Notez des films
Mon AlloCiné
    Marathon Man
    note moyenne
    3,9
    2400 notes dont 202 critiques
    répartition des 202 critiques par note
    26 critiques
    78 critiques
    59 critiques
    28 critiques
    8 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Marathon Man ?

    202 critiques spectateurs

    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 29 octobre 2008
    Sept ans après "Macadam Cowboy", Dustin Hoffman et John Schlesinger s'associent de nouveau pour cette fois non pas pour traiter un sujet léger mais au contraire pour délivrer un thriller qui oppose deux catégories de personnes dans les années 70: les juifs et les criminels nazis. Sur fond d'opposition et de haine entre ces deux groupes, le réalisateur Anglais distille une intrigue rondement menée reposant sur un rythme effréné, possédant un scénario riche, dense, complexe et terriblement prenant. Le film en lui-même est un modèle du thriller qui va servir de base au genre en mêlant le suspense à une violence et à une barbarie inouïe, le réalisateur n'hésite pas à montrer des scènes de meurtres et de tortures parfois à la limite du supportable ce qui justifie que ce long-métrage fut interdit aux moins de seize ans. Toutefois, même si cette violence explicite et assumée existe, elle ne vient que renforcer la puissance de ce thriller original et excitant, la mise en scène se montrant tellement efficace que la tension ne baisse jamais en intensité. Le film relate l'histoire d'un simple marathonien qui s'entraîne pour briller un jour dans cette discipline lors des échéances prochaines et qui va se trouver mêlé à une affaire d'espionnage qui suscite de gros intérêts financiers mis en jeu. Ce thriller aborde son sujet de façon atypique dans la mesure où l'on connaît l'assassin depuis le début, le film lorgne donc plus du coté du film noir que vers celui du film policier et peut être considéré comme l'un des premiers films sur la paranoïa et la méfiance. Dustin Hoffman remplit son rôle de composition toujours avec sobriété et réalisme et n'hésite pas à exhiber son corps nu devant la caméra. Le réalisateur ne manque pas d'audace et ne craint pas de choquer le spectateur ou le mettre constamment mal à l'aise car il veut que son long-métrage impressionne celui qui le regarde et nul doute qu'il y parvient. Un film efficace, émouvant, violent, terriblement sombre et dramatique.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    3,5
    Publiée le 12 février 2014
    Un thriller captivant qui mêle petite et grande Histoire, et met en scène juifs et criminels de guerre nazis dans l’Amérique des années 1970. Un film bien travaillé et rondement mené, au rythme étrange, qui bénéficie d’une bonne tension et qui repose entièrement sur l’ambiance, plongeant le personnage principal ainsi que le spectateur dans le plus grand trouble. 7 ans après "Macadam Cowboy", John Schlesinger s’associe de nouveau à Dustin Hoffman, lequel livre encore ici une prestation incroyable. Une réalisation haletante qui constitue un digne représentant du meilleur cinéma américain des années 1970 !
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    3,0
    Publiée le 16 avril 2015
    Devenu culte grâce à la célèbre scène de torture à base d’instruments de dentiste et de "c’est sans danger ?" (scène traumatisante s’il en est), "Marathon Man" ne m’est pourtant pas apparu comme un chef d’œuvre inattaquable. Côté bons points, "Marathon Man" restera, évidemment, comme une référence de film parano typique des 70’s puisque que le héros doit se méfier de tout le monde… spoiler: à juste titre d’ailleurs puisqu’il n’y a pas un seul personnage qui ne mentent pas dans cette histoire . Le scénario gentiment alambiqué, où se mêlent services secrets et anciens nazis dans une société pas tout à fait remise de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que la mise en scène tout en tension qui orchestre certaines