Mon AlloCiné
    L'Enigme du Chicago Express
    note moyenne
    3,5
    95 notes dont 33 critiques
    6% (2 critiques)
    45% (15 critiques)
    39% (13 critiques)
    9% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur L'Enigme du Chicago Express ?

    33 critiques spectateurs

    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 696 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juin 2011
    Un petit film très dense et plutôt sympathique signé Richard Fleisher! Évidemment, "L'énigme de Chicago Express" n'est pas un chef-d'œuvre, ni même un grand film, mais il se laisse très bien regarder, et l'intrigue policière, la (semi) romance et les petites touches d'humour forment un ensemble cohérent, pas trop désordonné. Bon, le scénario en 70 minutes n'a pas le temps d'aller bien loin, et certaines pistes ne sont pas assez exploitées. Mais plutôt qu'un polar lambda, Richard Fleischer réussit ici à réaliser un film noir très distrayant, qui propose des scènes très en avance sur leur époque (une séquence de bagarre magnifique), et qui tire son épingle du jeu grâce à une mise en scène bien au-dessus de la moyenne. 14/20
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    3,0
    Publiée le 1 juillet 2011
    Bon vieux film à suspense. On a rien inventé de mieux qu'un scénario bien ficelé, des acteurs bien trempés, un cadre précis et contraignant, (le voyage en train), le compte à rebours en forme d'ultimatum est une forme classique de scénario, avec le flic qui doit protéger un témoin qui lui est antipathique. Là on privilégie une galerie de petits personnages, les rapports conflictuels entre la veuve et l'agent fédéral, les gangsters ne sont pas caricaturés, le tout dans un schéma plus que classique, mais heureusement un peu rugueux qui donne un côté film noir.Il y a quelques surprises qui donnent une certaine saveur, et concourent au charme de ce noir et blanc à voir. Bon classique
    bouiboui07
    bouiboui07

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 147 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2011
    Un très bon policier américain des années 50 qui exploite particulièrement bien le huit-clos (l'action se passe principalement dans un train) ce qui permet à son scénario simple mais efficase de se dérouler tranquillement jusqu'au rebondissement final auquel on ne s'attend pas qui pontue en beauté ce film de Richard Fleisher.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 16 janvier 2015
    Parmi la pléiade de films noirs qui ont inondé le marché américain dans les années 40-50, "The Narrow Margin" reste l'un des meilleurs. Basé sur un scénario d'Earl Felton, d'après une histoire de Martin Goldsmith, Richard Fleischer réussit à captiver son auditoire grâce à une intrigue bien ficelé. Dès le départ, on pense avoir identifié les différents protagonistes, en fait, le montage est tellement bien fait, que les véritables personnages ne se dévoilent que progressivement, rendant le suspense encore plus haletant. Charles McGraw interprète un policier intègre et intelligent dont la mission consiste à escorter la femme d'un gangster décédé, qui doit témoigner au tribunal. La femme, jouée par Marie Windsor, se montre désagréable et acariâtre. Dans le train qui les emmène vers Los Angeles, l'inspecteur croise plusieurs personnages intrigants dont le véritable rôle va se révéler au fur et à mesure du déroulement de l'histoire, notamment l'élégante Madame Sinclair campée par la blonde Jacqueline White. Le voyage va se trouver parsemé d'embûches. Fleisher, ce spécialiste des films d'aventures, a concocté le cas présent, un excellent polar qui tient ses promesses. L'Énigme du Chicago Express ravira les amateurs du genre.
    Reznik
    Reznik

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 602 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juillet 2010
    Un petit - par le budget, la durée de tournage (13 jours) et la durée filmique (70mn) - film noir produit par la RKO qui est devenu une référence du genre. C'est un modèle de série B policière, un huis clos claustro, parano et prenant de A à Z qui m'avait soufflé par son rythme qu'on peut qualifier d'haletant pour l'époque. Évidemment les personnages ne sont qu'esquissés mais cela n'entame en rien le suspens qui repose sur le doute sur les intentions de chacun. Fleischeir dit à ce sujet avoir voulu retranscrire le climat d'aliénation sociale d'après-guerre, la perte de valeurs et de confiance mutuelle.
    Jo D
    Jo D

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 132 critiques

    3,5
    Publiée le 10 septembre 2012
    Ce huis-clos de seulement 70 minutes dans un train, sans acteur ou actrice de premier plan, est extrêmement bien ficelé. Richard Fleischer arrive magistralement à nous prendre à contre-pied à une ou deux reprises alors que l'on était tranquillement campé sur nos convictions depuis le départ. Mis à part le scénario, la mise en scène est aussi très réussie, avec notamment ces fondues enchainés d'une beauté incroyable, et les dialogues ne sont pas en reste non plus, très efficaces et tranchant où Fleischer démontre une nouvelle fois qu'il n'aime pas que l'on parle pour ne rien dire. Un film intelligent donc le suspense est omniprésent qui se laisse regarder sans déplaisir.
    Léa H.
    Léa H.

