Mon AlloCiné
L.627
note moyenne
3,4
795 notes dont 76 critiques
28% (21 critiques)
50% (38 critiques)
12% (9 critiques)
5% (4 critiques)
4% (3 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur L.627 ?

76 critiques spectateurs

Julien D

Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 3 454 critiques

4,0
Publiée le 26/05/2012
Jamais le quotidien des forces de l’ordre n’a été traité avec une telle véracité crue que dans ce long-métrage que Bertrand Tavernier tira du témoignage d’un enquêteur de la brigade des stupéfiants parisienne. En se documentant sur les conditions de travail harassantes de ses flics, sur la condition des toxicomanes et les méthodes illégales de leurs dealers, il détaille à la manière d’un documentariste cet univers sordide et cruel et en fait un réquisitoire puissant. Bien loin des clichés des polars classiques, il s’agit bien d’un drame social engagé, rythmé comme un excellent thriller et porté par un casting parfaitement crédible.
Akamaru

Suivre son activité 516 abonnés Lire ses 4 334 critiques

5,0
Publiée le 18/05/2010
Une ahurissante plongée dans le quotidien d'une modeste brigade des stups dans le Paris de 1991.Bertrand Tavernier,dont certains films peuvent sembler frigides,trouve ici la pleine mesure de son talent de documentariste.Avec minutie,avec empathie,avec surtout un réalisme effarant,incomparable;il intègre une unité dépourvue de moyens,dont la situation précaire financièrement se double d'une insécurité permanente au contact des dealers et des toxicos.En utilisant constamment le point de vue de ces policiers dépourvus de tout idéalisme,Tavernier empoigne avec force un sujet fort,retranscrivant avec exactitude un métier qui ronge l'individu,et le fait plonger régulièrement dans l'illégalité pour s'en sortir.Le personnage de Lulu en particulier,incarné par un Didier Bezace extraordinaire de vérité,se voit partagé entre une vie de famille en miettes,une prostituée dont il est amoureux,et une équipe potache,autant immature qu'efficace dans l'action.On dirait un long documentaire,passionnant de bout en bout,fulminant,au plus proche du fonctionnaire standard et de son quotidien moisi."L.627" met l'accent aussi sur le fléau de la drogue,en pleine expansion à l'époque,sur lequel les ministres ont préférés fermer les yeux.Tavernier innove sur la manière de filmer les filatures et les heures d'attente,réinventant le film policier loin du mythe connu.Une oeuvre précieuse,contestataire et dense.
this is my movies

Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 2 918 critiques

5,0
Publiée le 25/09/2009
Avec ce film militant, B. Tavernier nous immerge complètement au sein d'une brigade des stups avec un souci du réalisme très fort. Peu d'action, beaucoup de dialogues et un sentiment d'impuissance partagé par les spectateurs et les personnages. Le début nous montre une intervention interrompue par la bêtise d'un des flics (schéma récurrent dans le film) et notre héros est transféré ailleurs. Là, on droit à quelques anecdotes assez croustillantes. Puis il réintègre une brigade des stups et découvre sa nouvelle équipe. Là, le film s'emballe, le rythme s'élève et on suit leur quotidien, leurs désillusions, leurs doutes et quelques bons moments de rigolades. Menés par un chef puéril et agaçant, ils n'arrivent pas à des résultats marquants, la faute aussi à la politique de résultat du gouvernement. Tous les acteurs sont parfaits, les situations dérangeront certains (le film n'est pas raciste, il expose des faits mais ne jugent jamais) mais c'est aussi leur but, le film soulève des questions essentielles. Suite de petites situations sans fil rouge sinon celui du quotidien de la brigade (évitant ainsi un piège narratif), le tout s'achève certes un peu brutalement mais on comprend que rien ne changera pour eux (hélas). Mise en scène remarquable, interprétation sans faute, une vraie réussite de cinéma populaire exigeant. D'autres critiques sur
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 061 critiques

