Mon AlloCiné
    La Part des ténèbres
    note moyenne
    2,6
    287 notes dont 59 critiques
    2% (1 critique)
    14% (8 critiques)
    24% (14 critiques)
    41% (24 critiques)
    19% (11 critiques)
    2% (1 critique)
    Votre avis sur La Part des ténèbres ?

    59 critiques spectateurs

    Candice L
    Candice L

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 818 critiques

    4,0
    Un très bon film inspiré de l'oeuvre de Stephen King, et qui est tès bien réalisé! On rentre dans le jeu des acteurs, on y croit, le pseudo qui prend vie est tout simplement effrayant...Quelques petits moments de longueurs cependant, qui lui coûtent une étoile.
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 166 critiques

    2,5
    Pas mal mais ça ne vaut pas le très bon Martin du même Romero, dommage que ce réalisateur n'ait pas monté davantage de projets plus personnels comme celui-là, même si ses deux premiers films de la trilogie des morts vivants sont très bons...
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    J'ai cru qu'il allait être bien, ça démarrait bien, mais je me suis rendu compte du contraire trop tard. L'histoire est tirée par les cheveux, bien trop simpliste a mon gout. Les personnages sont vraiment incohérents dans leurs actions, trop de clichés et un final d'une demi heure bien trop long qui se déroule exactement comme on sait qu'il va se dérouler... Et comme on dit, des scènes " pas raccord" aussi.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    La Part Des Tenebres, même si il est moins inspiré que les chefs d'oeuvre du "saigneur" Roméro (La Nuit Des Morts Vivants, Zombie, Le Jour Des Mort Vivants, Land Of The Dead, Creepshow,...), est un film d'horreur qui se laisse regarder agréablement grâce à plusieurs points très réussis: photographie somptueuse, scénario inspiré, suspense omniprésent, rythme soutenu, réalisation de qualité, acteurs remarquables (Timothy Hutton et Michael Rooker),... Cela dit, il manque une chute au final et la collaboration Roméro/King était plus réussi avec Creepshow mais dans l'absolu, La Part Des Tenebres reste un bon divertissement...
    Benoit Schmidt
    Benoit Schmidt

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 207 critiques

    1,0
    Très déçu.... J'ai adoré le livre donc je m'étais empressé d'aller le voir et là grosse claque dans la ..... Les acteurs n'y croient pour une seconde, l'ambiance glauque du livre est là complètement absente. Bref, preferez lire le livre
    doubleside
    doubleside

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 43 critiques

    2,5
    La réalisation est plutôt bien faite et le casting est très bon. Il manque quand même quelque chose pour en faire une très bonne oeuvre car on ne ressent pas l'atmosphère de Stephen King à cent pour cent. Toutefois, ça reste un bon divertissement.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 2 949 critiques

    3,5
    L'alliance Stephen King / George A. Romero est synonyme de réussite. Ainsi, dix ans après le très bon Creepshow, les deux maîtres de l'horreur réitèrent l'expérience pour notre plus grand plaisir en adaptant cette fois-ci "La Part des Ténèbres" du romancier, qui raconte comment un écrivain connu sous un pseudonyme décide de passer à autre chose et de faire mourir son alter ego. Mais une série de meurtres laisse croire qu'il en est le coupable, la police collectionnant de plus en plus des preuves accablantes. Basé sur sa propre vie (King utilisa très longtemps le pseudonyme de Richard Bachman), La Part des Ténèbres nous entraîne dans l'un des scénarios les plus habiles écrits par le romancier américain... Garni d'une mise en scène soignée et d'un excellent casting donnat pour l'occasion une très bonne interprétation, le long-métrage joue la carte du thriller horrifique dont le suspense n'a d'égal que sa maîtrise du sujet : notre héros est-il victime d'une machination, de sa propre paranoïa ou d'un élément fantastique irrationnel ? C'est sur ce doute et la présence progressive du fantastique que va utiliser Romero, au final très à l'aise dans cette histoire à rebondissements (une chose assez inhabituelle). On pense d'ailleurs à Martin, qui jouait lui aussi sur cette question de doute existentiel. Ici, le réalisateur se surpasse derrière la caméra, proposant aussi bien des moments de frissons réussis que des séquences aux effets spéciaux encore aujourd'hui sidérants (les millions de passereaux qui envahissent la maison, la décomposition de George...). Extrêmement fidèle au bouquin original, La Part des Ténèbres possède une thématique sur la schizophrénie ici brillamment proposée (un gimmick de Stephen King), notre héros campé par le très convaincant Timothy Hutton sombrant peu à peu dans une certaine folie. Et si le personnage de George Stark (l'alter ego de Thad) est un peu trop déluré, celui de Thad est parfait, bien ancré dans la réalité et donc dans la folie. En somme, ce film finalement méconnu est à voir absolument, La Part des Ténèbres étant non seulement l'une des meilleures adaptations d'une œuvre du King mais également l'un des plus réussi de Romeo.
    Antony
    Antony