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 220 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mars 2014
    Un magnifique film noir, sec et sans fioriture (pas même de musique !), véritable modèle d’économie narrative. La réussite tient beaucoup dans la mise en scène de Fleischer, tendue à l’extrême, parfois même jusqu’au virtuose (ces magnifiques plans de reflets dans les vitres) et dans la gestion de l’action, d’une justesse à toute épreuve. Un twist inattendu vient relancer le suspens et ancre définitivement le film dans l’ère du soupçon puisqu’aucun personnage (sauf le héros) n’est ce qu’il semble être. On sort bluffé par une telle maîtrise.
    Barry.L
    Barry.L

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 26 octobre 2016
    Avant de passer à la Fox où il réalisera une série de chefs d'oeuvre (citons "20 000 lieux sous les mers en 1954, "Les inconnus dans la ville" en 1955 et "Soleil Vert" en 1973 parmi tant d'autres), Richard Fleischer a fait pour la RKO de nombreux polars, dont "L'énigme du Chicago Express" marque le point d'orgue. "L'énigme du Chicago Express" fait partie de ces films qui reposent sur une seule idée censée être assez originale pour en faire tout un film : à savoir, renfermer l'action dans un train. Une idée qui, à vrai dire n'est pas vraiment unique : Hitchcock avait déjà réalisé "Une femme disparaît" en 1938 et Lumet réalisera "Le crime de l'Orient-Express" en 1974. En ce qui concerne le film de Fleischer, il parvient habilement à contourner le statisme pouvant habiter une oeuvre en huit-clos. Le film est dynamique, les personnages se déplacent beaucoup dans ce train. Malheureusement, quand on fait un film dans un train, il est nécessaire de se doter d'un excellent scénario (Lumet disposera quand même du célèbre livre d'Agatha Christie pour "Le crime..."). Et c'est le problème de ce film: le scénario est tantôt simpliste (mention spéciale aux méchants, caricaturaux au possible) tantôt douteux (on y reviendra plus tard...). Le film dure 1h10, court parce que sec et sans temps mort disent les critiques positives, mais c'est aussi réversible: court parce que scénario sans épaisseur. De bonnes idées par moment (notamment celle d'introduire dans le train un obèse, bloquant le passage, idée qu'on retrouvera d'ailleurs dans "L'impasse" de Brian De Palma) mais qui sont noyées dans un scénario ou attendu ou complètement tiré par les cheveux. On pourrait s'arrêter là, mais il y a un dernier point à aborder (beaucoup plus grave): la condition du policier dans ce film. Ici, on a l'impression que les policiers peuvent (et même doivent) mourir pourvu que leur mission soit réussie. spoiler: Ainsi, Walter Brown doit protéger Mrs Neil, une gangster. Or cette dernière sera tuée. Catastrophe ! Elle ne devait pas mourir ! Mais, incroyable coup de théâtre, la morte se trouvait être une fausse Mrs Neil et une policière. Ah bah ça va ! On s'en fiche qu 'elle soit morte. C'était une policière, ils sont faits pour cela non ? Apparemment oui, c'est si normal que ce personnage sera complètement oublié, tout comme son acte courageux . Une certaine forme de cynisme transparaît, au mauvais sens du terme, dans la mesure où cette idée n'est pas traitée car sans doute évidente pour les scénaristes. C'est douteux, presque dégoûtant... Cette "Enigme du Chicago-Express" est complètement oubliable. Souffrant d'un scénario trop maigre, il n'y a pas grand chose à retenir si ce n'est un parfum aigre émanant des figures de flics : des êtres irréprochables dont la vie a moins d'importance que celle des autres humains. Décevant, mais on pardonne à Fleischer qui réalisera de très bons films par la suite. Confirmation de son talent deux ans plus tard avec "20 000 lieux sous les mers" d'après Jules Verne.
    charly5766
    charly5766

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 393 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2012
    Un bon film ! Plein de rebondissement, de tension et de psychologie ... Je pense que l'énigme du Chicago express a dut inspiré beaucoup de films par la suite, comme des James Bond par exemple ! On ne s'ennuie pas du tout, le film est très court et défile à une vitesse assez hallucinante, bref sans être un chef d'oeuvre c'est une belle réussite !
    Cyril J.
    Cyril J.

