Mon AlloCiné
    Une vierge sur canapé
    note moyenne
    3,5
    37 notes dont 6 critiques
    0% (0 critique)
    33% (2 critiques)
    50% (3 critiques)
    17% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Une vierge sur canapé ?

    6 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Une comédie américaine de grand standing typique de l'époque, qui sur un air de pas y toucher va assez loin dans la dérision. Le film s'engage sur une première scène excellente qui sera suivit de beaucoup d'autres mais le film se perd un peu dans des séquences longues avec des acteurs qui bien que très bon ne sont pas de vrais comiques.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 194 critiques

    4,0
    Un très bon film américain qui s'amuse avec les codes de la femme. Une bonne comédie musicale marrante.
    VOSTTL
    VOSTTL

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 539 critiques

    4,0
    Comédie comme je les aime dans ces années-là. Tout commence par le générique qui est à lui seul un petit régal illustré par une bande son enthousiasmante. J’adore Tony Curtis, voilà un acteur qui a su alterner avec talent les comédies et les drames comme sa partenaire Natalie Wood. Une comédie moderne haletante avec un final complètement loufoque. Une distribution Première Classe avec deux monstres Henry Fonda qui s’en sort bien dans la comédie et une Lauren Bacall rayonnante. Quant au minois de Natalie Wood, est elle craquante. J’oubliais le discret mais néanmoins remuant Mel Ferrer. A déguster en VO.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,5
    Romance qui de fil en aiguille monte en intensité, scénario pas mauvais qui fait pense à "Comment se faire larguer en 10 leçons", sortie bien plus tard. La comédie est trop légère au départ mais le ton monte vers le dernier tiers et les acteurs offrent des mimiques amusantes à l'écran. Un beau casting, et de bonnes trouvailles dans les scènes du film spaghetti !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 334 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    3,0
    "Sex and a single girl" ou "Une vierge sur canapé" en version Française, nous raconte l'histoire d'un journaliste qui va s'en prendre à un docteur qui a écrit un livre sur le sexe, et il voudra démontrer qu'elle ne s'y connait pas autant qu'elle ne le prétend. Le synopsis fait très années 1960, mais ce n'est pas vraiment un problème... Le générique confirme bien cette impression, mais il est vraiment bien réussi. Au final le film n’est pas aussi marrant que je l’aurais pensé, mais il reste captivant, il y a pas mal de rebondissements, certaines scènes vraiment bien faite et des situations burlesque bien pensées. Les vingt dernières minutes sont bien réussi et nous offre une belle course poursuite à quatre véhicules ! Les dialogues sont bien écrit, et quelques références sont sympa (« Vous ressemblez à Jack Lemmon » dira-t-on à Tony Curtis habillé en femme !). Certains comédiens n’évoluent pas dans leur registre habituel, mais ils s’en sortent tous très bien. A commencer par une très mignonne Natalie Wood, au sommet de sa beauté et de son talent. Elle s’en sort bien dans ce registre comique. Et puis Henry Fonda, son rôle peut paraitre oubliable par rapport à tous les grands rôles qu’il a pu avoir dans sa carrière, mais il se donne à fond, arrive à être crédible et marrant. Tony Curtis est parfait, tout comme Lauren Bacall. Et Count Basie qui s’occupe de la bande originale, ça ne se refuse pas. Un bon film, un agréable divertissement qui malgré tout à assez bien vieilli.
    Cocobusiness
    Cocobusiness

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 382 critiques

    2,5
    Comédie typique des années soixante où se fait sentir un vent de libération sexuelle dans un romantique carcan encore pudibond. Un peu vieilli, donc, mais se laisse gentiment voir. Un journaliste de presse à scandale se laisse séduire par une jeune et ravissante sexologue, plus riche en connaissances théoriques qu’en expériences pratiques. Clins d’œil vers Certains l’aiment chaud, quand Tony Curtis est vêtu d’un peignoir de femme (« on dirait Jack Lemmon », lui répète un comédien !). Bonne musique de Count Basie. Une Bacall vieillissante (elle n’a pourtant que 14 ans de plus que N. Wood) face à une Natalie Wood (la Mariiââ de West Side Story) pétillante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top