Notez des films
Mon AlloCiné
    American Gigolo
    note moyenne
    2,9
    348 notes dont 69 critiques
    répartition des 69 critiques par note
    4 critiques
    15 critiques
    20 critiques
    18 critiques
    10 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur American Gigolo ?

    69 critiques spectateurs

    Sanvean21
    Sanvean21

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 20 août 2014
    Film absolument culte ! Pour son ambiance, pesante, pour la musique de Georgio Moroder, pour certaines scènes, notamment la 1ère de Richard Gere au volant de sa Mercedes LS500 sur la musique de Blondie, ou celle où il étale et choisit sa tenue du jour... La magie du film ne tient pas tant au scénario qu'à la peinture sociale d'un prostitué de luxe, seul dans un monde de nantis dont il ne fera jamais partie, royaume d'argent, de sexe, de pouvoir et de compromissions. Un film d'ambiance, absolument typique des années 80... C'est bon !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1178 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juin 2019
    L’air de rien, voilà un film bien sulfureux qui arrive à mettre en place, sous couvert de thriller, une ambiance bien comme je les aime : un peu rude, un peu malsaine et surtout pas mal tendue… Voilà finalement un digne représentant de ce que les années 1980 pouvaient produire parmi les divertissements que j'aime. Histoire claire et directe, envie de flirter avec le grivois sans trop d'états d'âmes, gros synthés. Paradoxalement, ce film a - je trouve - su capter l'air de son temps au travers d'une intrigue qui flirte sans cesse avec la ligne jaune juste pour le plaisir d'assumer une certaine liberté. C'est juste dommage que, par sa conclusion, le film rentre totalement dans les clous, aussi bien en terme de résolution d'intrigue, que de morale. Mais bon, dans l'ensemble, voilà un film que je me surprend à revoir souvent avec plaisir. So, why not...
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1607 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juin 2009
    Richard Gere, dans son cabriolet noir 500SL, lancè à vive allure sur une chanson inoubliable de Blondie "Call me"! Tout est dit dans ce prologue enfin presque...A travers une intrigue policière, Paul Schrader èvoque la carrière d'un playboy, entretenu par des femmes mûres auxquelles il prête ses services! Immoralisme; corruption, noirceur, le cinèaste entend dènoncer ces tares de notre èpoque! Film culte tournè à l'aube des annèes 80, Richard Gere, très charismatique, habillè par Giorgio Armani qui contribuera à l'ascension de la marque, trouve un rôle à sa mesure! Face au playboy, Lauren Hutton y dèploie son inquiètante sèduction, aussi fragile que sulfureuse, par sa beautè blonde et son feu sous la glace! Une mise en scène particulièrement inspirèe, un scènario classique et efficace sur le thème de la regènèrescence morale par l'amour, font d'"American Gigolo" une rèussite exemplaire, magnifièe par la B.O de Giorgio Moroder...
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    3,0
    Publiée le 22 mars 2013
    Le film se suit sans trop de problèmes, on ne s'ennuie pas vraiment. Mais plus le film avance, plus l'intrigue s'embourbe. Et à la fin, on se dit "tout ça pour ça !". Rien d'étonnant et rien d'original donc. Toutefois il faut reconnaître le talent naissant et le charme de Richard Gere.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,5
    Publiée le 1 octobre 2015
    American Gigolo est un bon film. Un drame et thriller où sera aussi présent la romance, sur un gigolo impeccablement incarné par l’acteur principal, un beau ténébreux trentenaire qui va tout à coup se retrouver suspecté d’un meurtre qu’il n’a pas commis. Un film atypique et typique des années 80, qui même s’il n’est pas parfait vaut le coup d’œil. Son histoire nous réserve des scènes très sensuelles il faut le dire, mais elles sont évidemment nécessaires à l’histoire et apportent un certain cachet et charme au métrage pour le rendre attrayant. Tout est soigné, qu’on aille dans la mise en scène bien fichue et ses beaux cadrages, dans les détails avec les décors, les costumes, les jolis caisses notamment la belle Mercedes cabriolet. Ce film est une belle plongée dans le milieu des années 80 de par son style visuel plutôt clinquant mais aussi par sa bande son excellente avec notamment l’ouverture par le superbe titre Call Me de Blondie. Signé par Giorgio Moroder, il nous servira des compositions chères à son style en reprenant sous différentes sonorités ce fameux titre. Le réalisateur Paul Schrader nous offre une réalisation impeccable et le beau casting nous réserve de belles séquences surtout les deux principaux avec : l’excellent et séduisant Richard Gere incarnant à la perfection son rôle, la très belle Lauren Hutton excellente, Hector Elizondo excellent dans son rôle de l’inspecteur, Bill Duke très bon, Mina Van Pallandt bien, Brian Davies bien, Tom Stewart bien. Sans être un grand film en dépit d’un rythme qui s’essouffle quelque peu, il reste bon dans son ensemble et vaut qu’on s’y attarde pour sa belle BO et l’American Gigolo incarné par le magistral Richard Gere qui a lancé sa carrière grâce à ce film. Ma note : 7/10 !
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2010
    C’est l’esprit du roman ou du film noir californien à la Chandler parfaitement actualisé. Perversité, argent, faux-semblant, apparences, corruption, opacité et danger… Le scénario et la mise en scène sont parfaitement agencés. Dans le années 80 et suivants les meilleurs emblèmes de tout cela sont les figures de l’escort boy ou du trader. Le plus troublant trente ans plus tard c’est la vulnérabilité de jeune homme de Richard Gere derrière ses costumes et sa gestuelle impeccables. Un film qui reflète parfaitement son temps avec toutes ses conventions de genre.
    Dr_Dex_Mulder
    Dr_Dex_Mulder

