Antigone
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,9 pour 6 notes dont 2 critiques  | 
  • 1 critique     50%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%
  • 0 critique     0%
  • 1 critique     50%

2 critiques spectateurs

gimliamideselfes

495 abonnés | Lire ses 2837 critiques |

   0.5 - Nul

Cela fait des années que je veux voir ce film, simplement parce que Antigone d'Anouilh est ma pièce préférée (avec Phèdre de Racine). J'adore la mythologie grecque et particulièrement l'histoire d'Oedipe et de ses descendants trop peu traitée au cinéma. Ben oui c'est moins "impressionnant" à montrer que d'autres récits comme la guerre de Troie et puis plus moralement discutable. J'imagine bien le blockbuster US faire la promotion de l'amour charnel entre mère et fils. Tout ça pour dire que j'étais prédisposé à adorer cette Antigone. Et j'ai détesté au plus haut point. Ce film est la négation même du cinéma. Il me semble que les réalisateurs sont metteurs en scène de théâtre et bien ça se voit. Parce que c'est du théâtre et en aucun cas du cinéma. J'aime la sobriété, le plan séquence, le plan fixe, j'ai aucun problème, j'adore Ozu. Et même la mise en scène sobre à la Rohmer… J'aime beaucoup… Mais là c'est juste pas humainement supportable. Bon au moins ça a l'air fidèle à la tragédie de Sophocle (je dis ça a l'air, parce que j'ai arrêté de lire les sous titres à un moment). Mais c'est sans doute la seule qualité du film. On reprend des ruines en décor ça fait un peu Pasolini, ce n'est pas pour me déplaire, mais c'est tout. Il n'y a ni vrai, ni beau. L'austérité sert à faire naître des émotions profondes qui se glissent dans un coin du cadre jusqu'à envahir l'écran, là c'est juste des acteurs qui débitent leur texte planté sur place et ne bougeant pas, on doit avoir deux déplacement durant tout le film et deux mouvements de caméras plutôt laids. Le film se refuse tout gros plan, on ne voit pas les acteurs, on voit des figures de loin, un peu comme au théâtre justement, mais comment veux-tu que l'on s'intéresse à un truc aussi lointain ? Aussi inintéressant ? Rien ne paraît, aucune émotion, rien du tout. J'ai vraiment eu l'impression de voir une mauvaise mise en scène d'une pièce bonne à la base. Comme quoi le traitement fait pas mal de choses aussi. On a les mêmes plans qui se répètent à l'infini et c'est long, mais long, mais long… C'est d'un chiant, je me suis fait chier dès la première scène et elle dure, les actrices qui parlent en récitant de façon mécanique leur texte sans se regarer… oh mon dieu, c'est déjà insupportable. Mais le pire c'est lorsqu'il filme le sol et qu'on a des dialogues qui n'en finissent pas pendant ce temps alors qu'il n'y a rien à l'écran. Mais qui peut regarder ça ? Ou alors éventuellement l'intérêt existe si on est parfaitement germanophone et que l'allemand utilisé est sublime, un peu comme dans Perceval le Gallois de Rohmer où toute la beauté du film passe par le langage. Mais bon au moins les acteurs bougent, il se passe un truc. Là jouer l'immobilité ça ne fait ni vrai ni rien du tout, c'est faux, tout sonne faux. Et si ça sonne faux ce n'est pas vrai et donc pas beau et ça ne m'intéresse pas. Finalement ces répliques récitées font un peu comme un bruit de fond sur des images qui reviennent sans cesse toujours cadrées de la même façon… inintéressant au possible. Ce n'est pas du cinéma, c'est du théâtre. Et je pense même que c'est du mauvais théâtre, parce que voir ça en vrai ça doit être encore plus chiant, ces acteurs qui récitent sans y croire sans bouger, à un moment on s'endort ou on s'énerve, personnellement je me suis énervé. Putain moi qui pensait voir un chef d'oeuvre je trouve ce film qui est l'exact opposé du cinéma, belle déception et pourtant j'avais toutes les prédispositions pour aimer, mais vu que j'aime le cinéma, ce n'était pas possible.

Anaxagore

61 abonnés | Lire ses 214 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

L'«Antigone» (1991) de Huillet et Straub, c'est la mise en scène cinématographique de celle de Sophocle, dans la traduction particulière de Hölderlin et l'adaptation théâtrale de Brecht. Et c'est génial! Il y a d'abord le texte, splendide, qui est merveilleusement «dit», selon la scansion très particulière, critiquée mais pourtant convaincante, de Danièle Huillet. Les paroles sont comme arrachées aux pierres du théâtre antique de Segesta pour être jetées dans une nature splendide écrasée sous le soleil. Il y a ensuite la caméra des Straub qui capte magnifiquement cette répercussion des paroles sur le paysage, dans des images cadrées au millimètre près, avec une économie de moyens (plans fixes et panoramiques) qui définit pour toujours le style inimitable des réalisateurs. Pas un mot ni un son superflus, pas un photogramme ni un mouvement de trop. L'austérité est totale, radicale, et l'essence de la tragédie ne peut de la sorte se déployer qu'avec davantage de puissance, laissant le spectateur abasourdi face à tant de beauté. Un chef-d'oeuvre absolu du septième art que je ne manquerais pour rien au monde d'emporter sur mon île. Un film immense comme la tragédie éponyme de Sophocle!


Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné