Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Arnaqueurs
    note moyenne
    2,9
    410 notes dont 46 critiques
    répartition des 46 critiques par note
    6 critiques
    16 critiques
    9 critiques
    6 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Les Arnaqueurs ?

    46 critiques spectateurs

    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 596 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 21 novembre 2010
    Un film noir post-moderne d'une étrangeté aussi troublante que déroutante."Les Arnaqueurs" ne déroule pas une arnaque classique,comme on pourrait s'y attendre.Il y est bien question de magot à empocher,de confrontation psychologique et de jeux de dupes sophistiqués,mais ils sont mis ici au service d'une réflexion sur les méfaits parfois extrêmes de l'appât du gain.Le trio central court après l'argent,court-circuitant toute émotion,visant manipulation et adrénaline.John Cusack,escroc vaniteux entretient des relations quasi incestueuses avec sa mère possessive et glaciale(Angelina Huston,magistrale et énigmatique en diable).Il est aussi courtisé par une vamp passée maîtresse dans l'art de subtiliser en finesse(Annette Bening,magnifique et vipérine).Tout le film tourne autour de ces relations toxiques,annonciateur de drames à venir.Stephen Frears surprend par sa noirceur et ses ruptures de ton.Il rend son polar difficile d'accès,parfois bancal,finalement assez malsain(la scène des oranges...)derrière son apparent académisme.La fin est très marquante,tant par son côté radical que parce qu'elle nous laisse en friche,avec nos interrogations sur la disparition de toute moralité dès qu'il s'agit d'argent.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 466 critiques

    4,0
    Publiée le 25 février 2013
    Plus de vingt ans après sa sortie, ce film n'a pas pris une ride ! Un roman de Jim Thomson, une scénario de Donald Westlake, une mise en scène de Stephen Frears et trois comédiens excellents, tous les ingrédients étaient réunis pour la réussite. Toutefois l'univers très noir de Thomson ne se marie pas parfaitement à celui, plus ludique, de Westlake, et ça se ressent assez nettement. On passe ainsi de l'arnaque jouissive aux rivalités familiales freudiennes et sordides. Notons aussi quelques incohérences ou ellipses qui rendent certains passages peu clairs. Le film aurait-il été coupé ? Malgré ces faiblesses, l'image et la musique d'Elmer Bernstein sont si belles qu'on oublie les invraisemblances pour savourer ce bijou.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 624 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 26 février 2013
    Un film noir contemporain qui s'affiche comme voulant vraiment aller à fond dans la noirceur avec des personnages tous aussi pourris les uns que les autres, à qui on n'a pas du tout envie de s'attacher. Stephen Frears préfère un rythme feutré parsemé d'éclairs de violence plutôt que de faire dans la succession rapide de ces derniers. Le côté négatif de ça, c'est que ça manque un peu de puissance, le côté positif, c'est que ça reste prenant du début jusqu'à la fin. Parfois, on tombe un peu dans le tape-à-l'oeil pour faire dans l'effet de surprise alors que l'histoire reste assez prévisible. Mais "Les Arnaqueurs" est un film très plaisant à suivre.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 770 critiques

    3,5
    Publiée le 4 juillet 2013
    Polar noir et cruel de Stephen Frears, doté d'un scénario ingénieux, et servi par un excellent casting.
    thobias
    thobias

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 28 critiques

    5,0
    Publiée le 20 septembre 2007
    Un brillant film noir et le meilleur de Stephen Freas avec Dangerous liaisons. Scenario virtuose. Interpretation remarquable. Rebondissements. Photographie impeccable. Tout cela contribu à faire de ce film un chef d'oeuvre du genre.
    kray
    kray

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    4,5
    Publiée le 18 janvier 2011
    Très grand film noir , les arnaqueurs est un chef d'oeuvre du genre. Débutant telle une comédie policière , il se termine dans un bain de sang révelant une perversité assez phénomènale. Brillant.
    14caen
    14caen

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 087 critiques

    3,0
    Publiée le 2 mai 2011
    Bien que le sujet soit intriguant soutenu par Martin Scorsese à la production, les arnaqueurs reste pour moi un film inachevé avec une fin certes inatendue mais plutôt facile.
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 1 315 critiques

    1,0
    Publiée le 24 septembre 2009
    on a bien du mal à s'intéresser aux personnages et à l'intrigue
    histoprof
    histoprof

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 327 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mars 2008
    Exercice de film noir particulièrement réussi, ce film de Stephen Frears est à découvrir, la mise en scène et le scénario sont particulièrement dense et prenant.
    tarantino22
    tarantino22