4,0
Publiée le 21/01/2009
"L.627", dont le titre fait rèfèrence à l'article du code de la santè publique rèprimant les infractions lièes au trafic de drogue, est une immersion dans le quotidien d'une petite brigade des stups parisienne!A l'origine du projet, la rencontre de Nils Tavernier, lui-même ancien toxicomane, avec Michel Alexandre,un enquêteur qui traque le dealer sur la voie publique depuis quinze ans!Lulu,le hèros du film,campè par un excellent Didier Bezace, est à l'image du scènariste,un flic de l'ombre,obstinè, qui de squatts dèlabrès en hôtels borgnes, mène sa croisade contre la drogue!Tavernier le suit dans ses planques au fond de la camionnette banalisèe,dans ses rendez-vous avec les indics ou ses descentes dans le mètro pour èpingler les dealers!Dans une suite de scènes courtes, il tèmoigne des moments de colère et de dècouragement de Lulu et ses collègues,entassès dans leur bâtiment prèfabriquè et obligès de se battre avec une incroyable pènurie de moyens!Le cinèaste montre une rèalitè qui est le contraire de ce qu'on prèsente dans les films policiers français!Entre flics flemmards ou passionnès, prostituèe dèchirante et lucide et dealers en tout genre,Tavernier met en scène une plongèe rèaliste et efficace dans le milieu de la came dans un parfait souci de rèalisme,ou tous les comèdiens sont remarquables de naturel!C'est solide,jamais ennuyeux et incroyablement vrai...
Gonnard

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 925 critiques

5,0
Publiée le 01/04/2008
C'est simple, frais, touchant, surprenant, humain, bref c'est génial. Tourné à la manière d'un documentaire sur la police, le film malgré ses deux heures et quart est passionnant. Didier Bezace est clairement "the right man at the right place", il fait preuve d'un timbre de voix et d'une gestuelle qui rendent son personnage très attachant. Je suis fan.
Flavien Poncet

Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 072 critiques

0,5
Publiée le 10/02/2009
Chacun des partis pris des films de Bertrand Tavernier est louable et témoigne d’une volonté de révéler l’image latente d’une institution, d’une génération ou d’une situation. «L-627» (France, 1992), nom donnée à un loi policière, suit le parcours mouvementé d’un agent de Police parisien, tourmenté par son impulsivité et par sa propension à abhorrer l’injustice. Personnage typique du cinéma de Tavernier que l’on retrouve dans nombre de ses films, de «L’Horloger de Saint-Paul» à «Ca commence aujourd’hui», ce personnage héroïque banal porte l’étendard du quidam révolté, enhardi face à la déloyauté de la société. Les caméras mobiles qui parcourent le film du début à la fin visent à traduire une urgence de la situation. Tavernier, souvent emporté par son enthousiasme vers son intrigue, par son amour pour les personnages qui la motive, oublie parfois l’esthétique du cinéma, préfère exalter le fond de son œuvre, rendre intelligible et agréable la transmission de son regard plutôt que d’offrir une composition inédite de la sensation esthétique. Pourtant l’émancipation selon Tavernier, lui qui entend libérer l’individu des marasmes délétères de la communauté pour mieux l’y réintégrer une fois cette dernière corrigée, oublie que le premier lieu de l’émancipation au cinéma, et dans l’art en général, se situe dans la forme. Or, outre les quelques plans-séquences et les scènes en caméra épaule qui émanent une sensation de proximité, la forme de l’œuvre est la part la moins travaillée. Chacun des personnages a pourtant le soin d’être très bien écrit, suffisamment composée pour être une couleur dans le récit (bâti sur le modèle hybride de l’arc-en-ciel où chaque personnage est une teinte). L’écriture du scénario, qu’une mise en scène immersive vient exalter, est trop présente. Pourtant visiblement concerné par l’homme banal, Tavernier le projette toujours dans une intrigue dramatique. Comparer le cinéma de Tavernier à celui de Rossellini révèle parfois les lacunes du premier.
cylon86

Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 4 384 critiques

4,5
Publiée le 17/11/2015
Avec "L. 627", Bertrand Tavernier entreprend de nous montrer le quotidien d'une brigade des stupéfiants à Paris. Co-écrit par Michel Alexandre, lui-même ancien policier, le film fourmille de détails et de répliques croustillantes qui sentent le vécu et qui confère à l'ensemble une extraordinaire véracité. Si bien que devant nous, nous n'avons pas l'impression d'avoir des acteurs (au demeurant excellents, en particulier Didier Bezace) mais bel et bien des flics dont nous suivons le quotidien pas toujours palpitant et pas toujours reluisant. Bien que quasiment dénué de fil rouge et se contentant de nous faire suivre Lucien Marguet dans son univers policier, "L. 627" se voit facilement et se dévore, chaque séquence s'enchaînant avec un rythme fluide et racontant quelque chose du quotidien de ces policiers et de leur combat désespéré (faute de moyens et de justice convenable) contre la drogue. Tout en étant extrêmement réaliste, l'ensemble n'en est pas moins largement divertissant, passionnant et aussi très drôle. Une vraie réussite.
Black-Night

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 420 critiques

4,5
Publiée le 26/03/2015
L. 627 est un très bon film. Vraiment une belle surprise avec ce petit chef d'œuvre car même si vous n'êtes pas vraiment attirer ou emballer comme moi au début par l'idée, le sujet du film, l'on ne peut que lui reconnaître qu'il réussit parfaitement sur tous les points. Dans un style un peu documentaire mais pas totalement non plus, le film nous montre la réalité et le quotidien d'un enquêteur accompagné d'autres personnes affectées à la brigade des stups où le milieu y est démontré et évoqué de plein fouet tout au long du métrage avec les succès et les échecs qui vont avec. C'est à la fois comme je le disais un documentaire car le style y est présent et que c'est tourné de cette manière mais cela reste tout de même un film policier un peu à part certes mais incroyablement maîtrisé de bout en bout. C'est simple le film dure 2h20 et malgré qu'il ne se passe pas toujours que de l'action l'ensemble n'est absolument pas long et est rythmé et justement dosé comme il faut car intéressant et captivant jusqu'à la fin. La réalisation y est excellente, maîtrisé à souhait, avec une superbe mise en scène. Des dialogues savoureux, percutants, parfois voir même souvent ponctués de pointes d'humour très appréciable. Ajouté à cela parfois dans la bande son quelques musiques originales très bonnes également. En plus de sa maîtrise sur tous ses plans, le casting lui aussi est excellent où tous nous délivrent d'excellentes prestations avec : Didier Bezace, Jean-Paul Comart, Charlotte Kady, Nils Tavernier, Jean-Roger Milo, Philippe Torreton, Lara Guirao. Enfin vous me direz pourquoi ce titre du film, qui montre la réalité des affaires d'une brigade de stups. Bien parce qu'il désigne l'article du code de la santé publique sur la répression des infractions liées à la drogue. En clair le talentueux cinéaste Bertrand Tavernier nous sert un petit chef d'œuvre qui est un pamphlet ultraréaliste, âpre et fascinant. Remarquable et évidemment à voir. Ma note : 9/10 !
Pierre Olivier D

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 71 critiques

4,0
Publiée le 05/07/2014
D'un grand réalisme, comme toujours avec B Tavernier. Les flics sont des gens quasi normaux travaillanr dans des conditions parfois précaires loin des clichés des séries policières, des scènes du quotidien banales,dures, Une idée aussi que les institutions sont en vrac, que notre société est malade, dans ce cas précis, la police y ajoute du sparadrad faute de mieux !
Caine78

Suivre son activité 698 abonnés Lire ses 7 180 critiques

4,0
Publiée le 21/11/2013
Frôlant le documentaire tant cette plongée dans la vie quotidienne d'une brigade anti-drogue parisienne est saisissante de réalisme, « L. 627 » nous saisit d'emblée pour ne plus jamais nous lâcher. Que ce soit les relations entre les différents membres ou les actions de terrain, on y croit constamment, d'autant que le tableau n'est jamais simpliste ou réducteur. Le comportement des policiers est ainsi parfois plus que limite, tout comme la mentalité affiché par certains, évitant toute opposition « gentils flics - méchants drogués ». Pourtant Bertrand Tavernier n'est jamais condescendant, illustrant bien l'aspect répétitif et souvent pénible du métier, pouvant épuiser psychologiquement même les plus solides, surtout que les dialogues et situations sonnent remarquablement justes. Brillante interprétation, où Didier Bezace tient le rôle de sa vie, tout comme Charlotte Kady, invraisemblablement disparue des radars depuis. Bref, l'un des tout meilleurs films de son auteur, et plus généralement un incontournable cinématographique.
laurence p.

