal tout en lorgnant au passage sur le cinéma de Cronenberg . On s'amuse bien à voir ce jeune électro-médecin (si ça existe dans le film !) tenter de ressusciter sa jeune fiancée qu'il a tué avec une de ses inventions ( une tondeuse électrique démoniaque). A noter que la scène d'éveil de la créature est complètement au "Frankenstein" de James Whale
arakno1

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 59 critiques

4,0
Publiée le 16/08/2012
Un film excellent qui n'est pas sans rappeler la saga reanimator, un hommage original, oui oui, avec son lot de bonnes surprises, un super moment a passer avec des scènes bien crado rigolottes. Big up!
Mel Dlf

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 52 critiques

5,0
Publiée le 28/12/2011
un jeune scientifique illuminé qui decide de rendre vie a sa femme morte d un accident de tondeuse a gazon (!!!) lors d une ceremonie familiale,et qui va utiliser pour cela des morceaux de prostituées selectionnés par ses soins afin d en faire une femme parfaite!!! mais qui pouvait réaliser un film en partant de ce potulat ? frank henenlotter bien sur. le joyeux trublion déjanté du cinéma underground américain (les très chouettes basket case ,brain damage et sex addict) livre la son film que j ai le plus aimé. cette excellente relecture du mythe de frankenstein subversive, hilarante, trash et assumée de bout en bout réjouira les adeptes de cinéma bis. enorme!!!
RENGER

Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 5 433 critiques

3,0
Publiée le 23/06/2011
Quand le Maître de la Série B revisite le célèbre mythe du monstre de Frankenstein (du roman de Mary Shelley), cela donne Frankenhooker (1990), une séduisante, improbable et délirante Série B trash, gore et sanguinolente. Rien d'étonnant de la part d'un cinéaste à qui l'on doit entre autre Frères de sang 1, 2 & 3 (1982/1990/1992) ou encore Elmer le remue-méninges (1988), des oeuvres à réserver à une certaine catégorie de spectateurs, grands amateurs de films craspec, avec des monstres, des expériences chaotiques et des difformités monstrueuses, bref tout ce à quoi le réalisateur à l'habitude de nous offrir. Frankenhooker, que l'on pourrait traduire par "Franken-putain" fait référence aux prostituées auxquelles a recourt le personnage principal afin de reconstituer sa chère et tendre épouse (déchiquetée par une tondeuse a gazon, il décide de lui redonner vie en assemblant différents morceaux de prostituées). Un scénario tiré par les cheveux, invraisemblable et irréaliste, mais à partir du moment où l'on connait le cinéaste et son amour pour le mauvais goût, comment ne pas tomber sous le charme de cette oeuvre atypique et hilarante.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top