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 120 critiques

    1,0
    Publiée le 31 août 2007
    un film vraiment bof!!!pas un film qui vous tien en haleine!! a ne voir que si il ya rien dautre!!
    1stdirector
    1stdirector

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 49 critiques

    2,5
    Publiée le 13 avril 2007
    Cette atmosphère, ces personnages, c'est "le "Blue Velvet" du pauvre"
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1682 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    4,0
    Publiée le 2 avril 2009
    Pour son premier film tournè aux Etats-Unis, Stephen Frears dèpeint avec ironie un monde de combines et de faux-semblants! Le rèalisateur porte à l'ècran un roman noir de Jim Thompson, auteur de rècits peuplès de laissès-pour-compte, de loosers, de lâches et de petits truands! Fidèle à cet univers, Frears dècrit le quotidien difficile, aux règles strictes et parfois cruelles, de trois arnaqueurs! Tissant des rapports malsains et conflictuels entre les protagonistes, il installe progressivement ses hèros, dominès par l'amour de l'argent, dans une rivalitè mortelle faite de rapports incestueux et de rêve de pouvoir! Tiraillè entre deux mantes religieuses, John Cusack, escroc à la petite semaine, s'efforce ici de conserver son indèpendance face à une mère possessive et troublante incarnèe par une remarquable Angelica Huston, hostile à sa maîtresse, une ex-arnaqueuse de haut vol, prête à reprendre du service, interprètèe par Annette Bening! Un film noir, froid, coupant, sophistiquè, drôle parfois, vaguement rèpugnant, fascinant toujours, jusqu'à l'èpouvante de sa chute...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 869 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film noir très étrange, mais au final plutot convaincant. La mise en scène de Stephen Frears donne un relief supplémentaire à ce film, qui va très loin dans le cynisme et la méchanceté. Bien qu'il ne soit pas vraiment attachants, les personnages sont intéréssants, surtout que les acteurs leur donnent une réelle intensité, à l'image de John Cusack, Angelica Huston et Annette Bening. Vraiment intéréssant.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 3 254 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2020
    Depuis cinquante ans qu'il est apparu dans le paysage du cinéma anglais avec "The Burning" (1968), Stephen Frears est devenu un réalisateur important qui a su mener à parts égales sa carrière dans son pays et à Hollywood. Ses contemporains comme Mike Leigh et Ken Loach qui ont nourri leur cinéma de thèmes sociaux sont naturellement restés en Angleterre alors que d'autres comme les frères Scott, Alan Parker, Adrian Lyne ou Hugh Hudson venus du monde de la publicité sont passés avec armes et bagages de l'autre côté de l'Atlantique . En ce sens, Frears constitue un exemple assez rare d'une volonté d'enrichir son art de deux cultures cinématographiques et de deux modes de production différents. En adaptant de manière résolument provocante "Les liaisons dangereuses", le roman épistolaire de Pierre Choderlos de Laclos, il se fait remarquer en remportant en 1989 le César du meilleur film étranger et en décrochant plusieurs nominations aux Oscars. Deux ans plus tard, il plonge hardiment dans l'univers noir de Jim Thompson avec "Les arnaqueurs" inspiré d'une de ses nouvelles éponymes. Contacté par Martin Scorsese à l'initiative du projet, Frears, secondé par l'écrivain et scénariste Donald E. Westlake fera preuve de la même audace que pour "Les liaisons dangereuses", se livrant à un exercice de style jubilatoire tout-à-fait dans la tonalité des thrillers sulfureux et photogéniques de l'époque qui, s'il s'avère au final un peu vain, se laisse voir avec le plus grand plaisir. Cette chevauchée morbide d'un fils (John Cusack) et de sa mère (Angelica Huston), tous les deux arnaqueurs professionnels, marqués de très près par une jeune confrère (Annette Bening) tout aussi vénale, se déroule sur un fond incestueux larvé qui mènera jusqu'à une acmé finale qui vaut son pesant de frissons. L'esthétique très soignée (photographie d'Oliver Stapleton et musique d'Elmer Bernstein) portée par trois acteurs complètement en phase avec le réalisateur, compense largement une légère paresse narrative qui privilégie les scènes chocs à une progression vraiment captivante. Le film devenu culte a d'ailleurs bâti sa flatteuse réputation à partir de son ambiance érotique et du cynisme assumé de ses personnages.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 4 726 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2011
    Anjelica Huston, John Cusack et Annette Bening le tiercé qui va vous faire tourner la tête pour ce film de Stephen Frears. Anjelica terrible en mère qui aime trop son fils et dont elle fait des incestes avec lui. Ce long métrage est quand même assez étrange, nous ressentons pas obligatoirement que tout bouge et pourtant au fil de l'histoire tout s'installe avec brio pour se terminer sur une note bien noir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top