Mon AlloCiné
    La fille seule
    note moyenne
    3,2
    66 notes dont 11 critiques
    9% (1 critique)
    27% (3 critiques)
    18% (2 critiques)
    27% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    18% (2 critiques)
    Votre avis sur La fille seule ?

    11 critiques spectateurs

    spidermanao
    spidermanao

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 89 critiques

    0,5
    Publiée le 11 avril 2007
    honnêtement j'ai voulu voir ce film surtout pour virginie ledoyen et je me suis tellement ennuyé que j'ai arrêté avant la fin . on a presque l'impression de voir un documentaire sur ce qui se passe dans les hôtels, donc la présence de virginie ledoyen ne peut franchement pas sauver le film .
    groil-groil
    groil-groil

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 185 critiques

    5,0
    Publiée le 23 février 2007
    « La Fille Seule » est le premier film qui voit Virginie Ledoyen occuper un premier rôle. Lorsque le film sort, c’est une révélation. L’actrice de la nouvelle génération, c’est elle, cela s’impose alors comme une évidence. D’autant plus que ce que lui fait jouer Jacquot est loin d’être facile. « La Fille Seule » raconte en temps réel la première heure de travail d’une jeune femme serveuse dans un hôtel. Avant cela elle annoncera à son copain qu’elle est enceinte, pour finalement le quitter une heure après. Après avoir travaillé. Film sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, « La Fille Seule » est absolument brillant dans sa mise en scène, d’une tension hors du commun. Il ne se passe rien dans ce film, on apporte quelques croissants dans quelques chambres, mais en même temps tout se joue. Et le spectateur le sent, que tout est en train de jouer, que la vie de cette fille est en train de changer, de se construire et de se détruire dans un même élan. Dix ans après, « La Fille Seule » est toujours aussi percutant.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 78 critiques

    4,5
    Publiée le 8 mars 2018
    C'est finalement du côté de Bresson que Jacquot revient sur sa manière d'aborder ici le cinéma. Ce portrait d'une jeune fille qui choisit la solitude, ancré dans un univers professionnel peu montré dans le cinéma français, est captivant car il ne contient pas une once de gras. Cette façon d'aller à l'essentiel, le caractère entier et décidé de l'héroïne, ses rapports avec ses collègues de travail, avec les clients qu'elle sert, avec son petit ami dont elle préfère se séparer, avec sa mère qui l'agace mais dont elle ne peut se passer, font de cette oeuvre un des films les plus attachants des années 90. Virginie Ledoyen, 19 ans, y est impériale.
    Vee F.
    Vee F.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 30 juin 2014
    J'dois pas avoir vu le même film que les gens qui ont mis une critique positive parce que perso, je l'ai vu il y a d'ici quelques années et c'est resté ma référence en tant que mauvais film. Que dis-je mauvais... J'ai jamais eu autant l'impression de perdre de précieuses minutes de ma vie. Quoi que vous puissiez faire c'est mieux que de regarder ce film, il ne se passe absolument RIEN. Je m'en suis même servie comme punition de paris perdus, c'est dire!
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    2,0
    Publiée le 18 septembre 2012
    Le souvenir que je garde du film et de voir Virginie Ledoyen en femme de chambre marcher encore et encore.C'est la marche de cette femme seule dans sa vie affective et professionnel que montre Jacquot.L'histoire est simple mais le rythme donné par la camera en fait quelque chose de captivant.
    genik
    genik

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 181 critiques

    2,5
    Publiée le 21 mars 2008
    Le scénario est minimal: une jeune fille décide d'assumer seule l'enfant qu'elle porte; on la suit dans l'hôtel où elle s'active ...Un peu répétitif et monotone...heureusement, c'est court et il y a Virginie Le Doyen
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 2 564 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mars 2009
    Un milieu de travail excellemment décrit, sinon en effet ce fameux "snobisme typique des domestiques" !; mis à part le fait que le film se mute ensuite en une histoire commune et/ou semble dévoué à la gloire de V.Ledoyen: Pourquoi pas ?..
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2017
    Les 3/4 du film suivent le premier jour de travail de Virginie Ledoyen, alias Valérie, comme serveuse au sein du room service d'un hôtel parisien. Le titre nous met sur la fausse piste. La fille n'est pas seule mais ce met toute seule. Il est dommage de pas voir l'évolution du personnage interprété par Benoït Magimel. Ce futur papa qui semble être autant prêt, à savoir pas du tout, à accepté la parentalité avec sa compagne. Choix scénaristique qu'il faut accepter, sans pour autant l'approuver. Du coup le film choisit un angle à sens unique, où les seules scènes pertinentes sont les longs dialogues entre les amoureux.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 7 abonnés

    3,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    ce film « réglé sur le temps réel » sur un scénario à minima va, grâce aux qualités du réalisateur, au-delà du « seul challenge de sa construction temporelle », jugeant que ce « cinéma-honnêteté », qui fait notamment selon lui référence au travail de Chris Marker, décrit tout à la fois le « poids de réalisme social » et le questionnement romanesque autour de l'« énigme de la fille qui élude tous les affects », rôle porté par l'« excellence » du jeu de Virginie Ledoyen
    educomix@bluewin.ch
    educomix@bluewin.ch

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 48 critiques

    4,0
    Publiée le 9 avril 2008
    En voyant l'affiche d'allociné sur ce film, j'ai pensé à "Rosetta" des frères Dardenne, un cinéma comme je l'aime. En voyant le film, ho surprise, je ne me suis pas trompé, car oui, généralement ce type de préjugé m'induis en erreur et me conduit à la déception, mais pas là! Quelle justesse dans la description faite des "jeux de rôles" institués dans une équipe d'employés de l'hôtellerie (de l'hôtellerie comme ailleurs) Le chef strict mais juste d'une justice bien établie, le joyeux désespéré, le vicieux, la collante, la mégère apprivoisée, et la fameuse responsable des ressources humaine prise entre deux antagonismes, ressources et humanité. Au milieux, la belle, séduite, jalousée, haïe adorée mais jamais abordée autrement que par son apparence. La mise en scène permet à Benoît Jacquot de maltraiter l'image de la belle, de la profaner pour la réduire à une humanité aigre-douce. Il a fallu dépouiller le film de tout artifice pour atteindre l'intimité de la beauté archétypale de Virginie Ledoyen. Ce blasphème explique la note de ceux qui ont regardé ce film pour la beauté de l'actrice.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1544 abonnés Lire ses 8 694 critiques

    2,5
    Publiée le 25 juin 2009
    Tout en arpentant les rues et les couloirs sans fin d'un hôtel dont elle dècouvre les codes, le personnel impitoyable et les clients parfois bizzares, une jeune femme de chambre doit choisir son destin! Cette radiographie de la solitude, mais aussi de la comèdie du travail, est filmèe en temps rèel par Benoît Jacquot! Au-delà de l'excercice de style, il rèalise un portrait de femme à l'eau-forte auquel Virginie Ledoyen apporte son autoritè et sa grâce! Une oeuvre passionnante où l'on prend plaisir à suivre ses travellings rèpètitifs mais surtout où l'on accompagne au fil du film cette hèroïne, à l'ènergie et à la dètermination dèbordante! A dècouvrir...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top