    Suivre son activité 7 abonnés

    3,5
    Publiée le 4 février 2019
    Un inspecteur de Police doit escorter la veuve d’un caïd du milieu dans l’express entre Los Angeles et Chicago, et bien sûr la protéger contre la pègre décidée de la descendre pendant le voyage pour l’empêcher de témoigner. N’essayons même pas de comprendre la désespérante traduction française de The narrow margin (Marge étroite) en L’énigme du Chicago express, mais enfin il y a des jours où les bras ne peuvent plus que tomber en silence. Non, concertons-nous plutôt sur ce flic écorché, sur cette belle et insolente provocatrice rebelle déchirée entre peur, complicité et mépris, sur le gorille louche qui ne rode jamais bien loin de son compartiment, sur le corrupteur fourbe qui le suit de près, ou bien sur cette mère et son garçonnet qui ne semblent pas à leur place dans le wagon restaurant, ou encore sur l’apparent chef de la sécurité du train qui a clairement une idée derrière la tête. Jeux de dupes, de chat et de la souris, de poursuites, de planques, d’escamotages, de travestissements, d’usurpation, de leurres, et même de reflets et de lumière particulièrement exploités pour mener à bien ce carrousel qui ne plaisante pas. Les spectateurs autant que les personnages seront ainsi brinquebalés durant tout le temps de ce bon petit polar américain de 1952 de seulement 1h10 agrémenté d’un agréable jeu de swings.
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 119 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juin 2017
    DANS NARROW MARGIN (L’énigme du Chicago express) dès les premières minutes le ton est donné : un des flics chargé de protéger la veuve d’un gangster jusqu’à Los Angeles pour qu’elle puisse témoigné est abattu (7e minute). La suite se passe entièrement dans le Chicago express pour L.A. Un huis clos claustrophobe et frénétique, parfaitement maîtrisé par Fleischer dans un noir et blanc superbe, avec un casting épatant (Charles McGraw un peu too much) dominé par les deux actrices Marie Windsor et Jacqueline White. Seule respiration : une tentative de corruption avortée, qui donne un ton plus réfléchi (sur la violence, le devoir, la corruption et la morale) à cet ensemble dont la réduction à 71 minutes le rend irrespirable par moment.
    mistermyster
    mistermyster

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 251 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mai 2012
    Cela démarre très vite, pas de temps mort, pas d'explication de texte, on est tout de suite au coeur de ce que sera le film. Le réalisateur veut que cela aille aussi vite que ce Chicago Express et c'est réussi. Un style nerveux, du suspens et des rebondissements, assez efficace pour un film assez court. Tous les acteurs sont crédibles, et le film de gangster est revisité, on n'ose pas imaginer ce que ce type de scénario pourrait donner de nos jours...
    Sonia K.
    Sonia K.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 1 février 2017
    Le scénario est particulièrement astucieux et a peu près vraisemblable pour un polar. Bien filmé, bien joué, il n' en reste pas moins un film mineur: ambiance un peu molle; quelques longueurs, une histoire d' amour que l' on sent à dix kilomètres; psychologie sommaire (les gentils sont très gentils et gagnent, les méchants sont vaincus) pas de suspens puisqu' on sait dès le début que le bon flic emportera la partie et que la belle Mme Sinclair le rejoindra dans le mariage...L' on peut donc se demander pourquoi il apparaît encore aujourd'hui comme un chef d' oeuvre au yeux de certain.
    LucienLaurent
    LucienLaurent

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 392 critiques

    3,0
    Publiée le 11 avril 2012
    Nous avons ici un bon film de genre, très bien filmé et réalisé, mais qui souffre d'un léger déficit au niveau du scénario. Rien de rédhibitoire cependant.
    Khris T
    Khris T

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 34 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2014
    une grand petit film, qui va à toute allure, et de façon intelligente(la marque de fleischer), les personnages sont très bien écrits, malgré la courte durée du film; un modèle du genre. bravo.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top