Mon AlloCiné
Stalker
note moyenne
4,0
1034 notes dont 155 critiques
52% (80 critiques)
22% (34 critiques)
6% (10 critiques)
12% (18 critiques)
4% (6 critiques)
5% (7 critiques)
Votre avis sur Stalker ?

155 critiques spectateurs

Jahro

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 623 critiques

3,5Bien
Publiée le 21/07/2012

Universellement admis au panthéon du septième art, Stalker méritait bien son coup d’œil. On voulait connaitre cet Andrei Tarkovski, parfois nommé le Stanley Kubrick russe, adulé aux quatre coins du monde, repris par quantités d’artistes d’horizons divers. Dès la première image, on pense déjà tenir un début d’explication. Car ici, chaque plan est une œuvre d’art : cadrage, contraste, couleur, sujet, on se croirait devant un DVD monographique. Et à une minute le plan, on a le temps d’admirer. Bon mais sinon, de quoi ça parle ? Dans un futur à la proximité indéfinie, sur un lieu indéterminé, il y a un endroit non identifié dont on ne sait quasiment rien, « La zone ». Il parait que personne n’en est revenu, et pourtant des rumeurs circulent sur une mystérieuse chambre en son centre, prête à exaucer vos vœux les plus chers. Trois personnages, « Professeur », « Écrivain » et « Passeur » partent donc à l’aventure. Voilà, c’est parti pour deux heures de débats et monologues philosophiques, entre réflexions profondes et futilités théâtrales. La place de l’homme, le duel entre l’art et la science, la quête du bonheur, le but de l’existence, tout y passe. Et tandis que chaque thème est disserté avec rigueur et détermination, les épreuves se succèdent, dans une métaphore à peine déguisée de la vie. Malgré les lenteurs, malgré l’obscurité du récit, peu aidé il faut dire par la faiblesse palpable des moyens, on reste aspiré par l’atmosphère onirique. Un film pour les penseurs, que les rêveurs sauront apprécier, mais quant aux autres…

Redzing

Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 3 144 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/02/2012

Trois hommes traversent une mystérieuse Zone pour y trouver une chambre exauçant les vœux. Le moins qu'on puisse dire, c'est que "Stalker" est très difficile d'accès. Il s'agit avant tout d'une quête initiatique et non d'un film fantastique (aucun élément surnaturel ne sera d'ailleurs montré). Tarkovski nous guide ainsi via une série de plan-séquences ; en conséquence le rythme est très lent, l'action quasi inexistante, et les 2h40 paraissent bien longues. Mais le rapport entre la foi et les trois protagonistes, reflets de la science, de la religion, et de l'art, est présenté de manière très intéressante. Le propos sur la misère humaine et l'espoir est également à décrypter dans cet ensemble très riche de symboles. Enfin, on ne peut qu'admettre que la photographie est superbe. Tarkovski nous pond des images sublimes à partir de décors poisseux, et les fameux plans-séquences sont impressionnants. En somme, une œuvre à la poésie indéniable, mais pas facile à appréhender.

Ash-D

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 331 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2012

Véritable chef d’œuvre gargantuesque signé par le maître soviétique Andrei Tarkovski. Pour être honnête, je pense vraiment pas avoir compris toutes les subtilités que cachent l'histoire. Mais je sais pas, le film nous transporte de bout en bout, il parvient facilement à nous plonger dans un univers rempli de mystère et d'interrogation. Une fois qu'on arrive dans la Zone, les couleurs éclatent, on sent moins ce poids écrasant de la société, plus d'espace, plus d'air, avec le calme et la quiétude qui règnent. Mais finalement, on ne sait pas si c'est juste une impression, une façade qui cache quelque chose de beaucoup plus sombre, plus inquiétant. On voit trois personnages, le Stalker, l’Écrivain et le Professeur traverser la Zone pour atteindre une mystérieuse chambre qui exaucerait tous les souhaits de ceux qui l'occupent. Mais cette traversée est jonchée d'obstacles tout aussi mystérieux. Ce qui aurait pu être une simple ballade, se transforme en véritable parcours initiatique. Au fur et à mesure que les protagonistes se rapprochent du but, les doutes surgissent et les personnalités se révèlent. Le spectateur est mis tout le long au même titre que les personnages, on ne sait pas vraiment à quel saint se vouer, arnaque ou véritable miracle ? Qui peut le dire ? On n'en sait pas plus et on en saura pas plus qu'il en faut... tout juste assez pour faire marcher notre imagination, ce qu'il faut pour nous interpeller et quelque part nous amener à faire nos propres choix. La réalisation est bluffante, la photographie est très soignée, avec des plans magnifiques et des décors au-delà de la perfection...

