Mon AlloCiné
    Un Jour à New York
    note moyenne
    3,9
    176 notes dont 21 critiques
    24% (5 critiques)
    52% (11 critiques)
    19% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    5% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Un Jour à New York ?

    21 critiques spectateurs

     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 356 critiques

    4,5
    Publiée le 27 février 2016
    "Un jour à New York" est le premier film de Stanley Donen, une comédie musicale enthousiasmante qui a l'originalité de réaliser ses numéros avec des hommes et des femmes, une idée qui permet une mise en scène plus large qu'à l'ordinaire, comme par exemple le choix de faire contraster les couleurs (le blanc pour les marins et le vert, jaune et rouge pour les femmes), de réaliser des numéros plus complexes et de faire dialoguer avec un charme certain les discours amoureux. Car l’amour est au centre de ce film savoureux qui refuse la mélancolie qu’il pourrait comporter (un amour d’une journée seulement qu’il faudra regretter), exprimé par le chant et recherché par des personnages surprenants (la colocataire de Brunhilde, Lucy Schmeeler). Euphorisant et d’une simplicité narrative désarmante, le film vaut aussi pour la drôlerie de ses situations, de sa séquence à l’Empire State Building à la poursuite en taxi en passant par les scènes dans le cabaret, tout en ne perdant jamais de vue sa ligne directrice, à savoir la relation entre Gabey et Ivy Smith, dont il importe non pas qu’elle se prolonge au-delà de cette folle journée mais que le premier connaisse la vérité au sujet d'Ivy, cette dernière gardant un secret que tentent de cacher les deux autres personnages féminins (Brunhilde et Claire). Evidemment, tout se finit dans le bonheur et la réconciliation, les trois marins devant revenir à bord et les femmes attendant d’autres hommes qui commencent leur permission : la boucle est ingénieuse et regarde New York comme une ville éternelle qui ne dort jamais. Un film magnifique et débordant de créativité.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 16 mai 2011
    Précédé de quelques signes avant-coureurs (Le Pirate, Ziegfield Folies...) Un jour à New-York est un film historiquement important car il ouvre une période dorée des comédies musicales américaines (qui avaient déjà connu un sommet dans les années 30 avec les délires visuels de Busby Berkeley). Ce film n'est pas exempt de certains défauts : la scène finale à Coney Island est vulgaire et ratée, les raccords extérieur - studio pas toujours heureux, les comédiens en font beaucoup (et certains en font même trop) et enfin les numéros musicaux sont inégaux, même si on compte déjà plusieurs séquences mémorables annonçant les chefs-d'oeuvre qui suivront, un américain à Paris, chantons sous la pluie et Tous en scène. Film enjoué à l'enthousiasme communicatif, toutefois, à réserver aux amateurs du genre, car tant l'histoire que le jeu des acteurs sont empreints d'une certaine naïveté, voire d'une légère puérilité. Les Américains sont de grands enfants parfois...
    Yoloyouraz
    Yoloyouraz

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    1,0
    Publiée le 17 juillet 2008
    On ne se passionne jamais pour cette virée passagère tant elle est artificielle. Les numéros à 3 ou à 6 font pâle figure à côté de ce dont sont capables G.Kelly ou F.Sinatra seuls.
    LEPELTIER E
    LEPELTIER E

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    4,0
    Publiée le 3 novembre 2013
    Un véritable guide touristique de New-York que cette comédie musicale avec les 24 heures de permissions de ces trois marins qui vont nous faire découvrir cette ville a travers de somptueux numéros de danse , un formidable prélude au futur chef-d'oeuvre que produira la MGM durant l'age d'or de ce style de film hollywoodien .
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 781 abonnés Lire ses 4 995 critiques

    3,0
    Publiée le 1 octobre 2010
    Loin d'égaler les chefs d'oeuvre du genre, "Un jour à New-York" reste un bon moment de cinéma. On pourra clairement l'ensemble très inégal des numéros musiacaux, du niveau assez moyen du scénario ou de l'épaisseur des personnagezs, mais il est vrai que l'ensemble n'en demeure pas moins assez agréable, que ce soit esthétiquement (Technicolor oblige) ou encore de certaines scènes assez drôles. De plus, on a droit à deux superbes numéros, celui toujours aussi admirable d'Ann Miller et ses légendaires claquettes et un final d'anthologie avec Gene Kelly. Bref, si l'on est loin de l'immense réussite de "Chantons sous la pluie" signé par les même Donen et Kelly, on pourra se sataisfaire de cette agréable comédie musicale, à défaut d'être transcendé.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1514 abonnés Lire ses 8 665 critiques