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 139 critiques

    5,0
    Publiée le 15 octobre 2008
    Avec American Gigolo, Paul Schrader, dévoile sans caricature et sans complaisance sa peinture sur le milieu aisée de Californie dans la fin des années 70. Il y met en scène Richard Gere dans le rôle d'un homme qui vend ses talents sexuels à de riches vieilles -du moins, plus âgées que lui- femmes. Jusqu'au jour où il sera accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Le réalisateur construit son intrigue et son suspense à partir d'un moment précis, ce qui laisse planer le doute sur l'identité du tueur. Alors que tout montre qu’il s’agit d’un coup monté, il reste la cible idéale, de part la façon dont il gagne sa vie. On pourrait séparé ce film en deux parties distinctes : L’avant meurtre : plus claire, plus ensoleillé, traduisant l’idéalisme de la situation en Californie. Sorte d’insouciance et de bien-être sans scrupules ; puis l’après meurtre : plus sombre. Qui dévoile la noirceur de ce milieu de luxure et d’argent. Richard Gere incarne brillamment l’angoisse, la vulnérabilité, la sensibilité et la paranoïa qui caractérise son personnage. Réalisation aux images tout en contraste, et bande-son excellente ( avec notamment Call Me, de Blondie, lors du prologue ).
    Joss Beaumont
    Joss Beaumont

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2012
    Un film magnifique qui donne le ton visuel et musical aux années 80. Georgio Moroder signe là une B.O. qui marque une grande époque et ,sans le savoir, inspire toute les générations futures. La chanson générique, Call me, interprétée par Blondie reste encore de nos jour sur le bout de la langue de chacun de nous (jeunes ou vieux). Paul Schrader a réussit de donner à son film un ton de ballade fashion moderne et romantique. Approuvé encore par des grands metteurs en scènes : la preuve l’ambiance de certaines scènes de conduite de nuit de ce film est encore inspirée de nos jours par certain films tels que Drive. Richard Gere laisse libre expression à son charisme pour assurer un style classe à cette balade romantico-fashion. On est en 2012 mais on n’est que fruit du passé. Et American Gigolo a contribué beaucoup pour son époque et 2012 est en partie son héritier, et moi je respecte ça.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 498 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 5 octobre 2012
    Paul Schrader s'appuie sur son talent de scénariste ("Taxi Driver") pour nous décrire le mode de vie d'un gigolo incarné avec brio par Richard Gere. La mise en scène est simple mais efficace et la musique très bonne.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 443 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    4,0
    Publiée le 28 septembre 2015
    American Gigolo : Un film qui est assez osé pour l’époque, époque qui est très bien retranscrit. On a le droit a un film des années 80 stylé et élégant avec une mise en scène somptueuse, bien cadré et des musiques qui met dans l’ambiance. Et il faut dire que le film est l’égérie d’une marque pour le costume de l’acteur principale car c’est Giorgio Armani qui a crée rien que pour ce film la garde robe et il faut dire qui sont très classe et contribue a l’ambiance du film. Ensuite parlons du scénario très osé et controversé car malgré que le film commence de manière cool et détendu, on suit quand même un gigolo dans son activité et c’est assez rare de montré ce milieu, surtout pour un homme et le film va partir après dans un mélo drame romantique car il va être accusé d’un meurtre d’une femme qui a rencontré dans son boulot. Donc voila, scénario soigné qui montre a merveille ce milieu peut commode et dangereux malgré qu’il y a un poil trop de blabla mais le film ce suit avec intérêt. Et il faut dire que le jeune Richard Gere a le charisme de l’emploi et il est très classe et joue avec prestance son rôle. Donc voila, un film qui vaut le coup d’œil.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 236 abonnés Lire ses 3 412 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2018
    Ce film, original par son sujet puisque le personnage principal est un gigolo, se garde de tout moralisme, bien au contraire (et c'est ce qui fait sa force), puisque Richard Gere justifie son activité, qu'il s'efforce de bien la faire et déclare que les lois ne sont pas toujours pertinentes. Certains y ont vu une dénonciation des mœurs décadents de la bourgeoisie, comme si la bourgeoisie avait des mœurs différents du commun des mortel, ils ont juste plus d'argent ce qui facilite les choses mais c'est tout. Sinon l'activité étant marginale, ceux qui la pratiquent sont des cibles faciles pour les manipulateurs et c'est exactement ce qui se passe et ce que montre le film dont l'intrigue policière, assez faible, n'est qu'un prétexte. La mise en scène est très belle mais parfois lente (c'est sans doute le défaut du film). Quant à la fin, on peut être partagé, on peut la trouver trop moraliste ? Mais Richard Gere ne renie pas son passé et sa copine ne lui demande pas de le faire, il change de vie, c'est tout.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 3 304 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2010
    Ce polar vaut surtout pour la présence de Richard Gere, qui apporte élégance et charme dans le rôle d'un gigolo de classe se trouvant embarqué dans une histoire de meurtre et une histoire d'amour. C'est cette dernière que le réalisateur privilégie, ce qui est un peu dommage car l'intrigue policière aurait pu être renforcée question scénario (elle est ainsi assez prévisible). Néanmoins, Schrader est un bon metteur en scène et le film plaira aux fans de Richard Gere.
    FenêtreSurÉcran
    FenêtreSurÉcran