grosjo58

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 295 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/05/2011

c'est un film merveilleux fantastique maintenant il faut savoir des le générique si vous êtes dans le public vise ou pas moi je me suis sentie d'ailleurs un peu exclu par cette histoire on ce demande parfois même si vu la photographie(superbe tout du long) et les détails du décors(ferriques) si le film n'est pas juste un sujet d’étude pour écoles du cinéma maintenant 2 ou 3 détails décevant de la fin mon beaucoup déçu des trucs que je ne raconterais pas pour ne pas spolier mais qui après 2 heures de film ou on contemple et on lis les dialogues avec attention déçoivent fortement ah dernier point regarder le de jour la nuit si vous baissez l'attention vous risquez de vous endormir et je ne vous accuses pas d’être des gens incapables de suivre c'est juste qu'il y a beaucoup de dialogues et que chaque plans fixes est un tableau a contempler il faut donc de l'attention c'est tout

Zigolop

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 32 critiques

3,5Bien
Publiée le 08/05/2011

Ce film est un OVNI. Oubliez le film d'action ou le scénario pleins de rebondissement. Ici il ne se passe que très peu de chose et à une vitesse très lente. La mise en scène et les acteurs sont très bon et il règne une atmosphère très bizarre tout le long du film. Je trouve que cela est très bien réussi, les décors aussi sont magnifique et la photographie tout bonnement incroyable. Les plans superbement travaillés peuvent durer plus d'une minute parfois (!), le film est composé comme une peinture et les mouvements de caméras sont juste hallucinants. A part ça, le rythme est très très lent, les 2 heures 40 semblent ne jamais se finir. Tout est contemplatif, à chaque fois qu'on s'attend à un événement, il ne se passe rien. Les personnage ne font que traverser les décors (certes magnifiques) et discuter en s'interrogeant sur le sens de la vie. Ce film est vraiment portée sur la réflexion et je le voie comme un texte de philo: très ennuyant mais très intéressant. Bref je vous conseil de le regarder si vous êtes en bonne forme (pour ne pas s'endormir) et si vous êtes sensible à ce genre de film.

lulu2604

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 73 critiques

2,5Moyen
Publiée le 28/04/2011

Quelle épreuve! Il faut s'accrocher pour regarder ça en entier. Le film raconte l'histoire de deux hommes guidés par un passeur à travers "la zone", un no man's land interdit et réputé dangereux où se trouve une chambre qui doit exaucer leur voeu le plus cher. Ils vont être confrontés aux épreuves qu'ils s'imposent et à leurs propres questionnements. Autant le dire tout de suite, le film est très lent, il n'y a pas d'action, le fantastique est très peu visible, certains plans durent une minute sans aucun mouvement. Si ça vous rebute, pas la peine de perdre 2h40. Maintenant que voit-on quand on va derrière le rythme? Un film philosophique, au propos finalement assez peu creusé, les personnages ne dialoguent pas mais tournent en boucle sur leurs propres questions et la zone ne les fait pas beaucoup évoluer (l'écrivain a exactement les mêmes réflexions avant et pendant la traversée). Un film fantastique sans effets spéciaux, basé donc sur la mise en scène, que j'ai beaucoup aimé sur certaines scènes, beaucoup moins sur d'autres. Des acteurs dont l'interprétation n'a finalement peu d'importance dans la qualité du film, tant les dialogues et la réalisation sont prépondérantes. Surtout une qualité photo incroyable, certains plans sont vraiment de magnifiques tableaux, la lenteur du film nous donne alors l'occasion de les contempler comme il faut. Un résultat mitigé selon moi donc, le film est beau et pose des questions, mais ne le regardez pas dans le noir passé 21h, parce que vous risquez de louper la fin.