    4,0
    Publiée le 10 mai 2012
    Lorsque le producteur Arthur Freed propose à Gene Kelly de rèaliser le classique des classiques "Un jour à New York", celui ci fait très naturellement appel à Stanley Donen pour l'assister: cela se traduit par un titre de corèalisateur au gènèrique! Le succès du film profite ènormèment aux deux compères et Donen est dèsormais parti pour une carrière de rèalisateur à part entière! L'histoire est simple: trois marins (inoubliable trio composè de Gene Kelly, Frank Sinatra et Jules Munshin), durant une permission de 24 heures à New York, dècouvre l'amour tout en faisant un peu de tourisme! Le film dispense mille plaisirs à un rythme frènètique, dynamisè par la musique de Lèonard Bernstein et par un chatoyant technicolor, du burlesque jusqu'au grand ballet en passant par des gags et des moments de rêveries! "Un jour à New York" montre aussi qu'on peut chanter et danser dans les rues de New York, à Central Park, à Coney Island ou sur l'Empire State Bulding! A noter aussi les prestations jubilatoires de Betty Garrett, Ann Miller et Vera Ellen qui ajoutent du piquant à ce chef d'oeuvre de la comèdie musicale avec le mythique "New York New York"...
    Skynet-Child
    Skynet-Child

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 90 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2015
    Tres musical mais cultissime. A ne pas regarder n'importe comment, les acteurs sont d'une autre epoque et excellent.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2018
    Hip hip hip hourra !! Ce film est un vrai chef d'oeuvre ! Je ne le connaissais pas du tout et mon compagnon me l'a fait découvrir hier soir (car il est un immense fan de Gene Kelly) et j'ai passé une soirée des plus délicieuse !! J'ai eu le sourire du début à la fin et vraiment je n'ai pas de mots pour dire à quel point j'ai aimé ! L'histoire est drôle et prenante, les chansons et les danses sont à tomber par terre et Gene Kelly est encore une fois irrésistible ! Quel charme et quel talent ! Des comme on n'en fait plus ! Merci du fond du coeur Mr Kelly pour tout ce que vous nous avez apporté et pour tout le bonheur que vous avez donné à l'homme de ma vie ! God Bless You !
    Nicolas L.
    Nicolas L.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 24 décembre 2018
    Comédie musicale de l'âge d'or Hollywood. Il y a une frénésie folle dans ce film. Et ce rythme étonne beaucoup pour un film de 1950 ! Et puis il y a le grand Gêne Kelly qui danse comme il respire et même si l'intrigue est cucul et les musiques oubliables, le film vaut la peine d'être vu pour le voir nous enchanter par ses pas de danse et claquettes.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 350 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    4,0
    Publiée le 10 août 2010
    Coréalisation pour le duo Stanley Donen & Gene Kelly qui adapte le show éponyme de Broadway en extérieur, dans les rues de New York. C’est à eux deux que l’on doit par la suite, le cultissime Chantons sous la pluie (1953). Avec Un Jour à New York (1949), ils réalisent la toute première comédie musicale en extérieur (finis les habituels studios de la MGM), on les retrouve à travers les rues de Big Apple, que ce soit sur l’Empire State Bulding, à Wall Street, à Coney Island ou encore à Central Park, le film prend alors une toute autre dimension. Voir les acteurs évoluer au cœur de la ville au gré des chorégraphies endiablées, d’une B.O remarquable (Oscar de la Meilleure Musique) et d’un superbe Technicolor. Une comédie musicale réussie, grâce à une mise en scène menée tambour battant, d’impressionnantes chorégraphies et un casting quatre étoiles : Gene Kelly & Frank Sinatra !
    Thibault F.
    Thibault F.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 150 critiques

    3,0
    Publiée le 25 mai 2015
    On the Town (1949) est un film optimiste, communicatif de sa bonne humeur rendant l'aventure de 3 marins dans un New York virevoltant - à la recherche de trois jeunes filles pour passer une soirée mémorable - très sympathique. C'est rafraîchissant avec une technique et une maîtrise pour les chorégraphies qui amorcent une nouvelle ère des comédies musicales à Hollywood. Franchement, je n'ai jamais été autant subjugué par une telle qualité des danses et de la maîtrise notamment lors de la présentation de Miss Métro, un portrait malin et redoutablement efficace car réalisée avec beaucoup d'ingéniosité ! Au delà de la technique quasi irréprochable et de ses plans de New York hallucinant (les plans réels sont succulents), la qualité d'interprétation des acteurs restent convaincantes malgré quelques moments de flottements dans leurs jeux. Le film pêche dans un scénario certes original mais qui montre rapidement ses limites (bon, le scénario n'est pas la qualité première qu'on recherche dans une comédie musicale) avec quelques longueurs à noter. Cela reste tout de même largement convaincant !
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 107 critiques

