Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Fleuve
    note moyenne
    3,9
    166 notes dont 24 critiques
    répartition des 24 critiques par note
    5 critiques
    11 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Le Fleuve ?

    24 critiques spectateurs

    arnaud1972
    arnaud1972

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 102 critiques

    2,5
    Publiée le 12 décembre 2012
    en 1952, l'inde était indépendante depuis 1949, renoir aurait pu être raccor avec son époque et nous proposer autre chose que cette guimauve mélo empreint d'une sénérité idéalisé et parfois pompeuse et les clichés sur la femme au foyer qui doit faire de beaux enfants à son mari au secours!!!reste quelques belles images d'une Inde d'un autre temps à jamais figés dans nos mémoires de cinéphiles qui pour le coup reste déçu face à ce film...
    alexdelaforest
    alexdelaforest

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 205 critiques

    2,5
    Publiée le 10 décembre 2012
    Si les images de l'Inde éternelle sont belles, l'histoire à l'eau de rose est sans intérêt.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    2,0
    Publiée le 16 octobre 2011
    Grosse déception. Déjà on a une voix-off méga plombante qui nous explique le film pendant 45 minutes. Bon, c'est vrai que c'est toujours plus facile de nous raconter que de nous montrer, non ? Et puis c'est pas intéressant (du moins ça m'a pas intéressé). La mise en scène est pas nulle, mais elle est pas non plus assez intéressante pour permettre au film d'être un peu plus convaincant. Bon point tout de même, le cadre spatial du film, cette maison près d'un fleuve, c'est plutôt sympa mais ça ne suffit pas.
    nekourouh
    nekourouh

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 689 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2011
    De très belles images et un bon scénario pour un film qui respire l'épanouissement et la vie.
    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 619 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    Premier film en couleur de Renoir, c’est aussi l’un de ses plus beaux. Récit initiatique sur 3 jeunes filles entre l’enfance et la vie adulte, la barrière qui se brise entre ces deux âges a rarement été montrée avec autant de justesse et d’émotion, moment fragile ou les rêves et les fantasmes se heurte à la réalité. C’est aussi l’occasion pour Renoir de montrer sa fascination pour l’Inde, ses rites et la beauté de sa nature. Bien évidemment les deux récits sont liés en permanence, le caractère sauvage et dangereux du pays ne sera pas sans conséquence sur la vie des jeunes héroïnes. Dans cette peinture, Renoir rivalise avec son père en utilisant le technicolor pour magnifier son récit aux accents naturalistes.
    Jean-françois Passé
    Jean-françois Passé

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 231 critiques

    5,0
    Publiée le 27 décembre 2012
    Un monument que ce premier film en couleurs de Jean Renoir ! les couleurs sont extraordinaires , l'histoire universelle et ici for t originale avec le s trois jeunes femmes , trois grâces qui passent à l'âge adulte en découvrant l'amour et son cortège de passions , déceptions , le tout sur fond musical indien ...le fleuve , immuable majestueux qui voit s'écouler tout cela depuis des millénaires ...une pure merveille à voir absolument .
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 595 critiques

    4,0
    Publiée le 4 novembre 2017
    Sublime! Comme bon nombre de grands cinéastes, pour son passage à la couleur Jean Renoir nous offre une explosion de teintes nuancées à la perfection et dignes de son père! Sa maîtrise des coloris est absolument étourdissante, rarement on aura vu photographie aussi subtile et éblouissante à la fois en matière de Technicolor. D'autant plus quand on sait que Renoir travaillait sur des rushes en noir et blanc, vu qu'il tournait en Inde et que le développement s'effectuait au Royaume-Uni! Vraiment «Le Fleuve» est la manifestation évidente de son génie retrouvé après plusieurs années d'hésitation (et un passage par Hollywood). Tous les éléments de ce film, chaque portion de l'image, chaque note jouée (que ce soit de la musique classique ou indienne), chaque geste, chaque séquence filmée est un véritable régal, d'autant plus que le scénario s'avère être d'une inestimable richesse, démultiplié par les nombreux personnages à la psychologie fouillée. «Le Fleuve» fonctionne comme parcours initiatique, comme méditation philosophique et métaphysique, comme allégorie (mythologique ou non, à l'image de ce Pâris détenteur de la fameuse pomme de discorde), ou plus simplement comme un magnifique drame. C'est aussi la rencontre de Jean Renoir et de l'Inde, pays fascinant et complexe dont il est l'un des rares cinéastes à avoir su comprendre l'âme (on est bien loin des clichés habituels et autres couleurs saturées à l'extrême). Esthétique parfaite, excellents interprètes, scénario en or massif,... Renoir retrouve les sommets qu'il avait atteint un peu plus de 10 ans auparavant, la couleur en plus et cette fois-ci avec l'anglais comme langue d'expression. À tous les amoureux du meilleur du cinéma français et de l'Inde je ne peux que recommander vivement ce grand chef-d'oeuvre qu'est «Le Fleuve»! À voir absolument! [4/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    Paulschutz1234
    Paulschutz1234