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 462 critiques

    3,5
    Publiée le 26 juillet 2015
    Un film très propre aux années 80. Malgré que le scénario ne soit pas exceptionnel, Richard Gere, lui, l'est toujours. Sa performance vaut largement le détour. On notera aussi une bande musicale culte. Á voir donc.
    A.S
    A.S

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 638 critiques

    2,5
    Publiée le 9 février 2009
    Loin d'être inintérressant, American gigolo est cependant divisé en deux catégories, inégalement réparties, n'emportant que quelques fois l'agrément. La première, assez banale et fastidieuse, concerne le scénario. Cette histoire de meurtre doublé d'une psychologie artificielle exalte une construction fragile, qui navigue entre réalisme et irréalisme. En effet, le rôle de Richard Gere est tout à fait efficace, avec une petite dose d'ambiguïté qui le rend passablement fascinant. Toutefois, son statut de playboy gâche souvent l'importance et la complexité de sa personnalité, dont le jeu se résume partiellement à être le charmeur des grandes femmes fortunées dans le monde corrompu de la politique. Certes, on trouvera cette position caricaturale, bien trop superficielle pour devenir pertinente. En outre, la liaison amoureuse qu'entretient notre gigolo avec Lauren Hutton cherche clairement la difficulté de style, entre le symbolisme maladroitement équivoque et le thème de l'amour impossible. Encore trop instable, on sent surtout que l'intention de Paul Schrader hésite entre le spectacle grand public accessible et la densité d'un film d'auteur, peut-être plus discutable, mais bien plus audacieux. Surtout pour un sujet comme celui-là. Mais ne blâmons pas le travail remarquable de la mise en scène, le grand point fort de ce long métrage. Les jeux de lumières s'exposent et tournoient dans des décors futuristes très recherchés. Prenons pour exemple celui du bar au tout début, ou encore la boîte de nuit. Son utilité participe à intégralement à l'ambiguïté générale du récit. De plus, cette recherche d'esthétique forge un ton unique à American gigolo, reconnaissable au premier coup d'oeil. L'ambiance qui s'en dégage enivre le spectateur, dans cette synopsis pourtant banale, mais qui par son style et sa grâce corporelle nous intrigue et nous captive. Ce contraste forme un résultat mitigé. Il n'est au final qu'un exercice de style, mais qui de ce point de vue, reste très réussi.
    Amateur2prem
    Amateur2prem

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 439 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2009
    Après un démarrage léger, le film prend un tournant intéressant. Et la vie de rêve d'un beau gosse du Los Angeles de la fin des années 70 devient une descente aux enfers dont il perd la maîtrise. L'intrigue policière est certes bafouée (il faut vraiment que les flics soient cons pour l'imaginer coupable), cela n'empêche pas le film d'être bon. Qui plus est, avec un Richard Gere formidable et parfait pour le rôle. Sa classe donne de la hauteur au film, comparable à celle qu'il donna à "Pretty woman". A noter également, l'énorme chanson de Blondie "Call me" du générique et les arrangements de Giorgio Moroder en guise de BO.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top