    4,5
    Publiée le 14 février 2017
    "New-York, New-York... It's a wonderful town...". Attention, chanson qui reste. Arrêtez-vous de penser deux secondes même quelques jours après avoir vu le film, vous êtes bons pour fredonner l'air entêtant d'Un jour à New-York... Quel régal de retrouver Gene Kelly, comme à son habitude le roi de la danse au ras du sol voire presque genoux pliés. Et exceptionnellement, le film s'offre le luxe de compter une vedette de la chanson qui s'essaye aux pas de danse, le sublime Frank Sinatra ! Ce dernier avouera plus tard avoir galéré pour apprendre à danser comme son partenaire endiablé, et il est vrai qu'on le voit parfois en décalage léger, en train de suivre Gene Kelly pas à pas... Les scènes n'étaient pas refaites à l'infinie, et ce genre de petits " défauts " n'y ajoute qu'encore plus de charme. On a l'impression que les danseurs ne font pas qu'un show répété au point d'en devenir impersonnel, mais bien une chorégraphie pleine d'envie et d'essais artistiques. Le duo (le troisième homme étant plutôt là pour les besoins de l'intrigue et de certaines danses) est merveilleux et l'on sent la complicité transcender l'écran. Gene Kelly n'est pas (toujours) ici seul comme certaines danses d'Un Américain à Paris, et on le surprend à ralentir pour laisser copier amicalement son partenaire... Qui se rattrape incroyablement dès lors qu'il chante ! La chanson où il déclare sa flamme à la femme qu'il aime en commençant toujours par des termes dépréciatifs, qui ensuite n'en sont pas remis dans la continuité de la phrase, de la pure ingéniosité, rehaussée par la voix de crooner de Sinatra. Des claquettes fabuleuses, une recherche de la femme idéale pour trois marins qui est très prenante, beaucoup d'humour et de farces, et une fin ouverte, que demander de plus... "New-York, New-York...."
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 55 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2019
    Un Jour à New York, l’une des principales sources d’inspiration du film La La Land, dispose d’une franche vitalité qui frôle souvent la frénésie contagieuse : l’intrigue et ses personnages filent à toute allure, les rencontres se font aussi impromptues que possible et engendrent des pièces musicales savoureuses. Très coloré, le long-métrage réalisé par Gene Kelly et Stanley Donen est, à l’instar de la ville qu’il revisite, une œuvre de circulation où les corps et les décors s’enchaînent au rythme infernal des chansons de Broadway : rien ni personne ne tient en place, ce qui accentue davantage encore le temps de l’escale, également unité de temps du film. Les nombreux décloisonnements, surtout vers la fin, font de l’histoire d’amour principale une quête artistique où l’éternel croise le transitoire, le départ de nos marins ayant bien lieu, simplement relayés par d’autres marins. Ainsi Un Jour à New York part de l’idée de pur spectacle dans une tradition qui n’est pas sans rappeler les shows de Broadway ou de Las Vegas : une nuit pour vibrer – il s’agit ici d’un jour complet – puis regagner son quotidien. Ce postulat de base se verra parasité par la naissance d’un amour-passion entre Gene Kelly et Betty Garrett, tous deux issus de la même ville d’origine et donc amenés à se revoir. C’est dire que la rencontre amoureuse n’a pas tant ouvert les futurs que retissée un passé commun, et que la distance inévitable entre les deux amants s’affaisse dans la création d’un port d’attache où vivre ensemble. Car ledit film place les deux sexes en position d’égalité, s’amuse d’abord avec les clichés masculins – franche camaraderie, séduction obsessionnelle, gaucherie – puis féminins – miss métro du mois lancée dans des publicités pour promouvoir ses différents rôles à la maison et en société – pour les fusionner de façon malicieuse. Le ton de l’ensemble s’avère d’ailleurs souvent érotique et ne cache pas les désirs de ses protagonistes (voir à ce titre la chauffeuse de taxi, Brunhilde Esterhazy). En dépit de ses répétitions, Un Jour à New York bouillonne d’un feu musical et visuel étourdissant.
    AaNnNnEe
    AaNnNnEe

    Suivre son activité Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Gee ! What a film ! A classer parmi les chefs d’œuvre. Un vrai concentré de bonne humeur, servi par des acteurs épatants, et surtout par un couple de réalisateurs géniaux (qui nous offrira le non moins superbe « chantons sous la pluie » trois ans plus tard). Les numéros musicaux y sont exaltants et tous aussi bons les uns que les autres. L’humour est bon enfant, mais on s’en délecte, la ville est magnifique (et pas de carton pâte, s’il vous plait !), les gens sont charmants et compréhensifs, les femmes sont dynamiques et entreprenantes, et les hommes sous tout simplement sous le charme. Bref, le film décrit ce petit monde utopique auquel on a tous besoin de croire, et nous offre une vraie bouffée d’oxygène. Après « Un jour à New York », on n’a qu’une envie : profiter de la vie, chanter, danser, aimer et rire. A mettre sous tous les yeux !
    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 407 critiques

    3,0
    Publiée le 26 décembre 2011
    Trois ans avant d'atteindre le sommet de la comédie musicale avec Chantons sous la pluie, le duo Stanley Donen et Gene Kelly réalise un bon petit film qui pourtant aura une forte influence sur les cinéastes alors à venir : comment ne pas penser à In the town en regardant Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy ? Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. L'interprétation masculine, avec Gene Kelly et Frank Sinatra, est réjouissante, mais l'interprétation féminine, quant à elle, déçoit légèrement par son manque de sensualité et de charme véritable : ni Vera-Ellen, ni Ann Miller, ni Betty Garrett n'a l'attirance et la grâce d'une Cyd Charisse.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top