séquences (voir les scènes à Paris, notamment) offrent une véritable valeur ajoutée au film. Un soin tout particulier a, également, été apporté aux personnages, présentés avec des nuances appréciables. Ainsi, le héros n’est pas un gentil candide emporté dans une tourmente qui le dépasse mais un névrosé traumatisé par le suicide de son père. Le grand méchant de l’histoire est une sorte de Dr Mengele mais laisse apparaître des failles intéressantes quand il évoque l’Allemagne nazie (un "rêve" dans lequel il croyait vraiment) ainsi qu’une facette franchement pathétique dans ses ambitions très matérialistes. Quant au grand frère, son flegme parvient à transcender le personnage et à le rendre immédiatement sympathique malgré sa profession et ses agissements. L’interprétation des acteurs est, également, pour beaucoup dans le succès du film, de Laurence Olivier qui s’est fait une gueule invraisemblable à Roy Scheider en passant par Marthe Keller et William Devane. Quant à Dustin Hoffman, il est, certes, très bien mais, une fois n’est pas coutume, j’ai trouvé son interprétation, très actor’s studio, franchement disproportionnée au vu du rôle (qui reste assez "normal")… au point d’être parfois un peu ridicule quand spoiler: il sur-réagit face à son frère mourant ou qu’il court les bras en l’air pour échapper à ses agresseurs. Je me demande, d’ailleurs, encore, l’intérêt d’avoir fait de son personnage un coureur de marathon… si ce n’est pour justifier un peu grossièrement son endurance lors de ces scènes de poursuites ! Ce n’est pas le seul défaut du film, qui porte les stigmates de son temps. On n’échappe pas, dès lors, aux seconds rôles communautaires caricaturaux, que ce soit les voisins blacks, qui sont forcément des connards arrogants et voleurs à leurs heures perdues, les Allemands qui sont tous d’anciens nazis ou les Juifs qui sont soit des rescapés des camps de la mort, soit des diamantaires ! On a, également, droit à des invraisemblances plus formels (ah l’immense lame de couteau cachée de ce brave Dr Szell), à un rythme pas toujours très travaillé (certaines séquences, comme la poursuite en voiture du début ou la reconnaissance du Nazi par une ancienne déportée, s’étirent beaucoup trop longtemps) et à des incohérences scénaristiques surprenantes spoiler: (comment un ancien dignitaire nazi, même déguisé, peut-il avoir l’idée de faire évaluer ses diamants dans le quartier juif de New-York ?) . Ces défauts et ce rythme parfois trop lent m’ont empêché de m’emballer totalement pour le film, même s’il réserve de véritables rebondissements spoiler: (le meurtre du frère, la trahison de la petite amie…) . "Marathon Man" reste un bon film mais qui n’a pas forcément su bien vieillir.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    2,0
    Publiée le 3 mai 2011
    Attention, il y a des spoilers dans ma critique. Je vous déconseille de lire cette critique si vous n'avez pas vu le film. Quelle déception. J'ai trouvé ça moyen. Y a quelques bons passages mais qui sont perdus dans un film vraiment décevant. Déjà y a un gros problème, le film se perd dans des scènes inutiles pendant environ une petite heure. A défaut de trop vouloir présenter ses personnages, la situation, le réalisateur semble avoir complètement oublié son propos de base. Quand on revient dans la partie thriller, ça a le mérite d'être par moments efficaces, mais vraiment seulement par moments. Car on a l'impression d'assister parfois au combat de Dustin Hoffman face à un méchant qui aurait deserté le casting d'un James Bond bas de gamme. Le tout est saupoudré par quelques scènes ridicules. Bref, c'est vraiment pas terrible.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 3 janvier 2011
    Les critiques élogieuses vis à vis de ce film m'ont surpris. J'ai en effet assez déçu, trouvant l'ensemble non pas raté mais assez quelconque. Peut-être a t-il mal vieilli.
    venkatreve
    venkatreve