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 401 critiques

    1,0
    A oublier rapidement. pas de rythme, scénario répétitif, fin grotesque. On se demande ce que Romero est venu foutre dans ce cauchemar.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1470 abonnés Lire ses 8 622 critiques

    2,5
    Après "La nuit des morts-vivants", George A.Romero plonge dans l'univers de Stephen King, l’unique collaboration entre les deux amis! Dèlaissant les outrances gore, il crèe ici un climat des plus angoissants pour orchestrer un duel entre un auteur d'èpouvante et un mystèrieux tueur! Dans ce divertissement fantastique soignè, le film attise l’attention du spectateur en lui assènant coup sur coup deux crises de la part du Thad enfant, des invasions de passereaux à n’en plus finir et une opèration chirurgicale aussi gore que sympathique! Au final, "La part des tènèbres" excelle par sa mise en scène solide et captivante, qui contient son lot de scènes angoissantes, dominèe par la remarquable double-interprètation de Timothy Hutton...
    teofoot29
    teofoot29

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 648 critiques

    1,0
    J'ai pas accroché ce film qui n'est vraiment pas terrible
    Theo L
    Theo L

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,0
    Film qui a un peu vieilli mais qui reste efficace grâce à son scénario (histoire écrite par Stephen King). On ne s'ennuie pas devant cette sorte de série B. À voir pour les amateur d'histoires fantastiques et étrange...
    Elsa S.
    Elsa S.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    4,0
    J'ai trouvé les acteurs bien choisis pour incarner les personnages. J'ai fait quelques bonds en même temps qu'eux d'ailleurs, Romero a su faire passer la tension ! Je ne sais pas si une personne qui n'a pas lu et apprécié le roman peut apprécier autant ce film, en tout cas pour moi c'est une très bonne adaptation. Les décors même m'ont fait pensé aux endroits que j'ai imaginé pendant ma lecture. Et les moineaux : parfaits ! Une seule petite déception spoiler: : la fin un peu abrupte.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 35 critiques

    2,5
    Pâle adaptation de l’œuvre de Stephen King, La Part des ténèbres n’apporte rien au genre dans lequel elle s’inscrit – à savoir le thriller horrifique –, la faute à une linéarité scénaristique qui ne surprend jamais le spectateur, à un rythme mollasson et à une absence d’ambiance. Le seul intérêt résiderait dans son final somme toute cauchemardesque et marquant. Mais au-delà… L’horreur n’est pas horrible, le thriller n’est que trop prévisible. Ni le savoir-faire de Romero ni la musique inquiétante composée par Christopher Young ne suffisent à rattraper un film passable mais dispensable.
    HillSad
    HillSad

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    La part des ténèbres, l'adaptation éponyme d'un livre de Stephen King, est réalisé par George Romero, maître incontesté du film de zombie infecté. Pour l'histoire, Thad Beaumont, un écrivain en mal de reconnaissance publique se crée un avatar, George Stark, pour écrire des polars violents qui se vendent comme des petits pains, victime du chantage d'un homme au courant de la supercherie, il décide d'y mettre un terme en avouant qu'il est lui-même George Stark et qu'il "tue" sa créature pour n'écrire que sous sa véritable identité. Bientôt, une série de crimes ont lieu et tout semble l'accuser... Pour moi, ce film est loin d'être le meilleur de Romero, comme le livre n'est pas le mieux de Stephen King. Réalisé dans des circonstances compliquées (comme souvent dans la carrière de Romero) alors qu'Orion (la boite de prod) connait de graves difficultés financières, il fait ce qu'il peut avec une économie de moyens sévère. Après une introduction prometteuse et une première moitié de film assez réussie surfant sur une idée de la schizophrénie chez l'écrivain, l'intrigue s'étiole et se répète jusqu'au final où la patte de Romero ressurgit (même si certains peuvent voir ça comme du grand-guignol, la faute aux moyens financiers défaillants). Comme dans le livre, certaines invraisemblances m'ont dérangé, spoiler: par exemple, après le premier meurtre tout accuse le héros (jusqu'aux empreintes digitales) mais la police décide de ne pas l'arrêter... La mise en scène reste correcte malgré tout et l'interprétation des comédiens sauve ce qu'il y a à sauver (mention spéciale à Amy Madigan). En bref, un film moyen (et mineur dans la carrière de Romero) qui se laisse tout de même regarder.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 495 critiques

    3,0
    Le sujet est classique depuis Docteur Jekyll et Mister Hyde : un écrivain donne naissance à un double dangereux qui prend vie. Stephen King, véritable industriel du thriller, a ainsi récupéré d'innombrables thèmes avec plus ou moins de bonheur. Le défaut de ce film est qu'il accumule toutes sortes d'ingrédients inutiles comme par exemple les oiseaux ou l'histoire du foetus cannibale repris récemment par Ozon dans L'amant double. Sinon, le principal comédien se tire plutôt bien de son dédoublement et ça se laisse voir agréablement. D'un maître du genre comme Romero, on attendait tout de même un peu mieux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top