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 165 critiques

    4,0
    Publiée le 12 août 2013
    Je viens de le voir en Dvd à l'instant,c'est un tres bon film.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 268 abonnés Lire ses 3 252 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juin 2013
    Considéré comme étant une des plus belles œuvres de son auteur et pour cause car pour son premier film en couleur, Jean Renoir nous fait vivre un excellent moment de cinéma. La photographie est absolument magnifique (les couleurs sont d’une extrême beauté), la mise en scène est d’une grande finesse et l’interprétation du casting s’avère généreuse sur le plan de l’émotion. Une fable exotique qui fait donc la part belle aux charmes, mais aussi à la tranquillité et à la sérénité et qui met en plus particulièrement bien en valeur les atouts de ce beau pays qu’est l’Inde, puisque le tournage a eu lieu aux environs de Calcutta.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 3 134 critiques

    4,5
    Publiée le 12 décembre 2014
    Splendide film et très belle histoire sur l'Inde. Limite documentaire mais très bien filmé. Ce film a été restauré en 2012-2013 et superbement. Il mérite d'être vu pour les superbes images
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 1 563 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mai 2019
    Premier film en langue anglaise de son auteur, "Le Fleuve" est certainement son long-métrage plus audacieux et exotique. Il s'inspire du roman de Rumer Godden qui met en scène une famille britannique vivant aux Indes. "Le Fleuve" est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de Jean Renoir. Mais c'est aussi un long-métrage qui divise. Des qualités formelles évidentes sont à l'oeuvre : une photographie et des décors superbes que le Technicolor vient sublimer. Là où le cinéaste effectue une réussite totale, c'est dans sa peinture fine et captivante de ce pays qu'est l'Inde. Il y a un aspect quasi documentaire dans sa démarche sur les traditions et la spiritualité indiennes. En revanche, l'histoire à l'eau de rose qui appuie ces belles images s'avère franchement moins passionnante. La partie initiale "ethnologique" s'efface progressivement au profit de choix scénaristiques douteux et d'un ennui qui se fait de plus en plus pesant. Un film qui mérite donc des discussions.
    Jipis
    Jipis

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 360 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2012
    Le fleuve opus quasiment inerte associe habilement le documentaire au romanesque dans des couleurs flamboyantes principales étincelles d'une action bien souvent somnolente. Inutile de glaner un dynamisme dont l'oeuvre n'a nullement besoin. Tout n'est que lancinance et lenteur distillées dans un ennui profond faisant d'un site managé par ses rituels et ses croyances le contenu d'une seule journée ou tout ne fait que se reproduire à l'identique sous une chaleur accablante. Trois jeunes filles sortent de leurs adolescences en s'éveillant au choix culturel et à l'amour antinomique envers un pays ou un grand blessé de guerre incapable de positionner son émotif au dessus de son handicap. Un monde enfantin protégé et paisible s'estompe devant le brusque besoin de conquérir et de plaire un indécis de passage déconnecté d'une véritable perception émotionnelle pendant qu'un territoire immense et bigarré écoule ses jours dans son quotidien, son histoire et ses traditions. Un film sublime, sécurisant, apaisant mais dérangeant par son immobilisme presque hypnotique.
    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 407 critiques

    4,0
    Publiée le 4 juin 2012
    Le dernier film réalisé par Jean Renoir aux États-Unis avant de revenir en France est une sorte de conte tranquille, impressionniste, sur l'Inde coloniale. Tranquille car on semble suivre le lent remous du fleuve sacré tout au long de ce récit poétique et rêveur. Renoir nous habitue à la contemplation, et on peut voir dans Le Fleuve, baigné du folklore hindou, et pourtant réalisé par un occidental, comme un prélude aux grands films de Satiyajit Ray, la trilogie d'Apu. L'histoire est d'une simplicité charmante, et Renoir observe les sentiments et les passions des enfants confrontés à l'univers adulte : l'amour, la mort... Le fils d'Auguste Renoir a toujours eu le souci de l'aspect visuel de ses films, c'est ainsi qu'il capte magnifiquement la lumière du jour pour composer dans Le Fleuve avec sa palette de couleurs vives un admirable portrait d'une Inde magnifiée et ensoleillée : même les enterrements semblent des fêtes pendant lesquels le soleil tape lourdement. Le Fleuve n'est pas un film d'action, mais un film de contemplation, et Renoir nous invite à une lente traversée d'un territoire lumineux de beauté. Alors, n'attendons plus et suivons-le.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 579 critiques

    3,5
    Publiée le 8 octobre 2011
    Renoir j’adore et j’en attendais beaucoup de ce film qui, hélas, se montre un peu trop classique pour réellement me convaincre. Sur le coup j’avais beaucoup aimé certes mais sur la durée il se révèle pas réellement marquant, pourtant les bonnes choses y sont. Renoir choisit pour cadre l’Inde ainsi cette atmosphère exotique est plutôt savoureuse. Le film est un régal pour l’œil, le technicolor rend le tout flamboyant, ces couleurs sucrées propres à l’ambiance envoûtante font partie des qualités visuelles du film. L’histoire en elle-même est très classique. Une jeune fille tombe amoureuse d’un homme, ce qui marque en quelque sorte son entrée dans sa vie de jeune femme. Se formera alors un triangle (un quadrilatère ?) amoureux qui laissera des marques dans plusieurs jeunes vies adolescentes. L’histoire, même classique, a un intérêt tout de même, on suit le tout sans déplaisir et certains plans sont vraiment très beaux même si la mise en scène de Renoir demeure plutôt sage dans l’ensemble. Un bon film mais un peu déçu venant de Renoir, ça manque un peu d’audace.
    Jrk N
    Jrk N

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,5
    Publiée le 13 novembre 2018
    The River (Le Fleuve, Jean Renoir, 1951) est un grand chef d’œuvre, et sans doute un des plus beaux films en couleurs comme le dit Scorsese dans un bonus du dvd Carlotta (2001) d’autant plus que la restauration superbe rend justice au Technicolor, à la photographie de Claude Renoir et aux éclairages de Subrata Mitra, qui deviendra le plus grand chef opérateur indien en travaillant avec le grand génie du cinéma Satyajit Ray qui est assistant sur ce film. Renoir n’est pas de la même catégorie que ce grand génie-là mais il s’entoure de bons acteurs qu’il adore, de techniciens d’exception, il suit le scénario de l’anglo-indienne Rumer Godden à qui il abandonne totalement le récit, son caractère expansif et confiant fait le reste : grâce à la musique indienne qu’il choisit avec soin, à quatre « documentaires » (description du Gange, la fête de la lumière Diwali, les escaliers des rives, la cérémonie de mariage et la danse) insérés dans le film, la mayonnaise prend : on rentre dans l’atmosphère du Bengale et on tend à s’identifier à Arthur Shields (Docteur John), acteur fétiche de John Ford qui incarne un Anglais, veuf d’une Bengalie, devenu plus attaché à l’Inde que de nombreux indiens, comme cela est arrivé souvent. La fascination des couleurs, du rythme, des paysages, de la musique, des rites du Bengale fait le reste. Certes c’est de l’exotisme qui n’est pas indemne d’une facilité colonialiste puisque aucun problème de l’Inde des années 40 n’est réellement abordé. Mais il est dit, et il est clair que c’est la description d’une partie du Bengale vu par les yeux anglais. J’avais vu cet détesté ce film en 70 avec les préjugés politiques de ma jeunesse. Je le revois aujourd’hui, après avoir étudié et aimé l’ensemble de l’œuvre de Satyajit Ray - l’un des quatre ou cinq plus grands cinéastes de tous les temps - et je comprends maintenant comme Le Fleuve a inspiré Ray, a été à l’origine de sa vocation et que de nombreux souvenirs de ce film reviennent dans ses plus grandes œuvres (Apu 59, Charulata 58, Le Salon de Musique 64). The River est un grand film car il introduit à Satyajit Ray et honneur à Jean Renoir, un metteur en scène pas très constant parfois même assez nul, d’avoir réussi cet introduction .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top