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

    2,5
    Publiée le 14 mars 2013
    Le film peine à commencer. Le scénario et l'intrigue sont survolés. Quelques scènes sont intéressantes mais le tout n'est pas très convaincant. Un film surestimé à mon gout.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 26 octobre 2010
    Si les acteurs sont bons, on ne peut pas en dire autant de l'intrigue, trop complexe et confuse, qui finit par ennuyer tant on ne comprend pas se qui se passe. Dommage.
    Ashitaka3
    Ashitaka3

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 119 critiques

    2,5
    Publiée le 25 octobre 2010
    La première heure passée à suivre plusieurs destinées, sans aucune explication à part entière, on arrive à dessiner un simulacre d'intrigue dans tout ce mystère policier et d'espionnage. Le film est dans sa seconde partie plus intéressant. Mais j'ai eu beaucoup de mal à digérer les très longs passages au début, longs, ennuyeux, incompréhensibles.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 824 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un thriller de haute volée. Ce film est réalisé de manière assez magistrale par John Schlesinger. Le scénario est vraiment excellent et les péripéties menées à toute vitesse, toujours de manière intelligente et élaboré. C'est une oeuvre maitresse, avec quelques scènes devenues cultes. Ce film compte en plus un excellent casting, dominé toutefois par les remarquables prestations de Dustin Hoffman et de Laurence Olivier. A voir absolument.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 575 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    Un très bon thriller paranoiaque,largement représentatif de son époque(les 70's)et des démons américains(nazisme,McCarthysme...).Disputé sur un rythme de plus en plus haletant,"Marathon Man"nous laisse longtemps dans le flou quant aux tenants et aboutissants de cette intrigue complexe.Tout s'éclaircit au cour d'une seconde partie riche en scènes cultes(le dentiste bien sur,et la chasse dans la rue).New York représente la menace,alors que Dustin Hoffman,modeste étudiant se retrouve embrigadé dans une affaire impliquant son frère.Plutot génial le déroulement.Des acteurs tous typés et impliqués.Un suspense non démenti.Il manquerait juste moins d'opacité dans l'histoire,et la suppression de scènes faisant retomber la tension.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 3 253 critiques