douggystyle

Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 3 454 critiques

4,5Excellent
Publiée le 05/03/2011

Il est tout à fait concevable que le grand public puisse trouver ce film long, ennuyeux et inutile pour quiconque cherche à y voir autre chose qu'une peinture onirique et contemplative dépourvue de rythme, mais il est moins admissible que l’on se lance ainsi un film d’Andreï Tarkovski, et en particulier dans la plus métaphysique de ses œuvres, sans savoir à quoi s'attendre. Plus que la qualité graphique des images, qui oppose magistralement l’obscurité de la réalité à la lumière paradoxalement plus réaliste que génère l’espoir de la zone, la mise en scène dépouillée ou encore la splendide musique composée par Eduard Artemiev, c’est dans la teneur philosophique des dialogues des trois personnages que leur quête va se transformer en une épopée lyrique et une réflexion, certes complexe mais profonde, sur le rapport entre foi et transcendance spirituelle. Le professeur de physique, l’écrivain mais aussi le stalker qui les guide dans cette zone dont on ne sait rien de concret, vont peu à peu se découvrir, faisant de leur périple une métaphore d’une découverte de leur propre inconscient. Le fatalisme et le surréalisme allégorique du contenu de ces 150 minutes réussissent à être remis en question par une scène finale qui laisse de nombreuses interrogations en suspens. Déjà, sept ans plus tôt, le réalisateur russe nous avait offert avec Solaris une perle dans le domaine, mais Stalker parvient aisément à s’affirmer comme étant l’une plus belle exploration de l’âme humaine que le cinéma puisse nous offrir.

TheGP

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 91 critiques

2,5Moyen
Publiée le 08/01/2011

Le moins que l'on puisse dire de Stalker est qu'il ouvre au spectateur un monde agréablement atypique par rapport à ce que la science-fiction anglo-saxonne peut nous présenter. L'une des caractéristiques fortes des œuvres de Tarkovski est la lenteur de l'action, qui est méliorative en ce qu'elle laisse au réalisateur le temps d'installer une tension constante et lui permet d'explorer au moyen de longs dialogues entrecoupés de silence les circonvolutions psychologiques de ses personnages. Cette lenteur peut aussi tout simplement provoquer l'ennui mortel du spectateur peu réceptif. Car dans Stalker, le plus important n'est bien sûr pas l'objectif du voyage, cette mystérieuse pièce qui exhausserait les voeux des courageux marcheurs, mais bien les caractères et motivations de ces derniers qui découvrent leurs véritables visages goutte à goutte en faisant face à l'adversité. Finalement, la "zone spéciale" est-elle véritablement régie par des règles surnaturelles ou le Stalker n'est-il qu'un escroc ? Aucune réponse n'est apportée et tout cela n'est guère assez trépidant pour nous enthousiasmer. Un film que n'apprécieront que les initiés concentrés.

Touche d'espoir

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 181 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 01/11/2010

Stalker nous entraine dans un monde calme et dérangeant. Les protagonistes ont le droit à un temps de méditation dès plus long sur le sens de leur vies en espérant que le dernier moment de cette dernière ne soit pas venu. C'est beau, c'est intéressant, la fin est culte... mais le film qui se doit posé est malheureusement trop posé. Ca ruinera l'attention de beaucoup.

Bouzi Bouzouf

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 115 critiques

3,5Bien
Publiée le 03/10/2010

Bouzi Bouzouf a été déconcerté par « Stalker » d'Andreï Tarkovski. Parce que ce film, censé être une adaptation du roman du même nom écrit par les frères Strougatski sept ans plus tôt, n'a pas grand-chose à voir avec celui-ci (ce sont pourtant, chose curieuse, les frères en question qui ont bâti son scénario (et il a encore moins à voir – le film – avec les trois jeux vidéo crées à partir du même support romanesque qui sont sortis ces trois dernières années (Bouzi Bouzouf est d'ailleurs en train de terminer « Call of Pripyat », là ; il vient encore de se friter avec les fanatiques relous du Monolithe))). Pour revenir au film, donc, il s'agit d'une lente promenade métaphysique pendant laquelle trois types discutent du sens de la vie en général et de la leur en particulier. Cette virée dépasse le cadre du cinéma et s'avère pluridisciplinaire : elle touche également la poésie, le théâtre, la philosophie, la théologie, les arts plastiques, le tout sur la belle musique électronique d'Edouard Artemiev. Bouzi a rapporté ici pour vous deux des réflexions du film, qui brillent par leur pertinence : « Supposons que je regagne notre ville oubliée du bon Dieu dans la peau d'un génie. Quoi, alors ? Celui qui écrit ne le fait que parce qu'il souffre, qu'il doute. Il ressent le besoin permanent de prouver, à soi et à l'entourage, qu'il n'est pas un zéro, qu'il vaut quelque chose. Mais si je sais, preuve par neuf, que je suis un génie ? Qu'est-ce qui m'inciterait à écrire dans ce cas ? Qu'en aurais-je à fiche ? » « De tous les arts, la musique procède le moins du réel, et s'il y a un lien, il n'est pas idéel, il est mécanique. Un son sans signifiant, sans... associations mentales. Et ça ne l'empêche pas d'aller toucher miraculeusement au fin fond de l'âme. Qu'est-ce donc qui résonne en nous à ce qui n'est jamais qu'un bruit harmonisé ? Qu'est-ce qui le transforme en une source de plaisir élevé, et nous fait communier dans ce plaisir, et nous bouleverse ? A quelle fin tout ceci ? »