Suivre son activité Lire ses 30 critiques

5,0
Publiée le 15/04/2012
Un grand film français ciselé avec des dialogues très bien écrits....des acteurs peu connus mais talentueux (D.BEZACE, J.P.COMART, C.KADY, J.R.MILO)....Très réaliste et qui passe vite malgré sa durée.....Moins connu que le film de MARCHAL mais cent fois plus crédible et passionnant....Une perle rare dans le cinéma français.
villejuifswan

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 69 critiques

5,0
Publiée le 26/06/2011
Impossible de mettre moins a ce chef d'oeuvre...Tavernier realise la son meilleur film...D'un realisme saisissant...Didier Bezace creve litteralement l'ecran par son talent...le film dure 2h20 mais c'est à aucun moment un handicap...A noter egalement une excellente interpretation de Jean Paul Comart, dans le role du chef...Injustement ignoré en 1992, il meriterait une nouvelle diffusion rien qu'a la telé...Pour montrer le realisme de la lutte anti drogue...beaucoup de scenes d'humour tres bien mises dans ce film intemporel...Largement mieux que LE PETIT LIEUTENANT trop ennuyant a voir et 36 QUAI DES ORFEVRES trop pretentieux....Donc un film culte pour moi...
RENGER

Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 5 433 critiques

3,0
Publiée le 12/05/2011
On avait été bluffé par le réalisme du film de Maurice Pialat (Police - 1985), cette fois-ci Bertrand Tavernier surpasse son confrère en nous plongeant dans la rude réalité social d'un commissariat, auprès de la brigade des stupéfiants. L.627 (1992) dépeint avec énormément de réalisme les durs conditions de travail des policiers au début des années 90. Peu de moyen, tant au niveau logistique que financier, Bertrand Tavernier a privilégié l'économie d'action au profit des dialogues, en surnombre, ce qui risque d'en dérouter plus d'un, à défaut d'avoir un polar énergique ou violent. 140 minutes au coeur d'une brigade des "stups" où les rapports humains sont amplifiés, grâce à une mise en scène axé sur le côté documentaire, à la manière d'un Raymond Depardon, si bien que malgré la durée excessive du film, on fini rapidement par s'attacher aux personnages et a être pris dans la spirale du film au point d'y rester jusqu'au générique de fin. Pour la petite anecdote, le film fut nommé à quatre reprises aux Césars (Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario & Meilleur Espoir féminin).
dumaltese

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 115 critiques

5,0
Publiée le 07/06/2010
Un chef d'oeuvre, racontant le quotidien tragique, fait de désillusions et de petites victoires, d'un flic des stups dans une époque marquée par la recrudescence de la toxicomanie, du sida, et de la crise sociale. Didier Besace, en héros anonyme et un peu perdu, est incroyable d'intensité et chialant d'humanité. A ne pas comprendre comment il a pu avoir une carrière aussi restreinte. Le film n'en reste pas moins d'une qualité extraordinaire, de par sa réalisation épurée mais percutante, ses seconds rôles tous crédibles et intéressants (Torreton !), et par son histoire humble mais pourtant tellement passionnante car réaliste. En écrivant je me rend compte que ce film pourrait très bien être mis en parallèle avec la série The Wire. A VOIR ABSOLUMENT!
-=PiTiVi3r=-

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0
Publiée le 22/08/2008
Un excellent film qui mérite d' être vu et revu. Un réalisme impressionnant, qui montre bien le manque de moyens, d' eefectifs un métier où on se marre un moment, et où les émotions ressortent sur un coup dur. Un boulot malheureusement mal perçu par la populace et les médias qui, au lieu de cracher dessus, devraient observer d'un peu plus près avec beaucoup plus d' attention.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top