    4,5
    Publiée le 20 mars 2017
    "Marathon man" fait partie désormais de toute anthologie consacrée aux films de suspense ou aux thrillers. Il rejoint quasiment dès sa sortie en 1976 les grands films paranoïaques américains des années 1970 que furent "A cause d'un assassinat" d'Alan J. Pakula (1974), "Conversations secrètes" de Francis Ford Coppola (1974) et "Les trois jours du condor" de Sydney Pollack (1975). Moins directement politisé que ces trois films dénonçant l'histoire récente des Etats-Unis entachée par le maccarthysme, l'assassinat de John Kennedy et la Guerre du Vietnam, "Marathon man" distille la même dose de sourde inquiétude et de suspense. John Schlesinger apôtre avec Lindsay Anderson, Karel Reisz et Tony Richardson du "free cinéma" anglais a assez vite été happé par Hollywood où il frappa très fort d'entrée avec "Macadam Cowboy" (1969), déambulation underground et amère sur fond de prostitution masculine dans les bas-fonds de New York qui lui valut deux Oscars (meilleur film et meilleur réalisateur). Très en vue, il se voit confier la mise en scène de ce thriller rappelant au public que des anciens nazis continuent à faire fortune à partir de l'Amérique du Sud où ils coulent des jours heureux sous la bénédiction de régimes dictatoriaux à la recherche de précieux conseils sur la mise au pas des opposants. Le scénario a été confié à William Goldman déjà auteur pour "Butch Cassidy et Billy the kid" (George Roy Hill en 1970) mais aussi pour le très inquiétant et méconnu "Les femmes de Stepford" (Bryan Forbes en 1975). spoiler: Le postulat de départ posé grâce à un banal accident dans les rues de New York provoquant une réaction en chaîne, le récit tire profit de l'opposition de style très tranchée entre deux frères, fils d'un journaliste victime tragique de la chasse aux sorcières. Henry (Roy Scheider) l'aîné mène la vie agitée et cosmopolite d'un agent secret tandis que Thomas (Dustin Hoffman) étudiant en histoire spécialisé dans le maccarthysme est un passionné de course à pied s'entraînant pour le marathon dans Central Park . Ce décalage est certes peu crédible mais c'est en partie grâce à lui que le film trouve son point d'équilibre et génère ses retournements de situation. Schlesinger qui aborde le genre pour la première fois se débrouille comme un vieux routier, sachant alterner les décors, relancer au bon moment l'intrigue après chaque temps mort, mettre en parallèle la vie des deux frères, distiller les scènes d'action à haute tension et surtout créer une atmosphère très particulière qui puise son parfum dans les meilleurs films d'espionnage. L'opposition entre Dustin Hoffman et Laurence Olivier constitue certes le clou du film en raison de la nature même de leurs personnages aux antipodes, spoiler: confrontés dans la fameuse scène choc du supplice à la roulette et de leur approche opposée du jeu d'acteur , mais c'est sans aucun doute Roy Scheider alors au zénith de sa carrière, il sort à peine des "Dents de la mer" (Steven Spielberg en 1975) et s'apprête à enchainer avec "Le convoi de la peur (William Friedkin en 1977) , qui fascine le plus. D'apparence marmoréenne et indestructible il transpire la détresse de celui qui se sait sur la pente descendante toujours fatale dans ce genre de métier. L'acteur montre une fois de plus qu'il faut le compter parmi les plus grands. Marthe Keller choisie par Schlesinger après qu'il l'a vue dans "Toute une vie " de Claude Lelouch se fond parfaitement dans son rôle de trop belle conquête pour jeune homme naïf. Laurence Olivier pourtant très malade campe un sosie effrayant du docteur Mengele dont la traque n'a jamais abouti. La partition de Schlesinger serait parfaite sans une fin un peu à la manière de "La mort aux trousses" qui ne cadre pas avec la teneur générale du film.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    3,0
    Publiée le 18 avril 2012
    Et bien ce grand classique de John Schlesinger ne m'a pas totalement convaincu. Le scénario n'est pas extraordinaire et je trouve que c'est parfois incohérent. Hormis le jeu génial de Dustin Hoffman, je ne trouve pas les autres acteurs très bons, même Laurence Olivier.
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 696 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2010
    "Marathon man", c'est l'histoire d'un mec qui se retrouve empêtré dans une affaire de diamants et d'espionnage à laquelle il ne comprend rien, et qui devra mettre à l'œuvre ses talents de coureur pour survivre. Le scénario, rien qu'en lui même est déjà une réussite. Il est sans failles, rythmé, et tout à fait crédible, bien qu'un peu compliqué. Ensuite, au niveau de l'interprétation, c'est du béton, avec un William Devane terrifiant de réalisme et de spontanéité, une Marthe Keller (si si, c'était bien elle la demoiselle d'Avignon!) sobre, et un Dustin Hoffman auquel on s'identifie très facilement tant il est impressionnant de vraisemblance. La mise en scène de John Schlesinger est presque brillante, et elle instaure un suspense oppressant, et toujours croissant. Extrêmement efficace.
    Béatrice G.
    Béatrice G.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 458 critiques

    4,0
    Publiée le 25 mars 2014
    Bien mené, bien réalisé, bien interprété, Marathon Man est un thriller intelligent et cynique, où les rebondissements s'enchaînent sans temps morts, tout en restant vraisemblables. Un peu classique sur la forme, la réalisation n'en est pas moins rudement efficace et la tension est palpable tout du long, avec en prime quelques scènes cultes (la peur du dentiste prend tout son sens ici). Les acteurs sont magistraux, Hoffman et Olivier en tête. Satisfaisant du début à la fin!
    ElAurens
    ElAurens

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 585 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2010
    Un superbe thriller, glaçant, dont la confrontation Dustin Hoffman/Laurence Olivier restera dans nos mémoires. Quelques scènes sont excellentes, dont bien sûr celle de torture qui est vraiment violente (beaucoup plus intense que les mauvais films d'horreurs d'aujourd'hui). L'histoire se met en place tranquillement, pour bien décrire les personnages principaux avant que le rythme s'emballe en seconde partie, sans non plus devenir un film d'action. A ne pas manquer.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top