hyderup

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 345 critiques

2,5Moyen
Publiée le 29/05/2010

Un film difficile à avaler bien que magnifique visuellement. Certaines scènes sont terribles de sens mais le tout fini dans une sorte de purée méta-psycho-merdique interprétatoire dépressive. Je reconnais que la réalisation n'est pas loin des sommets de l'art et que le film traite subtilement de beaucoup de choses mais le ton dépressif de l'ensemble n'arrive pas à combler l'aspect "divertissant" de ce que j'attend d'un film. J'ai été donc surpris de découvrir une si grande oeuvre mais très déçu de ce qu'elle m'a offerte.

Shauni81

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 200 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/08/2008

"Un film d'action au ralenti", Michel Chion a raison! Il ne se passe quasiment rien mais on est pris par l'aura que Tarkovski filme, avec son acteur fétiche, Solonitsyne, qui incarne un Ecrivain excellent

plenitudementale

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 21 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 12/06/2008

Avez vous déjà essayé la lévitation cinématographique ? Je l'ai testée avec ce film. C'était un soir, il était tard, j'étais un peu fatigué mais lucide et j'ai commencé à regarder ce film, merci arte ! La claque ! J'ai plané pendant 2h40 !Magique ! surnaturel ! irréel !Je maintiens, à ne pas regarder à n'importe quel moment ! attendez que morphée s'approche, laissez là s'approcher mais ne la laissez pas vous saisir et immergez vous dans l'ambiance de ce film et vous serez convaincu d'avoir fait un rêve éveillé ! magique je vous dis !

ritonlesdentsjaunes

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/12/2007

Fan de MTV, de montage "cut" et choc, passez votre chemin! ou plutot non, restez posez vous deux petites heures et laisser parler vos sens ... vous Vous comprendrez vite ce qu'ils vous diront, ils vous parleront de beauté de contemplation, ils reveilleront en vous ces sentiments enfouis. Vous savez ce je ne sais quoi qui nous revient parfois et qui remontent a l'enfance. On ne sait plus le temps passant ou m'on est ou l'on va, s'il y a une destination reele une fin un debut... Oh !!! attention ! On ne parle pas ici de complications alambiqués, destiné a nous perdre dans un dedale de bord d'autoroute! Non ce film est tout juste une magnifique ode a la poesie, la beauté, la vie dans ce qu'elle offre comme question de plus fondamental et universel. oui laissez parler vos sens, vous sentirez bien qu'il a qq chose de profondement puissant dans ce film. ps : mention speciale pour la photo, qui n'a que tres rarement si bien porté ce nom pour une oeuvre cinematographique

rozzy

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/08/2007

pour moi le meilleur film de A. Tarkovski (lui-même le plus grand des cinéastes) - mais le sacrifice, le miroir, andreï roublev et nostalghia ne sont pas loin derrière - l'enfance d'ivan est également réussi mais légèrement en retrait toutefois (seul solaris ne me paraît pas être réussi parmi les 7 longs métrages réalisés par le pauvre génial cinéaste). c'est je pense le plus grand film de tous les termps (et l'une des plus grandes oeuvres d'art jamais réalisées tous arts confondus) un film de science fiction où sont scrutées des flaques réelles d'eau croupissante, un film qui réconcilie le surréalisme et la métaphysique (qui redonne sens à ce dernier mot) ni optimiste ni pessimiste, moteur immobile, c'est l'oeuvre d'un sage d'un maître à penser et à sentir, qui initie le spectateur-acteur à la connaissance de soi c'est-à-dire lui révèle (voilant et dévoilant tout à la fois) l'exsitence d'un principe unique intemporel "déspatialisé" source et fin de toutes choses (et cette révélation, paradoxe apparent, mais en réalité merveilleuse synthèse, Tarkovski l'opère au moyen du temps - principe de compression - et de l'espace - principe d'expansion -, je veux dire par sa géniale mise en scène)lorsque je l'ai vu la première fois (j'avais 19 ans) j'ai senti passer sur moi "le vent de l'aile de l'imbécillité" (la mienne, celle de l'humanité tombée dans la contradiction) une nostalgie atroce et délicieuse m'a hanté pendant plusieurs semaines, j'ai appris ce qu'était la générosité avec ce film. Le sens de l'éternité, du pré-natal, du mystère (c'est-à-dire du mutisme) je l'aime j'aime

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top